Le portail a été actualisé le 9 juin 2021........ A bas la transition numérique totalitaire ! La liberté, c'est la santé !...... Ivermectine, Azithromycine, Hydroxychloroquine, vitamine D et C, Zinc, etc. des traitements très efficaces existent pour traiter à tous les stades la Covid-19, boycott de la vaccination et à bas le pass sanitaire !........ A bas l'union sacrée de l'extrême droite à l'extrême gauche, l'état d'urgence, le couvre-feu, le régime terroriste et fascisant Macron-Castex-Darmanin-Véran !........ Organisons-nous !


 



Documents disponibles dans la page d'accueil.


  CAUSERIES ET INFOS.     (09.06.2021)

Déclaration. La retraite de l'animateur de ce courant politique : 386,09 euros nets mensuels.
     (PAS DE CONFLIT D'INTÉRÊTS !)


  DANS L'ACTUALITÉ

Vidéo. BERNAYS - Comment manipuler l'opinion (23.12)

Vidéo. Klaus Schwab annonce le puçage pour 2026. Les puces, une théorie du complot? - (5 février 2021)
Vidéo. Klaus Schwab annonce le puçage pour 2026. (sous-titré en anglais) - (5 février 2021)

Vidéo. ITW exclusive du Pr. Perronne - 28 mai 2021
Vidéo. La médecine et la santé publique à l’épreuve du Covid - 21 mai 2021
Vidéo. 100 000 morts, vraiment ? - 29 avril 2021
Vidéo. Impact of COVID Vaccinations on Mortality - 2021
Vidéo. Les mesures prises pour l'épidémie ont-elles vraiment sauvé des vies ? - 13 mars 2021
Vidéo. Ceci n'est pas un complot - 6 février 2021
Vidéo. Ivermectine: message à Boris Johnson de la Dresse Tess Lawrie. (08.01)
Vidéo. La psychose paranoïaque de notre ère. (03.01)
Vidéo. Covid – 19 : l’heure du bilan (23.12)
Vidéo. Mal-traités (07.12)
Vidéo. Témoignage du Dr Pierre Kory devant le Sénat américain (08.12)
Vidéo. Hold-up. (version intégrale) (13.11)

Document. Le traitement du Covid existe 2) : Ivermectine, efficace à 100% ? (10.12)
Document. Ivermectine. COVID-19, un simple changement de méthode et c’est fini. (03.01)


  CAUSERIES ET INFOS.     (09.06.2021)

Textes de La Voix de l'Opposition de Gauche. (Plus actualisé, pas le temps, lire les causeries.)

  DOCUMENTS D'ACTUALITÉ.

 -  Dossier : La "Grande réinitialisation" ("Great Reset").

Archives Great Reset

 -  Dossier : SRAS-CoV-2.

Archives SRAS-CoV-2.

 -  Divers sujets et international.

  COMMENT FONCTIONNE LEUR VIEUX MONDE.

 -  Vidéos et données.
 -  Sous nos yeux. Du 11 septembre à Donald Trump par Thierry Meyssan.
 -  Articles divers.

  RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ENTRE MYSTIFICATION ET INSTRUMENTALISATION.

 -  Points de repères.
 -  Vidéos.
 -  La fabrication de Greta Thunberg et du Green New Deal.
 -  Le scandale des éoliennes.
 -  Articles divers.

  TOUTES LES RUBRIQUES

  Dans le menu en haut de l'écran.  

  LES ENSEIGNEMENTS DU MARXISME.

  ADRESSES UTILES



  LA VOIX DE L'OPPOSITION DE GAUCHE

 Arguments pour lutter contre le totalitarisme sous toutes ses formes ou ne pas tomber sous
      son emprise ou encore ne pas reproduire ses méthodes au sein du mouvement ouvrier.

Orwell. Sur le contrôle des esprits. (Jean-Jacques Rosat - Professeur au Collège de France)
Orwell. Peut-on être journaliste, militant, et un homme libre ? (id)

 Pour tirer profit de cette vidéo, il faut retenir chaque mot prononcé, elle est donc destinée
      uniquement à des personnes ayant développé cette capacité et un sens critique aigu,
             elle peut servir à les tester, sinon il est fortement déconseillé de la regarder.

Interview d'Aaron Russo (libertarien) ami de Nicholas Rockefeller. Le clan de l'oligarchie financière. (2007)
Notice accompagnant cette vidéo. (8 pages)



Le totalitarisme correspond à la phase ultime de la crise du capitalisme ET d'un complot
              ourdi par l'oligarchie financière et les médias contre tous les peuples.

Vidéo. BERNAYS - Comment manipuler l'opinion (23.12.2021)

  David Rockefeller, Commission Trilatérale, 1991.

   Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au magazine Time, et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque quarante ans. Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années. Mais le monde est aujourd’hui plus sophistiqué et préparé à l’entrée dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale des siècles passés.

Plus tard il précisera : "Certains croient même que nous faisons partie d'une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-Unis, caractérisant ma famille et moi comme des 'internationalistes' et de conspirer avec d'autres dans le monde pour construire une structure politique et économique mondiale plus intégrée, un autre monde si vous voulez. Si tel est l'accusation, je suis coupable et j'en suis fier.”

   La presse indépendante n'existe pas.

   Discours prononcé par John Swinton, éditorialiste en chef du New York Times, devant des journalistes au dîner organisé à l’occasion de son départ du journal en 1870. Source du texte anglais : http://en.wikiquote.org/wiki/John_Swinton

   « La presse indépendante n’existe pas en Amérique en dehors des villes de province. Vous êtes tous des esclaves. Vous le savez, et je le sais. Aucun d’entre vous n’ose honnêtement exprimer son opinion. Si vous l’exprimiez, vous sauriez d’avance qu’elle ne serait jamais publiée. Je suis payé 150 $ pour laisser mes propres opinions à la porte d’entrée du journal pour lequel je travaille. Vous autres également, êtes payés pour faire la même chose. Si je permettais la publication des opinions honnêtes dans un tirage de mon journal, je me retrouverai dans la même situation qu’Othello dans les 24 heures. La personne qui serait assez idiote pour écrire ses propres opinions serait jetée à la rue et devrait se chercher un autre travail.

L’activité d’un journaliste de New York consiste à déformer la vérité, à mentir catégoriquement, à pervertir, à diffamer, à se prosterner devant Mammon, à vendre son pays et sa race contre son pain quotidien, ou ce qui revient au même, contre son salaire. Vous savez tout-ceci et je le sais également. Quelle sottise que de porter un toast à la « presse indépendante » ! Nous sommes les instruments et les vassaux des hommes riches qui demeurent dans la coulisse. Nous sommes des marionnettes. Ils tirent les ficelles et nous dansons. Notre temps, nos talents, nos vies, nos capacités, toutes ces choses sont la propriété d’autres hommes. Nous sommes des prostituées intellectuelles ».



 Green New Deal. A qui profite l'imposture ?

Bill Gates rejoint Blackstone pour acheter une société britannique de services de jets privés (09.01.2021)

  La Banque mondiale vous informe.

- Selon la Banque mondiale, la lutte contre le changement climatique impliquerait de multiplier la dette souveraine du monde (60.000 milliards de dollars) par 2,5. (contrepoints.org 01.07.2019)

- Au cours des 15 prochaines années, le monde va devoir consentir de lourds investissements dans les infrastructures, évalués à environ 90 000 milliards de dollars d’ici 2030, mais le surcoût pour rendre ces infrastructures compatibles avec les objectifs climatiques n’est pas conséquent. (banquemondiale.org 02.10.2018) (https://www.banquemondiale.org/fr/topic/climatechange)

Les faits. (affinés le 13.10)

Le réchauffement climatique de nature anthropique est une imposture, puisque le CO² présent dans l'air provient essentiellement de la végétation et des océans (à 94% environ).

Le pourcentage de CO² dans l'air dû à l'activité humaine (ou anthropique) est donc insignifiant. Il est passé de 0,03 à 0,04% en un siècle, il a augmenté de 0,01% en un siècle. La durée de vie du CO² dans l'air est de 5 à 6 ans et ne se cumule pas sur un siècle. La hausse de la température précède la hausse du taux de CO² dans l'air.

Voilà pour l'origine anthropique du réchauffement climatique selon le GIEC et Macron...



SRAS-CoV-2. A qui profite l'imposture ?

- En mars 2020, alors que l’épidémie de la Covid-19 battait déjà son plein, une autre épidémie, de gale, est survenue dans un Ehpad de Seine-et-Marne. Pour soigner cette maladie parasitaire, les médecins prescrivent depuis des décennies un médicament bien connu et efficace : l’ivermectine (IVM). C’est ainsi que le docteur Charlotte Bernigaud, dermatologue à l’AP-HP Hôpital Henri Mondor, a traité l’ensemble des 121 résidents (69) et employés (52) de l’établissement.

La suite est moins banale : dans cette maison de retraite où la moyenne d’âge des résidents est de 90 ans, avec de surcroît 98% de personnes présentant une comorbidité à risque, le virus Covid-19 n’a pratiquement fait aucun dégât. Seulement 1,4% des occupants (personnel compris) ont eu le virus, avec des symptômes modérés (ni oxygène ni hospitalisation) et aucun mort n’a été à déplorer. Dans une étude dite observationnelle, publiée dans le British Journal of Dermatology en janvier 2021, l’équipe de Charlotte Bernigaud donne le détail de ses observations. Elle constate d’abord que dans les 45 Ehpad de Seine-et-Marne ayant le même public (âge, effectif…) la mortalité a été de 4,9% parmi 3062 résidents, versus 0 pour 121 dans l’Ehpad observé. capital.fr 19 mars 2021



  CAUSERIE ET INFOS   (18.943 pages du 22 août 2008 au 31 décembre 2020)

  Causerie du 9 juin 2021.

Juin du 1er au (à venir)

Mai 2021 (65 pages)

Avril 2021 (33 pages)

Mars 2021 (90 pages)

Février 2021 (90 pages)

Janvier 2021 (141 pages)

2020 (1923 pages)
2019 (1356 pages)
2018 (1563 pages)
2017 (1509 pages)
2016 (1127 pages)
2015 (2184 pages)
2014 (2104 pages)
2013 (2806 pages)
2012 (2377 pages)
2011 (1728 pages)
2010 (1075 pages)
2009 (983 pages)
2008 (312 pages)



   DOCUMENTS D'ACTUALITÉ

   DOSSIER : LA "GRANDE RÉINITIALISATION" PAR LE FORUM ÉCONOMIQUE MONDIAL

ARCHIVES GREAT RESET.

   Textes fondamentaux.

DOCUMENT. Net zero by 2050 - A roadmap for the global energy sector (05.2021)
DOCUMENT. COVID-19: La Grande Réinitialisation. (30.09.2020)
DOCUMENT. « Le néolibéralisme a fait son temps ». (30.09.2020)

DOCUMENT. COVID-19: The Great Reset (29.07.2020)
DOCUMENT. Travail. Démocratiser. Démarchandiser. Dépolluer - Liste des signataires (14.07.2020)
DOCUMENT. Global Democracy & Covid-19: Upgrading international support (08.07.2020)
DOCUMENT. Un appel pour défendre la Démocratie (25.06.2020)
DOCUMENT. Un appel pour défendre la Démocratie - Organisations signataires (25.06.2020)
DOCUMENT. Le temps de la Grande remise à zéro. (03.06.2020)
DOCUMENT. La "Grande Réinitialisation" : un sommet unique pour débuter 2021. (03.06.2020)
DOCUMENT. Travail. Démocratiser. Démarchandiser. Dépolluer (16.05.2020)
DOCUMENT. Fondation Gates/Institut Pasteur : 21 369 745 $ (2019)
DOCUMENT. La Quatrième révolution industrielle : ce qu’elle implique et comment y faire face (25.10.2017)
DOCUMENT. Scenarios for the Future of Technology and International Development (05.2010)

   Articles 2021

DOCUMENT. Des chercheurs prouvent qu'il est possible de communiquer pendant ses rêves (22.02)
DOCUMENT. Est-ce la fin des villes ? (22.02)
DOCUMENT. Du premier pas sur la Lune à nos missions sur Terre. (11.02)
DOCUMENT. Le vaccin, dernier clou du cercueil d’une ambition multilatérale ? (10.02)

DOCUMENT. Pour ses 50 ans, Davos appelle à créer une « valeur commune » (30.01.2020)
DOCUMENT. Facebook domine en maître sur les réseaux sociaux (29.01)
DOCUMENT. Voici les plus grandes menaces mondiales de 2021 (28.01)
DOCUMENT. L'endettement des entreprises atteint des sommets (28.01)
DOCUMENT. L'Europe doit devenir une puissance climatique mondiale (27.01)
DOCUMENT. Les transferts de fonds sont essentiels pour la reprise des pays en dévelopement (27.01)
DOCUMENT. Le COVID-19 a mis en évidence notre fracture numérique (27.01)
DOCUMENT. Comment se diriger vers une coopération mondiale (25.01)
DOCUMENT. La pandémie, un test grandeur nature pour les circuits courts alimentaires... (20.01)
DOCUMENT. La course à la vaccination en Europe (20.01)
DOCUMENT. Pourquoi 2020 fut une année décisive en matière de confiance (20.01)
DOCUMENT. Robots, Intelligence artificielle : 5 messages pour comprendre
     ce qui va fondamentalement évolue dans vos futurs métiers (08.01.2021)

DOCUMENT. Les perspectives économiques mondiales en cinq graphiques (08.01.2021)
DOCUMENT. L’économie mondiale devrait progresser de 4 % en 2021 (05.01.2021)
DOCUMENT. Global Economic Prospects (04.01)


   DOSSIER : LA "GRANDE RÉINITIALISATION" ("GREAT RESET") DE DIFFÉRENTES SOURCES

DOCUMENT. Ces milliers de milliards $ de la transition énergétique
     que le Great Reset compte récupérer (31.05)

DOCUMENT. Comment une ONG financée par la Fondation Gates et Big Pharma ont utilisé des enfants
     comme «cobayes»… (29.05)

DOCUMENT. La Crise mondiale corona 2020-2021: destruction de la société civile, dépression économique,
     coup d’État mondial et «Grande réinitialisation» (29.05)

DOCUMENT. Le transhumanisme et l’autodétermination de la pensée. (15.03)
DOCUMENT. Bill Gates révèle « la date de la fin de la pandémie ». (01.03)
DOCUMENT. Klaus Schwab. (27.02)
DOCUMENT. L’agenda du Forum économique mondial derrière la réforme agricole de Modi. (22.02)
DOCUMENT. La grande conspiration criminelle du « zéro carbone ». (21.02)
DOCUMENT. Le G7 donne le pouvoir à Bill Gates contre la Covid et relance la globalisation. (20.02)
DOCUMENT. Twitter, le petit oiseau bleu qui gazouille faux. (17.02)
DOCUMENT. Les pays riches ne devraient manger que de la viande de synthèse, selon Bill Gates. (16.02)
DOCUMENT. Gates ou la formation d’un Empire mondial. (12.02)
DOCUMENT. Un nouveau chef de l’OMC promouvra le programme de Gates. (12.02)
DOCUMENT. Contrôle numérique : comment les Big Tech se tournent vers l’alimentation
     et l’agriculture (et ce que cela signifie). (07.02)

DOCUMENT. Après la Covid-19, Davos passe à la « Grande Réinitialisation »(28.01.2021)
DOCUMENT. Le Grand Reset et la Crise COVID-19 – Appel a la jeunesse de France et d’Europe…
     et du Monde (29.01.2021)

DOCUMENT. Ces éduqués non-cultivés. L’ère de la pensée unique: Totalitarisme techno-scientifique
     et éducation doctrinaire. (18.01.2021)

DOCUMENT. Ces éduqués non-cultivés. L’ère de la pensée unique: Menace autoritaire
     et gouvernement mondial (15.01.2021)

DOCUMENT. Klaus Schwab et sa prise d’otages de masse 2.0 (15.01)
DOCUMENT. Bill Gates rejoint Blackstone pour acheter une société britannique
     de services de jets privés (09.01.2021)

DOCUMENT. Who Is Bill Gates? (05.01.2020)

DOCUMENT. The 2020 Worldwide Corona Crisis: Destroying Civil Society, Engineered Economic
     Depression, Global Coup d’État and the “Great Reset”. (21.12)

DOCUMENT. Sur les rails du « Grand Reset » : le petit train de l’horreur… (05.12)



   DOSSIERS : SRAS-CoV-2.

ARCHIVES SUR LE SRAS-CoV-2.   (Actualisé le 3 avril 2021 + de 360 documents)

   VIDÉO

VIDÉO. Toutes les vidéos de l'IHU – Méditerranée Infection

VIDÉO. Témoignage du Dr Pierre Kory devant le Sénat américain - 8 décembre 2020
VIDÉO. Dr Pierre Kory : "nous avons un traitement qui marche !" - 12 décembre 2020
VIDÉO. Mal-traités. - 7 décembre 2020
VIDÉO. Pr Christian Perronne :"Moderna, Pfizer, ce ne sont pas des vaccins,
     c'est de la thérapie génique" - 2 décembre 2020

VIDÉO. Hold-up. - 13 novembre 2020
VIDÉO. IN Interview Dr Raoult Cnews du 06 10 2020 laurence ferrari - 6 octobre 2020
VIDÉO. Le virus COVID-19: La campagne de peur n'a aucune base scientifique - 10 septembre 2020
VIDÉO. Covid-19 : Vingt-quatre professionnels de santé belges témoignent - 04 septembre 2020
VIDÉO. Pr Didier Raoult: Invité à CNEWS (Entretien Intégral) - 19 août 2020
VIDÉO. Pr Philippe Even - 80% des médicaments ne servent à rien - 13 juillet 2016
VIDÉO. Le Pr. Perronne balance sur « les magouilles et les attaques dégueulasses
     contre Raoult » - 2 juillet 2020

VIDÉO. Le Pr. Didier Raoult était l'invité de Jean-Jacques Bourdin, ce jeudi 25 juin 2020.
VIDÉO. Le Pr. Didier Raoult: l'intégralité de son audition devant
      la commission d'enquête parlementaire - 24 juin 2020

VIDÉO. Pr Perronne - "Ceux qui critiquent le protocole Raoult malgré les preuves
     sont achetés par les labos" - 16 juin 2020

VIDÉO. Cri d'alarme et alerte d'un médecin - Violation du secret médical - 6 mai 2020
VIDÉO. Dr Éric Menat - Il y a urgence !
VIDÉO. Le Pr Didier Raoult se confie à Apolline de Malherbe sur BFMTV - 1 mai 2020


   DIVERS

   Articles mis en ligne le 2 juin 2021.

DOCUMENT. Chronique N°61 – La vérité sur les événements indésirables
     des quatre vaccins anticovid. (01.06)

DOCUMENT. Nous avons fait une erreur. La protéine Spike est elle-même toxique et dangereuse
     pour l'homme déclare le Pr. Bridle (01.06)

DOCUMENT. Quelle est l’ampleur des effets secondaires des pseudo-vaccins anticovid ? (29.05)
DOCUMENT. Intégration de l’ARN viral SARS-CoV-2 dans nos chromosomes (29.05)
DOCUMENT. Le Covid-19 n'a aucun ancêtre naturel, déclarent deux chercheurs
     dans une nouvelle étude. (29.05)

DOCUMENT. La manipulation psychologique organisée qui pousse à consentir à la vaccination (28.05)
DOCUMENT. Chiffre des décès Covid-19 : canular, charlatanisme et contre-vérité (25.05)
DOCUMENT. L’hécatombe post vaccinale s’étend dans le monde (25.05)
DOCUMENT. Depuis qu’on vaccine (anticovid), la mortalité moyenne quotidienne a augmenté
     dans 13 pays sur 14 (24.05)

DOCUMENT. Le vaccin Moderna contient bel et bien un ingrédient douteux (24.05)
DOCUMENT. Il ne faut pas vacciner les enfants contre le Covid-19 (22.05)
DOCUMENT. Voyager en UE: des tests et de la quarantaine pour les voyageurs entièrement vaccinés (21.05)
DOCUMENT. The COVID Crisis in India: an Interview with Dr Dhananjay Bakhle (01.05)
DOCUMENT. Indian bar association. Letter to Dr. Soumya Swaminathan (WHO) (25.05)
DOCUMENT. Declaration of Canadian physicians for science and truth (05.2021)
DOCUMENT. Zéro-Covid ou Ivermectine: Comment Lutter au Mieux Contre le COVID-19 ? (07.04)
DOCUMENT. The Great Barrington Declaration (04.10.2020)


   Articles mis en ligne le 21 mai 2021.

DOCUMENT. Déjà presque 12000 morts et plus d’1,2 million d’effets secondaires susceptibles
     d’être liés aux «vaccins» anti-covid dans l’UE (20.05)

DOCUMENT. Les recommandations de traitement du COVID du NIH et de l'OMS
     doivent-elles être corrigées? (20.05)

DOCUMENT. Me Joseph explique sa plainte contre le président du Conseil de l’Ordre des médecins (20.05)
DOCUMENT. Pass sanitaire, pass de la honte. (19.05)
DOCUMENT. Crise du covid : les scientifiques britanniques admettent avoir utilisé la peur pour aider
     leur gouvernement à contrôler la population (19.05)

DOCUMENT. DRDO 2GD Anti Covid Drug Medicine: Price, Usage, Side Effects & Efficacy (18.05)
DOCUMENT. Rôles de l'Ivermectine et des lipo-polysaccharides dans l'hyper-inflammation
     due au covid-19 (18.05)

DOCUMENT. « Coup d’état planétaire ». Connais ton ennemi. (18.05)
DOCUMENT. Vaccination Covid-19: Le même schéma partout ?(17.05)
DOCUMENT. Le tableau de bord de CoVaxx-19: Saignements, caillots sanguins et tout le reste (14.05)
DOCUMENT. Effets des vaccins et corruption, l'analyse de Didier Raoult(13.05)
DOCUMENT. Efficacité des vaccins : tout est une question de présentation !(12.05)
DOCUMENT. 57 scientifiques et médecins demandent l'arrêt immédiat de toutes "les vaccinations"
     covid-19 (09.05)

DOCUMENT. La protéine de pointe du nouveau coronavirus joue un rôle clé supplémentaire
     dans la maladie (08.05)

DOCUMENT. Les collabos (co-labos ?) du pass sanitaire se démasquent (07.05)
DOCUMENT. La bombe humaine: effets de la « vaccination » ARNM
     sur les personnes non vaccinées? (07.05)

DOCUMENT. Vaccin Pfizer, la Rolls-Royce des poisons? (04.05)
DOCUMENT. Vaccins contre la Covid-19. Déclaration des effets indésirables en pharmacovigilance :
     la nécessaire rectification des affirmations « inexactes » (contraires à la « loi ») diffusées par le journal
     « Libération – CheckNews » (03.05)

DOCUMENT. Post-démocratie covidienne : l’Allemagne annonce mettre sous surveillance les personnes
     critiquant les mesures liberticides (30.04)

DOCUMENT. Professeur Didier Raoult : « Il y a 70% d’effets secondaires avec le vaccin Pfizer.
     On avait jamais vu ça avec un vaccin » (30.04)

DOCUMENT. COVID-19 en France – 100 000 morts, vraiment?(29.04)
DOCUMENT. Lettre ouverte aux syndicats enseignants et aux enseignants (29.04)
DOCUMENT. Revised guidelines for home isolation eof mild/asymptomatic Covid-19 cases (28.04)
DOCUMENT. « Le contrôle mental », par le psychiatre Frédéric Badel.(28.03)
DOCUMENT. Démystifier les statistiques sur le coronavirus. A lire attentivement:
     Les risques sont excessivement faibles! (25.04)

DOCUMENT. Le Texas a mis fin au confinement et au masque obligatoire : maintenant, les États confinés
     sont ceux où le Covid se développe le plus (21.04)

DOCUMENT. Un conglomérat pharmaceutique au casier judiciaire chargé: Pfizer «s’empare»
     du marché européen des vaccins, soit 1,8 milliard de doses. (21.04)

DOCUMENT. Faut-il se faire vacciner ? À trancher sur les faits objectifs ! (20.04)
DOCUMENT. Covid-19, la lumière au bout du tunnel? (19.04)
DOCUMENT. Le paradigme du confinement s’effondre (19.04)
DOCUMENT. Enfants innocents du Covid-19 : leur injecter des vaccins expérimentaux serait criminel (16.04)
DOCUMENT. L’OMS et 23 chefs d’État (dont Macron) préparent un Traité Pandémie.
     Vers un gouvernement mondial? (02.04)

DOCUMENT. Le défunt président tanzanien Magufuli : « négationniste de la science » ou menace
     pour l’empire ? (02.04)

DOCUMENT. Ingénierie sociale, manipulation et consentement (02.04)
DOCUMENT. Etat d’urgence sanitaire : le scandaleux déni du Conseil d’Etat ! (31.03)
DOCUMENT. L’OMS confirme que le test Covid-19 PCR est invalide, les estimations des « cas positifs »
     sont sans fondement. Le confinement n’a aucune base scientifique. (30.03)

DOCUMENT. Covid-19 : échec de l'approche occidentale. (30.03)
DOCUMENT. L’effondrement du capitalisme et le rideau de fumée de la COVID-19 (28.03)
DOCUMENT. Le virus SARS-CoV-2 donnant la maladie Covid-19 a t-il été fabriqué? Conclusion (28.03)
DOCUMENT. Le virus SARS-CoV-2 donnant la maladie Covid-19 a t-il été fabriqué?
     Le SARS-CoV-2 pourrait-il être le résultat d’une sélection in vitro de mutations naturelles aléatoires? (27.03)

DOCUMENT. L’énorme canular de la Covid-19. (24.03)
DOCUMENT. Quand on veut soigner, on peut. (25.03)
DOCUMENT. Global trends in clinical studies of ivermectin in COVID-19. (22.03)
DOCUMENT. Apporter à son organisme ce dont il a réellement besoin. (19.03)
DOCUMENT. Qu’est-ce que l’ivermectine ? (19.03)
DOCUMENT. L'ivermectine dans le traitement de la Covid ? (16.03)
DOCUMENT. Lockdowns Do Not Control the Coronavirus: The Evidence. (19.12.2020)
DOCUMENT. The global impact of respiratory disease. (2017)
DOCUMENT. Brève histoire de la phagothérapie. (2008)


DOCUMENT. Rapport de la Cours des comptes sur l'Ordre des médecins (09.12.2019)
DOCUMENT. Un rapport accablant pour l’Ordre des médecins (27.04.2020)

DOCUMENT. Covid-19 : le traitement du Dr Zelenko plus complet que celui du Pr Raoult... (2020)
DOCUMENT. Covid 19 - Pourquoi la chloroquine fonctionne-t-elle ?
     Parce qu'elle est un ionophore du zinc ! (2020)

DOCUMENT. COVID-19 treatment analysis for Zinc (2020)
DOCUMENT. COVID-19 treatment analysis for Vitamin D (2020)
DOCUMENT. COVID-19 treatment analysis for Ivermectin. (2020)


DOCUMENT. Fondation Gates/Institut Pasteur : 21 369 745 $ (2019)
DOCUMENT. Unitaid, Part of the World Health Organization Funding Ivermectin Research Targeting
     Covid-19 led by British expert (29.12.2020)

DOCUMENT. Unitaid, membre de l'Organisation mondiale de la santé finançant la recherche
     sur l'ivermectine ciblant le COVID-19 dirigé par un expert britannique (29.12.2020)

DOCUMENT. 388 personnes âgées de moins de 60 ans avec « AUCUN problème de santé
     sous-jacent » sont décédées de Covid dans les hôpitaux anglais (27.12.2020)

   ARMES BACTÉRIOLOGIQUES

DOCUMENT. Les USA réautorisent la création de virus mortels (26.12.2017)
DOCUMENT. Un chercheur fabrique volontairement un virus ultra-virulent :
     savant fou ou visionnaire ? (02.07.2014)

DOCUMENT. Créer un virus H7N9 mutant pour mieux le combattre (07.08.2013)
DOCUMENT. Vers des armes biologiques de nouvelle génération (21.01.2008)



   DIVERS SUJETS ET INTERNATIONAL.

ARCHIVES 2020.

DOCUMENT. Les cartographes chinois et russes tracent l’ordre post-unilatéral (02.06)
DOCUMENT. NED – Algérie : le montant des subventions a doublé en 2020 (02.06)
DOCUMENT. La disparition forcée est une pratique du terrorisme d’État: la police colombienne a fait
     disparaitre des centaines de personnes en un mois (02.06)

DOCUMENT. Ces militants & juifs solidaires de la résistance palestinienne… mais, jusqu’où? (01.06)
DOCUMENT. Élection présidentielle en République arabe syrienne. (01.06)
DOCUMENT. Pourquoi l’UE se met en rang contre la Chine (25.05)
DOCUMENT. Les deux poids, deux mesures de l'affaire Pratassevitch (25.05)
DOCUMENT. Le masque de la « démocratie libérale » tombe avec fracas (24.05)
DOCUMENT. Colombie – Guerre totale contre le mouvement social (23.05)
DOCUMENT. ’Israël’, dernière colonie européenne au bord de l’effondrement? (21.05)
DOCUMENT. Un Etat né dans les laboratoires de la diplomatie (20.05)
DOCUMENT. Allo Bercy (05.2021)
DOCUMENT. Palestine / L’aveu de David Ben Gourion par une belle nuit d’été… (19.05)
DOCUMENT. La « guerre civile » en Israël vient-elle réellement de débuter ? (18.05)
DOCUMENT. Joe Biden réinvente le racisme (11.05)
DOCUMENT. Guerre sur la Syrie : Scandale d’une corruption avérée dissimulée
     par les gouvernements occidentaux (07.05)

DOCUMENT. Une proposition de Biden pourrait faire des États-Unis une « dictature numérique » (07.05)
DOCUMENT. La Turquie d’aujourd’hui, un problème mondial (30.04)
DOCUMENT. « Nouveaux OGM » : les louanges de la Commission européenne (30.04)
DOCUMENT. Afghanistan, le plan USA d’une nouvelle catastrophe. (27.04)
DOCUMENT. Le Moyen-Orient se réorganise. (27.04)
DOCUMENT. Maïs cireux OGM : édition génomique et stratégie du cheval de Troie (27.04)
DOCUMENT. Où vont les déchets de l’UE? (26.04)
DOCUMENT. Les leçons de la commune (25.04)
DOCUMENT. France – Le conseil d’état valide durablement la surveillance de masse (23.04)
DOCUMENT. Les 12 méga-donateurs de la politique US. (22.04)
DOCUMENT. Le MI5 rejoint Instagram (22.04)
DOCUMENT. UPOV: Hold-up sur les semences. Nous devons donc les défendre (20.04)
DOCUMENT. Le lobby du plastique empoisonne le monde (20.04)
DOCUMENT. L’armée américaine dans le monde (05.04)
DOCUMENT. Georges Ibrahim Abdallah : « Je ne négocierai pas mon innocence.
     Je ne renoncerai pas à ma position » (01.04)

DOCUMENT. Les leçons de la Syrie. La vérité sur la crise syrienne – Richard H. Black (28.03)
DOCUMENT. Health Data Hub : Du fantasme de l’intelligence artificielle à la privatisation
     de nos données de santé (26.03)

DOCUMENT. Le lobby ouïghour (23.03)
DOCUMENT. Les ambitieuses réformes de Joe Biden (23.03)
DOCUMENT. Al-Qaeda en Syrie : une source « fiable » des médias occidentaux. (19.03)
DOCUMENT. Le sinistre rôle de Joe Biden dans le déclenchement de la guerre d’Irak. (18.03)
DOCUMENT. Grèce : “La junte revient”. (17.03)
DOCUMENT. Le renversement d'Evo Morales et la première guerre du lithium (16.03)
DOCUMENT. Pétrole syrien: le pillage du pays continue (16.03)
DOCUMENT. Après une année avec le ‘Covid-19’, quelles leçons en tirer? (16.03)
DOCUMENT. Pourquoi l’OTAN a détruit la Libye il y a dix ans (16.03)
DOCUMENT. Le conflit entre les banques centrales et les investisseurs
     eu égard à l’inflation et aux taux d’intérêt (13.03)

DOCUMENT. Un scandale impliquant plusieurs millions de dollars secoue le Pentagone (05.03)
DOCUMENT. La périlleuse stratégie des USA et de l'Otan en Europe (02.03)

DOCUMENT. Classement des États du monde par population âgée de 65 ans et plus (%) (02.11.2019)
DOCUMENT. Les Relations internationales selon Antony Blinken. (02.03)
DOCUMENT. Profitant des politiques racialistes: La fondation Black Lives Matter a récolté
     90 millions de dollars en 2020. (01.03)

DOCUMENT. Le bitcoin atteint plus de 50 000 dollars à Wall Street. (01.03)

DOCUMENT. Biden et l'exploitation de la main d'oeuvre chinoise. (23.02)
DOCUMENT. Pour qui sonne la clochette. (16.02)
DOCUMENT. Biden, commandeur des « vrais croyants ». (16.02)
DOCUMENT. Twitter, le petit oiseau bleu qui gazouille faux. (17.02)
DOCUMENT. Haïti – Les troublantes similitudes entre le régime des Duvalier et
     l’administration de Jovenel Moïse. (15.02)

DOCUMENT. La Commune de Paris, la banque et la dette. (12.02)
DOCUMENT. La contribution de la Suisse à la construction de l’ordre néolibéral. (10.02)
DOCUMENT. Contrôle numérique : comment les Big Tech se tournent vers l’alimentation
     et l’agriculture (et ce que cela signifie). (07.02)

DOCUMENT. La confrérie des Frères Musulmans à l’épreuve de la normalisation israélo-arabe 1/2 (07.02)
DOCUMENT. L’antisémitisme « à la carte » du Centre Simon Wiesenthal (07.02)
DOCUMENT. La plus grande chasse aux sorcières a débuté aux USA (04.02)
DOCUMENT. E. Macron : portrait d’une autre mythologie (04.02)
DOCUMENT. 2030, l’avenir que nous prépare l’OTAN (02.02)
DOCUMENT. Les complotistes d’aujourd’hui sont les sceptiques d’hier (01.02)
DOCUMENT. Le plan de destruction derrière le programme de Biden concernant la Russie (01.02)

DOCUMENT. Après Trump : et quoi maintenant ? (29.01)
DOCUMENT. L’incursion des Big Tech dans l’agriculture est désastreuse pour les petits agriculteurs
     et les travailleurs du secteur alimentaire du monde (27.01)

DOCUMENT. Joe Biden Imperator (26.01)
DOCUMENT. Le véritable visage de Joe Biden et de son équipe (26.01)
DOCUMENT. La création de l’empire américain à l’aube de sa fin (24.01)
DOCUMENT. Mark Zuckerberg censure des gouvernements (19.01)
DOCUMENT. Après l'URSS, les USA s'effondrent (19.01)
DOCUMENT. Réarmement, l’OTAN se fait Banque (19.01)
DOCUMENT. Nous sommes entrés en guerre (19.01)
DOCUMENT. Golfe, la guerre de Trente ans. Bush: “la nouvelle ère de l’espoir commence” (15.01)
DOCUMENT. Le 11 septembre était le prélude. Le 6 janvier est le Saint Graal (14.01)
DOCUMENT. La mascarade du Capitole et la fiction démocratique (14.01)
DOCUMENT. Détruire la société civile. La campagne de peur. (14.01)
DOCUMENT. Il y a trente ans, la guerre du Golfe (13.01)
DOCUMENT. Biden et le pouvoir par la force (12.01)
DOCUMENT. « Les multinationales aujourd’hui sont comme des psychopathes charmeurs. » (11.01)
DOCUMENT. Derrière le verdict de Londres sur Julian Assange (05.01)
DOCUMENT. Cheik Rohani sème le trouble au Moyen-Orient (05.01)


DOCUMENT. Retour sur l’année 2020 : l’onde de choc de la pandémie de COVID-19 (14.12)
DOCUMENT. Biden et le pouvoir par la force (12.01)
DOCUMENT. « Les multinationales aujourd’hui sont comme des psychopathes charmeurs. » (11.01)
DOCUMENT. Derrière le verdict de Londres sur Julian Assange (05.01)
DOCUMENT. L’économie mondiale devrait progresser de 4 % en 2021 (05.01)
DOCUMENT. Cheik Rohani sème le trouble au Moyen-Orient (05.01)
DOCUMENT. L’année tragique de 2020 prend fin, l’année 2021 l’année de l’éveil? (02.01)

DOCUMENT. Etats-Unis, une forge de cadres militaires pour les dictatures. (29.12)
DOCUMENT. L'arbitraire et la censure sont de retour en Occident. (29.12)
DOCUMENT. Qui détruit le Liban et pourquoi ? (22.12)
DOCUMENT. Afrique de l’Ouest : le Grand Bond en arrière (20.12)
DOCUMENT. COSTA RICA – Une loi pour la privatisation des semences (18.12
DOCUMENT. Le plan USA de domination de l’espace. (15.12.2020)
DOCUMENT. La guerre des classes de la Grande-Bretagne contre les enfants (15.12)
DOCUMENT. La guerre civile devient inévitable aux USA (15.12)
DOCUMENT. USA – Le fléau du bien (12.12)
DOCUMENT. La paranoïa autour de l’Initiative ceinture et route se poursuivra sous Biden (11.12)
DOCUMENT. Biélorussie : quelle révolution? (10.12)
DOCUMENT. Casse-tête à l'Otan (08.12)
DOCUMENT. La démocratie et son spectacle (05.12)
DOCUMENT. Le prochain chef de l’OMC imposera-t-il le programme de Bill Gates et Davos? (03.12)

DOCUMENT. POURQUOI LE SOCIALISME ? (A. Einstein -1949)

DOCUMENT. JACQUES ATTALI. UN PLANÉTAIRE MOYEN-AGE. ( 07.04.2014)

VIDÉO. L’AVENIR SINISTRE QUE NOUS PRÉPARE JACQUES ATTALI

AUDIO. GÉRARD PHILLIPE LIT MARX ET ENGELS



   RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ENTRE MYSTFICATION ET INSTRUMENTALISATION.

   POINTS DE REPÉRES

DOCUMENT. Bill Gates rejoint Blackstone pour acheter une société britannique de services
     de jets privés (09.01.2021)

DOCUMENT. Des réchauffements répétitifs sans CO2 ? (24.01.2019)
DOCUMENT. Le réchauffement climatique d’origine anthropique (14.02.2019)
DOCUMENT. Environmental Effects of Increased Atmospheric Carbon Dioxide. (En anglais) (2006?)
DOCUMENT. Une étude: L’augmentation de température cause de l’augmentation de CO2,
     pas l’inverse. (09.06.2010)

DOCUMENT. Climat : l’incroyable saga des températures. (22.08.2019)
DOCUMENT. Temps de résidence du gaz carbonique dans l’atmosphère. (21.09.2015)
DOCUMENT. Extinction Rebellion : une officine de la finance mafieuse (11.10)
DOCUMENT. Le climat et la finance verte. (09.10)
DOCUMENT. Notice succincte sur une des assertions fondatrices du "réchauffement climatique
     anthropique". (date ?)

DOCUMENT. 550 scientifiques giecosceptiques (parmi des milliers d'autres) (01.10.2015)
DOCUMENT. TRIBUNE. Climat : la liberté académique est-elle en danger ? (30.09)
DOCUMENT. Le climat et la piste de l'argent. (25.09)
DOCUMENT. Des scientifiques de 13 pays écrivent au secrétaire général des Nations unies
     contre l’alarmisme climatique. (23.09)

DOCUMENT. Courrier climato-réaliste à l’ONU : les signataires pour la France. (25.09)
DOCUMENT. La liste mondiale des signataires de la Déclaration climato-réaliste (en anglais) (26.09)

DOCUMENT. BANQUE MONDIALE. Changement climatique. (02.10.2018)



   VIDÉOS

Vidéo. Il n’y a pas d’urgence climatique
Vidéo. François Gervais : En matière de réchauffement climatique, on a pris une conséquence
     pour une cause

Vidéo. Réchauffement climatique le GIEC ne sait plus comment mentir
Vidéo. François Gervais - L'urgence climatique est un leurre
Vidéo. COP21 - Le carbone innocent ? - Entretien avec François Gervais (2015)
Vidéo. Pr François Gervais : Le climat réel valide-t-il les modèles de climat virtuel ? (2015)


   LA FABRICATION DE GRETA THUNBERG ET DU GREEN NEW DEAL.

DOCUMENT. L'économie politique du complexe industriel à but non lucratif. (18.07.19)
DOCUMENT. La vérité dérangeante derrière l'embrigadement des jeunes. (20.07.19)
DOCUMENT. La vérité la plus dérangeante  « le capitalisme est en danger d'effondrement ». (22.07.19)
DOCUMENT. La maison est en feu ! & le sauvetage à 100 billions de dollars. (24.07.19)
DOCUMENT. Le New Deal vert est le cheval de Troie de la financiarisation de la nature. (26.07.19)
DOCUMENT. Une décennie de manipulation sociale pour la captation de la nature par les grandes
     entreprises. (31.07.19)

DOCUMENT. Le capitalisme vert utilise Greta Thunberg. (09.02.19.)



   LE SCANDALE DES ÉOLIENNES.

DOCUMENT. Les Mystères de l’éolien en mer (20.01.2020)
DOCUMENT. Hawaï : Honolulu approuve les éoliennes les plus dangereuses aux États-Unis. (31.12.2019)
DOCUMENT. Éoliennes : le livre choc qui dénonce un scandale international. (03.10.2019)
DOCUMENT. "Le gouvernement ment aux Français, l’énergie éolienne pollue
      et nous coûte cher !" (24.09.2018)

DOCUMENT. Éoliennes en mer : Le Figaro dévoile l'énorme scandale financier. (03.10.2017)
DOCUMENT. Villerouge-Termenes sous la menace des éoliennes géantes. (2015)



   DIVERS.

DOCUMENT. Gel au Texas – Alerte climatique urgente, « mais pas comme vous le pensez ». (26.02.2021)
DOCUMENT. La grande conspiration criminelle du « zéro carbone ». (21.02.2021)

DOCUMENT. Le grand minimum solaire attendu pour la période 2020-2053 conduira
     à un refroidissement terrestre. (10.09)

DOCUMENT. Nouvelle confirmation que les modèles climatiques surestiment
     le réchauffement atmosphérique. (02.09)

DOCUMENT. Le nombre des ouragans n’a pas augmenté en Louisiane depuis 1851
     (même en tenant compte de « Laura »). (29.08)

DOCUMENT. L’Optimum Climatique Médiéval : ce grand oublié. (17.08)
DOCUMENT. Les nuages ont plus d’effets que vous ne le pensez. (26.06)
DOCUMENT. Le climat en 2019, le nouveau rapport du GWPF (13.06)
DOCUMENT. Les rapports du GIEC : un « Lancetgate » à la puissance 10 (10.06)
DOCUMENT. Un argumentaire en 20 points du Heartland Institute
     pour réfuter la prétendue « crise climatique » (13.03)

DOCUMENT. Réflexions hétérodoxes sur le réchauffement climatique (16.11.2014)

DOCUMENT. 20°C en Antarctique, archétype d’une « fake news » (15.02)
DOCUMENT. Aucune tendance de long terme sur la fréquence et l’intensité des tempêtes,
     selon Météo France (14.02)

DOCUMENT. SCE-INFO : Climatologie actuelle, un (petit) pas vers plus de réalisme ?... (07.02)
DOCUMENT. D’où vient réellement l’argent derrière le «Nouvel Agenda Vert»? (04.02)
DOCUMENT. Nestlé et la privatisation de l’eau : un problème mondial (02.01)
DOCUMENT. Quand les multinationales se font les chantres de l’écologie (31.12)
DOCUMENT. Qui connait mieux la vache que le paysan ? (29.12)

DOCUMENT. Les feux de brousse qui ravagent l’Australie ne sont pas dus
      au réchauffement climatique (14.01)

DOCUMENT. Climatologie : comment le GIEC s’organise pour étouffer
      les opinions sceptiques. (19.11.2012)

DOCUMENT. Y a-t-il un lien entre les rayons cosmiques et la formation des nuages?
     Une expérience au CERN étudie un lien possible avec une chambre à brouillard. (date ?)

DOCUMENT. Oscillations of the baseline of solar magnetic field and solar irradiance
      on a millennial timescale (11.01.2019)

DOCUMENT. Dérèglement climatique : pourquoi l’irrationalité de nombre de militants de l’environnement
      aggrave en réalité le problème (05.01)

DOCUMENT. Bulletin des climato-réalistes n° 97 (26.12)
DOCUMENT. Cinq « preuves » que le dérèglement climatique est déjà là ? (19.12)
DOCUMENT. Le monde a-t-il besoin d’un «New Deal vert»? (12.12)
DOCUMENT. 97 % des scientifiques d’accord sur les causes du changement climatique :
     genèse d’un mythe (12.12)

DOCUMENT. L’année 2019, la 3ème la plus chaude depuis le début des mesures,
     n’est que d’environ 0,36 degrés au-dessus de la moyenne de 30 ans (10.12)

DOCUMENT. La glace du Groenland fond… le sérieux journalistique aussi (08.08)
DOCUMENT. Le « capitalisme vert » monétise l’air que nous respirons. (15.07)
DOCUMENT. Presse & ONG : quand l’art du titre flirte avec intox et idéologie. (25.01)

DOCUMENT. Un réchauffement brutal de la stratosphère est à l’origine de l’anomalie de température
      record de septembre 2019. (05.10)

DOCUMENT. Propagation des erreurs et fiabilité des projections de la température globale de l'air,
      Mark II.. (16.09)

DOCUMENT. Tous les jeunes ne sont pas Greta (27.09)
DOCUMENT. Les « guerriers du climat » vaincus par la banquise (25.09)
DOCUMENT. Amazonie, les incendiaires crient au feu. (03.09)
DOCUMENT. Précisions sur la forêt amazonienne. (28.08)
DOCUMENT. L'intox amazonienne. (25.08)
DOCUMENT. Amazonie, fake-news, désinformation et manipulation. (25.08.19)
DOCUMENT. Liste de scientifiques sceptiques sur le réchauffement climatique. (29.07.2019)
DOCUMENT. La baisse de l’activité solaire conduit la NASA à annoncer un refroidissement climatique.
      (02.10.2018)

DOCUMENT. Onze milliards de tonnes de glace ont fondu en un jour au Groenland. (12.08.19)
DOCUMENT. Climat : une pétition à contre-courant en Italie. (06.06.19)
DOCUMENT. L’état du climat mondial en 2018 : le rapport du GWPF (Global Warming Policy Foundation).
      (07.04.19)

DOCUMENT. L'environnement global, un substitut à la Guerre froide pour parvenir
      au gouvernement mondial. (1999)

DOCUMENT. Étude sur la nature des mouvements écologistes... (1999)
DOCUMENT. Le réchauffement climatique est un mythe ! par Marcel Leroux professeur en climatologie.
      (08.11.2004)

DOCUMENT. La croissance du CO2 dans l’atmosphère est-elle exclusivement anthropique ? (3/3)
      (19.07.2019)

DOCUMENT. La croissance du CO2 dans l’atmosphère est-elle exclusivement anthropique ? (2/3)
      (12.07.2019)

DOCUMENT. La croissance du CO2 dans l’atmosphère est-elle exclusivement anthropique ? (1/3)
      (13.06.2019)

DOCUMENT. Le CO2 et le climat avec et sans effet de serre. (06.08.2018)
DOCUMENT. Carte blanche : La localisation temporelle et géographique des stations de la mesure
     de la température pose des problèmes. (30.07.2019)

DOCUMENT. Disparition des stratocumulus marins et réchauffement climatique,
      l’analyse du Dr Roy Spencer. (11.03.19)

DOCUMENT. Forte croissance de la banquise arctique. (28.02.19)



  COMMENT FONCTIONNE LEUR VIEUX MONDE.

   VIDÉOS ET DONNÉES.

DOCUMENT. La doctrine Rumsfeld/Cebrowski (25.05.2021)
VIDEO. Ces financiers qui dirigent le monde – BlackRock (Arte)
VIDEO. La Toile d’Araignée: Le Second Empire Britannique - 2018.
VIDEO. Princes of the Yen: Central Bank Truth. (En français)

DOCUMENT. Forbes - Liste des 2.000 plus grandes entreprises privées du monde. (2019)
DOCUMENT. BlackRock est l’institution financière la plus puissante au monde,
     gérant plus de 6 000 milliards de dollars d’actifs.

DOCUMENT. Liste des membres de la Fed, actionnaires et propriétaires
DOCUMENT. Ces exercices de simulations qui facilitent les attentats.
DOCUMENT. Banque mondiale le Coup d’Etat permanent.
DOCUMENT. L’empire mondial de la santé de Bill Gates.
DOCUMENT. Le passé esclavagiste du Parti démocrate US.
DOCUMENT. Discours de Moammar Kadhafi à la 64ème session de l’Assemblée Générale
      de l’O.N.U. (2009)



   SOUS NOS YEUX. DU 11 SEPTEMBRE A DONALD TRUMP par Thierry Meyssan.

DOCUMENT. Sous nos yeux. (21.06.)
DOCUMENT. Les Frères musulmans en tant qu’assassins. (21.06)
DOCUMENT. Les Frères musulmans comme force d’appoint du MI6 et de la CIA. (28.06)
DOCUMENT. Les Frères musulmans comme supplétifs du Pentagone. (05.07)
DOCUMENT. Les Frères musulmans comme membres du Conseil de sécurité nationale
     de la Maison Blanche. (12.07)

DOCUMENT. Premiers revers des Frères musulmans. (19.07)
DOCUMENT. Daesh réalise le rêve des Frères musulmans : le Califat. (26.07)

DOCUMENT. L'agonie de la politique étrangère française. (29.11)
DOCUMENT. La France manipulée. (06.12)
DOCUMENT. La France dans l'engrenage. (13.12)
DOCUMENT. Les deux France. (20.12)
DOCUMENT. Victoire de la France pour la Paix. (27.12)

DOCUMENT. La reconstitution du Parti colonial français. (03.01)
DOCUMENT. Le Parti colonial à l'assaut de la Syrie et du Mali. (14.02)
DOCUMENT. Abandonné par Washington, Paris s'appuie sur Tel-Aviv contre Damas. (28.02)



   ARTICLES DIVERS.

DOCUMENT. Une organisation hybride dans l’arène européenne : Open Society Foundations et la construction
     du champ de la lutte contre les discriminations (11.05.2018)

DOCUMENT. Pourquoi Bill Gates et le Pentagone lâchent-ils des moustiques OGM
     dans les Keys de Floride? (14.05.2021)

DOCUMENT. Le milliardaire Georges Soros et ses consorts infiltrés au sein de la Cour européenne
     des droits de l'homme ? (28.04.2021)

DOCUMENT. Le retour du Léviathan. La bataille de Kennedy contre le Léviathan. (02.04.2021)
DOCUMENT. Bill Gates finance le lobby des « nouveaux OGM » en Europe (29.03.2021)
DOCUMENT. Le retour du Léviathan : Les leçons pour aujourd’hui de la guerre froide au Vietnam. (17.03.2021)
DOCUMENT. Le retour du Léviathan. Les racines fascistes de la CIA et la véritable origine
     de la guerre froide. (07.03.2021)

DOCUMENT. Le lobby ouïghour (23.03.2021)
DOCUMENT. Le transhumanisme et l’autodétermination de la pensée (15.03.2021)
DOCUMENT. Qu'est-ce-que « l'islamo-gauchisme » ? (09.03.2021)
DOCUMENT. Profitant des politiques racialistes: La fondation Black Lives Matter a récolté
     90 millions de dollars en 2020. (01.03.2021)

DOCUMENT. Twitter, le petit oiseau bleu qui gazouille faux. (17.02.2021)
DOCUMENT. Un mythe brisé. Les limites de la pensée de Noam Chomsky (2006)
DOCUMENT. Sans lumière ni gloire: les révolutions de couleur (26.09.2020)
DOCUMENT. Les révolutions de couleurs et quelques vérités de La Palice:
     L’objectif est de manifester « contre quelque chose »… (25.09.2020)

DOCUMENT. Les révolutions de couleurs et quelques vérités de La Palice…
     que certains ignorent ou violent sciemment (23.09.2020)

DOCUMENT. BLM est-il le masque derrière lequel opèrent les oligarques ?. (18.09.2020)
DOCUMENT. La première OTAN : les agressions conjointes britannique et française
     au milieu du XIXe siècle. (21.07.2020)

DOCUMENT. Le piège de l’endettement. (20.07.2020)
DOCUMENT. Banque mondiale et FMI: 76 ans, ça suffit! (18.07.2020)
DOCUMENT. Déclassifié : Operation Mockingbird, la guerre froide culturelle de la CIA. (08.07.2017)
DOCUMENT. Les périls du tout-humanitaire. (06.08.2004)
DOCUMENT. Les États-Unis ont leur propre révolution de couleurs. (28.06)
DOCUMENT. La "Grande Réinitialisation" : un sommet unique pour débuter 2021. (03.06)
DOCUMENT. Le temps de la Grande remise à zéro. (03.06)
DOCUMENT. Le Covid-19 et l'Aube rouge (28.04)
DOCUMENT. Covid-19 : Neil Ferguson, le Lyssenko libéral. (18.04)
DOCUMENT. Le cheval de Troie de l’extrême droite américaine à Westminster. (16.05.2015)
DOCUMENT. L’entreprise financiarisée : comment la finance alimente
     et transforme les multinationales (11.02.2020)

DOCUMENT. Le multiplicateur de propagande : Comment les agences de presse mondiales
     et les médias occidentaux parlent de géopolitique (15.01.2020)

DOCUMENT. Les facettes de l’individu empêtré dans l’individualisme. (03.2007)
DOCUMENT. Un monde sous surveillance ? - La surveillance de demain : puces RFID
     et implants sous-cutanés (2011)

DOCUMENT. Une génération spontanée ? Analyse socio-historique du comportement politique
      des générations X et Y (2016)

DOCUMENT. Extinction Rebellion : une officine de la finance mafieuse (11.10 2019)
DOCUMENT. La collapsologie : start-up de l’happy collapse. (septembre 2019)
DOCUMENT. Nous nous dirigeons vers un avenir techno-eugénique». (08.09)
DOCUMENT. Pearl Harbor démasqué. (06.12.2018)
DOCUMENT. Le massacre de la place Tiananmen en 1989 est un mythe:
      la «Black Information Operation» britannique. (04.06.2014)

DOCUMENT. Les origines secrètes de la Silicon Valley –
      Ce que les grandes entreprises technologiques ne veulent pas que vous sachiez. (21.07.2019)

DOCUMENT. NRx », le mouvement néo-réac monarchiste de la Silicon Valley. (30.11.2018)
DOCUMENT. Peter Thiel, l’homme qui voulait achever la démocratie. (17.07.2018)
DOCUMENT. En politique comme dans les entreprises, “les médiocres ont pris le pouvoir”.
DOCUMENT. Srda Popovic et autres « révolutionnaires étasuniens ».
DOCUMENT. L’État profond américain - La finance, le pétrole, et la guerre perpétuelle.
DOCUMENT. Le régime mortel des oligarques.

DOCUMENT. Rapport sur les inégalités dans le monde 2018 - Synthèse sur la France.
DOCUMENT. UE. Liste des 226 parlementaires européens alliés d'Open Society de Soros

DOCUMENT. ÉTUDE SUR LA NATURE DES MOUVEMENTS ÉCOLOGISTES (1999)

MACRON : 2017, LE COUP D'ETAT.

DOCUMENT. LA RÉUNION 2019 DU GROUPE BILDERBERG.
DOCUMENT. LA RÉUNION 2018 DU GROUPE BILDERBERG.

DOCUMENT. HOFSTADTER ET LES “THÉORIES DU COMPLOT” :
     TRADUCTION DE SON ARTICLE DU HARPER'S MAGAZINE

DOCUMENT. THÉORIE DU COMPLOT : COMMENT LE BEST SELLER DE RICHARD HOFSTDTER
     "LE STYLE PARANOIAQUE" FUT DÉTOURNÉ PAR LES NÉO-CONSERVATEURS (1/2)

DOCUMENT. THÉORIE DU COMPLOT : COMMENT LE BEST SELLER DE RICHARD HOFSTDTER
     "LE STYLE PARANOIAQUE" FUT DÉTOURNÉ PAR LES NÉO-CONSERVATEURS (2/2)

DOCUMENT. CHRONIQUES ORWELLIENNES. (Collège de France)
DOCUMENT. MANIPULATION ET CONTROLE DE L'INFORMATION PAR L'OTAN ET BRUXELLES.
DOCUMENT. « L’OTAN, INDISPENSABLE REMPART DE PAIX ET DE SÉCURITÉ»
DOCUMENT. LA « GRANDE OTAN ».

DOCUMENT. ETATS-UNIS. EN ROUTE VERS LE SERVAGE.

DOCUMENT. LA PLOUTOCRATIE C'EST MAINTENANT.
DOCUMENT. UN NOUVEL ORDRE POUR UN NOUVEAU MONDE.
DOCUMENT. LE NÉO-IMPÉRIALISME OU LA STRATÉGIE DE LA GUERRE ET DU CHAOS PERPÉTUEL.

DOCUMENT. TOUT SAVOIR SUR GOOGLE.
DOCUMENT. FACEBOOK DEVIENDRA PLUS PUISSANT QUE LA NSA EN MOINS DE 10 ANS.
DOCUMENT. COMMENT UNE CELLULE SECRETE DE FACEBOOK MANIPULE LES OPINIONS...
DOCUMENT. COMMENT EU DISINFOLAB, TWITTER, LE CNRS VOUS FICHENT.
DOCUMENT. #DISINFOGATE : SYNTHESE GÉNÉRALE.

DOCUMENT. COMMENT LES ENTREPRISES SURVEILLENT NOTRE QUOTIDIEN.
DOCUMENT. LA TERRE : UNE ARME, LA GÉO-INGÉNIORE : UNE GUERRE.

DOCUMENT. UNE BREVE HISTOIRE DE LA PROPAGANDE
DOCUMENT. LE MODELE DE LA RÉVOLUTION DE COULEUR : LE COEUR DU MÉCANISME

ONG. SOCIÉTÉ CIVILE CONTRE DÉMOCRATIE.
ONG. LES ONG HUMANITAIRES ET LA SYRIE : LES MASQUES SONT TOMBÉS !

HISTOIRE. HISTOIRE CACHÉE : LES ORIGINES DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE.
HISTOIRE. LA FALSIFICATION DE L'HISTOIRE : UN MOYEN DE MAINTENIR LE POUVOIR IMPÉRIAL.

HISTOIRE. LE SIONISME ET LE RÉGIME NAZI.
SIONISME. LE GRAND ISRAEL.



  LES ENSEIGNEMENTS DU MARXISME. (Archives)

 - Contenu et forme des représentations idéologiques. - (F. Engels - 1893)
 - Droit de l'homme contre droit du citoyen. - (K. Marx - 1843)
 - L’attitude de la bourgeoisie à l’égard du prolétariat. (F. Engels -1845)
 - Tendance historique de l’accumulation capitaliste. - (K. Marx - F. Engels -1867)
 - Les deux bases capitalistes sur lesquelles repose le socialisme scientifique. (F. Engels -1877)
 - Leur morale de classe et la nôtre. - (F. Engels -1878)
 - La dialectique ou la science des lois générales du mouvement et du développement
     de la nature, de la société humaine et de la pensée. (F. Engels - 1878)

 - Socialisme de juristes. (F. Engels et K. Kautsky -1886)
 - L'impérialisme et la scission du socialisme. (1) (V. Lénine -1916)
 - L'impérialisme et la scission du socialisme. (2) (V. Lénine -1916)
 - Syndicalisme et communisme. (L. Trotsky -1929)
 - Les guerres nationales bourgeoises renferme des leçons extraordinairement instructives. (Trotsky -1940)



   ADRESSES UTILES

Archive Internet des marxistes. (France)
Bibliothèque du mouvement ouvrier. (France)

Le Réseau Voltaire. (France et Moyen-Orient)
Le Centre de recherche sur la mondialisation. (Canada)

Science, climat et énergie (Belgique)

Le blog du Dr Gérard Maudrux (France)
ReinfoCovid. Collectif de 350 soignants, médecins, chercheurs, universitaires. (France)
Collectif de médecins. Covid-19 laissons les médecins prescrire. (France)
Recherches Covid-19 (France)
Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations. (France)
Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le génie génétique. (France)
ResearchGate. (Allemagne)
COVEXIT. (Etats-Unis)
Alliance FLCCC. (Etats-Unis)

Décoder l'éco. (France)

Qui a organisé les attentats du 11 Septembre 2001 ?

Le Forum économique mondial.
The Rockefeller Foundation (EU)
Council Foreign Relations and Foreign Affairs (EU)
La NED
La Banque mondiale.
Le Fonds monétaire international.



Causerie et infos
Le 9 juin 2021

Dorénavant je ne suis plus l'agenda de personne, ni du gouvernement, ni celui d'aucun parti. Je ne cherche pas à plaire à quelqu'un ou à me faire absolument des relations, je me fie uniquement à mon expérience et aux enseignements que je tire du développement de la situation dans le seul but de les partager avec les travailleurs et les militants qui ne se résignent pas à vivre sous ce régime néofasciste. Cette activité politique s'inscrit dans le cadre de la lutte de classe ou du combat politique du mouvement ouvrier pour en finir avec le capitalisme, les institutions de la Ve République.

Je n'ai pas le temps d'aborder un tas de sujets, cela chacun est capable de le comprendre Il y en a qui consacre leur temps à relayer un tas d'expériences qui se répètent sans cesse depuis des lustres ou qu'on sait qu'elles existent, sans que personne n'en tire le moindre enseignement ou cela ne sert strictement à rien. Moi, je ne peux pas me payer ce luxe. Mon obsession, c'est d'apporter quelque chose aux lecteurs qui les fasse réfléchir ou se poser des questions sans leur imposer quoi que ce soit.

Ce qui est dramatique de nos jours, c'est qu'on soit, qu'ils soient en désaccords les uns avec les autres sur pratiquement tout ce qui devrait en principe nous réunir, et le comble, c'est qu'ils trouvent le moyens de tomber d'accords ou ils partagent les positions qui sont justement nuisibles à notre cause, donc je ne peux me reconnaître dans aucun d'entre eux. Quand ils adoptent la muselière et la vaccination, pour ne prendre que ces exemples que tout le monde connaît, ils se comportent en ennemis de la classe ouvrière et du socialisme. Dont acte, qu'est-ce que vous voulez que je dise ou que je fasse de plus.

Qu'on ne compte pas sur moi pour changer quoi que ce soit à mes idées, mes principes, mes objectifs politiques. Vous verrez plus loin, que malgré tout je ne suis pas si seul que cela, même si pour le moment cela ne se traduit pas en termes d'organisation ou en actions.

En guise d'analyse de la situation mondiale ou la trame du nouvel ordre mondial totalitaire qui est en train de se mettre en place.

Il s'agit d'un extrait d'un de mes commentaires qui a été publié dans le blog du Dr. Maudrux.

- Au fait, tout le monde s'interroge sur la signification ou l'objectif de cette opération, je pense avoir une explication plausible à proposer.

Cet épisode et le précédent (instrumentalisation des aléas climatiques) ont pour fonction de réunir les conditions psychologiques, afin que la population adhère ou mieux, adopte elle-même la "transition numérique", qui se traduira par la mise en place d'un modèle de société totalitaire dont il ne sera plus possible de sortir.

Chaque habitant une fois réduit à un code barre ou en possession d'un QR Code rendu obligatoire, il ne lui sera plus possible d'emprunter un transport en commun, de faire le plein d'essence de son véhicule, de passer le permis de conduire, de réaliser une transaction, d'effectuer un achat, de régler une facture, une traite, un paiement ou de recevoir de l'argent, d'ouvrir un compte en banque ou d'y d'accéder, de retirer de l'argent en espèce, de contracter un prêt bancaire, de souscrire une assurance, de se faire soigner, de bénéficier d'un service public, bibliothèque, complexe sportif, musée, etc. d'accéder à un ensemble de services privés tels que café, restaurant, hôtel, etc., de payer un loyer, de se marier, se pacser ou divorcer, pour se procurer un emploi ou en changer, etc. etc. etc. Absolument tout passerait par le QR Code. En Afrique, je ne sais plus dans quel pays, vous pouvez tout régler avec le QR Code, même un truc équivalent à quelques dizaines de centimes d'euros, l'objectif étant bien de supprimer la monnaie fiduciaire (pièces et billets). Cela ne se fera pas d'un coup évidemment, ils se donnent jusqu'en 2030 pour y parvenir, cela ira beaucoup plus vite dans les pays développés, si on ne les chasse pas avant du pouvoir, à chacun de savoir dans quel monde il veut vivre...

Autrement dit, à tout moment les autorités pour une raison ou une autre laissée à leur discrétion (et qui évoluera dans le temps), pourraient bloquer temporairement ou pendant une durée indéfinie votre QR, ce qui signifie, qu'une fois instauré il n'existerait absolument plus aucune liberté, et chacun devrait se résigner à vivre sous cet ordre totalitaire ou périr.

Pass transport, pass culturel, pass santé, je sais que cela ne signifie pas forcément la même chose, mais la sémantique est identique, il s'agit d'y préparer psychologiquement la population, de la familiariser avec ce pass-age dans un autre monde "plus libre", "plus sûr", "meilleur", "plus juste", "moins inégalitaire", "plus respectueux de la nature", et j'en passe...

Big Brother, Big Data, Big Pharma, etc. convergent vers cet objectif politique. Plus tôt on en prendra conscience et plus tôt on s'organisera pour contrarier leur plan, et plus on aura une chance qu'ils ne puissent jamais le mener à terme. Il n'y a là rien de complotiste, ils le disent eux-mêmes, ils en font la promotion dans différentes publications ou sur le Net.

50 pages au format pdf




PREMIERE PARTIE. INTRODUCTION.

Anthony Fauci, la réincarnation du docteur Josef Mengele pour le Forum économique mondial.

- Si j’ai bien compris, Fauci est l’une des 2 personnes à avoir donné le feu vert en 2018 pour l’attribution de fonds publics US à l’EcoHealthAlliance de Peter Daszak, lequel Dashak les a ensuite transmis comme prévu, au programme de recherche (sur le Gain de Fonction sur le coronavirus à charpente SARS1) mené au WIV et co-patronné par Ralph Baric de l’Université de Caroline du Nord. S’agissant d’un financement public US pour un programme prétendu d’intérêt majeur pour la santé publique (SIC), tout est traçable. Donc oui l’omerta est en train d’exploser et Fauci et pas seulement lui est en mauvaise posture.

Détails se trouvent dans l’article de Nicholas Wade.

- Lien vers les 3.000 pages d’emails, de et vers Anthony Fauci, datant du début de 2020… https://assets.documentcloud.org/documents/20793561/leopold-nih-foia-anthony-fauci-emails.pdf

- Le Dr Anthony Fauci s’intéressait au « gains de fonctions » depuis au moins 2012, il a même publié un article sur ce thème à cette époque :

« Research on Highly Pathogenic H5N1 Influenza Virus: The Way Forward. — Anthony S. Fauci — National Institute of Allergy and Infectious Diseases, National Institutes of Health, Bethesda, Maryland, USA.

ABSTRACT – The voluntary moratorium on gain-of-function research related to the transmissibility of highly pathogenic H5N1 influenza virus should continue, pending the resolution of critical policy questions concerning the rationale for performing such experiments and how best to report their results. »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3484390/pdf/mBio.00359-12.pdf

- Décembre 2015 – Gains de fonction :

Shi Zhengli, l’experte de l’institut de virologie de Wuhan, publie un article dans Nature Medicine avec Ralph Baric de l’Université de Caroline du Nord où elle explique que le remplacement de la protéine de pointe d’un coronavirus non infectieux pour l’homme, par une protéine de pointe capable de se lier à l’ACE2 humain, conduit à un nouveau coronavirus ayant la capacité d’infecter les humains.

https://www.nature.com/articles/nm.3985.pdf

- 11 janvier 2017 – L’étrange prévision du Docteur Tony ?

Anthony Fauci: « sans aucun doute » Trump fera face à une épidémie de maladie infectieuse surprise.

« Anthony S. Fauci, MD, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, a déclaré qu’il n’y avait “aucun doute” que Donald

J. Trump serait confronté à une épidémie surprise de maladies infectieuses au cours de sa présidence.»

https://www.healio.com/news/infectious-disease/20170111/fauci-no-doubt-trump-will-face-surprise-infectious-disease-outbreak

- 2020 – Patrick Jaulent & Jacky Cassou – « Un monde de menteurs »

P.181 - Le sénateur Rand Paul s’adressant à Fauci lors d’une audition sur les masques et l’immunité. Il a cité une recherche britanique de David Wiley qui n’a trouvé aucune réinfection symptomatique après avoir suivi 2800 patients pendant plusieurs mois. » Il n’y a eu aucun rapport de réinfections importantes après l’infection naturelle de la covid-19 ».

N’oublions pas également Shake Crotty de l’Institut La Jolla « la quantité de mémoire immunitaire acquise grâce à une infection naturelle empêcherait probablement la grande majorité d’être hospitalisés et malades pendant de nombreuses années »… et P.191 – Le NIAID, National Institute of Allergy and Infectious Diseases a obligé le Pentagone a acheter 500 millions de doses de vaccins COVID de

MODERNA pour 9 milliards de dollars.

Le Dr Anthony Fauci est directeur du NIAID. Il détient les brevets sur le vaccin Moderna. Six de ses employés reçoivent également des royalties annuelles de 150.000 dollars, en remboursement de frais, pour le travail sur les vaccins. Les défenseurs de la santé publique et les scientifiques ont critiqué la décision du dr Fauci autorisant l’abstention des essais sur les animaux, afin d’accélérer la mise sur le marché du vaccin. Ainsi les humains ont remplacé les souris !

- 28/04/2020 – Le Dr Fauci a soutenu le laboratoire controversé de Wuhan avec des dollars américains pour la recherche à risque sur le coronavirus

« En 2019, avec le soutien du NIAID, les National Institutes of Health ont engagé 3,7 millions de dollars sur six ans pour la recherche qui comprenait des travaux de gain de fonction. Le programme faisait suite à un autre projet de 3,7 millions de dollars sur 5 ans pour la collecte et l’étude des coronavirus de chauve-souris, qui s’est terminé en 2019, portant le total à 7,4 millions de dollars.

De nombreux scientifiques ont critiqué le gain de la recherche fonctionnelle, qui consiste à manipuler des virus en laboratoire pour explorer leur potentiel à infecter les humains, car cela crée un risque de déclenchement d’une pandémie à partir d’une libération accidentelle. »

https://www.newsweek.com/dr-fauci-backed-controversial-wuhan-lab-millions-us-dollars-risky-coronavirus-research-1500741


Le "bien-être" sous ce régime totalitaire.

La Réforme de l’Eglise, de la Politique, de la Médecine Par Marie-France de Meuron (Le blog de Bien-être-soi) - Mondialisation.ca, 02 juin 2021

https://www.mondialisation.ca/la-reforme-de-leglise-de-la-politique-de-la-medecine/5657114

- Qu’est-ce qui anime la politique, dont l’étymologie évoque les doctrines relatives à la gouvernance de la ville? Est-ce une philosophie, une morale, une éthique? Que sont devenues ses valeurs quand le gouvernement impose des masques qui réduisent la respiration, fondement de la vie, ou des confinements, limitations drastiques de nos déplacements et de nos activités de base? Quelles puissances animent les dirigeants quand tout dépend pareillement de l’économie utilisée pour soumettre les entreprises, en plus de tous les frais occasionnés par les mesures « sanitaires »? Quelle conscience ont-ils de l’impact économique de la crise covid? De qui sont-ils les marionnettes pour imiter les pays qui se sont pliés à de pareilles mesures? Qu’est-ce qui les incite à vouloir réduire des entités bien vivantes à de simples QR codes

LVOG - L'auteur de cet article ne répondra pas à la question, qu'est-ce qui anime la politique, parce que la réponse ramènerait aux rapports sociaux, aux rapports antagonistes entre les classes, qui telle quelle ferait apparaître trop clairement son orientation idéologique ou pour qui elle roule, et pour que cet article serve tout de même à quelque chose, elle va fournir aux lecteurs une indication permettant de saisir la nature de son orientation politique.

- Pour accomplir une réforme, il ne s’agit pas seulement de modifier des arguments ou d’édicter des décrets mais de permettre à l’idéologie sous-jacente de se réformer, de proposer des voies nouvelles.

LVOG - Nous y voilà, l'antienne, la réforme du capitalisme qu'on nous ressert depuis maintenant deux siècles, au lieu de l'abolir et passer à un mode de production supérieur et un mode de répartition des richesses qui corresponde uniquement aux besoins de la population.


Quand un représentant de l'oligarchie fait l'éloge des "droits humains" ou qui est à l'origine de cet engouement pour les LGTBQI.

Les États-Unis soutiennent les LGTBQI+ dans le monde par Antony Blinken - Réseau Voltaire 1er juin 2021

Cette année, pendant le Mois des fiertés, nous célébrons un message important : « Vous êtes inclus. »  Les diverses expériences, perspectives et contributions de la communauté du département d’État rendent notre institution plus forte et font progresser les objectifs de la diplomatie américaine.  De plusieurs, nous sommes un.

Le département s’est engagé à accroître l’engagement des États-Unis sur les questions des droits humains des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, queers et intersexes (LGBTQI+) à l’étranger.  Pour ce faire, nous travaillons avec des partenaires du monde entier qui apportent leur expertise sur leurs défis uniques et des solutions innovantes. Nous reconnaissons que, grâce à ces partenariats, nous serons en mesure de construire une société mondiale plus sûre et plus inclusive pour toutes les personnes LGBTQI+. Nous nous efforçons également d’accroître la visibilité des communautés LGBTQI+ particulièrement marginalisées, notamment les femmes et les filles, les minorités raciales et religieuses, les personnes handicapées et les personnes transgenres, de genre différent et intersexuées, et de relever les défis considérables auxquels elles sont confrontées.

Alors que nous célébrons le Mois des fiertés en juin, observons non seulement le chemin parcouru dans la lutte pour les droits humains des personnes LGBTQI+, mais reconnaissons également les défis qui restent à relever.  Les personnes LGBTQI+ du monde entier continuent de subir des discriminations, des violences et d’autres formes de persécution en raison de ce qu’elles sont et de qui elles aiment.  Bien que nous ayons encore du travail à faire, le département est fier d’être un leader grâce au pouvoir de l’exemple, et notamment l’exemple donné par les membres LGBTQI+ de notre personnel, dans la promotion des droits humains pour toutes les personnes.

Nous sommes fièrement différents du point de vue de notre identité mais unis dans notre engagement commun pour la liberté et la dignité de toutes les personnes.

Antony Blinken (Secrétaire d’Etat)


Totalitarisme, la nature dévoilée de l'Union européenne

Berlin appelle l'UE à supprimer la possibilité de veto des Etats membres - Europe1 7 juin 2021 "

Nous ne pouvons plus nous laisser prendre en otage par ceux qui paralysent la politique étrangère européenne avec leurs vetos", a déclaré lundi le ministre des Affaires étrangères allemand. Il appelle l'Union européenne à supprimer la possibilité de veto dont dispose chacun des Etats membres. Europe1 7 juin 2021


Lu dans un article.

- Il convient donc de rappeler à tous ces militants plein de bonnes intentions, qu’aucune lutte de libération n’a jamais abouti sans violence. Et que les grandes figures qu’ils convoquent pour étayer leur position ‘non-violente’ se sont toujours abstenues d’en dresser un jugement définitif et parfois même y ont eu recours ou l’ont envisagée. Que ce soit Gandhi, Mandela, Luther-King ou autre… Et même plus: quand il n’y a d’autre recours et que l’adversaire n’en laisse pas le choix, il faut être prêt au sacrifice de soi-même. Gandhi a eu cette phrase un jour de 1920 où la question lui était posée: «Je crois vraiment que là où il n’y a que le choix entre la lâcheté et la violence, je conseillerais la violence (…) C’est pourquoi je préconise à ceux qui croient à la violence d’apprendre le maniement des armes.»

LVOG - Un excellent conseil à l'ordre du jour.


Quand est-ce qu'on va se payer leur tête ?

Une cheffe d'entreprise met un contrat sur la tête d'un syndicaliste - capital.fr 03.06

Muriel M. a été mise en examen pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime le 6 mai : elle a reconnu avoir mis un contrat sur la tête d'un de ses salariés, adhérent à la CGT. capital.fr 03.06

https://www.capital.fr/economie-politique/une-cheffe-dentreprise-met-un-contrat-sur-la-tete-dun-syndicaliste-1405279


PS compatible LREM, on le savait déjà, pleinement assumé.

Elisabeth Guigou chargée d'une mission sur la présomption d'innocence - AFP 31 mai 2021

L'ex-ministre Elisabeth Guigou a été chargée par le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti d'un groupe de travail sur la présomption d'innocence, a annoncé lundi la Chancellerie. AFP 31 mai 2021

LVOG - Elisabeth Guigou est (ou était ?) membre de la Commission Trilatérale.


La servilité et le silence ont un prix.

Les impressionnantes rémunérations des fonctionnaires de l’Assemblée en 2020 - Capital 3 juin 2021

Chauffeurs, gardiens, huissiers, employés de restaurants… l’Assemblée nationale est aux petits soins pour les 1.213 agents qui travaillent entre ses murs ! Dans son rapport annuel, rendu public début juin, la commission chargée de vérifier les comptes de l’institution souligne les rémunérations “globalement élevées” des personnels du Palais-Bourbon. C’est le moins que l’on puisse dire, puisque le salaire moyen des agents de l’Assemblée a atteint 7.743 euros par mois en 2020, selon l’estimation de la députée LR Marie-Christine Dalloz, présidente de la commission.

Dans le détail, les 945 agents titulaires - qui disposent du statut de fonctionnaire - sont les plus gâtés, avec une rémunération moyenne de 8.523 euros brut par mois. Les 268 contractuels, dont le nombre a doublé depuis 2015, sont nettement moins bien lotis puisque leur salaire mensuel moyen n’atteint “que” 4.526 euros brut, soit environ 3.400 euros net par mois.

En comparaison, les agents titulaires et contractuels de la fonction publique relevant du dernier décile (les 10% les plus riches) percevaient une rémunération moyenne de 3.354 euros net par mois, selon l’édition 2020 du rapport annuel sur l’état de la fonction publique. Capital 3 juin 2021


Comme si rien ne s'était passé ou presque depuis le printemps 2019.

Les Français ont acheté plus de voitures hybrides que de diesel en mai - lepoint.fr 02.06

Les hybrides (y compris les rechargeables) représentent désormais 26 % des ventes de voitures neuves avec 36 221 immatriculations, contre 22 % pour les diesels, alors que ces dernières représentaient plus de 70 % des immatriculations en 2012. Le phénomène, poussé par les bonus gouvernementaux, pourrait encore s'accentuer après le 1er juillet, lorsque les diesels ne seront plus éligibles au dispositif de prime à la conversion, souligne le cabinet AAAdata. Les voitures électriques poursuivent leur percée et maintiennent une part de marché de 8 % en mai, avec 11 562 immatriculations.

Dans l'ensemble, le marché automobile français est resté convalescent en mai avec une baisse des ventes de 27,28 % par rapport aux chiffres d'avant la pandémie, en mai 2019, selon le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Par rapport à mai 2020, mois marqué par la réouverture des concessions automobiles, le marché est en hausse de 46,45 % avec 141 041 immatriculations de voitures neuves particulières. « La clientèle des particuliers ne met pas l'achat de véhicules neufs dans ses priorités », souligne François Roudier du CCFA. Il faudrait désormais attendre la rentrée de septembre pour espérer un « redressement important au 2e semestre », selon M. Roudier.

Sur les cinq premiers mois de 2021, le marché français des voitures particulières neuves est pour l'instant en baisse de 22,69 % par rapport à 2019, avec 723 258 immatriculations.

Le marché de l'occasion, de son côté, poursuit sur la tendance déjà observée depuis le début de l'année, « à un niveau proche voire supérieur à celui d'avant la crise » avec 471 823 immatriculations, souligne AAAdata. Cette dynamique profite notamment aux modèles de plus de dix ans, donc les moins chers, qui voient leur part monter de 41 % en mai 2019 à 45,5 % en mai 2021. lepoint.fr 02.06

Les vieilles voitures bientôt privées d'accès aux grandes villes - LePoint.fr 03.06

Comme la métropole du Grand Paris, les grandes agglomérations françaises vont progressivement bannir de leurs rues les véhicules les plus anciens.LePoint.fr 03.06


Totalitarisme. Stratégie du chaos et de la déstabilisation à l'époque néocoloniale.

RCA, Tchad, Mali: Paris dans l’embarras Par Mikhail Gamandiy-Egorov - Observateur continental - Mondialisation.ca, 03 juin 2021

L’establishment français se retrouve désormais dans une situation délicate sur le continent africain. A l’heure des bouleversements stratégiques en cours et d’une mobilisation de la société civile en Afrique pour la reprise d’une souveraineté véritable, le risque observé réside dans la volonté de l’Elysée d’utiliser des méthodes de déstabilisation pouvant être considérées comme clairement extrémistes.

Parmi ces méthodes, on peut faire mention d’une activation des cellules appartenant au réseau françafricain, pouvant commettre des attaques ciblées contre les leaders africains s’étant libérés ou en phase de le faire vis-à-vis de l’ancienne métropole coloniale, et plus généralement vis-à-vis des forces néocoloniales. L’autre schéma pouvant être promu par ledit réseau réside dans le fait de créer des tensions intra-africaines, comme la tentative actuelle qui vise la Centrafrique et le Tchad.

Les tout récents exemples sont là: tout d’abord une explosion dans le nord-ouest de la RCA qui tue deux policiers centrafricains et trois instructeurs russes, puis cette tentative de semer la discorde entre Bangui et N’Djamena.

Faut-il le rappeler: l’establishment occidental a déjà démontré à plus d’une fois être capable d’instrumentaliser des éléments extrémistes, et mêmes ouvertement terroristes, notamment comme ce fut le cas en Syrie, dans le but d’atteindre des objectifs géopolitiques. Cette éventualité est d’autant plus plausible lorsque ce même establishment voit ses intérêts datant de dizaines d’années ouvertement menacés.

Une chose est sûre. L’éveil des consciences au sein du continent africain vit une période sans précédent.

https://www.mondialisation.ca/rca-tchad-mali-paris-dans-lembarras/5657144

Les guerres déclenchées par les puissances impérialistes servent à assurer "la paix et la prospérité" à l'oligarchie financière.

Can you put a price on peace? This study says you can

https://www.weforum.org/agenda/2021/02/war-violence-costs-each-human-5-a-day/

Le rapport du Forum économique mondial intitulé "Mobiliser le secteur privé en faveur de la paix et de la réconciliation" exhorte les entreprises, grandes et petites, à reconnaître leur potentiel à œuvrer pour la paix, citant l'ancien président de Goldman Sachs, le regretté Peter Sutherland, qui a déclaré : "Les affaires prospèrent là où la société prospère".

Le rapport établit un lien direct entre la paix et la prospérité. Il indique que, depuis 2000, les pays qui sont devenus plus pacifiques ont connu une croissance moyenne du PIB plus élevée que ceux qui sont devenus plus violents.

La Syrie, avec sa guerre civile en cours, a subi l'impact économique le plus important avec près de 60 % de son PIB perdu en raison des conflits en 2019. Ce pays était suivi par l'Afghanistan (50 %) et le Soudan du Sud (46 %).

Totalitarisme. Stratégie du chaos et de la déstabilisation à l'époque néocoloniale.

Cinq dollars par jour et par personne: le vrai prix de la guerre dans le monde - Slate.fr 31 mai 2021

https://korii.slate.fr/biz/economie-5-dollars-jour-et-personne-vrai-prix-guerre-conflits-insecurite-dans-monde#xtor=RSS-2

Au total, les conflits coûteraient 14.400 milliards de dollars par an aux différents pays, soit 10,5% du PIB mondial ou 1.895 dollars par personne, selon l'Institut pour la Paix et l'économie (IEP).

Si la guerre implique des dépenses militaires colossales (5.884 milliards de dollars), l'insécurité endémique de certains pays entraîne elle aussi des coûts énormes. Les différents gouvernements consacrent ainsi 4.803 milliards de dollars à leur sécurité interne, sans compter le coût des services de sécurité privés et des homicides. Slate.fr 31 mai 2021


Un taux d'imposition imposé par les plus riches aux plus pauvres pour qu'ils le restent : C'est "équitable" !

LVOG - Les Etats qui comptaient sur l'impôt sur les sociétés pour financer leur développement devront s'en passer ou taxer davantage leurs peuples.

Biden propose un impôt minimum sur les sociétés de 15% - Reuters 3 juin 2021

Joe Biden serait prêt à renoncer au projet de porter l'impôt sur les sociétés jusqu'à 28% et de fixer à la place un taux minimum de 15%, ont précisé les sources.

Joe Biden a proposé d'abandonner son projet de relèvement de l'impôt sur les sociétés lors des négociations avec les républicains sur son programme d'investissement dans les infrastructures, ont déclaré jeudi deux sources proches des discussions, ce qui constituerait une concession majeure du président américain qui s'emploie à conclure un accord rapidement. Reuters 3 juin 2021

Accord "sans précédent" au G7 Finances sur la fiscalité internationale - AFP 5 juin 2021

Le G7 s'est engagé sur l'objectif d'un taux d'impôt mondial sur les sociétés d'"au moins 15%", d'après leur déclaration commune, qui mentionne aussi l'engagement envers une répartition équitable des droits d'imposer les bénéfices des multinationales implantées dans de nombreux pays.

Janet Yellen (FED) lors d'une conférence de presse à Londres défend une réforme qui "apportera de la stabilité" face aux efforts de plusieurs pays de cibler chacun de leur côté les grands entreprises et en particulier les géants du numériques. AFP 5 juin 2021


Totalitarisme. Big Brother ou le Ministère de la Vérité.

Le combat de l'UE contre la désinformation insuffisant, juge la Cour des comptes européenne - europe1.fr 03 juin 2021

Le combat de l'Union européenne contre la désinformation est insuffisant face aux "menaces émergentes", venues notamment de Chine, et il manque de coordination, a mis en garde la Cour des comptes européenne dans un rapport publié jeudi. europe1.fr 03 juin 2021

Totalitarisme. Big Brother, Big Data, GAFAM ou la dictature numérique.

Bruxelles va proposer aux Européens un nouveau portefeuille totalement numérique - europe1.fr 03 juin 2021

La Commission européenne présente jeudi son projet d'identité numérique. Il s'agit de dématérialiser nos données officielles d'identité, rendues accessibles sur smartphone, et utilisables à distance pour louer une voiture ou ouvrir un compte en banque par exemple. Le dispositif permettra également à l'utilisateur de sélectionner précisément l'information qu'il souhaite communiquer.

La France vient à peine d’adopter la nouvelle carte d’identité avec une puce électronique que Bruxelles prépare déjà l’étape suivante. La Commission européenne présente jeudi son projet d’identité numérique. Cette fois, plus de carte physique, tout sera numérisé dans nos smartphones. europe1.fr 03 juin 2021

L'UE veut mettre en place une identité numérique européenne - RT/AFP 3 juin 2021

«L'identité numérique européenne nous permettra de faire dans n'importe quel Etat membre ce que nous faisons chez nous, sans frais supplémentaires et avec moins d'obstacles. Que ce soit louer un appartement ou ouvrir un compte bancaire en dehors de notre pays d'origine. Et de le faire d'une manière sûre et transparente», a expliqué Margrethe Vestager lors d'une conférence de presse commune avec le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton.

La transition numérique fait partie des grandes priorités de la Commission européenne. Elle s'est notamment fixé pour objectif d'ici à 2030 que tous les services publics de l'UE soient disponibles en ligne et que tous les citoyens aient accès à un dossier médical électronique. A cette date, elle espère que 80% d'entre eux utiliseront une solution d'identité électronique. RT 03 juin 2021


Quand ça change, c'est toujours en pire et il ne peut pas en être autrement sous ce régime ploutocratique.

Gaz, chômage partiel, trêve hivernale... Ce qui va changer au 1er juin en France - 20minutes.fr 31 mai 2021

Révolution publicitaire sur Youtube, et pas vraiment dans le sens des créateurs, puisqu’il est désormais possible pour le géant numérique de mettre de la publicité dans n’importe quelle vidéo et sans rémunérer l’auteur de la vidéo.

Hausse du prix du gaz

Au 1er juin, les tarifs réglementés d’Engie augmentent de 4,4 %. Cette hausse est de 1,2 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,6 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 4,6 % pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Baisse de l'indemnisation du chômage partiel

L'indemnisation du chômage partiel diminue nettement. Jusqu’à présent, les salariés concernés percevaient 84 % de leur salaire net et 100 % s’ils étaient au Smic. A partir du 1er juin, l’Etat ne versera que 72 % du salaire net, exception faites des secteurs protégés comme l’hôtellerie, le tourisme ou l’événementiel, qui continueront à percevoir 84 % de leur salaire net au moins jusqu’au 1er juillet.

Adieu le Grand Paris pour les vieux diesels

Les véhicules avec des vignettes Crit’Air 4 et supérieures, soit les plus vieux moteurs diesel et essence, ne pourront plus circuler en semaine à partir de ce mardi dans la zone à faible émission du Grand Paris.

Les véhicules particuliers (voitures ou deux-roues) et utilitaires légers classés Crit’Air 4, 5 et non classés ne pourront plus circuler la semaine entre 8h et 20h, hors jours fériés, dans un large périmètre situé à l’intérieur de l'A86 qui forme une large boucle autour de Paris. Concrètement, il s’agit des véhicules diesel Euro 1, 2 ou 3, immatriculés avant le 31/12/2005, et des véhicules essences immatriculés avant le 31/12/1996. Pour les poids lourds, autobus et autocars, cette interdiction est valable tous les jours de 8h à 20h.

Fin de la trêve hivernale

Les expulsions locales sont autorisées reprendre à partir du 1er juin. La trêve hivernale avait été prolongée de deux mois en raison de la crise sanitaire. Une décision très critiquée par les associations. 66.000 personnes seront concernées par les expulsions selon un communiqué de la Fondation Abbé Pierre. 20minutes.fr 31 mai 2021

Mauvaise nouvelle pour les propriétaires d'un compteur Linky - capital.fr 31 mai 2021

À partir de 2022, les foyers équipés du compteur intelligent vont devoir commencer à le rembourser.

Les foyers équipés d'un Linky vont devoir passer à la caisse. En 2011, Éric Besson, alors ministre de l’Industrie et de l’Énergie, assurait que le nouveau compteur intelligent ne coûterait "pas un centime aux particuliers". Dix ans plus tard, alors que plus de 90% des foyers (32 millions) en sont désormais équipés, la réalité semble tout autre, comme le détaille Le Parisien lundi 31 mai. capital.fr 31 mai 2021


Dans la rubrique du capitalisme libertaire ou philanthro-écologiste.

Une opération de marketing intégrée au Great Reset ou les produits à base de viande ou de lait sont brocardés... au profit de substitues de synthèse.

La majorité des produits Nestlé ne sont pas bons pour la santé - lepoint.fr 31 mai 2021

https://www.lepoint.fr/economie/la-majorite-des-produits-nestle-ne-sont-pas-bons-pour-la-sante-31-05-2021-2428955_28.php#xtor=CS3-190

Le groupe a multiplié les efforts pour redorer son image, le Financial Times affirmant que « les dirigeants de Nestlé sont en train d'examiner quels nouveaux engagements prendre sur la nutrition » et visent à « dévoiler un nouveau plan cette année ». Une porte-parole du groupe a confirmé à l'AFP que « Nestlé est en train de travailler sur un projet à l'échelle de l'entreprise » pour mettre à jour sa stratégie en termes de nutrition et santé.

Alors que les consommateurs se détournent des pizzas surgelées, confiseries et boissons trop sucrées, le groupe suisse a lancé il y a cinq ans une grande réorganisation de ses activités, mettant l'accent notamment sur les alternatives végétariennes à la viande et au lait. lepoint.fr 31 mai 2021


Imposture et mystification à gogo.

Virginijus Sinkevicius veut une relance verte collaborative dans l'UE - euronews 31 mai 2021

Commissaire européen à l'environnement, Virginijus Sinkevicius souligne l'urgence des objectifs environnementaux européens et assure qu'ils seront atteints grâce à la collaboration étroite de l'UE avec les États membres et les industriels. euronews 31 mai 2021

La quantité de dioxyde de carbone dans l'atmosphère terrestre atteint un plus haut historique - Reuters 7 juin 2021

La quantité de dioxyde de carbone dans l'atmosphère terrestre a atteint en mai son niveau le plus élevé de l'histoire moderne, en dépit de la chute des déplacements et du ralentissement des activités commerciales induits par la pandémie, selon un indicateur mondial publié lundi. Reuters 7 juin 2021

LVOG - Conclusion : Il existe forcément une autre explication...

Un accord sur la transparence des multinationales en Europe - euronews 2 juin 2021

Mais pour les ONG, c'est un échec pour lutter contre l'évasion fiscale : selon Chiara Putaturo, conseillère à Oxfam, certains amendements rendent cette mesure inefficace : "Il y a une faille dans l'accord qui est en train d'être discuté. C'est la soi-disant clause de sortie, qui permettra aux entreprises de ne pas divulguer ce type d'informations pendant cinq ans, si les informations sont commercialement sensible. Vous pouvez comprendre que cela laisse beaucoup de possibilité aux entreprises pour ne pas divulguer leurs informations au public ". euronews 2 juin 2021

Transparence : vers un répertoire des lobbyistes pour les élus locaux - Publicsenat.fr 07 juin 2021

LVOG - Histoire de les aider à trouver ceux qui rémunèrent le mieux leurs services...




DEUXIEME PARTIE. UN COURRIEL ENVOYÉ A UN CONTACT.

- Toujours les mêmes tâches à accomplir, construire le parti, etc. Tu me diras qu'on est mal barré, en effet, mais ce n'est pas une raison suffisante pour changer d'orientation et d'objectifs, c'est ce qu'on fait nos petits camarades, et tu as vu où cela nous a mené, au néant politique !

Tous les dirigeants du mouvement ouvrier sont corrompus à ma connaissance, les cadres et les militants les suivent, certains à contrecœur ou renâclent j'imagine, aucun ne s'est manifesté à moi, alors que tous connaissent mon portail, donc de ce côté-là c'est cuit, il n'y a rien à attendre, tout du moins en ce moment.

Vers qui peut-on se tourner pour prendre en charge l'organisation des masses pour les entraîner au combat contre le gouvernement et le régime ? Les élus, ils sont tous corrompus aussi.

Vers quelles couches des classes moyennes, apparemment aucune ! Tu as vu des journalistes, des intellectuels, des historiens, des chercheurs ou scientifiques, des personnalités du monde des arts et des lettres, etc. manifester la détermination de mener ce combat politique, renouer avec la tradition du mouvement ouvrier, moi je n'en ai pas trouvé. Alors qu'est-ce que j'ai fait, je me suis tourné vers le corps médical, parce qu'il est en première ligne ou directement concerné, donc certains sont tentés de réagir, certes, pas comme on l'espèrerait, mais il faut être patient, de toutes manières on n'a pas le choix. Quant aux avocats ou personnalités du monde judiciaire qui font parler d'eux, soit ils sont d'extrême droite, libertariens, soit ils ne sont pas sérieux.

J'ai relevé des extraits de réactions suite à mes derniers commentaires dans le blog du Dr. Maudrux :

- Le Pyrénéen 6 juin 2021 - Très belle synthèse prospective, Jean-Claude, à diffuser massivement avec votre permission…

- Michèle S 6 juin 2021 - Dommage qu’on ne puisse pas dire que vous avez tort.

- Madi 6 juin 2021 - Tout à fait juste.

- Claudine 6 juin 2021 - Merci. Ne quittez pas le blog. Vous êtes précieux…Vous avez raison, ils annoncent la couleur.

Ce n'est pas grand-chose, mais je m'en contente à défaut de mieux, on n'est pas les seuls à penser la même chose, j'appelais quand même à changer de régime, à faire table rase, de plus en plus vont en arriver à cette conclusion, il faut être hyper patient.

Les Hugo, Zola, Jaurès (jusqu'à un certain point seulement), Louise Michel, Maximilien Robespierre, Marx, Engels (etc.) Beethoven, Brecht, etc. Et même Gandhi qui recommandait en 1920 d'apprendre le maniement des armes parce que cela servira un jour ou l'autre pour chasser les Anglais d'Inde, j'ai appris cela récemment dans ce blog, sinon Gandhi n'est pas ma tasse de thé évidemment, bref, ils ne courent pas les rues Paul.

L'histoire dans laquelle ils nous ont embringués depuis 15 mois n'est pas terminé, ils peuvent en perdre le contrôle, d'ailleurs j'ai acquis la certitude qu'ils n'avaient pas prévu certains développements, les variants, la vitesse à laquelle ils se diffuseraient les a surpris. Je crois qu'ils avaient prévu un autre scénario ou de les instrumentaliser autrement. Ils s'étaient dit, selon mes dernières réflexions, que le coronavirus deviendrait saisonnier et qu'ils pourraient remettre le couvert chaque année à l'automne pendant quelques mois, sinon ils se serviraient du virus de la grippe saisonnière pour imposer leurs mesures liberticides, sauf que là les variants se répandent à une vitesse fulgurante et contrarient leur plan, ils doivent jongler avec, de là à prendre les mesures de trop à un moment donné, qui sait comment cela peut tourner, il y a une limite à ce que les masses peuvent supporter en termes d'oppression.

Certains éléments vont se radicaliser, un grand nombre de personnes en ont plus que marre des mesures qu'on leur impose, elles vont chercher davantage à comprendre ce qui se passe au juste, elles vont peut-être finir par se regrouper, car c'est le seul moyen d'agir et de peser sur le cours de la situation à terme, il n'en existe pas d'autres. Moi j'essaie de les aider à renouer avec la tradition révolutionnaire du mouvement ouvrier et le socialisme, car on ne peut pas avancer sans perspective politique.

Je subis la situation comme tout le monde, donc je suis bien obligé de m'y adapter pour trouver la meilleure voie pour essayer d'avancer, même si on a l'impression de piétiner ou qu'il ne se passe rien, pas tout à fait, il faut laisser les choses mûrir et tout se passera bien. Moi j'y crois, je crois dans les masses...




TROISIEME PARTIE. MES COMMENTAIRES DANS LE BLOG DU DR. MAUDRUX.

- Dans la revue de presse. L’étau du totalitarisme se referme sur nos libertés jour après jour.

– Le pass sanitaire obligatoire depuis et vers la Corse dès le 9 juin – Le HuffPost 7 juin 2021

Le pass sanitaire sera obligatoire dès 11 ans pour les “voyages de et vers les Outre-mer et la Corse”, a expliqué Cédric O. Soit les mêmes règles que pour les voyages à destination de l’Union européenne.

Jusqu’ici, pour voyager entre le continent et la Corse, les passagers devaient présenter un test PCR négatif de moins de 72h ainsi qu’une déclaration sur l’honneur attestant ne présenter aucun symptôme du Covid-19. Désormais il faudra présenter ce pass, sous forme de feuille remise lors de la vaccination ou imprimée après un test-PCR négatif datant de moins de 48h ou bien sous la forme d’un PDF ou d’un QR code disponible dans l’application TousAntiCovid. Le HuffPost 7 juin 2021

– En Inde, le Premier ministre vient d’annoncer que “tous les plus de 18 ans” sont appelés à se faire vacciner à partir du 18 juin, et que la vaccination sera gratuite. Il n’est pas précisé si la vaccination sera obligatoire, mais la rhétorique employée (“tous”) le supplée ou le laisse sous-entendre, à défaut de pouvoir l’imposer tant la résistance est grande dans tout le pays.

Toujours est-il qu’en présence d’une population en majorité très arriérée, dans le sens profondément ignorante, sujette à l’obscurantisme et sous l’emprise de superstitions persistantes, ils en profitent pour vacciner les plus fragiles et isolés et les montrer en exemple. L’info suivante confirme l’orientation exprimée au conditionnel ci-dessus.

– Good News. First village to vaccinate all its eligible population in J&K – indiatoday.in June 08, 2021

Ils sont contents, ils ont atteint le 100%, quelle horreur !

Sinon, l’Inde serait le seul pays au monde, où aucune personne infectée et vaccinée ne serait décédée suite à une vaccination, Ôm shiva nama shivaya, c’est miraculeux !

– No death reported in those infected with Covid-19 after vaccination, says AIIMS Delhi study – timesofindia.indiatimes.com Jun 4, 2021 https://timesofindia.indiatimes.com/india/no-death-reported-in-those-infected-with-covid-19-after-vaccination-says-aiims-delhi-study/articleshow/83234102.cms

Au fait, s’ils ne sont pas en guerre contre un virus mais bien contre le peuple, c’est comme s’ils avaient déjà déclenché une guerre civile. Cela explique peut-être pourquoi tous les moyens ou efforts déployés pour les combattre en temps de paix (relative) sont inopérants ou inadaptés.

Tenez, ils ont trouvé le moyen d’interdire la manifestation du POID (dont je ne suis pas sympathisant) prévue le 5 juin à Paris, seul un “sur place” avait été finalement autorisé, une nasse, une souricière, quoi. Bref, confirmation que l’étau se referme sur toutes nos libertés individuelles et collectives (politiques).


- Répondre à clotilde amourous

Désolé pour vous. Vous n’aviez pas fait de sauvegarde ?

La délation n’est pas en cause, vous vous trompez d’ennemi. A vous d’en tirer ou non des leçons (politiques).

Aujourd’hui tous les blogs et portails sont dans le collimateur des procureurs du régime néofasciste en place. Ils détiennent le pouvoir de faire disparaître du jour au lendemain tous ceux qui les dérangent. Ce pouvoir leur est conféré par la Constitution de la Ve République que les uns et les autres refusent de caractériser d’antidémocratique, de dictatoriale ou avec laquelle ils refusent de rompre obstinément.

Votre mésaventure peut survenir à tous les propriétaires de blogs propulsés par WordPress notamment, ce sont les plus vulnérables.

Voilà qui pourrait intéresser le Dr. Maudrux.

Lu dans https://journalmetro.com/techno/43905/blogues-sans-censure.

Joint par TorrentFreak, Matt Mullenweg de WordPress affirme que sa plateforme de blogue défend la liberté d’expression de ses utilisateurs, «WordPress.com soutient la liberté de parole des blogueurs et nous ne fermons pas de blogues pour des propos et des idées qui provoquent malaises. En fait, nous sommes bloqués dans plusieurs pays à cause de cela. Mais en tant qu’entreprise basée aux États-Unis, nous devons respecter les lois américaines, ce qui signifie que si l’objectif premier d’un blogue est de distribuer du matériel illégal, il n’est pas approprié pour WordPress.com».

Sous un régime totalitaire, le législateur ayant le pouvoir discrétionnaire de modifier à tout moment la notion de “matériel illégal”, peut censurer n’importe quel support numérique, sans même avoir à énoncer ou communiquer le mobile qui l’a conduit à prendre sa décision. Vous n’êtes pas au bout de vos illusions…


- De Trichitrambalam au Tamil Nadu.

J'ai adressé cet article et cette vidéo en anglais à mon beau-fils qui se porte à merveille (et mon beau-frère aussi). Je rappelle vite fait pour ceux qui n'avaient pas lu les commentaires antérieurs, Iver + Azi + zinc + D, affaire pliée en 48 heures. J'ai posté un commentaire dans FranceSoir qui résume notre expérience, et Réinfocovid va le publier également. J'hésite à le communiquer au consulat de France à Pondichéry...

Avec leur connerie, mon permis n'est plus valable depuis janvier 2021, je ne suis plus assuré pour le scooter depuis le 8 mai 2021, et à partir de ce jour, je n'ai plus de passeport, je vous dirai que je m'en passerai très bien, j'ai un visa à vie, hormis le droit de vote, je suis devenu un citoyen indien ou plutôt un citoyen du monde, c'est mieux. Mon enregistrement au consulat comme Français établi en Inde a aussi expiré en mars dernier, je m'en fous !

Ici, dorénavant 100% des Indiens sortent muselés quand ils vont en ville, dans le village personne n'en porte. Peu de policiers pour surveiller les routes. A l'entrée du Territoire de Pondichéry en provenant du Tamil Nadu, 2 ou 3 policiers vautrés dans des fauteuils plastiques baillent ou somnolent, consultent leur IPhone et jettent de temps en temps un regard distrait sur la circulation, quand ils sont ankylosés, ils se lèvent pour aller contrôler une bagnole ou le contenu d'un poids-lourds, puis ils retournent nonchalamment à leur niche, quelle vie de chien ! Voilà pour l'ambiance.

Au fait, tout le monde s'interroge sur la signification ou l'objectif de cette opération, je pense avoir une explication plausible à proposer.

Cet épisode et le précédent (instrumentalisation des aléas climatiques) ont pour fonction de réunir les conditions psychologiques, afin que la population adhère ou mieux, adopte elle-même la "transition numérique", qui se traduira par la mise en place d'un modèle de société totalitaire dont il ne sera plus possible de sortir.

Chaque habitant une fois réduit à un code barre ou en possession d'un QR Code rendu obligatoire, il ne lui sera plus possible d'emprunter un transport en commun, de faire le plein d'essence de son véhicule, de passer le permis de conduire, de réaliser une transaction, d'effectuer un achat, de régler une facture, une traite, un paiement ou de recevoir de l'argent, d'ouvrir un compte en banque ou d'y d'accéder, de retirer de l'argent en espèce, de contracter un prêt bancaire, de souscrire une assurance, de se faire soigner, de bénéficier d'un service public, bibliothèque, complexe sportif, musée, etc. d'accéder à un ensemble de services privés tels que café, restaurant, hôtel, etc., de payer un loyer, de se marier, se pacser ou divorcer, pour se procurer un emploi ou en changer, etc. etc. etc. Absolument tout passerait par le QR Code. En Afrique, je ne sais plus dans quel pays, vous pouvez tout régler avec le QR Code, même un truc équivalent à quelques dizaines de centimes d'euros, l'objectif étant bien de supprimer la monnaie fiduciaire (pièces et billets). Cela ne se fera pas d'un coup évidemment, ils se donnent jusqu'en 2030 pour y parvenir, cela ira beaucoup plus vite dans les pays développés, si on ne les chasse pas avant du pouvoir, à chacun de savoir dans quel monde il veut vivre...

Autrement dit, à tout moment les autorités pour une raison ou une autre laissée à leur discrétion (et qui évoluera dans le temps), pourraient bloquer temporairement ou pendant une durée indéfinie votre QR, ce qui signifie, qu'une fois instauré il n'existerait absolument plus aucune liberté, et chacun devrait se résigner à vivre sous cet ordre totalitaire ou périr.

Pass transport, pass culturel, pass santé, je sais que cela ne signifie pas forcément la même chose, mais la sémantique est identique, il s'agit d'y préparer psychologiquement la population, de la familiariser avec ce pass-age dans un autre monde "plus libre", "plus sûr", "meilleur", "plus juste", "moins inégalitaire", "plus respectueux de la nature", et j'en passe...

Big Brother, Big Data, Big Pharma, etc. convergent vers cet objectif politique. Plus tôt on en prendra conscience et plus tôt on s'organisera pour contrarier leur plan, et plus on aura une chance qu'ils ne puissent jamais le mener à terme. Il n'y a là rien de complotiste, ils le disent eux-mêmes, ils en font la promotion dans différentes publications ou sur le Net.

Bon dimanche.


- Répondre à LE PYRENEEN et MICHELE S.

Autant que vous voulez, c’est fait pour être partagé pour ceux que cela intéresse.

Je vais vous dire comment je procède. Au départ, j’ai tout dans la tête, je le couche à l’écran et quand c’est terminé, je passe à autre chose. Évidemment, avant j’y ai pensé pendant des jours, des mois, voire des années, je suis revenu des centaines de fois dessus, mais sans plan, je ne suis pas un intellectuel. Je ne me fixe pas d’objectifs. Je ne cherche pas particulièrement à prouver ou réfuter quoi que ce soit. Je fais abstraction de tout a priori ou dogme. Je prends les choses ou les idées comme elles viennent, et de ce fait il en vient toujours de nouvelles, même au dernier moment, sans prévenir, c’est la surprise, quel délice. Donc ce n’est pas tout à fait exact, quand je dis que j’ai tout dans la tête, c’est quelque part, mais où, je l’ignore encore, cela va sortir au moment où je vais en avoir besoin, et c’est cela qui est magique, le conscient et l’inconscient fusionnent et fournissent un instant de lucidité merveilleux, tout se met en ordre tout seul pour ainsi dire, c’est un enchantement. Encore faut-il être capable de l’exploiter ensuite, c’est d’ailleurs là qu’on peut prendre conscience de nos limites, de nos faiblesses ou carences intellectuelles ou autres, ce qui doit porter à la modestie, car l’on peut très bien se fourvoyer ou en faire un mauvais usage, certains sombres dans la folie ou la mégalomanie, je ne crois pas que ce soit mon cas. C’est là aussi qu’on s’aperçoit que nos idées ne nous appartiennent pas. C’est un assemblage où tout s’emboîte ou trouve sa place, et à la fin tout se tient. Et si cette construction est bancale, c’est qu’on a commis une erreur quelque part ou il manque encore quelque chose, peut-être qu’on est encore sous le coup d’un vieux dogme, une croyance, qui sait ? C’est une découverte. Si c’est un lieu commun, on se demandera pourquoi on n’y avait pas pensé plus tôt et on a l’air idiot ! Si cela permet de résoudre une énigme ou de combler une inconnue, c’est formidable, on ressent nettement la sensation d’avoir avancé ou progressé. A quoi cela mène-t-il ? A rien la plupart du temps. En revanche le travail fourni pour en arriver là ne sera pas perdu, il va servir à enrichir notre mode de pensée logique, à nous rendre la vie plus supportable au quotidien aussi, et je peux vous assurer qu’en vivant en Inde, on en parfois ou même souvent besoin.

Je suis désolé pour Michèle S, bon rétablissement, je déconne, je ne peux pas me prendre au sérieux. Dites-vous bien que si la civilisation humaine en est arrivée à ce stade de développement, c’est qu’elle a encore les moyens de progresser, en étant raisonnablement optimiste pour la suite. De toutes manières, on n’a pas le choix, notre comportement demeure dicté par ce qu’on nous impose quoiqu’on fasse, cependant quand on en a conscience, on essaie de s’orienter dans la meilleure direction possible, à nous pour le coup de faire des choix judicieux, c’est le peu de liberté qu’il nous reste dans leur vieux monde. Je vais vous avouer un truc terrible, on s’en aperçoit qu’une fois devenu vieux, quand il est pratiquement trop tard, c’est frustrant, mais on fait avec? Tenez, je vais écouter un peu de musique, du blues évidemment, Jo Bonamassa, vous connaissez, c’est génial et vous réconcilie avec l’espèce humaine au besoin. Bonne digestion !


- Répondre à FALKO

Vous savez ce qui va se passer en Inde ? Pas moi. Et puis, ce qui se passe en Inde ou cette info, croyez-vous qu’elle va arriver aux oreilles de la majorité des Français ? Pas sûr du tout. Quant aux dizaines de millions déjà vaccinés en France, ils s’en foutent, plus concernés ! Mais Macron continue de leur pourrir la vie, c’est cela qui est l’essentiel.

Je vais vous dire un truc qui n’est pas méchant, ne le prenez pas mal. Tous ceux qui contestent les décisions gouvernementales, qu’ont-ils fait de plus ? Ils se sont exprimés chacun de leur côté, et après ? On a assisté à une floraison de petites chapelles regroupant chacune quelques professionnels de la santé et autres, et après ? Il y en a qui sont passés sur les plateaux de télé, qui ont écrit des livres, et après ? Laissons de côté les pétitions, poubelle ! C’est à se demander si tous ces gens parlent bien la même langue et s’ils défendent bien tous les mêmes intérêts ou d’autres. Ils n’ont même pas été foutus de convoquer ensemble une conférence de presse, de parler d’une seule et même voix, qu’est-ce que cela signifie ?

Ils ont ignoré superbement le mouvement ouvrier, ses partis et ses syndicats, je n’ai pas eu connaissance d’un seul compte rendu d’une réunion qui aurait eu lieu avec tels ou tels dirigeants de partis, de syndicats. Pourquoi ? Peut-être parce que tous ces gens sont tous de droite, donc à côté de cela ils tiennent des positions qui n’ont rien de sociales ou de progressistes, mais plutôt libérales ou ultra libérales, donc par essence incompatibles avec le mouvement ouvrier, même si celui-ci est devenu pourri, ses dirigeants, mais pas forcément ses militants ou sympathisants. Ils ont voulu la jouer à la manière des Gilets jaunes, sans structure, sans direction, sans orientation, le pire exemple qui soit en somme et voué à l’échec. Des références à des personnalités (et des blogs) de droite ou d’extrême droite, on n’a pas cessé d’y avoir droit, tout le monde ou presque trouvait cela normal ou très bien, mais dans ce cas-là c’était se couper de la majorité de la population et des militants qui sont engagés dans le combat social ou politique contre Macron et son gouvernement. Ils ont servi de repoussoir en somme à tout rapprochement avec le mouvement ouvrier, dans lequel s’organise encore des centaines de milliers de travailleurs manuels ou intellectuels. C’était donc se priver du seul réseau social structuré à l’échelon national, au profit de quoi, des réseaux sociaux sur Internet où règne en permanence une cacophonie, une confusion insupportable, canal qui est noyauté, instrumentalisé par des gens n’ayant aucune notion du bien collectif, qui n’expriment que des avis individuels conformes à leurs intérêts individuels et rien d’autres, quand ils ne servent pas exclusivement à se faire valoir ou à faire parler d’eux…

Depuis le milieu du XIXe siècle, les avancés sociales ou démocratiques les plus significatives ou de nature collective sont passées par le mouvement ouvrier, ont été conquises par lui en entraînant de larges masses dans son combat… L’alliance de la classe ouvrière et des couches progressistes des classes moyennes est indispensable. Que ses dirigeants aient déserté, qu’ils aient trahi, qu’ils se soient positionnés au côté de Macron, n’était pas une raison suffisante pour l’ignorer, répétons-le, il ne se réduit pas à ses dirigeants corrompus par le régime, et je ne peux pas imaginer un seul instant être le seul militant ouvrier à le penser.

Dans mon trou en Inde, totalement marginalisé, sans liens ou presque avec la France, avec la meilleure volonté du monde je ne pouvais rien faire de plus que ce que j’ai fait, soutenir tous les médecins engagés pour la même cause sans tenir compte de leurs idées politiques, des centaines de milliers de Français, voire des millions de toute origine sociale les soutiennent depuis plus d’un an sans que cette unité parvienne à se concrétiser. C’est donc à eux que revient le devoir de surmonter leurs différents, de se rassembler, de montrer l’exemple, et à coup sûr les masses suivront, elles n’attendent que cela. Il faut d’urgence renouer avec le processus historique qui a accompagné les formidables progrès réalisés par la civilisation humaine au cours des siècles derniers, si nous voulons être maître de notre destin et conquérir la démocratie, notre liberté. A mon avis, il n’existe pas d’autres issues, sans vouloir l’imposer à personne évidemment.


- Répondre à David Perrin.

Non, ici comme ailleurs, il n’y a rien d’étonnant, à moins d’ignorer dans quel monde on vit vraiment. Il y a un truc que je voudrais qu’on m’explique : Pourquoi êtes-vous si nombreux à croire ou faire croire qu’il serait meilleur qu’il ne l’est en réalité, pour vous rassurer, vous donner bonne conscience ou par ignorance ? Et vous croyez que c’est ainsi qu’on va s’en sortir ? Vous vous faites des illusions, c’est comme ceux qui croient qu’ici ou ailleurs un changement de gouvernement changera quoi que ce soit en mieux, foutaise ! Il y en a qui apparemment peuvent encore se payer ce luxe, pas moi et mon entourage. Ah il en faut de la patience !

On peut retenir cette piste au-delà du fait que l’inde est un des pays les plus corrompus de la planète.

Reuters – Les experts scientifiques ont toutefois mis en garde contre une recrudescence de l’épidémie qui pourrait frapper l’Inde plus tard dans l’année et qui pourrait davantage toucher les enfants. (Entendez par là qu’ils ont formulé ce vœux. – J-CT)

Bien que le pays ait accéléré sa campagne de vaccination au cours des dernières semaines après un lent démarrage, la majorité de ses 1,3 milliard d’habitants ne devrait pas être vaccinée d’ici l’arrivée potentielle d’une troisième vague. Reuters 6 juin 2021

J-CT – Chacun aura compris qui est derrière cette sordide décision et où ils veulent en venir, vacciner massivement la population y compris les gosses, comme partout ailleurs.

Sinon, depuis ce matin tout est à nouveau ouvert jusqu’à 17h au Tamil Nadu. Pris de l’essence ce matin, 95,42 roupies le litre de super au lieu de 83 et quelque chose il y a un mois. Si je ne dis pas de bêtise, depuis 10 ans la roupie a perdu 39% de sa valeur face à l’euro. (https://www.boursorama.com/bourse/devises/taux-de-change-euro-roupie-EUR-INR/)


- Répondre à VALETE09

Je suis d’accord avec vous, on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif. C’est la raison pour laquelle je ne cherche jamais à convaincre quelqu’un de quoi que ce soit.

Si c’est à chacun que revient de prendre conscience de la situation ou de sa condition, rien n’empêche non plus d’agir pour favoriser ce processus, à condition d’en avoir soi-même conscience. J’ai hérité d’un champ de cailloux quand j’ai acheté le petit lopin de terre où j’habite, 7 ans plus c’est une forêt, il y a des arbres qui font 10 mètres de haut ! J’arrose tous les jours pendant une heure à la tombée de la nuit. Si je n’avais pas créé les conditions favorables au développement de ces arbres, ils n’auraient pas atteint leur maturité aussi rapidement, donc le temps est aussi une variable sur laquelle on peut jouer, sans le violer, c’est là que je vous rejoins.


- Répondre à David Perrin.

Non, ici comme ailleurs, il n’y a rien d’étonnant, à moins d’ignorer dans quel monde on vit vraiment. Il y a un truc que je voudrais qu’on m’explique : Pourquoi êtes-vous si nombreux à croire ou faire croire qu’il serait meilleur qu’il ne l’est en réalité, pour vous rassurer, vous donner bonne conscience ou par ignorance ? Et vous croyez que c’est ainsi qu’on va s’en sortir ? Vous vous faites des illusions, c’est comme ceux qui croient qu’ici ou ailleurs un changement de gouvernement changera quoi que ce soit en mieux, foutaise ! Il y en a qui apparemment peuvent encore se payer ce luxe, pas moi et mon entourage. Ah il en faut de la patience !

On peut retenir cette piste au-delà du fait que l’inde est un des pays les plus corrompus de la planète.

Reuters – Les experts scientifiques ont toutefois mis en garde contre une recrudescence de l’épidémie qui pourrait frapper l’Inde plus tard dans l’année et qui pourrait davantage toucher les enfants. (Entendez par là qu’ils ont formulé ce vœux. – J-CT)

Bien que le pays ait accéléré sa campagne de vaccination au cours des dernières semaines après un lent démarrage, la majorité de ses 1,3 milliard d’habitants ne devrait pas être vaccinée d’ici l’arrivée potentielle d’une troisième vague. Reuters 6 juin 2021

J-CT – Chacun aura compris qui est derrière cette sordide décision et où ils veulent en venir, vacciner massivement la population y compris les gosses, comme partout ailleurs.

Sinon, depuis ce matin tout est à nouveau ouvert jusqu’à 17h au Tamil Nadu. Pris de l’essence ce matin, 95,42 roupies le litre de super au lieu de 83 et quelque chose il y a un mois. Si je ne dis pas de bêtise, depuis 10 ans la roupie a perdu 39% de sa valeur face à l’euro.

(https://www.boursorama.com/bourse/devises/taux-de-change-euro-roupie-EUR-INR/)


- Répondre à Michèle S

L’avantage, si j’ai bien compris, c’est qu’ils peuvent ainsi attribuer à la Covid-19 ou à ses variants une multitude de décès dus en réalité aux vaccins, les camoufler ainsi, de manière à ne pas entraver la propagande hystérique en faveur des vaccins…

– Les effets indésirables des vaccins sont si semblables aux symptômes du Covid, qu’ils pourraient être « comptés à tort comme de nouveaux cas de Covid ». En d’autres termes, les médias et Fauci pourraient rendre les « variants » responsables de décès qui devraient être attribués aux vaccins.

– La rébellion NoVaxx : Résister, refuser, rejeter par Mike Whitney – Mondialisation.ca, 04 juin 2021

https://www.mondialisation.ca/la-rebellion-novaxx-resister-refuser-rejeter/5657162


- ”se pourrait ils qu’ils n’aient tous eu à soigner que des personnes qui auraient spontanément guéri en quelques jours ?” C’était (et c’est encore) l’argument donné par les anti-Raoult sur l’hcq.

On ne le saura jamais, donc inutile d'attribuer cet argument aux "anti-Raoult sur l’hcq", en procédant de la sorte on peut vous (nous) accuser de basculer dans l'extrême inverse. Toutes les personnes présentant des symptômes ou fragiles auraient dû bénéficier de l'hydroxychloroquine + azithromycine sans se poser plus de questions, c'est tout ce que je voulais dire, et on est bien d'accord.

Quand mon beau-fils et mon frère ont contracté cette maladie, je ne me suis pas demandé s'ils pourraient guérir ou non naturellement, immédiatement sous ivermectine + azithromycine, zinc et vitamine D... et 48 heures plus tard l'affaire était réglée, ils sont en pleine forme.


- Répondre à VALETE09 et pas seulement.

On est toujours le mouton, le veau, le bœuf, le beauf, le con de quelqu’un. Je ne rentrerai jamais dans ce genre de discussion. Pour ceux qui insisteraient, c’est leur droit, je dirais qu’ils le sont eux-mêmes, ce qui n’est pas flatteur !

Je pense également qu’au lieu “de raisonner les personnes sur une base individuelle”, on ferait mieux de raisonner sur une base collective, ne serait-ce pas ce qui fait le plus défaut aujourd’hui malheureusement ? Par ailleurs, il est vrai qu’en magnifiant “le monde d’avant”, on n’est pas près d’y arriver !


- Répondre à kstet entre autres.

A force de vouloir trop prouver, on finit par dire n’importe quoi et discréditer la cause qu’on défend, c’est dommage. Et cela s’applique à tous les sujets qui ont été abordés dans ce blog depuis 15 mois.

En réfléchissant un instant, vous comprendrez ce que je veux dire, sinon tant pis, j’ai mieux à faire que poursuivre sur ce blog. Signé : Un promoteur de l’hydroxychloroquine, de l’ivermectine et de l’azithromycine notamment.


- Répondre à kstet

– ”se pourrait-il qu’ils n’aient tous eu à soigner que des personnes qui auraient spontanément guéri en quelques jours ?” C’était (et c’est encore) l’argument donné par les anti-Raoult sur l’hcq.

On ne le saura jamais, donc inutile d’attribuer cet argument aux “anti-Raoult sur l’hcq”, en procédant de la sorte on peut vous (nous) accuser de basculer dans l’extrême inverse. Toutes les personnes présentant des symptômes ou fragiles auraient dû bénéficier de l’hydroxychloroquine + azithromycine sans se poser plus de questions, c’est tout ce que je voulais dire, et on est bien d’accord.

Quand mon beau-fils et mon frère ont contracté cette maladie, je ne me suis pas demandé s’ils pourraient guérir ou non naturellement, immédiatement sous ivermectine + azithromycine, zinc et vitamine D… et 48 heures plus tard l’affaire était réglée, ils sont en pleine forme.


- Répondre à sipo.

Vous avez dit bidon ? A voir. Fréquentables ? La question se pose-t-elle vraiment ? Réponse.

Le libertarianisme est un courant politique du Parti républicain de Ronald Reagan, Bush père et fils, John, McCain, Henry Kissinger, Donald Rumsfeld, Dick Cheney…

Le libertarianisme, la synthèse entre la social-démocratie libertaire et le libéralisme libertaire. (voir la conclusion plus loin)

Extraits de wikipedia. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Libertarianisme)

– Le libertarianisme prétend échapper à la dichotomie politique classique gauche/droite (…) de par ses thèses qui le situent à la fois à gauche au plan des libertés individuelles (…) et à droite au plan des libertés économiques (…).

– La liberté fondamentale du libertarisme est le droit de propriété, théorisé comme un droit absolu auquel l’intérêt particulier du propriétaire l’emporte sur l’intérêt social.

– Il s’inspire également d’idées développées par l’école autrichienne d’économie, dont les auteurs principaux sont Carl Menger, Ludwig von Mises, Friedrich Hayek, et Murray Rothbard. (Les idéologues du néolibéralisme. – JCT)

– Une des critiques fréquentes accuse le libertarianisme d’être une liberté faussée en particulier par l’argent. (Sans blague ! – JCT)

– Les libertariens rejettent cette critique en s’appuyant sur les importants fonds privés des associations caritatives qui financent des œuvres de bienfaisance comme l’éducation et la santé des démunis partout dans le monde, avec comme exemples courants le Fonds mondial pour la nature, la Fondation Rockefeller ou la fondation Bill-et-Melinda-Gates.

– Libertariens célèbres et promoteurs du libertarianisme (parmi les plus connus ou importants)
– Richard Branson, homme d’affaires connu pour sa société Virgin.
– David Friedman, professeur à l’Université de Chicago et fils du célèbre économiste Milton Friedman.
– Murray Newton Rothbard, (2 mars 1926 – 7 janvier 1995) philosophe et économiste américain.
– Peter Thiel, homme d’affaires américain, fondateur de Paypal.
– Jeff Bezos, fondateur et PDG d’Amazon.
– Les Frères Koch, magnats du pétrole
– Jimmy Wales, cofondateur de Wikipédia
– Rupert Murdoch, homme d’affaires à la tête d’un empire médiatique.

Parmi leurs grands principes.

– …toute marchandisation de son corps, telle que la prostitution, la vente du sang et d’organes humains, la gestation pour autrui et l’engagisme, serait parfaitement légale et illimitée.

– …L’extra-commercialité, la res communis, la collectivité et les restrictions dans l’intérêt public (telles la servitude publique, l’expropriation pour cause d’utilité publique, la nationalisation) ne sont pas reconnues.

– …la doctrine du libertarianisme se rapproche de celle de l’anarcho-capitalisme par le fait qu’aucun impôt n’est envisageable – excepté pour subvenir aux respects des droits de police et de justice

– la doctrine libertarienne est en faveur d’une société permissive : sans service étatique (ni service militaire obligatoire ni fonction publique), sans prohibition concernant le blasphème, la discrimination, la consommation de drogue, les pratiques sexuelles entre adultes consentants, la pornographie et sans aucune réglementation étatique liée à la sécurité personnelle tel que le port du casque ou de la ceinture de sécurité.

JCT – Conclusion : La loi de la jungle ou du plus riche, du plus puissant : Le totalitarisme déguisé en libéralisme social.


- Je crois que vous avez résumé l'essentiel, merci.

Mais malheureusement, personne ou presque sous la pression de la propagande officielle et du matraquage médiatique ne va s'en tenir à ce constat. Ce serait intéressant de se demander pourquoi et comment un tel déni est rendu possible de la part de personnes de bonne foi ou instruites, mais c'est une autre question.

C'est comme l'histoire de savoir si telle ou telle molécule est efficace, l'Ivermectine par exemple. On a des témoignages directs et non rapportés de personnes qui en ont fait l'expérience un peu partout dans le monde, et au même moment on en est encore à discuter du bien fondé ou non des résultats de tel essai ou telle étude comme si finalement ces témoignages ne comptaient pas ou n'existaient pas. Cela signifie que même lorsqu'on a les faits sous le nez, il y en a qui trouvent encore le moyen de les contester ou qui acceptent de les remettre en cause, autrement dit cela revient à douter de la réalité, aussi incroyable que cela puisse paraître.

Comment voulez-vous avancer dans ces conditions-là, c'est impossible. Je crois que les cerveaux sont formatés de telle sorte, qu'on peut très bien à un moment donné concevoir les liens ou rapports qui existent entre cause et effet qui sont à l'origine d'une situation ou qui la composent, donc matérialistes et dialectiques, sans en tirer le moindre enseignement durable, parce que ce constat va à l'encontre de nos idées reçues profondément ancrées dans notre cerveau et qui reposent sur un tout autre mode de penser, disons idéaliste, pour faire bref.

Dès qu'on s'écarte un tant soit peu de la réalité des faits, on est perdu, foutu, on va perdre de vue l'essentiel, tout interpréter de travers, et ensuite on s'emploiera inconsciemment à le justifier...


- C’est quasiment miraculeux ! N’y aurait-il pas quelque chose qui cloche ?

– Aucun mort du Covid-19 en 24h au Royaume-Uni – Paris Match/ AFP 01.06.

– C’est le résultat d’un long confinement et d’une campagne de vaccination massive entamée en décembre…

– Après un long et strict confinement hivernal, ce pays a connu une amélioration sanitaire qui lui a permis d’alléger les restrictions… Paris Match/ AFP 01.06.

Pour un peu d’une banale épidémie, ils vont réussir à faire un génocide, leur spécialité !

– Covid-19 : le Pérou revoit nettement à la hausse son bilan qui passe de 69 000 à 180 000 morts – Euronews/AFP 01.06.2021


- Indian Council for Medical Research (ICMR) and All India Institute of Medical Sciences (AIIMS)

Hi !

Read this blog in French (Translate Google or other).

https://blog-gerard.maudrux.fr/

I just cure the son (29) of my wife and one of her brother (36), symptoms : lost smell and taste, little fever, tired = Covid-19

Start treatment at home 26th May, recovery 28th May ; start 28, recovery 29th May

The first waiting 4 days before starting treatment, the second start treatment after ill two das.

Ivermectine 12 mg Day 0, D1, D3, D5, D8
Azithromycine 500 mg 1pill per day during 8 days
Zinc 50 mg, 1 pill per day during 5 days
Vitamine D 60.000 UI Day 0, D1, D8

A French man living in a village in Tamil Nadu near Puducherry.


- Mon beau-fils est sur pied, traitement commencé le 26 dans la journée. Il était monté sur la terrasse de la maison et on a pu parler ensemble, la pleine forme, et dire qu’il n’y a pas de traitement, l’ivermectine ne marche pas… Il a quand même douter que c’était la Covid, mais maintenant il ne doute plus, et pour cause :

Le frère de ma compagne chez qui il habite, même punition depuis hier, perte du goût et de l’odorat, fièvre et il tousse. A midi, j’ai apporté les médicaments, plus de quoi traiter tous les adultes de la maison à l’ivermectine (12mg) + zinc et 3 kilos de mangues d’un jardin, plus trois grands sacs à provision, ils n’ont plus une roupie et plus rien à manger puisque plus personne ne travaille et pas un sou d’économie.


- Splendeur et décadence d’un régime en putréfaction.

Inde. Et nous voilà confinés une semaine de plus, ce sont des sadiques…

– Tamil Nadu today further extended the COVID-19 lockdown in the state till 6 am on June 7 amid the second wave of infections and the vaccination slowdown.

– Tamil Nadu is among the worst-hit states, with infections fast-approaching 1.9 million and nearly 21,000 recorded deaths. ndtv.com May 29, 2021

Pendaison en famille… avec une corde unique… un exploit, le média semblait émerveillé par la prouesse technique ! Selvaraj était électricien, un bon bricoleur…

A 65-year-old man hanged himself to death along with his two daughters aged 35 and 30, after he developed Covid-19 symptoms, in Tiruvallur district, police said. timesofindia.indiatimes.com May 29, 2021

C’est l’Inde !


- Répondre à Claudine

Vous avez oublié l’essentiel ou le premier réflexe à avoir : Entretenir le terrain en ayant une alimentation saine ou équilibrée, j’ai cru comprendre que c’est là-dessus que reposait le serment d’Hippocrate.

Abandonner chips et Cie. hyper salé, barre au chocolat, gâteaux sec et bonbon, boisson gazeuse sucrée, le tout bourré de sucre et de produits chimiques de synthèse, que des poisons en somme. Mais aussi les boîtes de conserve en tout genre, les surgelés, les plats à emporter, au profit de produits frais, cuisiner et prendre le temps de manger à table, au calme. Chez mes parents autrefois, et j’imagine encore chez bon nombre de Français, se mettre à table devant la télé au moment du 20h étai devenu un véritable rite digne d’une religion, là pour le coup double intoxication, chez moi il n’y en a plus depuis longtemps. Ceux qui nous bassinent avec “le lien social” passent généralement à côté, c’est révélateur.

On nous dira que les gens manquent de temps pour cuisiner, pour manger à table, pour prendre soin de leur santé, pour s’occuper de leurs enfants, pour s’instruire, pour s’organiser ou faire de la politique, bref, prendre leur destin entre leurs mains, on se demandera ce qu’ils peuvent bien foutre durant leur temps libre. Cet argument est purement démagogique ou tient de l’inconscience, du conformisme, de la résignation qui consiste à s’adapter à la société telle qu’elle est, et à se laisser vivre pour le meilleur ou pour le pire qui l’emporte largement quoiqu’on en dise.


- Répondre à erou

A la suite d'un autre article, monsieur Coquéma avait glissé un commentaire aussi dégueulasse, dans lequel il m'accusa d'être un mégalomane, parce que je me serais pris pour un médecin, car voyez-vous, j'avais osé soutenir que des molécules efficaces existaient pour traiter la Covid-19, comme des centaines de personnes dans ce blog qui ne sont pas non plus médecins, et de très nombreux médecins ici et dans le monde entier.

Il est inutile d'en dire davantage, les lecteurs auront compris à quel genre d'individu on a affaire ici. Notez que son parti (comme tous les autres à l'extrême gauche), le POID, a exigé l'arrêt immédiat de l'état d'urgence... tout en défendant avec zèle et constance pendant 16 mois toutes les mesures liberticides qui nous ont été imposées dans le cadre de l'état d'urgence, y compris le port du masque pour les enfants, la vaccination... Avec de tels opposants, assurément Macron peut dormir tranquille...


- Partout le même scénario. Existerait-il un gouvernement mondial ?

Vietnam = 97 millions d'habitants

31 juillet au 3 septembre 2020 = 35 décès

3 septembre 2020 au 8 mars 2021 = 35 décès

Début vaccination 8 mars 2021.

8 mars au 29 mai 2021 = 47 décès, + 30%.

https://ourworldindata.org/covid-vaccinations?country=VNM

Le Vietnam débute sa première campagne de vaccination - lecourrier.vn 8 mars 2021

La vaccination utilisant le vaccin anti-COVID-19 d'AstraZeneca importé récemment commence lundi matin 8 mars à Hanoi, à Hô Chi Minh-Ville et dans la province de Hai Duong (Nord), selon le ministère vietnamien de la Santé.

Les personnes vaccinées seront suivies par des dossiers de santé électroniques, avec une certificat électronique de vaccination. lecourrier.vn 8 mars 2021

Et depuis...

Covid-19 : le Vietnam découvre un nouveau variant - Europe1 29 mai 2021

Le pays fait face à une nouvelle vague de contaminations sur plus de la moitié de son territoire, y compris les zones industrielles et les grandes villes, dont Hanoï et Ho Chi Minh Ville.

Le Vietnam avait été jusqu'à récemment très peu touché par le virus. La majorité des 6.700 cas et 47 morts déclarés ont été enregistrés depuis avril.

Le Vietnam, qui compte 97 millions d'habitants, a pour l'instant vacciné un peu plus d'un million de personnes, mais cherche à augmenter la cadence de la vaccination, et les autorités espèrent arriver à une immunité collective d'ici la fin de l'année. Europe1 29 mai 2021


- Répondre à VALETE09

J’abonde dans votre sens, ces réactions ont vraiment de quoi laisser perplexe, et je pèse mes mots, quoiqu’il en soit, quel délire !

Il y en a ici qui ont lu les articles du Dr. Maudrux, et qui malgré tout sont allés se faire vacciner, et voilà que maintenant ils s’inquiètent des effets secondaires qui pourraient survenir… Je crois qu’en fait, ils n’ont jamais cru à l’efficacité des molécules qu’on leur a présentées, bien qu’ils aient pu croire le contraire !

Ils me font penser aux pacifistes en temps de paix, qui deviennent va-t-en-guerre en temps de guerre, qui n’en reviennent pas ou qui sont traumatisés à vie. Laissons de côté l’aspect politique, cela relève de la psychiatrie parce que c’est fou, ils jouent avec leur vie et celle des autres.

A un moment donné la faculté de penser peut se retrouver annihilée ou paralysée, et dès lors tout peut se produire. C’est la pire expérience qu’il soit donné à l’homme de vivre, car il signe ainsi sa propre perte, c’est dommage, injuste et triste, certains ajouteraient qu’un tel déséquilibre mental, inconscient, est terrifiant. Ce n’est pas ce que je pense et je ne juge personne, je me contente d’observer et d’analyser ce qui se passe ou tout du moins j’essaie. La lucidité ne doit pas empêcher d’être modeste pour ne pas tomber dans une autre folie.


- Répondre au Dr. Maudrux.

Vous vous êtes conciliant, moi je suis radical.

Nous sommes tous deux passionnés de liberté, mais à ce stade nous n’en avons pas la même conception. Ne dit-on pas que notre liberté s’arrête où commence celle des autres, ou qu’en aucun cas on ne doit empiéter dessus par crainte de perdre la nôtre.

Partant de là, j’irai plus loin que vous. Si je savais qu’un produit présentait un danger et que quelqu’un d’informer s’apprêtait à le prendre m’en parlait, je ne lui dirais pas qu’elle a le choix, encore moins que je respecte son choix, parce que cela ne me regarde plus. Je n’ai pas toujours dit cela, ma réflexion progresse voilà tout. Ce n’est pas faire preuve de mépris ou d’indifférence, je refuse à l’avance d’assumer les conséquences de ses actes, dans la mesure où je n’en partage nullement la responsabilité, tout en sachant qu’il faudra bien par la suite les gérer collectivement si cela tournait mal. Je me mets en retrait sans juger et encore moins condamner, j’observe et je prends acte, point. Je prends acte que tout comportement individuel nuisible à lui-même ou à autrui nuira d’une manière ou d’une autre aux intérêts de la collectivité, et qu’il est préférable de l’éviter autant que faire se peut. C’est mon côté idéaliste, parce que la liberté demeure un idéal.

Autrement dit, la liberté individuelle n’existe que collectivement, et le problème auquel doit faire face l’humanité, c’est que l’homme n’en est pas encore rendu à ce stade-là. Tout comme pour la démocratie, une société sans classe, sans pauvreté, sans argent, etc. Là pour le coup c’est carrément utopique, pas pour moi. C’est peut-être le côté croyant des humanistes ! Le plus noble, car il implique que l’homme peut conquérir son émancipation ou atteindre la liberté, aurait-on le choix là aussi ?

Cela dit, docteur, quand mon beau-fils et mon beau-frère ont contracté ce virus, je me suis retrouvé devant un cas de conscience, je ne suis pas médecin, leur vie était peut-être en jeu, je les savais soumis à une alimentation carencée et des conditions précaires. Quelle décision devais-je prendre très rapidement ? Je n’ai pas hésité longtemps, la question du choix ne s’est pas vraiment posée. Je me suis souvenu de mon état d’esprit, quand j’étais prisonnier dans ma maison qui avait atterri dans la mer lors du tsunami. J’ai vu l’eau monter jusqu’au cou et redescendre au milieu de la poitrine, se stabiliser ainsi, j’attendais la suite. A quoi ai-je pensé ? A rien, pourtant je n’avais que cela à faire ! Je tenais un de mes chiens par la main gauche pour éviter qu’il ne soit emporté quand la mer se retirerait, et dans la main droite tendue en l’air, je tenais mon sac dans lequel j’avais réussi à mettre in extremis mes papiers d’identité et le peu d’argent que j’avais sur moi. Je suis resté dans cette posture pendant 10 ou 15 minutes, je n’en sais rien au juste, soit la mer se retirait aussi soudainement qu’elle était venue, soit elle montait encore et c’était fini, mais à aucun moment je n’y ai pensé, aucun, pas un instant l’idée de la mort m’est venue à l’esprit. Quelque part, tout était dans l’ordre des choses et je n’y pouvais absolument rien.

Du coup, depuis ce jour-là j’ai appris à discerner les situations où j’avais le choix ou non d’agir, de me servir de ma volonté, en en assumant la responsabilité quel que soit sur quoi porterait mon choix, en admettant que même un non choix est un choix, et c’est là que je vous rejoins.

Dans le cas de mon beau-fils et mon beau-frère, j’ai fait ni une ni deux, ils m’ont demandé des médicaments et on les a traités immédiatement, ils sont saufs à ce stade, c’est l’essentiel. Je terminerai en disant que la question du choix pour individuel qu’il soit, il n’en demeure pas moins soumis à des conditions qui nous sont imposées… collectivement. Je crois que cette dimension est essentielle.


- Répondre à masquarenc

Cela ne serait-il pas plutôt dû à un effet en cloche parvenu à son terme ?

La trajectoire du virus a pu être perturbée par une éruption de cas et de décès dus à la vaccination (et confinement), qui a perturbé momentanément sa courbe, avant qu’il ne termine sa course naturellement, même les pires cauchemars ont une fin.


- Répondre à Sipo.

Ce n'est pas exactement ce que le Dr. Maudrux a dit si ma mémoire est bonne. Ils sont complémentaires s'ils remplissent au préalable certaines conditions, qui justement ne sont pas réunies, donc dans l'état actuel des choses ils ne sont pas complémentaires, ils s'excluent, faut-il encore le démontrer, chacun sait très bien que non.

Et puis, qu'est-ce que cela signifie, vaccinez-vous si vous le souhaitez, c'est leur laisser le choix, mais ce choix n'est-il pas criminel, d'autant plus que l'on sait qu'ils sont victimes du matraquage hystérique médiatiques 24h/24 qui les pousse à se faire vacciner ou à se dire pourquoi ne pas essayer, qu'est-ce qu'on risque... Qu'est-ce qu'ils risquent, sinon d'y passer, d'être handicapés à vie ou d'être victimes de différentes pathologies lourdes ou incurables des années plus tard....

Moi je n'ai pas envie d'endosser la responsabilité de leur faire prendre un risque aussi insensé qu'injustifié, et encore moins d'en assumer les conséquences avec eux. (Quand) Ils savent qu'il existe des molécules efficaces pour traiter la Covid-19 ou ses variants, et bien qu'ils se débrouillent pour s'en procurer ou s'en faire prescrire, avec un peu d'audace ou d'imagination cela ne doit pas être bien difficile.

Si mon explication ne vous suffit pas, je tiens à votre service un complément où j'aborde les intentions qui conduisent à tenir ce genre de double langage ou sa signification politique.




QUATRIEME PARTIE. MYSTIFICATION SANITAIRE.

Vidéos Ivermectine

L'ivermectine élimine 97% des cas à Delhi

https://alzhacker.com/ivermectin-obliterates-97percent-of-delhi-cases/#

https://www.thedesertreview.com/news/national/ivermectin-obliterates-97-percent-of-delhi-cases/article_6a3be6b2-c31f-11eb-836d-2722d2325a08.html

Le Dossier Ivermectine - Publié le avril 25, 2021

https://covexit.com/le-dossier-ivermectine/

Question d'un internaute

- J’ai une question concernant la prophylaxie, a-t-on une idée de la durée de la protection acquise grâce à l’Ivermectine ?

Réponse du Dr. Gérard Maudrux

- Demi-vie sanguine, 1 jour et demi, demi-vie tissulaire 3 semaines. Donc réponse entre les deux. Pour traiter on recommande 2 à 3 doses sur 5 jours, en prophylaxie 1/sem, 1 /2sem, voire 3 semaines, chacun sa petite cuisine, pas encore de consensus.

Qu'en est-il de l'Hydroxychloroquine et de Madame Bik ? - IHU Méditerranée-Infection

https://www.youtube.com/watch?v=QJrAIq4KNVs

Pr Luc Montagnier au Défi de la vérité : "la vie utilise les virus pour faire de grandes choses" - francesoir.fr 27.05

https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/pr-luc-montagnier-au-defi-de-la-verite?utm_source=NL

Impact of COVID Vaccinations on Mortality

https://www.youtube.com/watch?v=xSrc_s2Gqfw


Complotisme à géométrie variable.

Covid-19 : comment l'hypothèse de l'accident de laboratoire, à l'origine du coronavirus, s'est étoffée en un an - francetvinfo.fr 14.05

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-comment-l-hypothese-de-l-accident-de-laboratoire-a-l-origine-du-coronavirus-s-est-etoffee-en-un-an_4623729.html


Totalitarisme. Nouvelle offensive enragée des médias.

Alexandra Henrion-Caude, la généticienne devenue égérie des covido-sceptiques À la dérive - marianne.net 31.05.

« Raoult. Une folie française » : les extraits exclusifs du livre-enquête d’Ariane Chemin et Marie-France Etchegoin - lemonde.fr 31.05.

Didier Raoult dévoile son QI et devient la risée des réseaux sociaux - voici.fr 01.06

Dans les bonnes feuilles dévoilées par le quotidien, les journalistes Ariane Chemin et Marie-France Etchegoin révèlent qu'elles ont rencontré Didier Raoult à son bureau, à Marseille. Une rencontre inoubliable surtout quand elles lui ont demandé "s’il avait déjà fait mesurer son intelligence". Et elles n'ont pas été déçues de sa réponse. Loin de se vexer, le professeur a même révélé que son quotient intellectuel avait été évalué lorsqu'il était adolescent. Forcément, les conclusions ont été plus qu'exceptionnelles selon lui. "Je vais vous raconter une chose que je n’ai confiée à personne. Un jour, alors que j’avais 14 ans, un pédopsychiatre a dit à mon père : ’Ecoutez, votre gosse a 180 de QI. Laissez-le faire. Tout ira bien’", a-t-il confié. Une anecdote difficile à croire comme le rappellent les auteures du livre puisque la moyenne est d'environ 100 et que même Einstein et Mozart n'ont respectivement "que" 160 et 150 de QI. voici.fr 01.06

LVOG - A mon avis, il ignorait que le QI s'arrêtait à 160, et que son médecin s'était planté quand il avait 14 ans, et depuis il ne s'est jamais penché sur la question. Voilà aussi ce qui arrive quand on est un peu trop imbu de sa personne, c'est un euphémisme ou plutôt une litote le concernant.


Résistance au totalitarisme.

«Marche pour la liberté» : manifestation d'ampleur à Londres contre les restrictions sanitaires - RT 30 mai 2021

Lassés par la poursuite des restrictions sanitaires, des milliers de Britanniques se sont rassemblés dans les rues de Londres pour protester, entre autres, contre le pass sanitaire, et faire part de leur méfiance vis-à-vis des vaccins anti-Covid. Une «Marche pour la liberté» organisée à Londres a attiré le 29 mai plusieurs milliers de participants, venus protester contre la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement britannique. Cette manifestation, la dernière en date d'une série dans la capitale anglaise, s'inscrit dans un mouvement plus large dans les pays européens. RT 30 mai 2021

Manifestation à Londres contre le Passeport Covid Réseau Voltaire 31 mai 2021

Au moins 50 000 personnes ont manifesté, le 30 mai 2021, à Londres devant le Parlement, contre le laisser-passer sanitaire, institué à l’occasion de l’épidémie de Covid-19.

Les participants refusent cette restriction des libertés individuelles sous un prétexte de santé publique. Ils réaffirment que la Liberté est une valeur, tandis que la santé humaine n’est qu’un bien.

Les médias britanniques ont tous rendu compte de cet événement, généralement pour brocarder les manifestants. Par contre, leurs homologues européens ont fait l’impasse. Réseau Voltaire 31 mai 2021

Bruxelles : plusieurs milliers de manifestants contre les restrictions anti-Covid, le pass sanitaire - RT 29 mai 2021

Entre 2 000 et 3 000 personnes ont protesté contre les restrictions sanitaires ce 29 mai à Bruxelles, faisant notamment part de leur opposition à la politique vaccinale et au pass sanitaire européen, ou encore au port du masque. RT 29 mai 2021


Les trusts de l'agro-alimentaire sont aussi mafieux et criminels que ceux de l'industrie pharmaceutique.

Les produits bio ne sont pas toujours de meilleure qualité, d’après 60 Millions de consommateurs - sputniknews.com 04.06.2021

Alors que la version bio d’un produit coûte plus cher que celle habituelle, elle ne se distingue pas toujours par une meilleure qualité, conclut 60 Millions de consommateurs qui a consacré un numéro spécial à ces produits dont la consommation en France est en hausse depuis 2015. sputniknews.com 04.06.2021

LVOG - Explication : La "version bio d’un produit" signifie qu'une même entreprise propose le même produit en version "bio" ou pas bio, il s'agit des trusts de l'agro-alimentaire, Danone, Neslé, etc. alors qu'un exploitant agricole, une ferme, un artisan ou une petite ou moyenne entreprise se consacre exclusivement à la production et à la commercialisation d'aliments sans produits chimiques de synthèse ajoutés et dont les produits sont en règle générale d'une qualité supérieure à ceux des trusts de l'agro-alimentaire.


Le don qui tue.

Washington confirme le don de 80 millions de doses de vaccin, dont 60 millions via Covax - Europe1 03.06

La France fait don au Sénégal de 184.000 doses de vaccin AstraZeneca - Reuters 03.06


Comment cela, il y aurait encore des personnes fragiles

Vaccin contre le Covid-19 : une troisième dose pour les patients vulnérables ? - francetvinfo.fr/ 23 mai 2021 https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/vaccin-contre-le-covid-19-une-troisieme-dose-pour-les-patients-vulnerables_4634913.html

Faut-il aller plus loin et administrer une troisième injection pour protéger les personnes fragiles ? Stéphane Bancel, le PDG de Moderna, estime que oui. "La clé c'est les rappels spécifiques aux variants pour l'automne et l'hiver", a confié ce dernier. Yves Buisson, épidémiologiste et président de la cellule Covid-19 de l'Académie nationale de médecine, partage son avis. "Il faut prévoir […] une vaccination, des rappels plus rapprochés pour maintenir la réponse immunitaire à un niveau suffisant", explique ce dernier. francetvinfo.fr/ 23 mai 2021


Sélection de commentaires de lecteurs du blog du Dr. Maudrux

- Lisez tout : “…Actuellement, presque tous les membres de la communauté des prêtres de Chavagnes-en-Paillers ont été vaccinés. Les contaminations auraient alors débutées peu de temps après et se serait rapidement étendue à l’ensemble des frères. Même si le taux d’efficacité est élevé pour certains vaccins, une contamination par le Covid-19 ou l’un de ses variant est possible dans les 15 jours suivant la première injection, selon les médecins. …” et quand vous trouvez la même nouvelle sur des réseaux moins “mainstream media” vous lirez que les prêtres en questions, à la retraite, ne sortent quasiment jamais. Un seul sort de temps en temps, a attrapé le CODID fin janvier, s’est scrupuleusement isolé et n’a contaminé personne dans sa communauté. Et la dite communauté a traversé sans AU-CU-NE contamination les premiers confinements.

Le conditionnel du journaliste est une saloperie désinformationnelle. “…Les contaminations auraient alors débutées peu de temps après et se serait rapidement étendue à l’ensemble des frères…” Non, c’est factuel, les prêtre SONT tombés malades peu de temps après les vaccinations. Au passé composé de l’indicatif, pas au conditionnel. Ce faisant le plumitif évacue la question de la corrélation avec la vaccination : c’est encore tôt pour affirmer une causalité.


- Sur le site de l’Indian Bar Association on trouve l’assignation officielle ( et on comprend mieux l’allusion aux liens supprimés) :

https://indianbarassociation.in/wp-content/uploads/2021/05/Legal-Notice-to-Dr.-Soumya-Swaminathan_Chief-Scientist-WHO-1.pdf


- Témoignage d’un courageux médecin texan écrasant le Covid avec de l’ivermectine :

https://twitter.com/Covid19Crusher/status/1399051116529266707

Je résume : Son équipe a soigné plus de 5000 patients covid avec de l’ivermectine, aucun décès. Quelques patients hospitalisés mais tous récupérés. Pour des patients qui ne vont pas mieux avec 0,2 mg par kilo d’ivermectine par jour au bout de 2 jour, on double la dose journalière. Parfois Certaines personnes qui allaient mieux au bout de 5 jours d’ivermectine ont vu leur état s’aggraver à nouveau vers les jours 8-9 quand la phase inflammatoire a commencé. Dans ce cas on a donné des stéroïdes et redonné à nouveau 5 jours d’ivermectine. La recette a parait-il parfaitement fonctionné. Tout le monde guéri du Covid sans exception.


- Les médecins canadiens se regroupent pour contester les mesures sanitaires injustifiés : https://canadianphysicians.org/


- https://www.wochenblick.at/ivermectin-hochwirksam-gegen-corona-aber-von-who-mainstream-bekaempft/

Un article ds un journal autrichien en faveur de l’ivermectine!!!!


- Des infos explosives par le Pr d’immunologie, Byram Bridle

Une étude de biodisponibilté montre que la protéine spike synthétisée grâce aux vaccins, passe dans la circulation sanguine, dans les organes., le lait maternel, et traverse la barrière hémato encéphalique.

Or , dans le Covid , c’est la Spike qui est pathogène … Etonnant non ?

https://vimeo.com/557172132


- Superbe nouvelle étude israélienne avec efficacité prouvée de l’ IVERMECTINE contre placebo chez des patients non hospitalisés avec réduction des tests positifs et de la charge virale (Dr Éli Shwarcz,Sheba Médical Center)!

https://m.youtube.com/watch?v=YV2H6_0i4f0&t=448s


- Des médecins en Angleterre réagissent

https://dailyexpose.co.uk/2021/05/27/uk-doctors-send-open-letter-to-mhra-highlighting-grave-concerns-on-proposal-to-give-children-the-covid-19-vaccine/amp/

Que font nos médecins en France?

Cette crise a commencé par certains d entre eux .. ils faut qu ils se bougent …


- Un nouvel entretien du Pr McCullough qui ne peut être qualifié de complotiste et pourtant lui même en vient à dénoncer la vaccination de masse et commence à penser qu’il s’agit d’une façon de “marquer” la population.

https://rumble.com/vhp7y5-full-interview-world-renowned-doctor-blows-lid-off-of-covid-vaccine.html?mref=6gby3&mc=98uay


- La crise du COVID en Inde: un entretien avec le Dr DHANANJAY BAKHLE (010521)

https://covexit.com/the-covid-crisis-in-india-an-interview-with-dr-dhananjay-bakhle/

Directive du ministère de la Santé indien (190521)

https://www.mohfw.gov.in/pdf/COVID19ClinicalManagementProtocolAlgorithmAdults19thMay2021.pdf


- Janvier 2017 :

Une syndémie respiratoire se manifeste dans la région de Lao Cai au Vietnam. Symptômes : toux, détresse respiratoire, diarrhées, arrêts cardiaques….

https://flutrackers.com/forum/forum/vietnam/current-emergency-situations-ab/768032-northern-weather-anomalies-complex-diseases

Juin et juillet 2017

Des patients du Yunnan sont envoyés en réanimation dans le Liaonning par avion.

https://flutrackers.com/forum/forum/china-other-health-threats/778945-china-dandong-city-emergency-center-in-liaoning-province-received-first-air-ambulance-patients-2-pneumonia-respiratory-failure-patients-from-yunnan-province-july-6-2017

Et pendant ce temps là dans le Guangdong les maladies cardio-vasculaires explosent.

https://flutrackers.com/forum/forum/china-other-health-threats/china-emerging-diseases-other-health-threats/777884-china-surge-of-elderly-cardiac-patients-causing-shortage-of-hospital-beds-in-zhanjiang-guangdong-province-hot-weather-blamed-june-12-2017

Décembre 2017

Le gouvernement chinois dément une alerte SRAS qui se diffuse dans la population

https://flutrackers.com/forum/forum/china-other-health-threats/china-seasonal-flu-tracking/787939-china-flu-epidemic-no-cause-for-sars-panic-january-8-2018

À Canton et à Changcha on signale des rhumes accompagnés de crises cardiaques.

https://flutrackers.com/forum/forum/china-other-health-threats/china-seasonal-flu-tracking/786831-china-small-cold-can-cause-sudden-cardiac-arrest

Pour le pr Zhong, la grippe est plus intense en 2018 car les vaccins ne sont pas efficaces car aucune souche grippale ne serait à l’origine de l’épidémie.

https://flutrackers.com/forum/forum/china-other-health-threats/790803-china-zhong-nanshan-media-interview-possible-flu-comeback-in-march-february-24-2018

Et j’ai encore des dizaines d’autres données en réserve. Donc rien à voir avec une fuite de labo. Ça c’est ce que tout le monde veut qu’on croit y compris les Chinois curieusement qui ont laissé certains de leurs scientifique publier des articles qui vont dans le sens de la fuite du labo de Wuhan ( pr Yan) parce qu’ils ont compris que ça foutrait la merde politiquement chez nous

- Depuis quand l’épidémie est elle arrivée en Italie. La question se pose.

À Milan des analyse sanguines relèvent la présence du virus dès septembre 2019.

https://amp-lepoint-fr.cdn.ampproject.org/c/s/amp.lepoint.fr/2401186

Mais est ce que ça n’aurait pas commencé encore plus tôt.

Maurizio Sarri l’entraîneur de la Juve est hospitalisé pour une pneumonie en août 2019. Serait-il le patient zéro ?

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Juventus-turin-maurizio-sarri-souffre-d-une-pneumonie/1050554

À moins que tout n’est commencé à Brescia un an auparavant où une étrange épidémie respiratoire a envoyé de nombreuses personnes en réanimation. On a évoqué la legionnellose mais ça n’a pas été confirmé. Donc c’est toujours lié à un agent pathogène non identifié.

https://www.rts.ch/info/monde/9830247-epidemie-de-pneumonie-dans-la-region-de-brescia-dans-le-nord-de-litalie.html


- On continue avec les données iconoclastes.

Quand le virus a – t-il débarqué aux USA. Probablement en fin 2017.

Novembre 2017 : San Diego a connu son épidémie le “grippe” la plus agressive depuis 20 ans.

https://flutrackers.com/forum/forum/united-states/seasonal-flu-2009-2014-including-h1n1-pandemic-2009-aj/california-ab/786064-ca-flu-season-off-to-aggressive-start-in-san-diego-county

Et début 2018 ça continue de plus belle.

https://flutrackers.com/forum/forum/united-states/seasonal-flu-2009-2014-including-h1n1-pandemic-2009-aj/california-ab/788555-ca-flu-deaths-in-san-diego-county-reach-new-high-206-fatalities-this-season

En février 2018 cluster de pneumonie au sein des Dodgers de Los Angeles. Des joueurs de l’équipe ainsi que des membres du staff sont touchés.

L’entraineur de l’équipe affirme n’avoir jamais vu une épidémie se propager aussi vite au sein d’un club sportif.

https://flutrackers.com/forum/forum/united-states/pneumonia-and-influenza-like-illnesses-ili-ae/california-aa/790942-ca-dodgers-deal-with-an-outbreak-of-flulike-illness-i-haven-t-seen-anything-like-this

Juillet 2019 un cluster éclate dans une maison de retraite de Greenspring en Virginie. Là aussi c’est foudroyant.

https://www.mcknights.com/news/mystery-grows-as-3rd-resident-dies-from-still-unidentified-respiratory-illness/

J’ai aussi une donnée sur la Floride en 2017, mais je suis moins sûr du lien avec l’épidémie.


- Pr Pierre-Jean GUILLAUSSEAU

Département of Médecine Interne. Hôpital Lariboisière 75010 Paris et Université Paris-Sorbonne

CONCLUSIONS :

Au terme de cette revue des données disponibles (avec la réserve vue plus haut d’articles en pre-print) concernant l’efficacité de l’ivermectine dans la prophylaxie et le traitement curatif de la COVID-19 et sa sécurité d’emploi, on peut conclure à

une excellente efficacité de l’ivermectine en prévention de l’infection par SARS-Cov2 chez des sujets exposés à des patients atteints de COVID-19, avec une réduction de 92% du risque de transmission

des résultats en faveur de l’efficacité de l’ivermectine en traitement curatif de patients atteints de COVID-19 de sévérité diverse:

– résultats positifs dans 7 essais randomisés et contrôlés sur 12 (58%) avec une dose unique d’ivermectine

– résultats positifs dans 7 essais randomisés et contrôlés sur 10 (70%) avec des doses d’ivermectine administrées de manière répétée pendant plusieurs jours

Il est possible de synthétiser les effets de l’ivermectine par les résultats suivants:

cliniquement: amélioration clinique précoce plus fréquente, réduction du risque d’aggravation, diminution du délai de guérison clinique et de la durée d’hospitalisation, réduction du nombre de décès.

en termes virologiques : réduction du délai de négativation de la PCR et du temps de portage viral.

Finalement et c’est le résultat le plus important: la méta-analyse des essais randomisés et contrôlés dans lesquels le risque de décès était l’un des critères d’évaluation pré-définis, démontre que le traitement par ivermectine réduit de 75 à 84% la mortalité par COVID-19.

https://horizons-therapies.com/covid-19/ivermectine-et-covid-19/


- Les deux articles du 10 mai 2021 sur le blog médiapart de Laurent Mucchielli détaillent, en français, les arguments origine naturelle versus évasion de laboratoire…

épisode 50 : https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/100521/l-epidemie-de-coronavirus-probablement-pour-origine-un-accident-de-laboratoire

épisode 51 : https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/100521/origine-du-coronavirus-avons-nous-ouvert-la-boite-de-pandore-wuhan


- Revenons aux certitudes : Avec un début de type grippal, la Covid a pour facteur de gravité un orage des Cytokines qui provoque le drame respiratoire pouvant nous conduire en réanimation et jusqu’au trépas.

Quelques médecins ont assez vite compris que des micro-thromboses vasculaires étaient un élément essentiel des mécanismes de la pathologie pulmonaire, et l‘adjonction d’héparine a apporté un bénéfice immédiat aux patients hospitalisés. Beaucoup plus tard, d’autres processus thromboemboliques ont été constatés dans des symptômes plus rares de la Covid, par exemple dans des autopsies faites après péricardites, si l’information est exacte. Il est bien établi que ces pathologies de la coagulation ne sont pas liées directement au virus mais aux anticorps de notre système de défense agissant trop vite, trop fort, trop-quelque-chose…

Ces connaissances incomplètes nous plongent alors dans nos incertitudes : En premier lieu se trouve la crainte qu’un vaccin trop vite élaboré, beaucoup trop vite testé, provoque le trop-quelque-chose des anticorps dont il déchaîne la production.

C’est malheureusement ce que l’on constate dans tous les décès consécutifs à l’injection du vaccin. Si les premiers cas connus ont été associés à Astra-Zeneca, il faut bien comprendre que la pathologie n’est pas spécifique à ce vaccin, et que tous les vaccins peuvent provoquer les mêmes accidents thromboemboliques, toujours liés à l’apport de la protéine Spike (la même dans tous les vaccins) qui déclenche l’attaque pathologique des anticorps, exactement comme dans l’orage des Cytokines de la maladie.

Voilà qui donne une inquiétante perspective d’explication à une première énigme, la trop lente diminution de la mortalité : les personnes de plus de 70 ans, victimes de 90% des décès, étant vaccinées à 80%, la mortalité devrait déjà être réduite de 70%… Est-ce que la protéine Spike provoque parfois des thromboses au lieu de vacciner ?

Voilà qui pourrait donner la même explication inquiétante à une seconde énigme : les campagnes énergiques de vaccination suivies d’une augmentation du nombre des contaminations et des décès, avant de reprendre la pente de la décrue…

On se pose alors la question suivante : les sujets qui ont attrapé la Covid sans aucune manifestation pathologique, pourraient-ils être prédisposés aux réactions excessives et pathologiques de l’immunité ? Ne serait-il pas prudent de vérifier la présence ou non d’anticorps avant de vacciner ? Leur présence ne serait-elle pas une contre-indication à l’injection, plutôt que la vaccination réduite à une dose actuellement préconisée ?

Tout ceci n’invite évidemment pas à vacciner les sujets mineurs. Cela invite par contre à officialiser et généraliser l’usage de l’Ivermectine en traitement précoce, au lieu de continuer le carnage.

On aimerait par ailleurs sortir du silence assourdissant sur le nombre actuel des victimes de la vaccination, en distinguant les pays, les vaccins, le sexe et l’âge des victimes…


- « Vaccin » Coronavirus en Italie : une jeune fille de 18 ans dans un état grave après une injection Astra Zeneca.

Résumé : première dose Astra Zeneca le 25 mai.

Dès le 27 mai, la jeune fille se rend aux urgences de l’hôpital d’Imperia pour de forts maux de tête, et photophobie. Après « examens » elle est renvoyée au domicile !

Samedi 5 juin retour aux urgences avec déficit moteurs et perte de mobilité latérale. Diagnostic hémorragique et transfert à la polyclinique de neurochirurgie.

L’incurie alliée à l’incompétence.

La feuille de choux locale prend bien soin de souligner que la victime s’est faite vacciner « volontairement », ce qui prend toute sa saveur quand on sait la pression exercée en Italie pour forcer toute la population à se faire injecter.

https://www.imperianews.it/2021/06/06/leggi-notizia/argomenti/cronaca-6/articolo/coronavirus-18enne-vaccinata-con-astrazeneca-ricoverata-al-san-martino-per-una-trombosi.html


- A propos de L’ARN du SRAS-CoV-2 transcrit à l’envers :

https://www.pnas.org/content/118/21/e2105968118

Reverse-transcribed SARS-CoV-2 RNA can integrate into the genome of cultured human cells and can be expressed in patient-derived tissues et ce sont des chercheurs en cancérologie qui l’écrivent … on n’est pas au bout de nos surprises.


- oui mais…

pour voyager en Europe: les Etats ont prévus:

“Vers ou en provenance d’une zone verte : les vaccinés pourront voyager sans contrainte ; les non vaccinés sur présentation d’un test PCR négatif de moins 72 heures. Sont en vert : pays de l’espace européen; Australie, Corée du Sud, Israël, Japon, Liban, Nouvelle-Zélande, Singapour.

Vers ou en provenance d’une zone orange : les vaccinés pourront voyager sur présentation d’un test PCR négatif de 72 heures ; les non-vaccinés pour un motif impérieux uniquement. Sont en orange tous les pays qui ne sont ni « verts » ni « rouges ».

Enfin, vers ou en provenance d’une zone rouge : les vaccinés ne pourront voyager que pour un motif impérieux, en aucun cas pour des motivations touristiques. Le gouvernement déconseille tout voyage de loisirs vers ces pays : Afrique du Sud, Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Inde, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Suriname, Turquie, Uruguay.”

Via Le Figaro ( extraits)

par ailleurs sans en trouver la source et sa légitimité, il y a des Cies aériennes qui ne veulent pas embarquer de passagers vaccinés…arguant du fait qu’elles ne veulent pas d’accidents vasculaires, thromboses et autres à bord…et qui demandent uniquement des tests PCR…

A vérifier si qq un a un lien ?


- Je pense qu’il existe des non-dits et des ambiguïtés voulues importantes, depuis le début, dans le discours de DR (Didier Raoult) (que j’apprécie beaucoup, mais pas sans nuances) sur le Covid-19.

Une raison évidente est qu’il doit manoeuvrer tel Ulysse entre Charybde et Scilla pour préserver le navire IHU de la cabale orchestrée en haut lieu. Il peut se permettre d’être en porte-à-faux mais pas sur tout. C’est un rapport de forces permanent et il évite de mettre en relief ses divergences avec l’exécutif et d’entrer en conflit avec sa hiérarchie, car bien évidemment il en a une en tant que fonctionnaire de la santé. C’est la raison pour laquelle des vaccinations ont lieu à l’IHU pour les patients qui le souhaitent.

Un autre motif, moins évident et avec lequel je sympathise moins, est un biais scientifique bien précis. DR fait partie de la communauté internationale des virologistes, laquelle est globalement totalement favorable au nom du progrès de la science, à l’expérimentation génétique tous azimuts ET NOTAMMENT aux recherches dites de Gain De Fonction (GOF en anglais) sur divers virus pour les rendre plus virulents.

C’est exactement ce type de recherche qui était conduite au WIV en coopération avec la France (sauf erreur, le WIV a été inauguré en 2015 en présence d’Yves Lévy et de Cazeneuve) et avec les Etats-Unis.

Les virologistes surtout américains (plusieurs d’entre eux Ralph Baric et Peter Daszak en tête étaient directement impliqués dans la recherche en question) ont installé dès le début de la crise Covid19, un mur pare-feu compact, sous la forme d’une grosse campagne de relations publiques, visant à dissuader le public de s’intéresser à la possibilité pourtant très réelle que le SARS2 aurait été produit dans le labo de Wuhan sous des conditions de sécurité insuffisantes (BSL-2 et BSL-3 mais non BSL-4 comme théoriquement requis) et qu’il s’en serait échappé en septembre 2019, car il est prouvé que plusieurs collaborateurs du WIV ont été sérieusement malades à ce moment-là. Il s’agirait bien sûr d’une fuite accidentelle, par imprudence, mais qui met en cause la légitimité des recherches en question dont l’intérêt demande aujourd’hui à être réévalué à la lumière de la crise actuelle.

Dans ce contexte explosif, je doute que DR prenne ses distances avec Fauci, Daszak, Baric et tous les promoteurs et financeurs des recherches de GOF menées entre autres à Wuhan.

S’il le faisait par contre, ce serait un coup de théâtre et une excellente chose mais encore une fois j’en doute fort. Nous risquons plutôt une nouvelle fois d’être abreuvés de pangolins et de chauve-souris. Il était en tout cas clairement sur cette ligne lors de son dernier séjour au Sénégal (en avril il me semble).


- Encore ce soir mes patients me rapportent deux décès post vaccinaux ,une femme de 40 ans en Irlande soeur d’un ami d’un patient multithromboses dix jour après la première injection Astra et la mère d’une patiente 89 ans mais allait bien ,un mois après Pfizer

Samedi autre patiente me rapportant un infarctus chez sa soeur la cinquantaine 15 jours après vaccination pas d’antécédent cardio travaillant à l’hôpital prise en charge immédiate et bonne évolution;

La veille une patiente me rapporte le décès de l’oncle du meilleur ami de son fils 15 jours après le vaccin

En début de semaine dernière le voisin d’un patient a fait un AVC massif dans les suites de la vaccination et deux de ses proches sont en réa avec covid grave plus de 1 mois et demi après la deuxième injection et comme dans la chanson de Graeme Allwrigth le vieux c…. disait de continuer à vacciner

Cette semaine j’ai demandé un BS pour une patiente se sentant fatiguée et essoufflée un mois après son deuxième Pfizer avec fébricule :d dimeres à 1600 mais pas d EP ni thrombose : effectivement le vaccin est agressif par la proteine antigénique spike.


- Une des directrices opérationnelles de la fondation (Gates) est le dr Kim Bush, une des nièces de l’ancien président américain. Ce dernier avait commandé un rapport aux drs Hackett et Mecher. Et leur protocole est appliqué aujourd’hui.

Ce sont bien les néconservateurs américains qui imposés leurs valeurs. Se souvenir que Trump officiellement anti-confinement a nommé le médecin amiral Brett Grior pour assister Fauci. Ce même Grior, qui été speaker lors d’un colloque sur la prévention des épidémie de la Bush China Foundation en 2015 et lui même partisan d’un confinement dur.


- Regardez sur ce lien, prednisolone

https://stopcovid19.today/wp-content/uploads/2021/02/CSL-PREVENTION-THERAPEUTIQUE.pdf

Pages 4 et 5 pour la posologie.


- Encore une étude favorable à l’ivermectine testée contre le Covid-19 publiée, le 31 Mai 2021, évaluant l’efficacité de 0,2mg par kilo d’ivermectine pendant 3 jours :

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.05.31.21258081v1

test de beaucoup plus grande ampleur sur 800 patients est en cours d’achèvement en Espagne testant également l’ivermectine contre le Covid-19.

On s’attend à ce que lui aussi confirme l’efficacité de celle-ci :

https://beteve.cat/societat/hospital-clinic-prova-eficacia-ivermectina-contra-covid/


- @Tardieu Jean-Claude,

Stéroïdes donc si je comprends bien sans doutes, ou entre autres, des corticoïdes (anti-inflammatoires)..

Comme prednisone, prednisolone (solupred).

Pour la prednisolone c environ 10mg/kg en 1 prise le matin. Classiquement pdt 3 jours, plus lgtps selon les indications/patients etc…

Je me souviens être tombée sur un lien vers le témoignage d’un patient ayant été traité par anti-histaminique au 8e jour, sur ce blog.

https://covexit.com/traitement-aux-antihistaminiques-un-temoignage/

https://covexit.com/la-therapie-du-8eme-jour-pour-le-covid-19/

D’après ces médecins les réactions inflammatoires observées leurs semblaient de type allergique. Avec raison semble t il.

Encore merci au Dr Maudrux et aux intervenants pour vos témoignages, on apprend beaucoup de choses, et on trouve une écoute et de l’aide, de plus en plus précieuses de nos jours.

Bon courage et mes pensées vers ceux qui se battent contre la maladie, ceux qui soignent, et ceux qui tentent de résister à toutes ces folies que nous traversons.


- Bonjour Monsieur Nous voilà revenu au temps de l’Inquisition, époque bien sombre ! Retraitée de l’industrie pharmaceutique ,j’en ai vu les dérives s’accentuer ces dernières décennies sans toutefois que ministre de la santé,Ordre des médecins où autres instances référencées ne bougent… il a fallut bien du courage et opiniâtreté à certains lanceurs d’alertes pour enfin être entendus !

Nous Français, sommes les champions de la consommation de médicaments, place forte des industries du médicament …un comble donc d’empêcher les traitements, cependant j’eusse espérer voir descendre en masse les médecins dans la rue, en tenue de carabin …et bien ,non ! Nous sommes toutes et tous suffisamment dociles, peut être, tout comme un peuple bien formaté ces dernières décennies ! On lui a bien appris à faire une totale confiance aux instances médicales, à totalement se laisser porter et avaler sa pilule magique pour gommer tout symptôme…. jamais de vrais systèmes de prévention en place, on mange son Médoc et basta, le médecin généraliste va s’évertuer avec ses maigres moyens et son peu de temps à quelques recommandations et mise en garde ….

Malheureusement nous avons tous fait partie de ce système, chacun s’activant consciencieusement à son niveau, et bien l’avantage de cette ”crise ” est de mettre à jour la totalité du système et j’espère de le briser, le changement commence toujours par quelques uns, beaucoup de soutiens vous sont acquis et de ces combats et résistances diverses, permettront l’éveil des consciences dans le calme !


- Front Line Doctor Discusses How the Medical Authorities are Prolonging the Pandemic Through Inaction and Disinformation

https://bit.ly/3g8qhcD

https://bretweinstein.net/podcast

Pour conforter ( même si c’est inutile) la nécessité de soigner voic des informations complémentaires sur la Spike tueuse

https://lezarceleurs.blogspot.com/2021/06/la-proteine-spike-est-toxique-declare.html

et pour sourire jaune ou vert

https://lezarceleurs.blogspot.com/2021/06/vaccines-au-serum-physiologique-ou-la.html


- Au 31 mai 2021, le site officiel de la “Base de données Européenne sur les effets indésirables des médicaments” rapportait déjà 14.000 décès en Europe consécutifs aux effets indésirables des 4 vaccins Covid (Pfizer, Atra, Moderna et Janssen).

J’ai détaillé mes sources ici :

https://forum.reinfocovid.fr/t/pharmacovigilance-vaccins/1352

Je tiens le tableau de calcul Excel à disposition de tout intéressé.


- Encore ce soir mes patients me rapportent deux décès post vaccinaux ,une femme de 40 ans en Irlande soeur d’un ami d’un patient multithromboses dix jour après la première injection Astra et la mère d’une patiente 89 ans mais allait bien ,un mois après Pfizer

Samedi autre patiente me rapportant un infarctus chez sa soeur la cinquantaine15 jours après vaccination pas d’antécédent cardio travaillant à l’hôpital prise en charge immédiate et bonne évolution;

La veille une patiente me rapporte le décès de l’oncle du meilleur ami de son fils 15 jours après le vaccin

En début de semaine dernière le voisin d’un patient a fait un AVC massif dans les suites de la vaccination et deux de ses proches sont en réa avec covid grave plus de 1 mois et demi après la deuxième injection et comme dans la chanson de Graeme Allwrigth le vieux c…. disait de continuer à vacciner.

Cette semaine j’ai demandé un BS pour une patiente se sentant fatiguée et essoufflée un mois après son deuxième Pfizer avec fébricule :d dimeres à 1600 mais pas d EP ni thrombose : effectivement le vaccin est agressif par la proteine antigénique spike


- Ces témoignages sont malheureusement légion, mais tout le monde s’en fout. Chez un collègue, c’est 3 Kc du pancréas ce dernier mois, dans le mois qui a suivi le vaccin. 1 connu a flambé, les 2 autres n’étaient pas connus, découverts sur grosse fatigue et gros amaigrissement. Coïncidences ? A suivre.


- Cette étude publiée dans une revue de biochimie est très intéressante, je livre un extrait traduit avec deepl, lien de l’article plus bas, car elle fait un lien entre l’intérêt des vitamines (D et K essentiellement) pour bloquer (si j’ai bien compris) le mécanisme délétère de la protéine spike (restons donc, en attendant d’en savoir plus, vigilant pour limiter les carences dans ces vitamines dès l’automne prochain ! ) :

Le criblage in silico d’une bibliothèque de médicaments approuvés contre la forme verrouillée de la protéine spike du SRAS-CoV-2 a donné de nombreux candidats pour les ligands qui peuvent se lier à la poche FA. L’outil de docking que nous avons choisi, BUDE, a identifié LA- comme un ligand à score élevé et a prédit une conformation similaire à celle observée expérimentalement, validant ainsi notre approche. La comparaison avec des criblages expérimentaux antérieurs de médicaments approuvés suggère que certains composés connus pour être actifs contre la réplication du SRAS-CoV-2 dans les cellules en culture peuvent se lier à ce site. Le docking a également identifié les vitamines liposolubles D, K et A comme des ligands potentiels pour le site FA. Notamment, le calcitriol, métabolite de la vitamine D3, réduit les titres viraux dans les lignées cellulaires épithéliales nasales de singe et d’homme. Parallèlement à la privation socio-économique, il est de plus en plus évident que les carences en au moins deux de ces vitamines (D et K) sont associées à un risque accru de développer un COVID-19 grave. L’obésité est un facteur de risque connu de mauvaise évolution de la COVID-19, le risque de décès étant plus élevé de 40 % pour les personnes dont l’indice de masse corporelle (IMC) se situe entre 35 et 40, et de 90 % pour un IMC supérieur à 40.46 Il convient de noter que la vitamine D est séquestrée dans le tissu adipeux, ce qui augmente l’incidence de la carence chez les personnes obèses. Outre le rôle de la vitamine D dans la modulation de la réponse immunitaire de l’hôte aux infections respiratoires,nos données suggèrent que, comme pour le cholestérol (ci-dessus), la séquestration par liaison à la protéine de pointe du SRAS-CoV-2 est un mécanisme possible par lequel les taux de vitamine peuvent être réduits dans la maladie COVID-19. En outre, le fait que, en se liant au site FA du pic, les vitamines liposolubles puissent stabiliser la forme verrouillée du pic et inhiber l’entrée du virus suggère que ces composés pourraient également jouer un rôle plus direct dans la protection des cellules hôtes contre l’infection virale. Cette implication possible des micronutriments dans la lutte contre le SRAS-CoV-2 met en évidence le potentiel de la pauvreté alimentaire comme facteur de risque de la maladie COVID-19. Ces possibilités méritent d’être étudiées plus avant.

Le lien de l’article https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33469977/


- Bonjour cher confrère

Votre commentaire m’intéresse

Nous avons un médicament homéopathique : Sérum de Yersin ; il entre dans les protocoles de protection p les patients (avant l’arrivée des grippes et autres infections Orl et pulmonaires depuis 40 ans)


- Une de mes patientes 77 ans très bien guérie 3 semaines après , d’un Covid chopé suite contact avec un vacciné. Elle a pris dès le 2 e j IVM , etc puis qqs jours d’O 2 a domicile.


- Pour les vaccinés récents qui souhaiteraient atténuer les effets toxiques de la protéine spike: en plus du potentiel bénéfice de l’IVM et aspirine faible dose, la N-acétyl-cystéine pourrait peut-être bloquer l’interaction Spike-ACE2 toxique selon cette étude en pré-publication

https://doi.org/10.26434/chemrxiv.12687923.v2.


- Ma soeur vit dans le quartier Bacalan dd Bordeaux, et sur place rien ,2 3 soi disant ds ecole et ils l’ont ferme, tests pcr ds une ecole juste pour roder leur projet de turn over atroce de vaccination et mediatiser la peur. C’est incroyable ce qui se passe !

Covid, Ivermectine et le crime du siècle

https://covid19criticalcare.com/fr/vid%C3%A9os-et-presse/versions-flccc/covid-ivermectine-et-le-podcast-du-crime-du-si%C3%A8cle-avec-dr-pierre-kory/

Le Dr Pierre Kory, médecin-chef de l'Alliance FLCCC, rejoint Bret Weinstein, animateur de The DarkHorse Podcast pour discuter de «Covid, Ivermectine et le crime du siècle. Ce programme, que beaucoup ont rapidement appelé « le meilleur podcast que j'aie jamais écouté », expose la vérité sur l'ivermectine et comment la suppression de son efficacité contre COVID-19 a coûté la vie à des centaines de milliers de personnes.




CINQUIEME PARTIE. ACTUALITÉ POLITIQUE.

Ils sont tous illégitimes. Rejet majoritaire des institutions de la Ve République : Abolition !

Boudées par les électeurs, les législatives partielles de dimanche placent le PS et Bourguignon en tête - BFMTV 31 mai 2021

À Paris, dans le XXe arrondissement, la participation s'est limitée à 15,6%, soit environ un électeur sur six.

Lamia El Aaraje (PS) est arrivée en tête du premier tour avec 25,66% des suffrages exprimés. Elle affrontera dimanche prochain le l'insoumise Danielle Simonnet, qui a obtenu 20,78% selon les chiffres communiqués par les partis.

Dans la sixième circonscription du Pas-de-Calais, où la participation a atteint 24,26%, la marcheuse Brigitte Bourguignon (ex-PS) est arrivée largement en tête du premier tour avec 34,95% des voix.

Elle a devancé la candidate du Rassemblement national Marie-Christine Bourgeois, qui a recueilli 24,02% des suffrages.

La participation a également été très faible (18,07%) dans la troisième circonscription d'Indre-et-Loire, qui englobe Loches et le sud de l'agglomération tourangelle.

La maire de Beaulieu-lès-Loches, Sophie Métadier, investie par l'UDI et LR et soutenue par LaREM, arrive nettement en tête du premier tour avec 45,02% des suffrages, suivie par la socialiste Murielle Riolet (20,06%), adjointe à la mairie de Chambray-lès-Tours.

Dans la première circonscription de l'Oise, le neveu d'Olivier Dassault, décédé accidentellement en mars, Victor Habert-Dassault (LR), est arrivé largement en tête avec 58,44% des voix - soit 15% des inscrits. Il affrontera au second tour la candidate RN Claire Marais-Beuil (15,27% des voix) qui a devancé Roxane Lundy, conseillère municipale d'opposition à Beauvais venue se présenter sous une bannière commune Génération.s-PS-EELV-PCF-PRG. Elle n'a obtenu que 12,31% des suffrages. Le taux de participation était de 26,41 %, selon les résultats publiés par la préfecture de l'Oise ce lundi à 2 heures du matin. BFMTV 31 mai 2021

PS, LREM, l'UDI et LR : les quatre favoris élus aux législatives partielles - Europe1 06 juin 2021

Les candidats LREM, PS, UDI et LR favoris avant le second tour de quatre législatives partielles dans le Pas-de-Calais, l'Oise, à Paris et en Indre-et-Loire ont été élus dimanche dans des scrutins marqués par une très faible participation.

Dans le XXe arrondissement de la capitale, une circonscription très ancrée à gauche, la socialiste Lamia El Aaraje l'a emporté avec 56,56% des voix sur l'Insoumise Danielle Simonnet (43,44%). La participation (un peu plus de 16% des électeurs se sont déplacés) (Le Parisien).

Dans la 3e circonscription d'Indre-et-Loire, où seulement 18,25% des électeurs se sont déplacés, Sophie Métadier, maire de Beaulieu-lès-Loches investie par l'UDI et LR et soutenue par LREM, a obtenu 62,93% des voix face à la socialiste Murielle Riolet (37,07%).

Dans la 1ère circonscription de l'Oise, sans surprise, le neveu d'Olivier Dassault a battu très largement (80,41% contre 19,59%) la candidate RN Claire Marais-Beuil, sur fond de participation en berne, à 24,34% de inscrits.

Enfin dans la 6e circonscription du Pas-de-Calais, la ministre LREM Brigitte Bourguignon a apporté à la majorité présidentielle sa première victoire dans une législative partielle. Face à la candidate du RN Marie-Christine Bourgeois, la ministre déléguée chargée de l'Autonomie a recueilli 62,05% des voix, dans un scrutin où la participation a été encore plus faible qu'au premier tour, à 23,99%. Europe1 06 juin 2021


Boycott ! Aux armes...

Comment voter aux élections régionales et départementales ? - Publicsenat.fr 31 mai 2021

Aux urnes citoyens ! Publicsenat.fr 31 mai 2021


Il règne une atmosphère nauséabonde en France.

Mélenchon annonce une plainte après une vidéo simulant le meurtre d'un électeur LFI - Europe1 7 juin 2021

Propos "complotistes": Mélenchon dénonce "une odieuse manipulation" et renouvelle sa "compassion" aux victimes - BFMTV 7 juin 2021

LVOG - Pourquoi est-il si vulnérable ? Parce qu'il n'ira jamais au bout de ce qu'il avance.

Il a été prouvé que la plupart des attentats commis dans les pays occidentaux avaient fait l'objet d'une simulation par les autorités le jour même ou quelques temps auparavant (11/9, marathon de Boston, Londres, Madrid, etc) , ou que les auteurs de ces attentats étaient en relation avec leurs services de renseignement (Mehra, Charlie, etc.), de sorte qu'on peut en déduire que le passage à l'acte ou la date à laquelle ils ont eu lieu avait été programmé par ces mêmes services à la demande de leurs commanditaires.

Soupçonné de favoritisme, le maire de Grenoble Eric Piolle interrogé en garde à vue toute la journée - AFP 1 juin 2021

Régionales : Renaud Muselier porte plainte contre Thierry Mariani - LePoint.fr 1 juin 2021

Le président sortant LR accuse son rival d'extrême droite de « propagation de fausse nouvelle en période électorale » suite à plusieurs tweets. LePoint.fr 1 juin 2021

Nouvelle polémique au sein des Républicains après les déclarations de Guillaume Peltier - Europe1 31 mai 2021

Loi climat : le Sénat veut que France Télévision donne l’exemple en matière de publicités vertes - Publicsenat.fr 1 juin 2021

Riester défend les langues régionales : "Notre pays a un problème avec sa diversité" - Europe1 31 mai 2021 I

Invité dimanche du "Grand rendez-vous Europe 1/Les Echos/CNews", le ministre chargé du Commerce extérieur Franck Riester Europe1 31 mai 2021


Ce n'est plus la civilisation humaine qui est en danger, mais l'espèce humaine.

PMA : « Aucun bébé ne naîtra d’un couple de femmes avant 2022 », déplore Bernard Jomier - Publicsenat.fr 5 juin 2021

Promesse de campagne sans cesse ajournée, l’ouverture de la PMA aux couples lesbiens et aux femmes seules mettra du temps à devenir réalité, selon le sénateur PS. Publicsenat.fr 5 juin 2021

Marié à une femme pendant 35 ans, Jean a refait sa vie avec un homme : "C'est le rêve" - Europe1 5 juin 2021


La droit à la retraite est incompatible avec l'existence de ce régime.

Retraites: une réforme "inéluctable" pour Bayrou, Woerth veut aller jusqu'à 65 ans - AFP 4 juin 2021

La réforme des retraites est "inéluctable", a jugé samedi le président du Modem François Bayrou, qui estime qu'elle sera "au coeur de la campagne présidentielle", tandis qu'Eric Woerth (LR) souhaite qu'elle permette de repousser le départ à la retraite "assez vite à 64 ans, et plus tard à 65 ans". AFP 4 juin 2021


Pas de moratoire pour le régime !

Fin de la trêve hivernale: Emmanuelle Wargon promet "une reprise maîtrisée" des expulsions - BFMTV 29 mai 2021

Les expulsions de locataires doivent reprendre le mardi 1er juin, de manière "maîtrisée", a affirmé la ministre du logement au Parisien.

"Il ne peut y avoir d’année blanche en termes d’expulsions, ni de moratoire", a-t-elle indiqué au quotidien, ajoutant vouloir ménager les propriétaires bailleurs, victimes d’impayés. BFMTV 29 mai 2021


A bas les droits de l'homme, la gauche libertaire ou la voix de l'Etat profond.

Biden veut faire pression sur Poutine sur les droits de l'homme - Reuters 30 mai 2021

Des personnalités noires contre le racisme du NYT et du Parti démocrate - Réseau Voltaire 30 mai 2021

Le livre Red, White, and Black : Rescuing American History from Revisionists and Race Hustlers (Rouge, blanc et noir : sauver l’histoire américaine des révisionnistes et des racistes) [1], publié le 18 mai, fait un carton aux États-Unis.

C’est une critique, par une vingtaine de célèbres professeurs d’université noirs, de la narration de l’histoire des États-Unis par le New York Times (Project 1619) et de sa reprise par le Parti démocrate.

Selon ces universitaires, il est absurde de dénoncer un « racisme systémique » aux États-Unis, alors qu’au contraire toute l’histoire de ce pays est un processus d’intégration. Ce sont les pseudo-anti-racistes, dont le président Biden, qui font preuve de racisme en falsifiant l’Histoire. Réseau Voltaire 30 mai 2021

Pourquoi la gauche américaine a-t-elle été si prompte à soutenir la guerre d'Irak? - Slate.fr 31 mai 2021

Faucons libéraux et néoconservateurs étaient, grosso modo, faits du même bois. Slate.fr 31 mai 2021

Avec Assa Traoré, la Fondation Obama renforce ses «réseaux idéologiques» en France - Sputnik 30.05.2021

Loi climat : le Sénat veut « réconcilier la transition écologique et la transition économique » Publicsenat.fr 05.06

Après deux mois de travaux en commission, le Sénat présentait, ce vendredi, ses principaux apports sur le projet de loi « Climat et Résilience ». Un texte, qui pour la Haute assemblée, manque de cohérence et ne concilie pas assez la transition écologique avec les enjeux économiques et sociaux. Les rapporteurs appellent solennellement le gouvernement à « écouter la voix du Sénat » afin d’aboutir à un accord avec les députés. Publicsenat.fr 05.06

« L’approche décoloniale s’intègre peu à peu dans la doctrine écologiste » LePoint.fr 1 juin 2021


Totalitarisme. Toujours plus liberticide.

L'Assemblée nationale vote en première lecture une nouvelle loi antiterroriste - BFMTV 3 juin 2021

La France va créer une agence de lutte contre les manipulations de l'information - AFP 2 juin 2021

La France s'apprête à créer une agence nationale de lutte contre les manipulations de l'information en provenance de l'étranger visant à "déstabiliser l'Etat", a annoncé mercredi le Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), Stéphane Bouillon.

Conscient du risque que cette nouvelle agence passe pour un outil d'influence en ligne au service de l'exécutif français à un an de la présidentielle, le SGDSN promet la "transparence totale" sur ses actions.

Un comité d'éthique et scientifique composé d'un membre du Conseil d'Etat -la plus haute juridiction administrative-, d'un membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), d'un magistrat, d'un ambassadeur, de journalistes et de chercheurs pour veiller sur les activités de cette agence, qui ambitionne de devenir un "Graphika d'Etat", explique un des acteurs du dossier, faisant allusion au spécialiste américain de l'étude des nouveaux médias.

D'autres pays ou groupes d'Etats se sont d'ores et déjà dotés de telles structures. L'Union européenne par exemple a créé en 2015 "East Strat Comm", spécifiquement consacrée à lutter contre les manipulations en provenance de Russie. Au Royaume-Uni le programme NSCT, rattaché aux services du Premier ministre, est chargé de ces missions.

Aux Etats-Unis, un organisme rattaché au département d'Etat, le GEC, a la mission de "diriger, synchroniser, intégrer et coordonner les efforts du gouvernement fédéral pour détecter, comprendre, exposer et contrer la propagande étatique et non-étatique, les manœuvres de désinformations visant à saper ou influer sur la politique, la sécurité ou la stabilité des Etats-Unis, de leurs alliés et de leurs partenaires". AFP 2 juin 2021

Le Conseil européen remet en cause l’e-Privacy - Réseau Voltaire 2 juin 2021

Le Conseil des chefs d’Etat et de gouvernement européens tente de mettre en place un système de surveillance des e-mails. Cet objectif étant très impopulaire car violant les libertés individuelles, le noble idéal énoncé est de lutter contre la pédopornographie.

Il s’agit en fait de considérer différemment les courriers papiers et électroniques. Les premiers seraient régis par la Convention postale universelle qui en garanti la confidentialité ; les seconds seraient tous scannés et passés au travers d’un crible pour identifier les messages litigieux.

D’ores et déjà, plusieurs opérateurs comme GoggleMail se sont prononcés en faveur du scannage de tous les e-mails. Ils ont simplement demandé de ne pas être astreints à trop d’obligations à la fois.

La Commission européenne, par la voie de Margrethe Vestager (Commissaire chargée du numérique) a exprimé son inquiétude face à ce projet qui viole les règles européennes de l’e-Privacy, notamment les normes de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

Une fois le système de surveillance institué, il pourra être utilisé pour n’importe quel objectif en modifiant les critères du filtre.

La Commission des Libertés civiles de la Justice et des Affaires intérieures du Parlement européen a, quant à elle, approuvé ce nouveau dispositif le 26 mai 2021. Réseau Voltaire 2 juin 2021

Couvre-feu à 21h: plus de 3000 verbalisations en France la journée du 31 mai - BFMTV 2 juin 2021

Plus de 27.000 contrôles ont été effectués par les forces de l'ordre le 31 mai dernier, selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur.

27.729 contrôles pour s'assurer du respect du couvre-feu à 21 heures ont été réalisés par les forces de l'ordre le 31 mai dernier, selon les chiffres communiqués ce mardi par le ministère de l'Intérieur à BFMTV.

763 contrôles ont également été comptabilisés pour des ouvertures irrégulières d'établissements recevant du public, parmi elles 424 ont visé des débuts de boissons et restaurants clandestins. 17 établissements verbalisés

3072 verbalisations de tout ordre ont été relevées par les forces de l'ordre ce jour-là. Parmi celles-ci, 17 concernaient des établissements recevant du public. BFMTV 2 juin 2021

Comment le Covid-19 sert de prétexte pour accélérer le déploiement des technologies de surveillance en France - bastamag.net 17 mai 2021

https://www.bastamag.net/Drones-reconnaissance-faciale-videosurveillance-technologies-de-surveillance-atteintes-aux-libertes-publiques-Observatoire-des-multinationales

La rhétorique ou la sémantique trahit l'orientation de cette article que l'on retrouve dans les commentaires, une combinaison d'expressions qui constituent une ligne éditoriale. On est aussi en présence d'amalgames.

- La lutte contre le terrorisme
- Les attentats de Charlie Hebdo et les attaques du 13 novembre 2015
- La COP21
- Le mouvement des Gilets jaunes
- Des policiers chinois utiliser des drones

Dans le seul commentaire publié. (ce jour-là)

- Nos dirigeants politiques et économiques
- Ils comptent sur le big data
- Leur idéal de la dictature
- Leur profonde ignorance

Tout faux ou mauvaise piste pour vous égarer, ce ne sont pas "nos dirigeants politiques et économiques" qui "comptent sur le big data", qui auraient pour idéal la dictature, bien qu'ils le partagent, et ils ne sont pas profondément ignorants de ce qui se passe, mais l'oligarchie financière qui tirent les ficelles, leurs commanditaires, les amis de l'Observatoire-des-multinationales comme on l'a démontré dans la précédente causerie, ceci explique cela.


Le 3 juin 2021

J'ai ajouté 34 documents dans les différentes rubriques.

Beaucoup trop d'articles sur les vaccins. Toujours est-il que les trusts pharmaceutiques ont bien précisé que la phase 3 des tests de leurs vaccins n'était pas terminée, ce dont des centaines de millions de personnes n'ont pas cru bon de tenir compte, quitte à être des cobayes et prendre le risque inouï d'en subir les conséquences un jour ou l'autre, oubliant que l'on ne pouvait pas se dévacciner, plus de 14.000 en sont déjà morts rien qu'en Europe en deux mois.

Cela dépasse l'entendement bien que l'on connaisse parfaitement les mécanismes qui ont été employés pour les tromper et en arriver là, une telle folie collective en rappelle d'autres dans le passé, hélas !

Tous les acteurs politiques qui auront refusé de dénoncer cette mystification, et qui auront refusé de soutenir les traitements existant et efficaces pour lutter contre la Covid-19, ainsi que les médecins qui les défendent, se sont déjà rendus coupables de crimes ou de complicité de crimes de masse contre tous les peuples, autant dire qu'ils n'ont aucune légitimité pour parler en notre nom, et qu'ils n'en auront plus jamais dans le futur quoiqu'il arrive, politiquement ils sont morts et ne peuvent plus incarner notre cause.

J'appelle une énième fois les militants entendant rester fidèles au socialisme et au combat des masses pour leur émancipation du capitalisme à se manifester et à s'organiser.

Je prépare la prochaine causerie dans des conditions difficiles, parce qu'ici il fait une chaleur écrasante et nous sommes soumis à un lockout complet... De plus je dois lire quotidiennement des tas d'articles sur l'évolution de la situation dans le monde, y compris en anglais ou les traduire, c'est épuisant. Ma compagne est absente, donc je dois en plus tout me taper.

Les traitements que j'ai donné à mon beau-fils et mon beau frère ont fonctionné à merveille, ils sont en pleine forme, et dans la maison où il y a 11 personnes dont 3 enfants, tous les adultes ont pris de l'Ivermectine en prophylaxie, plus du zinc et de la vitamine D pour les plus faibles, et personne n'est malade, personne ne porte de masque ou ne pratique la distanciation sociale. Si quelqu'un doutait encore de leur efficacité, ils peuvent citer cette expérience, je peux leur fournir les numéros de téléphone ou les adresses électroniques de ces personnes pour qu'ils le vérifient eux-mêmes s'ils le souhaitaient. C'est une question de vie ou de mort, donc vous comprendrez qu'on ne plaisante pas.

Suivez le blog du Dr. Maudrux pour être informé quotidiennement de la situation sanitaire. Merci au Dr. Maudrux et à tous les médecins qui nous ont été d'une aide irremplaçable dans ces moments difficiles. Je plains sincèrement tous les militants qui ont suivi leurs dirigeants, et je ne voudrais pas être à leur place, car j'aurais trop de morts sur la conscience.

On a peut-être perdu bien des combats politiques, mais on n'a pas perdu celui-là en sauvant de nombreuses vies, on se console comme on peut en attendant des jours meilleurs. On a été à la hauteur de notre idéal, donc l'essentiel est préservé. On n'a fait que notre devoir de militant ouvrier.


Le 29 mai 2021

A bas le totalitarisme et vive la révolution socialiste ! Y aurait-il une autre alternative ?

On ajoutera une trentaine d'articles demain. Il fait près de 40°C, beaucoup de coupure d'électricité, survoltage et clim hors service, nuit blanche u trop courte, Selvi n'est pas là, je cours partout, bref, je suis claqué !

Un cas de conscience, et de vie ou de mort.

Le 26 mai vers 17h, au téléphone mon beau-fils m'a appris qu'il était malade depuis 3 jours, fièvre, grosse fatigue et voies respiratoires encombrées, de plus il avait perdu le goût et l'odorat, signe caractéristique de la Covid-19. Immédiatement je lui ai fait porter le traitement suivant :

- Ivermectine 12 mg, puis le lendemain matin, puis 2 et 5 jours plus tard.

- Azithromycine 500mg, puis tous les matins pendant 8 jours.

- Zinc 50mg, 1 comprimé tous les matins pendant 5 jours.

- Vitamine D3, 1 comprimé 60.000UI, puis 1 le lendemain et 1 une semaine plus tard.

Hier 28 mai, il allait déjà beaucoup mieux, et ce matin j'ai été le voir, il est pratiquement en pleine forme et il a commencé à retrouver le goût et l'odorat. Ce traitement est fulgurant quand il est donné précocement, la preuve, ceux qui disent qu'il n'existe pas, que cela ne marche pas, qui ne l'ont pas défendu, sont des criminels, avis à tous nos dirigeants.

En revanche, le frère de ma compagne chez il vit, a lui aussi les mêmes symptômes depuis hier, je lui ai donné le même traitement. Isolement total du reste de la famille, 7 ou 8 personnes dans la maison dont 3 enfants. J'ai donné de l'ivermectine en prophylaxie pour tous les adultes, afin de ne courir aucun risque, ma compagne avait déjà pris 1 comprimé une semaine avant.

Ici au Tamil Nadu, tout est complètement bouclé depuis 3 jours, même les magasins d'alimentation sont fermés. Du coup je me rends sur le territoire de Pondichéry situé à 5km pour nous ravitaller. Ma belle-famille n'ayant plus une roupie pour se nourrir, plus personne ne travaille, donc plus de salaire, je leur ai livré 3 grands sacs d'aliments ce matin, 2 poulets, 20 oeufs, de l'huile, de la farine, plein de légumes, 3 kilos de mangues, etc. c'est la saison, plus 500 roupies pour tenir quelques jours.

Il faut savoir qu'avant la campagne de vaccination, il n'y avait aucun cas dans les villages, depuis les vaccinés ont refilé le virus à plein de gens qui sont tombés malades, et certains vont mourir faute de soins précoces.

Dans le blog du Dr. Maudrux où j'interviens régulièrement, c'est ce médecin et d'autres médecins qui postent des commentaires dans ce blog qui m'ont fourni le traitement, je les remercie une nouvelle fois au passage, ils auront sauvé de nombreuses vies. Un sympathisant du POID a cru bon de m'attaquer dans un commentaire (Erou, Coquéma), Tardieu le mégalomane se prend maintenant pour un médecin... Pauvre con, que dire de plus, hormis que son parti de merde fait partie des assassins. Tirons la chasse et passons aux choses sérieuses.

C'est la méthode des tyrannies d'accuser sans preuve, ce qui vous prive des moyens de vous défendre.

A quoi tient la légitimité de la marionnette de l'oligarchie qui trône à l'Elysée ? A cette mise en scène débile qui permet de situer la médiocrité du personnage.

Nous sommes Mcfly et Carlito et nous avons fait un feat and fun avec le président de la république française en fonction élu au suffrage universel.

https://www.youtube.com/watch?v=neqCdyadqFA

Je crois que c'est Marx qui caractérisa l'aristocratie financière de lumpenprolétariat de la bourgeoisie, on en a ici confirmation.

Et dire qu'il y en a encore qui s'adresse à Macron, quel délire ! Faites attention à ceux qui disent qu'on vit dans un monde de fous, ils sont aussi fous eux-mêmes parfois. Non mais c'est dingue, ils ne s'en rendent pas compte. Comment peut-on être aussi inconsistant ? Il faut le voir pour le croire. Les commentaires dans le blog du Dr. Maudrux sont très instructifs sur ce plan-là aussi.

De mon côté, je ne change rien, je ne dévie pas de notre objectif. Il est de plus en plus clair que sans un soulèvement révolutionnaire des masses pour balayer cette société pourrie, point de salut ! C'est le socialisme qui est à l'ordre du jour.

53 pages au format pdf




PREMIERE PARTIE. INTRODUCTION

Parole d'internaute

- "Ca finira obligatoirement par une résistance violente et armée. Les dés sont pipés pour une résolution juridique et l’étau légal et administratif se resserre chaque jour. L’heure est grave mais peu s’en rendent compte ou sont trop résignés pour tout simplement dire “basta!”."

LVOG - Jusqu'à quand ? Oui, une révolution sociale et politique est inévitable, souhaitable. Et une guerre civile "violente et armée" déclenchée par nos ennemis qui ne cèderont jamais le pouvoir pacifiquement.


On ne nous le refera pas !

L’unité, sur quels objectifs ? par Daniel Gluckstein (La Tribune des travailleurs - POID)

https://abo.latribunedestravailleurs.fr/web_reader/article?id=1661

LVOG - Ne serait-ce pas du pareil au même ?

- Cette V? République corporatiste où les organisations syndicales sont en permanence convoquées par le pouvoir, non pour négocier mais pour exiger qu’elles accompagnent les contre-réformes destructrices du gouvernement.

LVOG - Sans rire, Macron convoquerait les organisations syndicales "pour négocier" on se demande bien quoi, à part brader nos acquis sociaux, cela le satisferait, quel aveu ! Quel drôle de conception du syndicalisme ! Je ne sais pas ce que vous en pensez, Macron me convoquerait ou me sifflerait, je l'enverrais se faire voir ailleurs, pas vous ? Vous avez déjà vu des organisations syndicales négocier avec le gouvernement ou le patronat sans contrepartie ? Cela vous donne une idée assez précise sur sa conception révolutionnaire de la lutte de classe, en fait réactionnaire.

LVOG - La pire réaction ne serait-elle pas déjà au pouvoir ? N'en a-t-elle pas apporté la preuve depuis le printemps 2020 ? C'est à croire que l'épisode de la dictature sanitaire à caractère néofasciste n'a jamais eu lieu, extraordinaire.

- L’unité est indispensable. Pour barrer effectivement la route à la réaction, l’unité doit se réaliser dans la clarté.

LVOG - Mais dès que vous posez la question de l'unité de qui avec qui et pour le compte de qui, là cela devient déjà moins clair, bien que. La suite va nous éclairer.

- Pour le POID, l’urgence est de réaliser l’unité pour chasser Macron et ce régime antidémocratique de chômage et de misère ; pour balayer la Ve République et rompre avec l’Union européenne ; pour en finir avec les politiques d’austérité.

LVOG - "Réaliser l’unité pour chasser Macron" ressemble à s'y méprendre à un slogan électoral, n'est-ce pas ? Tenez, celui de 1981, l'unité PS-PCF pour chasser Giscard, vous connaissez la suite... Continuons pour voir si nous en aurons confirmation ou non. Chasser "ce régime antidémocratique de chômage et de misère" et "en finir avec les politiques d’austérité", celle instituée par le Premier Ministre Raymond Barre, pardon, c'était en 1976 sous Giscard, l'ancêtre de l'extrême-centre de Macron, sans forcément toucher au régime économique, là on retrouve le discours actuel (et d'hier) de la soi-disant gauche, LFI, PC, etc. chacun sait ce qu'il vaut. Quant à "balayer la Ve République et rompre avec l’Union européenne", c'est exactement la même chose que pour les arguments précédents. Quand et où dans le passé en remontant à l'avènement du capitalisme et de la Première République l'unité des partis de « gauche » aurait-elle permis un changement de régime politique ou porté au pouvoir des partis engagés dans le combat politique pour en finir avec le capitalisme ? Jamais et nulle part. Hormis des soulèvements populaires, des révolutions, je ne vois pas.

Il s'agit donc bien d'autre chose, d'un autre objectif, inavouable, le même que ce courant politique opportuniste nous avait déjà servi il y a de cela 40 ans en arrière. Remballer monsieur votre camelote rance qui pue la collaboration. Derrière la muselière et la vaccination dont le POID fait la promotion, fallait-il s'attendre à autre chose qu'un nouveau numéro d'illusionnisme, franchement un peu de sérieux.

C'est aux masses de s'organiser pour chasser Macron, puisque les partis qui les représentaient sont passés dans le camp de la réaction, de s'attaquer au capitalisme, puisque c'est bien de cela qu'il s'agit avec l'épisode du coronabusiness, d'en finir avec les institutions de la Ve République, puisqu'elles sont toutes corrompues, pourries jusqu'à la moelle. Tout se tient.

Autrement dit, en remettant les choses à leurs places, et en tenant compte de la situation telle qu'elle se présente à nous, il est possible de se fixer des objectifs politiques, sur la base desquels l'unité des travailleurs peut se réaliser et la perspective d'une société meilleure et plus juste est sérieusement envisageable.


Politiquement incorrect.

Lorsque Macron a été élu, j'ai déclaré que l'extrême droite venait de réaliser un coup d'Etat ou de parvenir au pouvoir, depuis les faits l'ont amplement prouvé.

J'ai observé que ceux qui manifestaient pour les libertés et contre les idées de l'extrême droite n'ont cessé de légitimer Macron pendant 4 ans, dès lors quelle légitimité ont-ils pour mener ce combat ? Aucune.

Ils sont tous alignés sur des positions communautaristes ou identitaires ou corporatistes, dès lors que faut-il en attendre ? Absolument rien.

- "Révolution culturelle": Macron multiplie les références aux maoïstes - AFP 8 mars 2017

LVOG - Il est bien inspiré, le totalitarisme est à la mode...

Dans la causerie du 6 mai 2017, je relayais le commentaire d'un internaute :

- De quoi était grosse la machination destinée à porter Macron à l'Elysée ? Qui est l'élite qui soutient Macron, de quoi est-elle capable pour l'imposer ? Parce que ce sont des fanatiques qui ne tolèrent pas qu'on puisse faire une interprétation de la situation différente de la leur ou qu'on puisse tout simplement avoir des idées ou des aspirations qui ne correspondent pas aux leurs, ils se font tyrans et n'hésitent pas à recourir aux moyens les plus détestables pour les imposer, à harceler, diffamer, insulter, menacer, réprimer, détruire tous ceux qui leur résistent.

Dans la causerie du 10 mai 2017, je relayais le commentaire d'un autre internaute :

- Ceux qui s’appellent les Maitres du Monde, cela inclus les USA et de nombreux autres pays, font un constat objectif de la situation, ils savent que les carottes sont cuites.

Les raisons sont multiples :

Surpopulation, épuisement des ressources naturelles, pollutions.

Sur chacun de ces points, ils savent que c’est la fin y compris pour eux, ce que bien évidement ils ne peuvent pas admettre en ce qui les concernent.

Dans le film : The day the earth stood still, avec Keanut Reeves, pour survivre la Terre et le reste des espèces vivantes doivent se débarrasser de l’Humanité, thème repris dans le documentaire fiction La Terre sans l’homme.

Sauf que, ceux qui nous dirigent ont eux l’instinct de conservation individuel et pour qu’eux vivent, ils doivent changer les règles drastiquement.


Lu.

- Pour rappel, il est notoirement connu que l’entité sioniste a trois pères: Haim Weizman, David Ben-Gourion et Nahum Goldmann. Le premier a arraché la Déclaration Balfour, le second a mené l’action militaire sur le terrain et ordonné des expulsions et des massacres de Palestiniens, le troisième a organisé des campagnes de soutien aux colons, collecté des fonds et tissé des relations internationales. Or, Weizman détestait Ben-Gourion et le toisait avec arrogance, tandis que Goldmann et Ben-Gourion se vouaient une grande amitié, au point que Nahum pouvait se permettre de poser à David des questions qu’aucun dirigeant sioniste n’aurait osé aborder.

Dans son livre intitulé « Le paradoxe juif » [Editions Stock, 1976], Goldmann rapporte les détails d’une conversation ayant eu lieu au domicile de Ben Gourion, en 1956, et dont les propos ne devaient même pas être entendus par son épouse, Paula Munweis. Des propos chargés d’un aveu dangereux confié à l’ami digne de confiance. En effet, Goldmann écrit :

« Cette nuit-là, une belle nuit d’été, nous eûmes une conversation à cœur ouvert sur le problème arabe. Je ne comprends pas ton optimisme, me déclare Ben Gourion. Pourquoi les Arabes feraient-ils la paix ? Si j’étais, moi, un leader arabe, jamais je ne signerais avec Israël. C’est normal : nous avons pris leur pays. Certes, Dieu nous l’a promis, mais en quoi cela peut-il les intéresser ? Notre Dieu n’est pas le leur. Nous sommes originaires d’Israël, c’est vrai, mais il y a de cela deux mille ans : en quoi cela les concerne-t-il ? Il y a eu l’antisémitisme, les nazis, Hitler, Auschwitz, mais était-ce leur faute ? Ils ne voient qu’une chose : nous sommes venus et nous avons volé leur pays. Pourquoi l’accepteraient-ils ? ».

Un aveu du niveau d’un « secret d’État », pour la bonne raison qu’il démolit les fondements de la croyance sur laquelle repose le projet du « refuge national » pour les Juifs, conformément à la promesse déclarée par Lord Balfour en 1917.

Ceux qui à "gauche" et à l'extrême gauche soutiennent les Palestiniens... avaient ménagé Biden.

- L’Administration Biden avait anticipé le conflit Hamas-Likoud - Réseau Voltaire 24 mai 2021

Les heurts entre des manifestants et la police israélienne ont débuté à Jérusalem à la mi-avril 2021 à propos de l’expulsion de familles palestiniennes du quartier de Cheikh Jarrah.

Les tirs de missiles du Hamas contre Israël et la riposte du gouvernement Netanyahu n’ont débuté que le 10 mai.

L’Administration Biden a informé le Congrès qu’elle allait livrer pour 735 millions de dollars de bombes à haute précision à Israël… le 5 mai, soit cinq jours avant la guerre.

Outre les maisons de dignitaires du Hamas et les tunnels de contrebande, l’armée israélienne a systématiquement détruit les usines de désalinisation et les centrales électriques de Gaza.

Les États-Unis se sont opposés à toute intervention du Conseil de sécurité. Ils n’ont imposé de cessez-le-feu qu’une fois le stock de munitions israéliennes épuisé. Il sera bientôt remplacé par la livraison de l’Administration Biden. Réseau Voltaire 24 mai 2021


Coronabusiness. Mystification totalitaire. Tenez-vous informé.

Ordre des médecins : police politique ?

https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/05/25/ordre-des-medecins-police-politique


Des courriels à envoyer à l’Ordre des médecins en soutien au Dr. Maudrux menacé de radiation.

– conseil-national@cn.medecin.fr

– vaucluse@84.medecin.fr

Madame, Monsieur,

Je vous demande de bien vouloir abandonner toute poursuite à l’encontre du Dr. Maudrux pour les raisons exposées ci-dessous.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations respectueuses.

https://ivmmeta.com

Ivermectin for COVID-19: real-time meta analysis of 56 studies

https://ivmmeta.com/ivm-meta.pdf

Conclusion.

L’ivermectine est un traitement efficace contre le COVID-19. La probabilité qu’un traitement inefficace produise des résultats aussi positifs que les 56 études à ce jour est estimée à 1 sur 2 billions ( p = 0,0000000000000041). Comme prévu pour un traitement efficace, le traitement précoce est plus efficace, avec une réduction estimée de 78% de l’effet mesuré à l’aide d’une méta-analyse à effets aléatoires (RR 0,22 [0,12-0,39]) . Une mortalité inférieure de 81% et 96% est observée pour le traitement précoce et la prophylaxie (RR 0,19 [0,07-0,54] et 0,04 [0,00-0,58]). Des améliorations statistiquement significatives sont observées pour la mortalité, la ventilation, l’hospitalisation, les cas et la clairance virale. La cohérence des résultats positifs dans une grande variété d’études hétérogènes est remarquable, avec 95% des 56 études rapportant des effets positifs (26 statistiquement significatifs isolément).


Lu.

1- La méthodologie pour contraindre une population à accepter un pass sanitaire se fait avec un chantage qui ne dit pas son nom : chantage à la liberté puisque son usage conditionne l’accès à certains événements.

Les contraintes infligées des attestations de sorties-papier ne sont pas étrangères au succès quantitatif de l’application TousAntiCovid dont s’est vanté l’exécutif.

Le pass sanitaire qui se met en place en intégrant de nouvelles fonctionnalités va continuer de favoriser le téléchargement de TousAntiCovid et la digitalisation de nos vies à marche forcée.

Malgré son caractère non obligatoire avancé, il ne peut occulter les contraintes auxquelles seront soumis ceux qui s’y opposeront ; et pour la vaccination un précédent est en passe d’être créé : vous êtes libre de ne pas pouvoir vivre dans la normalité…

L’acceptation sociale de ce pass sanitaire, la présentation récurrente de la vaccination comme une porte de sortie ont été élaborées sur une longue durée. La population française à bout de souffle semble être passée de la résilience à la résignation, de renoncement en renoncement à des libertés fondamentales, imposés par des élus sous couvert de crise sanitaire.

Si les défenseurs de ce projet évoquent des régressions temporaires, ces déclarations n’engagent que ceux qui les déclament. Dans les faits, l’urgence occulte le débat, la peur et l’épuisement visent à annihiler l’esprit critique.

Quant à exercer ce dernier, libre à vous, mais force est de constater que cela devient extrêmement difficile : ne pas adhérer à pléthore de lois votées dans l’urgence – qu’elles soient sécuritaires ou sanitaires – et vous voilà rangé dans le camp infréquentable des factieux, des inconséquents, des irresponsables. ...pas à pas, nous assistons à l’émergence d’une société hygiéniste mâtinée de transhumanisme, une société du contrôle de nos vies et de nos corps de plus en plus oppressante au mépris paradoxal de la vie.

2- À la question : est-ce que le passeport vaccinal ou le pass sanitaire est une mesure liberticide ? La réponse est oui.

D’une part, parce que le flicage est devenu de plus en plus prépondérant, faisant parti de la vie quotidienne que tout un chacun subit tous les jours et d’autre part, parce que les libertés ne sont plus des droits naturels. Elles sont totalement conditionnées par une surveillance toujours plus active.

Radars, caméras dans les rues, GPS, géolocalisation, traçage, flicage et censure des réseaux sociaux, il ne manquait que le pass sanitaire pour anéantir le peu d’individualité qui existait encore.

Les raisons d’un pass sanitaire ne sont pas liées à la santé. L’âge moyen des décès par la Covid-19 est de 82 ans, l’âge médian étant de 85 ans. La surmortalité due à la Covid-19 est négligeable pour les personnes de moins de 65 ans. La vérité est donc ailleurs.


Nous ne sommes pas les seuls à être parvenus aux mêmes conclusions politiques.

« Coup d’état planétaire ». Connais ton ennemi. Par Philippe Huysmans (Le Vilain Petit Canard) - Mondialisation.ca, 18 mai 2021

Extrait - Mars 2020, une majorité des pays les plus riches, mais aussi les plus endettés de la planète basculaient dans la dictature sanitaire. Incarcération domiciliaire en dehors de tout cadre constitutionnel, décrets et arrêtés toujours plus liberticides, absurdes, humiliants, contradictoires, contraires au bon sens et à l’évidence scientifique. Tout ça pour quoi? Pour un virus qui ne tue pas plus qu’une mauvaise grippe.

Lassé de courir après la baballe en attendant le prochain train de mesures quasi-dictatoriales décidées dans le confortable entre soi d’un quarteron de pourritures et claironnées le lendemain par tous les médias de grands chemins, j’ai décidé de m’arrêter un instant pour réfléchir. Eh oui, la vraie question à se poser c’est comment des pays réputés démocratiques ont-ils pu basculer simultanément dans la dictature sanitaire, et donc comment l’ensemble des politiques aux pouvoir dans ces pays ont-ils pu s’affranchir du droit pour imposer des mesures dont on se rend parfaitement compte aujourd’hui qu’elles ont tué par centaines de milliers?

Prenons l’exemple d’Olivier Véran, Ministre français de la Santé. Le 28 mars 2020 était publié le fameux décret Rivotril, pour « soulager » les patients covid en état de détresse respiratoire. En pratique le Rivotril les a « soulagés » comme l’avaient été les handicapés mentaux victimes du tristement célèbre programme Aktion T4 des nazis. On les a piqués comme des chiens. Or en France, l’euthanasie est illégale, elle est assimilée à un meurtre. Logiquement donc, en cas de retour à la normale, Olivier Véran devrait être mis en examen en tant que responsable de plusieurs milliers de meurtres, voire de crimes contre l’humanité, ce qui lui vaudrait une condamnation à perpétuité. Pourtant, aucun de ces hommes de pouvoir ne semble craindre un seul instant l’éventualité d’être traduit en justice un jour, et ils se vautrent toujours plus avant dans l’abjection et la tyrannie. Comment cela est-il possible?

Au commencement était l’effondrement

En 1991, la chute du bloc soviétique était consommée, le communisme avait vécu. Ca s’est passé sans un bruit, sur fond de déclarations insipides des dirigeants de l’époque qui évoquaient la question comme s’il s’agissait d’une simple formalité. En pratique c’était le principal opposant au bloc capitaliste qui disparaissait brutalement de la carte, laissant libre cours au néolibéralisme le plus débridé.

Ce qu’on a oublié de vous dire à l’époque, c’est que le système capitaliste était lui-aussi en phase d’effondrement, et que c’était inéluctable. L’usure ayant tout dévoré, les pays les plus riches, écrasés par le service de la dette détruisirent méticuleusement ce qu’il restait du tissu industriel, pour le convertir en actions plus lucratives, mais ne reposant que sur la spéculation. Le crash qui se produisit en 2008 signa l’arrêt de mort de l’économie capitaliste. La seule chose qui a pu retarder l’échéance jusqu’à présent, c’est que tant les États-Unis que l’Europe se sont mis à faire tourner la planche à billets à un rythme toujours plus vertigineux.

Par des mécanismes douteux, la FED s’est mise à racheter la quasi-totalité des actifs boursiers américains, afin d’éviter l’effondrement total de l’économie, mais au prix d’endetter toujours plus les citoyens américains, et en diluant leur pouvoir d’achat. La diplomatie de la canonnière trouvant ses limites dans le fait que désormais, tous les pays étaient plongés dans les mêmes difficultés.

Ainsi l’Europe n’était pas en reste pour produire par tombereaux de la fausse monnaie ultimement destinée à maintenir les banques systémiques sous perfusion. Vous avez sérieusement cru qu’il s’agissait d’aider les États?

Ayant atteint le bout du bout, craignant par-dessus tout un effondrement généralisé qui serait inévitablement cause de révoltes un peu partout, et donc de leur disparition, les vrais dirigeants de ce monde ont décidé de prendre les choses en main.

À qui profite le crime?

Dans l’hypothèse normale d’un système failli, et sachant que personne ne pourra jamais rembourser la dette colossale des États, la question logique à se poser aurait été celle de l’effacement de la dette. C’est bien ainsi que cela se passe dans le monde de l’entreprise, pourquoi devrait-il en être autrement s’agissant du système capitaliste dans son ensemble? Eh bien tout simplement parce que les détenteurs de la dette, une toute petite brochette de fonds requins, de multinationales et de banques ne l’entendent pas de cette oreille. Ils veulent le beurre et l’argent du beurre, et n’ont pas l’intention de rien lâcher de ce qui constitue leur pouvoir de domination sur le monde.

J’entends d’ici les pleureuses opposer que l’effacement de la dette signifierait aussi la disparition des fonds de pension qui reposent largement sur des produits financiers basés sur la dette, mais c’est un faux problème, les pensions pourraient être financées sans aucun problème en y consacrant seulement quelques pourcents des moyens aujourd’hui consacrés au service de la dette. Magistrature de collusion, corruption et technique des petits pas

Maintenant que nous avons identifiés les donneurs d’ordre, reste à comprendre comment ils ont pu prendre le contrôle total des leviers du pouvoir dans tous les pays concernés, soit l’ensemble des pays les plus endettés et les plus soumis aux diktats du FMI, de la Commission Européenne et de l’État profond américain.

On pourrait d’abord parler de magistrature de collusion, puisque l’ensemble de ces donneurs d’ordre, même s’ils ne représentent pas un corps social homogène, même s’ils ne partagent pas forcément la même vision politique, sont les représentants d’une petite élite ultra-minoritaire qui forme à elle seule une classe au sens marxiste du terme. C’est par sa cohésion autour d’un projet (préserver leur domination à tout prix), ses moyens illimités, et son réseau de contacts s’étendant dans toutes les strates du pouvoir autour du globe —tels les tentacules d’une pieuvre gigantesque— qu’ils ont pu mettre en place leurs hommes de paille : nos dirigeants. Ceux qu’ils ne peuvent acheter, ils les font chanter.

La technique mise en oeuvre recouvre plusieurs méthodes de manipulations visant à mettre leurs obligés dans l’impossibilité de reculer.

La peur : on évoque une pandémie gravissime, qui pourrait bien être la cause de millions de morts, mais dans le même temps on présente ça comme une fenêtre d’Overton qui permettrait l’instauration d’une société plus contrôlée, dans laquelle il serait plus facile d’empêcher l’émergence des inévitables mouvements sociaux que la crise ne manquera pas d’engendrer dans les mois et années à venir. Pour instaurer cette société largement amputée de ses attributs démocratiques, il faut nécessairement en passer par la violation des garde-fous que sont les constitutions. Le passage en force s’impose désormais partout comme la nouvelle norme.

Brûler ses vaisseaux : on pousse les dirigeants à tout fermer, quitte à écraser pour de bon ce qui restait de la classe moyenne, et dans le même temps, on incite les États à s’endetter toujours plus pour distribuer de l’argent hélicoptère afin d’indemniser les entreprises lésées. On parle là de centaines de milliards de dette qui étrangleront toujours plus les États, les rendant d’autant plus tributaires des donneurs d’ordre.

L’intérêt supérieur : on présente l’ensemble des mesures comme une sorte d’opération de la dernière chance qui viserait justement à minimiser l’impact de la crise, et de son cortège de victimes. Certes on va faire très mal, mais c’est pour éviter des maux bien plus grands encore. Les tortionnaires se verront ainsi en sauveurs et il ne subsistera plus l’ombre d’une prévention dans leur esprit puisqu’ils croiront agir dans l’intérêt de la population.

Liés par le crime : on poussera les dirigeants à commettre, et à faire commettre par leurs subalternes des actions passibles de poursuites pénales, ce qui leur fermera ensuite toute possibilité de retraite. C’est une méthode mafieuse qui a fait ses preuves.

Les petits pas : les hommes de paille n’ont aucune connaissance du plan et le découvrent au fur et à mesure au travers des feuilles de route qui leur sont transmises par d’obscurs cabinets conseils américains à la solde des donneurs d’ordre. Finalement, ces hommes politiques sont tout aussi manipulés que nous, mais à un autre niveau. C’est un peu l’histoire de la grenouille qu’on met à cuire doucement dans la casserole. Se rendent-ils compte de ce vers quoi ils se dirigent, et comment ça se terminera? Peu importe, en fait, parce qu’il ne leur sera pas donné le choix de revenir en arrière.

Ne vous y trompez pas, ce que vous vivez actuellement n’a rien à voir avec une crise sanitaire, c’est un coup d’État planétaire visant à asseoir le pouvoir absolu des donneurs d’ordre sur une dictature féroce. Vous aurez le pire du communisme (pour les masses) et le pire du capitalisme (le seul bénéfice étant réservé à l’élite). (Traduire communisme par stalinisme. - LVOG)

Quand comprendrez-vous que vous êtes victime d’une guerre psychologique visant à briser la résistance des peuples avant de les mettre en esclavage? Si j’ai réussi à exprimer correctement mes idées, vous devriez avoir réalisé à présent que non seulement ce cauchemar ne s’arrêtera jamais, mais qu’on en est qu’aux préliminaires, et qu’ils ne reculeront devant rien.

https://www.mondialisation.ca/coup-detat-planetaire-connais-ton-ennemi/5656677




DEUXIEME PARTIE. COURRIELS ENVOYÉS

Un courriel envoyé à ma soeur.

Un petit mot sur la situation sanitaire.

Si les gens ne réalisent pas qu'ils font l'objet d'une sordide manipulation, ils doivent s'attendre à vivre ainsi le restant de leurs jours ou bien pire encore, car plus ils accepteront de mesures contraignantes et plus on leur en imposera de nouvelles, c'est toujours ainsi que cela se passe sous les régimes tyranniques.

Il aurait suffi de traiter et d'isoler les malades dès le début, ce qui se fait habituellement, quand on est malade, on reste chez soi, on se repose, et l'épidémie n'aurait même pas atteint le niveau de la grippe où elle serait terminée depuis mars-avril 2020. Si Macron s'y est opposé, c'est que ses décisions n'ont pas été guidées ou motivées par la santé de la population, sachant qu'elles seraient nuisibles et causeraient des milliers de morts qui auraient pu être facilement évités.

C'est un des aspects de la situation que la population a le plus de mal à saisir, que ceux qui la gouvernent prennent délibérément des décisions contraires aux intérêts de la population, elle ne peut pas imaginer qu'elle serait gouvernée par des monstres de cruauté, et pourtant c'est bien le cas. Espérons qu'elle parviendra à en prendre conscience, il n'y a pas de raison qu'il en sera autrement à un moment donné.

Nous n'avons pas vécu la guerre, donc si on n'a pas étudié comment la situation évolue entre le début et la fin d'une guerre, on ignorera comment cela se passe chaque fois. Au début la population enthousiaste part à la boucherie la fleur au fusil, elle est favorable à la guerre, puis, les mois ou les années passant, elle commence à trouver le temps long et à se poser de nouvelles questions, d'autant plus que ses sacrifices et souffrances augmentent ou s'accumulent, ce qu'elle supporte de moins en moins, pour finalement en arriver à la conclusion que cette guerre était inutile ou qu'on l'a menée en bateau, et elle se retourne contre ceux qui selon elle en portait la responsabilité. Assez souvent cela prend la forme d'un mouvement révolutionnaire, plus rarement cela débouche carrément sur une révolution, leur issue dépend uniquement du degré de préparation ou d'organisation de la population...

Macron a déclaré qu'il était en guerre, pas contre un virus, mais contre la population, reste à savoir comment elle va se terminer et dans quel type de société nous voulons vivre. Plus cette guerre durera, plus elle sera insupportable pour la population, alors il est raisonnablement permis de penser qu'à un moment donné le pouvoir en place sera contesté par la population, quelle forme et quel contenu cela prendra, je l'ignore encore...


Extrait d'un courriel envoyé à ma soeur.

Ici c'est galère, magasins d'alimentation ouvert de 6h ou 6h30 jusqu'à 9h30, 10 maximum, du matin, pas du soir ! Avec leurs conneries, je ne vais pratiquement plus à Pondichéry depuis 15 mois, résultat mon scooter n'est plus assuré, paiement bloqué par Internet, et je n'ai pas renouvelé mon permis valable jusqu'en janvier 2021, c'est juste une formalité administrative, mais avec la corruption généralisée, il faut y retourner plusieurs fois, or depuis un an c'est plus que galère.

C'est la vaccination et le Remdesivir qui sont responsables des variants et de la nouvelle épidémie plus sérieuse que la précédente au Tamil Nadu, dans les Etats où ils traitent avec l'ivermectine les cas et les décès sont en chute libre, Uttar Pradesh par exemple.

Il a suffi qu'il pleuve deux jours de suite pour qu'une cohorte d'Indiens tombent malades, la plupart des gens ont de graves carences en pratiquement tout, sauf en hydrate de carbone ou le sucre, la composante chimique du riz, il y a énormément de diabétique à cause de cela et d'obèses. La santé de la population est mauvaise et fragile en règle générale, donc dans le cas d'une banale épidémie, cela peut dégénérer et devenir rapidement incontrôlable, surtout si les autorités prennent les mesures inverses de celles qu'il faudrait prendre.

Je ne te parlerai pas de politique pour ne pas te souler, mais il faut quand même savoir que tout ce que j'avais prédit se réalise hélas, et le pire est à venir, s'il faut en arriver là pour que les gens prennent enfin conscience qu'il faut changer de régime et passer au socialisme, tant mieux, car sinon c'est l'enfer qui nous attend, ce serait inévitable. Quel avenir pour les jeunes, pourquoi aller à l'école, quel intérêt y aurait-il à étudier, si c'est pour vivre dans une société aussi pourrie, je suis convaincu que la plupart des jeunes se posent ces questions, c'est très grave.

J'interviens toujours régulièrement dans le blog du Dr. Maudrux, je passe un temps fou à rédiger mes commentaires, même les plus courts, je pèse chaque mot et j'essaie d'être le plus précis et clair possible, la plupart des lecteurs sont des bacs +5 à 10, donc il faut éviter de raconter des conneries. Tu vois, en fait je suis quelqu'un de très équilibré et sérieux contrairement aux apparences, mais je suis intransigeant sur les principes ou les valeurs que j'ai adoptés.

Tiens, je terminerai en disant un mot à propos des photos. On ne porte pas le même regard sur les gens quand on les fréquente quotidiennement ou régulièrement, et lorsqu'on ne les a pas vu depuis des années ou des décennies. Il faut toujours prendre du recul pour porter une appréciation sur quelque chose ou quelqu'un, sinon on prend le risque de se planter. C'est avec l'âge que généralement on se rend compte de ce genre de truc et des conneries qu'on a pu dire ou faire, si je faisais la liste des miennes, on y serait encore demain !

D'une certaine manière, je suis un homme relativement heureux, c'est dû essentiellement au fait que je comprends beaucoup plus de choses qu'autrefois, parce que j'ai acquis une grande liberté de penser à force d'étudier et de réfléchir. Il y a des gens qui disent que cela ne sert à rien, ils ont manifestement torts.

Un petit mot sur la situation sanitaire.

Si les gens ne réalisent pas qu'ils font l'objet d'une sordide manipulation, ils doivent s'attendre à vivre ainsi le restant de leurs jours ou bien pire encore, car plus ils accepteront de mesures contraignantes et plus on leur en imposera de nouvelles, c'est toujours ainsi que cela se passe sous les régimes tyranniques.

Il aurait suffi de traiter et d'isoler les malades dès le début, ce qui se fait habituellement, quand on est malade, on reste chez soi, on se repose, et l'épidémie n'aurait même pas atteint le niveau de la grippe où elle serait terminée depuis mars-avril 2020. Si Macron s'y est opposé, c'est que ses décisions n'ont pas été guidées ou motivées par la santé de la population, sachant qu'elles seraient nuisibles et causeraient des milliers de morts qui auraient pu être facilement évités.

C'est un des aspects de la situation que la population a le plus de mal à saisir, que ceux qui la gouvernent prennent délibérément des décisions contraires aux intérêts de la population, elle ne peut pas imaginer qu'elle serait gouvernée par des monstres de cruauté, et pourtant c'est bien le cas. Espérons qu'elle parviendra à en prendre conscience, il n'y a pas de raison qu'il en sera autrement à un moment donné.

Nous n'avons pas vécu la guerre, donc si on n'a pas étudié comment la situation évolue entre le début et la fin d'une guerre, on ignorera comment cela se passe chaque fois. Au début la population enthousiaste part à la boucherie la fleur au fusil, elle est favorable à la guerre, puis, les mois ou les années passant, elle commence à trouver le temps long et à se poser de nouvelles questions, d'autant plus que ses sacrifices et souffrances augmentent ou s'accumulent, ce qu'elle supporte de moins en moins, pour finalement en arriver à la conclusion que cette guerre était inutile ou qu'on l'a menée en bateau, et elle se retourne contre ceux qui selon elle en portait la responsabilité. Assez souvent cela prend la forme d'un mouvement révolutionnaire, plus rarement cela débouche carrément sur une révolution, leur issue dépend uniquement du degré de préparation ou d'organisation de la population...

Macron a déclaré qu'il était en guerre, pas contre un virus, mais contre la population, reste à savoir comment elle va se terminer et dans quel type de société nous voulons vivre. Plus cette guerre durera, plus elle sera insupportable pour la population, alors il est raisonnablement permis de penser qu'à un moment donné le pouvoir en place sera contesté par la population, quelle forme et quel contenu cela prendra, je l'ignore encore... Quand on a étudié l'histoire et qu'on l'a en tête, on a l'esprit relativement tranquille. Le pire, c'est de ne pas comprendre ce qui se passe, parce qu'on pourra en arriver à perdre l'espoir que le meilleur est encore possible, et c'est le cas.


Courriel envoyé à un contact;

- J'étais au courant, si elle veut, elle peut imiter son époux pour le rejoindre. Cela te donne le niveau de conscience des classes moyennes en Inde et ailleurs, en France c'est pareil, entre nous, ils en tiennent une sacrée couche de conneries et de saloperies.

Mais à mon avis le pire ou le plus préoccupant, c'est que ceux qui les dénoncent parmi les classes moyennes, sont tout aussi ignares ou pourris, à des degrés divers évidemment, la lecture des commentaires dans le blog du Dr. Maudrux le confirme si nécessaire.

Il est de bon ton chez le petit bourgeois ou le traître avançant masqué, de dénoncer ceux qui sont intransigeants sur leurs convictions et leurs principes, qui seront qualifiés de gauchistes, d'extrémistes ou de terroristes, dès lors qu'ils s'opposent à l'ordre établi et entendent lui faire expier tous ces crimes ou demeurer fidèle à leur idéal et à leur engagement politique, il en fut ainsi de Robespierre et Lénine notamment. En revanche, ils se montreront particulièrement bienveillants envers les pires criminels ou complices de criminels, de Papon et Bousquet, De Gaulle et Mitterrand, par exemple parmi des milliers.

Ce passage m'a été inspiré après une lecture de plusieurs documents sur le Net consacrés à ces "hommes illustres", un lecteur du blog du Dr. Maudrux ayant cru bon une énième fois de citer de Gaulle, qui n'ignorait pas le passé de Papon à la préfecture de Bordeaux avant de le nommer Préfet de police de Paris, etc.

Le procès de Papon fut une farce cynique, qui s'inscrivit dans un processus lancé par le PS destiné à instrumentaliser l'extrême droite avec le soutien du parti officiel de l'ordre, l'UDR, et 40 ans plus tard, ils remettent cela pour sauver le soldat Macron ou montrer à ses commanditaires qu'il serait prêt à assurer la relève sans rien changer au cas où...

Il faut bien comprendre qu'en désignant comme leur ennemi l'extrême droite et les idées de l'extrême droite, mais non le régime, la Constitution et les institutions de la Ve République, compte tenu qu'ils sont totalement discrédités auprès des masses, cette opération sert à la fois à faire monter l'extrême droite et à protéger le régime, à faire en sorte qu'en 2022 le duel Macron-Le Pen soit inévitable et donne un second mandat à Macron. Autrement dit, ils préfèrent encore ou toujours le fascisme ou le totalitarisme au socialisme, rien de bien nouveau en somme.

En règle générale, toutes les crises et guerres ont servi les intérêts des banquiers et de la réaction, et elles leur ont permis d'accroître leur fortune et leur pouvoir politique, leur puissance sur les peuples, hormis quelques incidents de parcours qui seront rectifiés par la suite.

Contrairement à l'interprétation communément admise ou officielle, c'est la même mais personne ne s'en étonne étrangement, les crises et les guerres sont devenues une réalité parce que personne n'a voulu les éviter, elles ont donc été délibérément provoquées afin de pouvoir en assurer le contrôle et la suite ou l'épilogue était déjà écrit à l'avance, disons les grandes lignes. Par exemple, les premières déclarations annonçant l'Union européenne datent des années 43-44, pour celles dont j'ai eu connaissance, il en existe peut-être d'autres qui dataient d'avant.

L'interprétation de l'histoire qui nous a été servie, fut le produit d'une méticuleuse, monstrueuse et perpétuelle falsification, au point qu'on a pratiquement perdu la trace de l'origine exact des principaux évènements qui ont marqué le XXe siècle, ce qui ne permet pas aux gens de comprendre ce qui s'est réellement passé, quitte à se renouveler sans qu'ils s'en aperçoivent, ce à quoi nous assistons aujourd'hui.

Il est assez facile de comprendre, que pour profiter d'un évènement ou s'en sortir bien ou indemne, quand il se présente mal ou quand il comporte une menace ou un risque, lorsque cela est possible, il est préférable de le déclencher, afin d'en garder le contrôle pour pouvoir agir sur son orientation en fonction de nos intérêts. Cela signifie qu'il faut en avoir pleinement conscience, au mieux avant qu'il ne se produise ou au pire dès le début, ce que les peuples ignorent ou ne sont pas en mesure de faire, ce qui explique pourquoi ils seront prêts à croire n'importe quelle interprétation ou à se faire manipuler à leurs dépens.

Quand cela coince sur le plan économique, il n'y a rien de plus facile que déclencher une crise financière, boursière, c'est un jeu d'enfant. D'ailleurs n'entend-on pas dire pendant des mois ou des années qu'elle sera inévitable, donc je n'invente rien en disant cela, je m'en tiens strictement aux faits. Quand elle éclate, c'est que l'oligarchie financière a décidé que le moment était venu de passer à l'action, c'est tout. Elle ferme les robinets ici ou là, elle vend un énorme paquet d'actions déclenchant une réaction en cascade prévisible, elle retire le tapis ou la confiance à un important opérateur financier, affolés ses plus gros partenaires ou clients font de même déclenchant un mouvement de panique, etc.

C'est tellement évident, banal, qu'on en arrive à la conclusion, qu'il faut être malhonnête pour l'ignorer et croire, relayer la version officielle, selon laquelle les choses se seraient passées naturellement sans l'intervention de quiconque, ce serait l'avidité ou la cupidité de quelques banquiers ou hommes d'affaires qui en serait à l'origine, patati et patata.

C'est ce qu'on nous a servi en 2008, mais ce qu'ils n'ont pas dit, c'est que si, ni le Trésor américain ni les autres banques n'ont accepté de voler au secours de Lehmann Brothers, tous étaient parfaitement informés depuis longtemps de la situation qui concernait également d'autres banques et institutions financières (immobilier, assurance...), qui par la suite vont continuer à se livrer aux mêmes trafics, à ceci près que cette opération leur aura permis d'empocher des centaines de milliards de dollars, ce qui en réalité constituait leur principal objectif, en plus de faire le ménage dans certains secteurs financiers, modifier la réglementation pour mieux les contrôler, etc. car la poignée de milliardaires à l'origine de tous ces coups pourris, aussi puissants soient-ils, ils ne peuvent pas détenir l'ensemble de l'économie ou des richesses, il leur faut donc passer par différents stratagèmes pour en assurer le contrôle, sachant que ce sera suffisant pour empêcher que de fâcheux incidents se produisent indépendamment de leur volonté, et qui risqueraient de contrarier leur plan ou leur stratégie politique.

Ils savent que le capitalisme est en faillite, au bout du rouleau, en état de crise permanente, et que plus le temps passe plus la situation va devenir ingérable, tendue à l'extrême, extrêmement dangereuse, d'où le recours ouvertement à des mesures de type mafieuse et criminelle pour préserver leur pouvoir, les mystifications climatique et virale en font partie pour nous imposer un régime fasciste ou totalitaire, parce qu'ils ont épuisé tous les autres moyens dits démocratiques, qui s'avéraient être une imposture, ce dont les peuples n'ont pas encore réalisé, mais ils vont y venir.

Toutes les crises et guerres sont conçues pour donner un peu d'oxygène au capitalisme qui étouffe ou agonise, lui fournir un nouveau répit jusqu'à la prochaine fois.

Il faut bien distinguer, la crise qui est le produit des lois de fonctionnement du capitalisme ou qui est inhérente aux rapports sociaux et aux contradictions sur lesquels il repose, crise qui conduit infailliblement à l'effondrement du capitalisme et à l'affrontement direct ou violent entre les classes, à une révolution sociale et politique, et la crise telle qu'elle est instrumentalisée, orientée, provoquée par les plus puissants banquiers. Et pour avoir confondu les deux, on ne s'est pas aperçu, que celle orchestrée par l'oligarchie menait à un tout autre modèle de société, celui qu'ils tentent de nous imposer aujourd'hui, où tous les principes, toutes les valeurs, toutes les lois ou règlements, toute connaissance ou croyance même ayant eu cours jusqu'à présent doivent impérativement disparaître, sauf quand ils peuvent encore servir leurs intérêts, y compris des pans entiers du capitalisme qu'ils ont décrété nuisibles ou obsolètes, dangereux, polluant, etc. même lorsqu'ils étaient extrêmement rentables.

Dès lors, on ne peut pas invoquer des facteurs économiques pour expliquer ce revirement, cet argument ne tient pas. On peut encore moins attribuer aux oligarques de céder à une soudaine crise de conscience pour les monstrueuses souffrances qu'ils n'ont cessé d'imposer à tous les peuples, il faut être sérieux.

Non, ils sont tout simplement parvenus à la conclusion qu'ils détenaient dorénavant suffisamment de pouvoir économique et politique pour imposer leur volonté à l'humanité toute entière en dehors de tout autre critère, ce qui peut paraître complètement fou, et parce que cela l'est effectivement, personne ne parvient à réaliser vraiment ce qui est en train de se passer. Personne ne veut croire que ce soit possible, et pourtant, car il n'existe aucune autre explication un tant soit peu cohérente pour justifier leur politique. Seul un modèle de société policière, liberticide, esclavagiste, totalitaire peut dorénavant garantir la pérennité de leur hégémonie et de leurs privilèges sur le reste de la société.

Le défaut ou la faiblesse de leur concept, c'est qu'il ne met pas fin à l'existence des classes sociales et à leur antagonisme, donc à la lutte des classes, ce qui signifie que la lutte pour le socialisme est plus que jamais à l'ordre du jour pour éradiquer le capitalisme et l'exploitation de l'homme par l'homme de la surface de la planète. A suivre.

Il y a un aspect important de la situation que je n'ai pas abordé ici, ils ciblent actuellement les classes moyennes.

C'est leur cible privilégiée. Les ouvriers et les employés, qui ont perdu leur travail au cours des 14 derniers mois, sont relativement marginaux par rapport aux dizaines de millions qui l'ont conservé. Le gouvernement a même été jusqu'à garantir le versement de leurs salaires en totalité ou en grande partie. Ils sont considérés comme une masse négligeable, facilement manipulable, conditionnée, ignare, c'est le mouvement ouvrier corrompu qui en assure le contrôle ou qui en est le chien de garde, Macron peut avoir confiance en ses dirigeants. Macron est tranquille de ce côté-là, il peut concentrer ses coups contre les classes moyennes...

On a pu observer que tous les partis dits de gauche ou d'extrême gauche étaient des adeptes zélés de la muselière, de tous les "gestes barrières" (et de la vaccination, donc du pass sanitaire) qui ont pour fonction de diviser le prolétariat, briser sa résistance, accroître son atomisation. L'ensemble de ces mesures avaient pour fonction de laisser les mains libres à Macron pour lui permettre d'adopter de nouvelles mesures antisociales ou liberticides sans encombre ou presque. Jusqu'à quand, nul ne le sait.

Tiens, au passage, cela confirme ce que je rappelais récemment à propos de la fondation du mouvement ouvrier qui était à mettre au compte d'éléments des classes moyennes au XIXe siècle. Ces éléments des classes moyennes ont entrainé derrière elles des pans entiers des classes moyennes, qui à leur tour ont entrainé au combat politique des couches entières de la classe ouvrière. On pourrait prédire que le même scénario va se reproduire, à ceci près que le contexte social n'est pas du tout le même, donc je crains que ce soit beaucoup plus compliqué et long, sauf coup de théâtre, mais on ne voit pas lequel, puisque la majorité des classes moyennes a soutenu les mesures liberticides prises par Macron ou elle ne s'y est pas opposée, allez assister à un concert de Chopin masqué, où est le problème franchement. A suivre

Bref, on sait à peu près à quoi s'en tenir.

Nous n'avons pas à craindre de subir le même sort que Robespierre et les compagnons de Lénine, et absolument rien ne justifie qu'on modifie d'une virgule notre discours ou plutôt son orientation révolutionnaire.

« La clémence qui compose avec la tyrannie est barbare. »

Maximilien ROBESPIERRE (1758-1794), Discours du 28 décembre 1792 au procès de Louis XIV

« Le gouvernement de la Révolution est le despotisme de la liberté contre la tyrannie. »

Maximilien ROBESPIERRE (1758-1794), Discours « Sur les principes de morale politique qui doivent guider la Convention », Convention, 5 février 1794

Gluckstein, en réhabilitant les droits de l'homme il signifie que de jacobin il est devenu girondin ! Voilà à quoi on aboutit à force de se renier, pour parodier Marx, on finit par perdre son âme.

« Les Français sont le premier Peuple du monde qui ait établi la véritable démocratie, en appelant tous les hommes à l'égalité et à la plénitude des droits du citoyen... »

Maximilien ROBESPIERRE (1758-1794), Discours « Sur les principes de morale politique qui doivent guider la Convention », Convention, 7 février 1794

Source :

https://www.histoire-en-citations.fr/indexation/robespierre?page=1




TROISIEME PARTIE. MES COMMENTAIRES PUBLIÉS DANS LE BLOG DU DR. MAUDRUX ENTRE LE 21 ET LE 27 MAI.

De plus en plus de propagande politique dans ce blog dont l’orientation est conformiste, légitimiste, réactionnaire, où l’anticommuniste primaire doté d’une grosse dose d’ignorance se traduit par de multiples amalgames avec le stalinisme, que je n’ose même pas caractériser, et j’en passe.

Sinon, il y en a qui se lâchent en traitant les classes populaires de veaux ou de moutons, alors qu’en la matière ils ont acquis une solide expérience sous la Ve République, ce sont même eux qui leur ont montré l’exemple, les classes moyennes. Qu’espèrent-ils gagner à ce jeu de cons ? Remporter la palme, on leur cède volontiers. On comprend que cela soulage leur conscience ou qu’après avoir cautionné ou laisser faire les pires crimes, ce qui revient au même, peu importe qu’ils en aient eu ou non conscience, il leur faille trouver des boucs émissaires à défaut de remettre en cause le régime ou d’envisager de l’affronter pour le renverser, quelle horreur, une révolution ! Ils préfèrent encore partager la responsabilité du sang de ses victimes ou lui faire allégeance à la première occasion. Ce ne sont pas forcément des lâches, ils ont tout simplement adopté l’idéologie qui leur permettait de préserver leur mode de vie relativement confortable. Et la meilleure, c’est qu’ils osent nous donner des leçons d’humanisme, en cela ils n’ont rien à envier aux psychopathes endurcies qui nous gouvernent, et dont ils dénoncent le manque d’empathie, ils font la paire. Ils font sans doute partie des “Je suis Charlie”, qui se plaignent aujourd’hui du traitement de cette crise par les médias, quelle misère ! S’en rendent-ils seulement compte ?

C’est le genre de contradictions qui laissera de marbre la plupart d’entre eux, ils les nieront ou ils les mépriseront en silence ou violemment. Sont-ils capables d’évoluer ? Qu’il nous soit permis d’en douter, bien qu’on l’espère toujours, d’une certaine manière nous n’avons pas le choix, et c’est uniquement pour cela qu’on supporte leurs sorties qui manquent franchement de discernement ou outrepassent la décence la plus élémentaire. Quel animal dans leur bestiaire écervelé évoque une telle insouciance, inconsistance ?


- J’ai relevé les adresses de l’Ordre des médecins :

– conseil-national@cn.medecin.fr

– vaucluse@84.medecin.fr

Pensez-vous qu’il serait utile de leur envoyer des courriels pour exiger qu’ils abandonnent leur poursuite à l’encontre du Dr. Maudrux, sans préjuger de l’efficacité éventuelle d’une telle démarche, disons, juste histoire de leur montrer l’inanité de la leur, puisque ni eux ni personne ne pourra empêcher la vérité de se frayer un chemin vers la population et de triompher un jour ou l’autre ?

C’est en tout cas ce que je vais faire en mentionnant seulement ceci pioché dans ce blog :

Madame, Monsieur,

Je vous demande de bien vouloir abandonner toute poursuite à l’encontre du Dr. Maudrux pour les raisons exposées ci-dessous.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations respectueuses.

https://ivmmeta.com

Ivermectin for COVID-19: real-time meta analysis of 56 studies

https://ivmmeta.com/ivm-meta.pdf

Conclusion.

L’ivermectine est un traitement efficace contre le COVID-19. La probabilité qu’un traitement inefficace produise des résultats aussi positifs que les 56 études à ce jour est estimée à 1 sur 2 billions ( p = 0,0000000000000041). Comme prévu pour un traitement efficace, le traitement précoce est plus efficace, avec une réduction estimée de 78% de l’effet mesuré à l’aide d’une méta-analyse à effets aléatoires (RR 0,22 [0,12-0,39]) . Une mortalité inférieure de 81% et 96% est observée pour le traitement précoce et la prophylaxie (RR 0,19 [0,07-0,54] et 0,04 [0,00-0,58]). Des améliorations statistiquement significatives sont observées pour la mortalité, la ventilation, l’hospitalisation, les cas et la clairance virale. La cohérence des résultats positifs dans une grande variété d’études hétérogènes est remarquable, avec 95% des 56 études rapportant des effets positifs (26 statistiquement significatifs isolément). Fin.

Il faut s’en tenir à l’essentiel, et malheureusement on a trop tendance à s’en écarter, à s’éparpiller. Inutile aussi de les insulter, d’être discourtois, d’adopter un ton agressif ou menaçant, même si ce n’est pas l’envie qui nous manque, ce sont des ordures, faisons preuve au contraire de lucidité et de maîtrise, histoire de leur faire comprendre que rien ni personne n’ébranlera notre détermination et le soutien que l’on apporte au Dr. Maudrux.


- Merci. Correction vitamine D 60000 UI, je n’avais pas les bonnes lunettes !

Créer chaque fois un nouveau fil pour l’histoire de mon beau-fils, je crains de trop monopoliser ce blog, cela me gêne, ou alors j’ajouterai cela avec d’autres infos.

Tenez , j’en ai une justement et elle est intéressante. Ma voisine m’a dit qu’à l’hôpital Jipmer de Pondichéry ils avaient arrêté de vacciner. J’ai eu un de mes beaux-frères au téléphone qui vit à Pondichéry, il m’a dit que personne ne voulait plus se faire vacciner depuis que le célèbre acteur tamoul Vivek en était mort.

N’y aurait-il pas en France une personnalité adulée des Français qui voudrait se dévouer pour la bonne cause ? C’est con, mais ils ont besoin d’un violent choc émotionnel pour ébranler leur confiance dans les puissants ou ceux qui les représentent.

Mais ce qui me sidère le plus, ce sont les gens cultivés qui se demandent comment on a pu en arriver là, à croire que le passé n’a jamais existé, qu’ils sont amnésiques ou qu’ils n’en ont rien retenu ou encore, que l’interprétation qu’ils avaient retenue ne correspondait pas vraiment à la réalité. En reprenant tout depuis le début de manière objective et impartiale, c’est-à-dire sans dogme ou a priori, on devrait arriver à s’en sortir, j’en ai la conviction profonde, c’est d’ailleurs ce qui me guide.


- Fulgurant je confirme, sous les yeux, en 2 jours à peine mon beau-fils de 29 ans est rétabli, il n’en revient pas lui-même, personne d’ailleurs, sa mère le voyait déjà mort ! Ivermectine 12mg J0, J1, J3 à venir par précaution, Azithromycine 500mg pendant 8 jours, Zinc 50mg 3 jours, la dose normal est de 25 mg, donc on va diminuer à partir de J5, Vitamine D 60.000 UI un comprimé J0 et J8, on verra par la suite.

La question ensuite est de savoir si la personne a une alimentation saine et équilibrée, son mode de vie, son âge, et son état de santé en général, etc.


- Dans la revue de presse du jour. Dénis, bûchers et crimes en bande organisée.

Covid-19 : ce que l’on sait de la vidéo d’un pompier qui affirme qu’il y a une hausse des AVC à cause du vaccin – Yahoo Actualités 26 mai 2021

https://fr.news.yahoo.com/covid-19-video-pompier-hausse-avc-vaccin-145912268.html

– Selon l’ANSM, aucun lien entre AVC et vaccin n’a été démontré.

– Selon le représentant syndical de SUD interrogé par le Progrès, “notre collègue a été dépassé par la situation”.

– Selon Libération, l’affaire est prise très au sérieux. Le pompier a été convoqué par son chef de centre. L’affaire est même remontée au ministère de l’Intérieur, poursuit CheckNews. Yahoo Actualités 26 mai 2021

JCT – Son tort, devinez.

– …lors d’une réunion publique en ligne du député du Rhône Thomas Gassilloud (LREM), le 20 mai dernier. Il émet des doutes sur l’efficacité annoncée des vaccins. Le pompier intervient (à partir de 28’40) au sujet de la mise en place du pass sanitaire, auquel il est opposé, dénonçant un “état de peur constant” maintenu par “quelques journalistes et scientifiques”. Il déplore que le gouvernement “incite à se faire vacciner”… (SUD et LREM = Même combat ! – JCT)

– Vaccin AstraZeneca : le mannequin Stephanie Dubois décède à 39 ans après avoir fait part d’effets secondaires préoccupants – voici.fr 26 mai 2021

https://www.voici.fr/news-people/actu-people/vaccin-astrazeneca-le-mannequin-stephanie-dubois-decede-a-39-ans-apres-avoir-fait-part-deffets-secondaires-preoccupants-704637

– Quelques jours après avoir reçu la première injection du vaccin AstraZeneca, le mannequin britannique Stephanie Dubois est décédé à l’âge de 39 ans. Pour l’heure, le lien entre sa mort et l’injection n’a pas été établi, mais une enquête doit être menée pour déterminer les causes exactes de son décès.

– Les responsables de l’hôpital d’Etat de Chypre dans la capitale, Nicosie, ont déclaré qu’elle n’avait aucun problème de santé sous-jacent…

– Les causes exactes de sa mort doivent faire l’objet d’une enquête par l’Agence européenne des médicaments (EMA), a déclaré Charalambos Charilaou, un porte-parole des services de santé chypriotes. De son côté Elena Panayiotopoulou, responsable des services pharmaceutiques au ministère de la Santé, a déclaré auprès du Sun Online : “Nous ne serons peut-être jamais sûrs que sa mort est liée au vaccin AstraZeneca.


- Complément.

Australie. Pas assez de morts, ce n'est pas normal, comment faire pour en rajouter ? Mode d'emploi.

- Covid-19: confinement immédiat des 5 millions d'habitants de Melbourne - BFMTV 27 mai 2021

https://fr.news.yahoo.com/covid-19-confinement-imm%C3%A9diat-millions-041448833.html

Il s'agit du quatrième confinement de la deuxième plus grande ville d'Australie depuis le début de la pandémie.

L'Australie totalise depuis le début de la pandémie moins de 30.000 cas de Covid-19, avec moins d'un millier de morts dans le pays.

Il est reproché à l'Etat d'avoir mis en place une campagne vaccinale trop lente. Sur une population de 25 millions d'habitants, seules 3,7 millions de doses ont été administrées.


- Covid-19 : l’Académie de médecine préconise de rendre le vaccin obligatoire.

– L’institution estime que ni les gestes barrières, ni les confinements, ne peuvent endiguer durablement l’épidémie. – Le Figaro/AFP 25 mai 2021

L’Académie nationale de médecine estime mardi 25 mai indispensable de rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire pour de nombreuses professions et de vacciner enfants et adolescents, seul moyen selon elle d’atteindre «une immunité collective suffisante pour contrôler l’épidémie». Le Figaro/AFP 25 mai 2021

– Le carnet de rappel sera obligatoire à l’entrée des bars, restaurants et salles de sport – Le Figaro/AFP 25 mai 2021

À partir du 9 juin, le gouvernement va encourager l’usage de l’application TousAntiCovid Signal pour scanner des «QR Codes» à l’entrée de ces établissements. Le Figaro/AFP 25 mai 2021

Un lecteur a écrit hier : “Les dés sont pipés pour une résolution juridique et l’étau légal et administratif se resserre chaque jour. L’heure est grave mais peu s’en rendent compte ou sont trop résignés pour tout simplement dire “basta!”. Face à cette agression de trop, le droit à l’insurrection du peuple pour renverser le régime est légitime.


- Pour se détendre un instant. On n’arrête pas le délire. Un monde dirigé par des dingues.

Renifler le Covid-19 : des chiens parviendraient à détecter le virus dans 94% des cas – euronews 25 mai 2021

https://fr.euronews.com/2021/05/25/renifler-le-covid-19-des-chiens-parviendraient-a-detecter-le-virus-dans-94-des-cas?utm_source=yahoo&utm_campaign=feeds_news&utm_medium=referral

https://www.medicaldetectiondogs.org.uk/covid-19-detection-dogs/

La directrice scientifique du MDD et la chercheuse principale de l’essai, Claire Guest ont déclarée que des chiens avaient détecté “l’odeur de la maladie sur des vêtements portés par des personnes infectées”, et de préciser que “chaque fois que les chiens ont pris la bonne décision, ils ont reçu une récompense alimentaire ou un jeu de balle”, pas folle la bête ! Et d’en conclure que “nous sommes maintenant certains que les chiens seraient mieux utilisés comme premier outil de dépistage rapide”.

– “Les chiens ont indiqué que le COVID-19 avait en effet une odeur détectable que les chiens pourraient être entraînés à détecter de manière fiable. (…) Nous sommes maintenant certains que les chiens seraient mieux utilisés comme premier outil de dépistage rapide, suivi d’un test PCR de confirmation uniquement pour les individus indiqués comme positifs par le chien”, ne doutant de rien “nous avons constaté que les chiens pouvaient détecter correctement si quelqu’un est infecté par le covid dans 94% des cas”, ils “sont capables de détecter les personnes qui ne présentent aucun symptôme et celles dont la charge virale est faible”, raconte James Logan, professeur à la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

Flagrant délit de manipulation de l’information.

– Des chercheurs du laboratoire de Wuhan ont été hospitalisés avec des symptômes du Covid dès novembre 2019 – BFMTV 24 mai 2021

https://fr.news.yahoo.com/chercheurs-laboratoire-wuhan-%C3%A9t%C3%A9-hospitalis%C3%A9s-142718092.html

Cette info provient du Wall Street Journal. Problème, l’affirmation contenu dans le titre est remise en cause dans l’article :

– Le quotidien américain se base sur un rapport des services de renseignement américains qui vient corroborer les informations d’une fiche du département d’Etat diffusée (qui) indiquait que plusieurs chercheurs du laboratoire était tombés malades à l’automne 2019 avec “des symptômes compatibles avec le Covid-19 et une maladie saisonnière courante” (BFMTV 24 mai 2021), autrement dit, ils n’étaient pas en mesure de préciser ni la nature exacte de cette maladie ni son origine.


- Ils ne vous, ils ne nous feront pas taire.

Depuis qu’on vaccine (anticovid), la mortalité moyenne quotidienne a augmenté dans 13 pays sur 14 par Frédéric Gobert et Gabriel Faugloire – Mondialisation.ca, 24 mai 2021

https://www.mondialisation.ca/depuis-quon-vaccine-anticovid-la-mortalite-moyenne-quotidienne-a-augmente-dans-13-pays-sur-14/5656864

J’ai lu dans un autre article un avertissement à retenir :

– «Nul ne peut se faire dévacciner»


- Sérieux sur quoi ? Les illusions ont encore de beaux jours devant elles, c’est à craindre hélas ! Je ne dis pas cela pour vous, c’est général.

Apparemment quoiqu’il se passe dans le monde, on refuse ou on est incapable d’en tirer les leçons. C’est cela le véritable drame de la civilisation humaine, l’inertie de l’histoire qui la tire en arrière l’empêchant d’avancer pour réaliser son émancipation. Il y a dorénavant urgence à en prendre enfin conscience, pour agir et faire table rase du passé et du présent qui nous conduisent à l’abîme…


- Répondre à Mars.

Une intervention exemplaire à relayer assurément.

Comment la traduire en termes politiques ? Là est la question, à laquelle malheureusement on peine à répondre, parce qu’elle impliquerait un bouleversement ou un changement de société auquel nous ne sommes pas préparés. A force de confondre le pire et le meilleur, on va finir par n’avoir plus le choix.

Qu’on réfléchisse un instant,. On nous a menti sur tout, alors pourquoi ne nous aurait-on pas menti en affirmant qu’il n’existerait pas d’alternative politique, en terme de régime économique et social ? Il faut briser cette croyance, pour que notre aspiration à la démocratie et à la liberté se réalise.


- Répondre à Mars

Désolé, LFI est opposée à tout changement de régime économique et social, ce sont eux qui le disent, je précise.


- Répondre à Jrocher et pas seulement.

Si l’histoire faisait l’objet d’une véritable étude scientifique, on s’apercevrait qu’elle est régie par les lois du matérialisme dialectique que les hommes ignorent, et que si ces lois ont permis de passer du paléolithique au néolithique, et successivement de l’esclavage à la féodalité, puis au capitalisme, elles doivent également permettre à la civilisation humaine de passer à un stade supérieur de développement une fois débarrassée du carcan du capitalisme qui l’étouffe…

Ceux qui ont découvert ces lois au milieu du XIXe siècle (Marx et Engels) ont théorisé ce processus, alors que ni les conditions objectives et ni les conditions subjectives n’étaient mûres pour passer au stade de développement supérieur. Du coup, ceux qui ont saisi les occasions qui se présentaient à eux de tenter cette expérience devaient, soit échouer malgré eux ou parce qu’il ne pouvait pas en être autrement (La Commune), indépendamment de leur volonté, soit ils devaient trahir leur engagement ou abandonner cette expérience (URSS à partir de Staline ou 1924) ou encore la dévoyer (Chine entre autres).

De nos jours, si les conditions objectives ou matérielles sont mûres pour franchir cette étape au niveau du développement des forces productives ou du capitalisme si vous préférez, tout le monde sait qu’on est en mesure de produire et de satisfaire les besoins matériels de l’ensemble de la population. En revanche, au niveau des individus il en est tout autrement, dans la mesure où la majorité de la population dispose encore des moyens financiers lui permettant de satisfaire ses besoins matériels ou les plus élémentaires, ce qui va avoir une incidence sur leur comportement ou les conditions subjectives, la manière dont ils perçoivent leur condition d’existence, la société, etc., de telle sorte que ce facteur va constituer un obstacle à leur prise de conscience du monde dans lequel ils vivent, autrement dit, sans un effondrement économique et social généralisé tout changement de régime demeurera irréalisable sérieusement.

J’ai voulu croire ou j’avais posé l’hypothèse qu’on pourrait peut-être s’éviter d’en passer par une telle épreuve douloureuse, si le niveau de conscience des classes populaires et particulièrement des classes moyennes parvenait à s’élever à la hauteur des tâches historiques qu’elles avaient à accomplir, mais force est de constater que tel n’est pas le cas malheureusement, on peut le constater quotidiennement. J’en conclus donc que cette hypothèse ne peut pas être retenue, parce que les éléments les plus évolués des classes populaires et des classes moyennes se sont laissés corrompre par l’idéologie du régime… Par conséquent, il va falloir en passer par une nouvelle période de désastres sociaux et de tyrannie, de barbarie, pour espérer enfin trouver la voie de notre libération et renouer avec le progrès social… Notez bien que je ne la souhaite pas, vous vous en doutez, pour autant, sachant qu’elle est inévitable et qu’elle figure paradoxalement comme notre seul espoir de nous en sortir, je soutiendrai évidemment toutes ses victimes, sans toutefois tenter de m’opposer à ce processus, parce que je sais qu’il sera salutaire. Si vous examinez attentivement comment s’est réalisée l’évolution de la civilisation humaine, j’engage chacun à le vérifier, vous vous apercevrez qu’il en a toujours été ainsi, tous les progrès sociaux et politiques ont été enfantés dans la douleur…


- Répondre à Madi.

Plutôt léger, non ?

Permettez-moi d’aller plus loin. Où est passée l’honnêteté chez des gens cultivés qui justifient l’exploitation et l’oppression et qui se prétendent humanistes ? Cet argument n’a aucune valeur, hormis démagogique, chez ceux particulièrement qui ne peuvent pas ou qui ne veulent pas concevoir qu’ils auraient une grave défaillance au niveau de leur conscience, cela leur sert juste à se donner bonne conscience. Et ce n’est pas une question de connaissance, car c’est une équation accessible à tous dès l’âge de 2 ou 3 ans.

S’en remettre à des vertus ou à la morale, c’est se faire de graves illusions sur ce qui guide le comportement des hommes, dans une société où ces valeurs sont forcément malmenées… C’est seulement lorsque leur intégrité ou leurs intérêts fondamentaux sont directement menacés, de préférence violemment, que les hommes se retrouvent face à un cas de conscience qui les force à réfléchir et à modifier le regard qu’ils portaient sur leurs conditions et le fonctionnement de la société, ce qui leur permet opportunément d’élever leur niveau de conscience et d’agir pour écarter cette menace ou la mettre en échec temporairement, car dans ce domaine rien n’est acquis définitivement ou rarement, si le contraire prévalait, cela se verrait ou se saurait depuis longtemps, et nous n’en serions pas rendu là.


- Réponse à Fabien Lyraud.

Ne serait-il pas possible de demander à un médecin d’établir un certificat de vaccination de complaisance ou un faux certificat si vous préférez ? Pour moi qui vit en Inde, si la question venait à se poser, je sais qu’en y mettant le prix, je l’obtiendrais.

J’ai travaillé dans plus de 45 entreprises, j’ai été licencié une douzaine de fois. Un jour un patron m’a dit, que sur le plan professionnel il n’avait absolument rien à me reprocher bien au contraire, j’étais technicien en bureautique (SAV), mais il ne supportait pas ma personnalité, mes idées si vous préférez. Il m’a dit textuellement qu’il me casserait. Il m’a envoyé 7 lettres recommandées pour un entretien avant licenciement (Art. L122.12 du Code du travail, le seul que je connaisse par cœur !), et ce n’est qu’au bout de cette septième lettre qu’il m’a viré, dépité par ma détermination inébranlable. C’était évidemment un licenciement abusif, sans motif valable ou sérieux, peu importe, c’est moi qui avais remporté ce duel, en souriant je me suis approché de lui, et je lui ai serré la main en lui disant merci et adieu.

Donc que ceux qui trouveront toujours un bon prétexte pour se faire vacciner ou accepter je ne sais pas quoi, ne s’étonnent pas si on ne leur accorde aucune considération. Chacun étant évidemment libre de choisir son destin, les occasions étant si rares au cours d’une vie, méritent qu’on y réfléchisse à deux fois avant de prendre une décision irréversible. Bon courage.


Répondre à Gérard Maudrux

Bien sûr qu’ils savent. Lu dans cet article de LCI.

– … à l’AFP un professeur en biologie. Cet expert glisse que “tout le monde s’accorde à dire que le bilan est sous-estimé”

Une peau de banane !

L’Inde est certes encore un pays sous-développé, mais quand même : Un Indien quelle que soit sa condition, du lettré au plus arriéré (sans être péjoratif je précise, ma compagne Selvi de 50 ans est illettrée), quand il est vraiment malade, il file chez le médecin ou à l’hôpital, personne ne se laisse crever comme un chien, pas même le plus misérable, tout le monde tient à sa peau ou essaie de la sauver quand elle est menacée, normal. Donc, il sera ausculté et diagnostiqué et de préférence traité. L’info remontera aux autorités sanitaires, OK. Donc, il n’y a pas de cadavres dans les placards ou dissimulés.

Continuons. Pourquoi en France et en occident notamment de nombreux témoignages ont-ils fait état de certificats de décès erronés ou truqués attribuant manifestement à tort la mort de patients due au SARS-COV-2 ou à un de ses variants, et n’en serait-il pas de même en Inde ? Parce qu’il faut absolument faire monter la sauce, et maintenir la population en état de terreur ou de psychose permanente ?

Oui mais l’obscurantisme fait des ravages, sans parler des charlatans vantant des remèdes miracles… Sauf que seuls sont concernés des Indiens qui ne sont pas malades, les malades vont chez le médecin ou à l’hôpital. Vous savez, ils sont peut-être très arriérés, mais ils sont humains malgré tout. Pour qui veulent-ils faire passer les Indiens ?

Et il n’y a pas non plus de mort de la Covid-19 à la sauvette, désolé pour ce média pourri. J’aurais pu être à l’origine d’une fake news en prétendant que de nombreux Indiens pratiquaient l’automédication et pouvaient en mourir sans que personne ne sache qu’ils seraient mort de cette maladie. Pas de bol, hormis mon beau-fils à qui j’ai filé un traitement, je n’en connais pas d’autres, les Indiens qui pourraient s’y risquer sont rarissimes ou ils n’existent pas. Voilà la réalité, selon mes observations, je crois n’avoir rien oublié.

Je vis au Tamil Nadu ou Pondichéry depuis près de 30 ans, j’ai enseigné le français au lycée français et à l’Alliance française de Pondichéry. J’ai donné des cours particuliers à un pédopsychiatre de Jipmer et à un étudiant en médecine. J’ai l’expérience des médecins indiens, des hôpitaux (3) et des cliniques (9 dont des dentistes). Je pratique l’automédication depuis 1996. Je me suis fait opérer une fois. J’ai visité une morgue et j’ai assisté à quelques crémations.

J’ai vu mourir autour de moi ou dans mon entourage un nombre considérable de personnes (suicide (par pendaison ou produit chimique), noyade, serpent, scorpion, assassinat (kérosène, coups (mon beau-père par un de ses fils, vu de mes propres yeux), machette), alcoolisme, accident de la circulation (vélo, moto), accident tout con (tomber d’un arbre en étant bourré), cancer (foie, pancréas), diabète, AVC précoce (40 ans), attaque virale, etc. je ne me souviens pas d’un cas de mort tranquillement pendant son sommeil à un âge avancé, je me demande si cela existe ici, merde ! Bref, j’ai arrêté de compter… Tout cela est bien sordide et triste.




QUATRIEME PARTIE. NOTES SUR LA MACHINATION VIRALE.

En vidéo

- La médecine et la santé publique à l’épreuve du Covid HU Méditerranée-Infection

https://www.youtube.com/watch?v=WUkcsSnVzl0


A 18:47

Pr. Raoult - "Si il doit y avoir un pass"

https://www.youtube.com/watch?v=UVmXvo1FMOc

Le Pr. Raoult n'est pas opposé à un pass sanitaire restreignant nos libertés, conclusion son ambition dévorante, sa misérable vanité l'emporte sur toute autre considération médicale ou humaniste. Celui qui se prend pour un grand scientifique, n'était que l'idiot utile du régime.


- ITW exclusive du Pr. Perronne - May 28th, 2021

https://odysee.com/@waq-up2.21:b/ITW-exclusive-du-Pr.-Perronne:1


- Vaccination Lien Avec les Attaques Vasculaires Cerebrales (AVC) Un Pompier témoigne courageusement - May 24th, 2021

https://odysee.com/@WakeUp:d/Vaccination-Lien-AvecLes-AVC-Un-Pompier-t%C3%A9moigne:9


- Témoignage de Philippe Merle - Décès post vaccin anti-covid

https://www.youtube.com/watch?v=Sx5tHe08AXA


Assasinat de masse programmé. Les vaccins tuent des personnes en bonne santé, y compris des jeunes.

Ils ne peuvent plus nier le rapport de cause à effet.

- L’origine des thromboses suite à une injection AstraZeneca ou Janssen découverte par des scientifiques ? - Yahoo Actualités 27 mai 2021


- AstraZeneca : mort de Lisa Shaw, journaliste de la BBC, à l'âge de 44 ans - voici.fr 28 mai 2021

Lisa Shaw, journaliste pour la radio de la BBC depuis 2015, est décédée à l’âge de 44 ans après avoir été vaccinée à l’AstraZeneca. Comme le rapporte le Guardian, sa famille a révélé dans un communiqué que la journaliste est décédée à l’hôpital après avoir souffert de caillots sanguins, survenus une semaine après sa vaccination. Lisa Shaw a développé de violents maux de têtes sept jours après l’injection et est gravement tombée malade.

La journaliste est décédée à l'infirmerie du Royal Victoria à Newcastle le vendredi 21 mai, après avoir été placée en soins intensifs pour soigner ces caillots sanguins et les saignements.

Au Royaume-Uni, seules les personnes âgées de moins de 40 ans peuvent bénéficier d’une alternative au vaccin Astrazeneca, lorsque cela est possible. voici.fr 28 mai 2021


- La Belgique restreint le vaccin J&J aux plus de 40 ans après le décès d'une patiente jeune - BFMTV 26 mai 2021

Les autorités belges ont annoncé mercredi restreindre le vaccin anti-Covid de de Johnson & Johnson (Janssen) aux plus de 40 ans, dans l'attente des résultats d'une enquête du régulateur européen EMA sur le décès en Belgique d'une patiente jeune vaccinée pouvant avoir développé des effets secondaires graves.

Cette patiente de moins de 40 ans, "admise avec une thrombose sévère" et un "déficit de plaquettes sanguines", est décédée le 21 mai, a indiqué la Conférence interministérielle (CIM) Santé publique dans un communiqué.

Elle avait été vaccinée avec le vaccin unidose de Janssen.


- Coronavirus live updates: India has 26 potential cases of bleeding, clotting after AstraZeneca vaccine

https://timesofindia.indiatimes.com/india/coronavirus-lockdown-in-india-covid-19-cases-black-fungus-news-live-updates-16-may-2021/liveblog/82673403.cms

An Indian government panel has found 26 potential cases of bleeding and clotting after administration of AstraZeneca Plc's Covishield vaccine, the health ministry said on Monday."There is a very minuscule but definitive risk of thromboembolic events" after being vaccinated, the data showed.


- AstraZeneca : quatre nouveaux cas de thromboses, dont deux décès en France - Paris Match 16 mai 2021


- Dr KK Aggarwal, Ex-Chief Of Indian Medical Association, Dies Of COVID-19 - May 18, 2021

He took his second vaccine dose in February...

https://www.ndtv.com/india-news/dr-kk-aggarwal-ex-chief-of-india-medical-association-ima-dies-of-covid-19-coronavirus-2443827#News_Trending


Quand il agite la menace de la terreur vaccinale.

Covid-19 : l'Académie de médecine préconise de rendre le vaccin obligatoire.

L'institution estime que ni les gestes barrières, ni les confinements, ne peuvent endiguer durablement l'épidémie. - Le Figaro/AFP 25 mai 2021

L'Académie nationale de médecine estime mardi 25 mai indispensable de rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire pour de nombreuses professions et de vacciner enfants et adolescents, seul moyen selon elle d'atteindre «une immunité collective suffisante pour contrôler l'épidémie».

Déjà évoquée il y a quelques mois, la question de l'obligation vaccinale se heurtait alors à la pénurie de vaccins et aux incertitudes sur leur niveau d'efficacité, mais «avec un taux d'efficacité de 90% à 95% contre les formes graves de Covid-19, les vaccins actuellement homologués en France (...) remplissent les conditions qui permettent de recourir à l'obligation vaccinale», juge l'institution.

«Les mesures individuelles (gestes barrière) et collectives (couvre-feu, confinement) sont incapables de contrôler dans la durée» l'épidémie de Covid-19, «redoutable, en particulier socialement», argumente l'académie. Or «le dynamisme de la campagne va se heurter à l'obstacle des hésitants et des opposés à la vaccination», deux catégories estimées chacune à 15% de la population, poursuit-elle. Il sera donc «très difficile d'obtenir avant la fin de l'été un taux de couverture vaccinale qui assurerait une immunité collective suffisante pour contrôler l'épidémie, soit 90% de la population adulte ou 80% de la population totale (enfants inclus)», estime l'organe consultatif, qui se prononce sur les questions de santé publique et d'éthique médicale.

Les professions essentielles concernées en premier ?

Jugeant qu'«une telle obligation ne pourra être instaurée que de façon progressive», elle recommande de rendre tout d'abord «exigible» la vaccination dans toute une série de catégories, à commencer par les professions essentielles (enseignants, professions de santé, police et fonction publique en général, services d'approvisionnement en alimentation, eau, énergie, argent liquide et matériel informatique).

L'académie estime qu'il faudrait également appliquer cette obligation aux «activités professionnelles comportant un contact avec le public» (commerces, restauration, hôtellerie, établissements culturels et sportifs), «en préalable à toutes les activités comportant déplacements ou rassemblements» (voyages internationaux, cures thermales, événements associatifs), aux étudiants «avant la rentrée universitaire 2021» et aux donneurs de sang.

Elle ajoute que «la vaccination contre le Sars-CoV-2 aux adolescents et aux enfants devrait être envisagée dès que les protocoles vaccinaux seront homologués dans ces tranches d'âge», en dépit du fait que «la Covid-19 est généralement bénigne dans le jeune âge», car cette extension est «nécessaire pour l'acquisition d'une immunité collective». En France, les vaccins protégeant contre 11 maladies sont obligatoires chez les nourrissons.


- Le carnet de rappel sera obligatoire à l'entrée des bars, restaurants et salles de sport - Le Figaro/AFP 25 mai 2021

À partir du 9 juin, le gouvernement va encourager l'usage de l'application TousAntiCovid Signal pour scanner des «QR Codes» à l'entrée de ces établissements.

À partir du 9 juin, il sera possible d'aller au restaurant, et pas seulement en terrasse. Les salles seront ouvertes avec une jauge à 50%. Mais que l'on soit dedans ou dehors, il faudra se plier aux nouvelles règles sanitaires. À la distanciation sociale et au port du masque va s'ajouter le «carnet de rappel numérique». Son utilisation sera rendue obligatoire par un décret qui sera publié d'ici au 9 juin.

Ce nouveau fait penser au carnet de contact, qui avait été mis en place dans les restaurants à l'automne dernier. Sous le nom de «carnet de rappel numérique» se cache en fait une double réalité. Les clients des bars, restaurants, salles de sport - et probablement aussi ceux des casinos - auront toujours la possibilité de laisser leur nom et numéro de téléphone par écrit, sur un bon vieux cahier. Mais le gouvernement préfère mettre en avant la version numérique de la solution, qui repose sur un «QR Code». Le Figaro/AFP 25 mai 2021


Aveu. La peur comme instrument pour manipuler les masses, les convaincre, puis les forcer à se vacciner.

Crise du covid : les scientifiques britanniques admettent avoir utilisé la peur pour aider leur gouvernement à contrôler la population Par Francesca de Villasmundo (Médias-Presse-Info 17 mai 2021) - Mondialisation.ca, 19 mai 2021

Le très politiquement correct The Telegraph n’a pas peur de lancer le pavé dans la marre. Dans son édition du 14 mai dernier, il donne la parole aux membres du groupe scientifique du comportement en temps de covid afin qu’ils puissent « exprimer leurs regrets » concernant « les méthodes contraires à l’éthique » et « totalitaires » utilisées par le gouvernement de Boris Johnson.

Dans un long article The Telegraph révèle que des « scientifiques du comité ( SPI-B ) qui a encouragé l’utilisation de la peur pour contrôler le comportement des gens pendant la pandémie de covid ont admis que leur travail était ‘’contraire à l’éthique‘’ et ‘’totalitaire‘’ ».

Le SPI-B est l’un des sous-comités qui conseille le Groupe consultatif scientifique pour les urgences (Sage), dirigé par Sir Patrick Vallance, le conseiller scientifique en chef de Boris Johnson.

C’est dans un livre de Laura Dodsworth qui a passé un an à enquêter sur les tactiques gouvernementales intitulé A State of Fear (Un état de peur), traitant du rôle de la psychologie dans la réponse du gouvernement britannique au covid-19, que ces scientifiques ont fait part de leurs regrets.

«Le SPI-B, relate The Telegraph, a averti en mars de l’année dernière que les ministres devaient augmenter ‘’le niveau perçu de menace personnelle‘’ de Covid-19 car ‘’un nombre substantiel de personnes ne se sentent toujours pas suffisamment menacées personnellement‘’. Gavin Morgan, un psychologue de l’équipe, a déclaré : ‘’De toute évidence, utiliser la peur comme moyen de contrôle n’est pas éthique. Utiliser la peur sent le totalitarisme. Ce n’est pas une position éthique pour aucun gouvernement moderne. Par nature, je suis une personne optimiste, mais tout cela m’a donné une vision plus pessimiste des gens.‘’ »

Et The Telegraph de continuer ces révélations qui décrivent un régime en marche vers le totalitarisme :

« Un autre scientifique du SPI-B a également rapporté à madame Dodworth : ‘’En mars [2020], le gouvernement était très préoccupé par le consentement et il pensait que les gens ne voudraient pas être enfermés. Il y a eu des discussions sur la nécessité de la peur pour encourager le consentement, et des décisions ont été prises sur la manière d’augmenter la peur. La façon dont nous avons utilisé la peur est dystopique. L’utilisation de la peur a été définitivement discutable sur le plan éthique. Cela a été comme une expérience étrange. En fin de compte, cela s’est retourné contre eux parce que les gens sont devenus trop effrayés.‘’

Un autre membre du SPI-B a déclaré : ‘’On pourrait appeler cette psychologie ‘le contrôle de l’esprit’. C’est ce que nous faisons… il est clair que nous essayons de le faire de manière positive, mais cela a été utilisé de manière néfaste dans le passé.‘’

L’un d’eux a averti que ‘’les gens utilisent la pandémie pour s’emparer du pouvoir et imposer des choses qui autrement ne se passeraient pas … Nous devons faire très attention à l’autoritarisme qui s’installe.‘’

(…)

Outre les avertissements manifestes sur le danger du virus, le gouvernement a été accusé de nourrir le public avec un régime continu de mauvaises nouvelles, telles que les décès et les hospitalisations, sans jamais remettre les chiffres en contexte avec les informations sur le nombre de personnes rétablies, ou si le nombre quotidien de morts est supérieur ou inférieur aux moyennes saisonnières.

Un autre membre du SPI-B a déclaré avoir été ‘’abasourdi par la militarisation de la psychologie comportementale‘’ pendant la pandémie, et que ‘’les psychologues n’ont pas semblé remarquer quand cela a cessé d’être altruiste et est devenu manipulateur. Ils ont trop de pouvoir et cela les enivre.‘’

Steve Baker, vice-président du Covid Recovery Group of Tory MPs, (membre des députés travailliste, ndlr de MPI) a déclaré : ‘’S’il est vrai que l’État a pris la décision de terrifier le public pour qu’il se conforme aux règles, cela soulève des questions extrêmement sérieuses sur le type de société que nous voulons devenir.‘’ ‘’Si nous sommes vraiment honnêtes, est-ce que je crains que la politique gouvernementale d’aujourd’hui ne joue dans les racines du totalitarisme ? Oui, bien sûr que c’est ça.‘’ »

L’article britannique précise en outre que « les ministres ont été accusés à plusieurs reprises d’avoir intensifié la menace de la pandémie pour justifier les verrouillages et contraindre le public à les respecter, une affirmation qui sera examinée par la prochaine enquête publique sur la réponse à la pandémie. »

Ces informations proviennent du Royaume-Uni mais correspondent tout-à-fait à la manipulation psychologique par la peur qu’a acté le gouvernement de Macron, Veran and Co.


Le ministère de la Vérité vous offre cette perle made in USA.

La désinformation surgit au milieu de la calamité du COVID-19 en Inde - fr24news.com 14 mai 2021

NEW DELHI (AP) – L’homme de la vidéo WhatsApp dit qu’il l’a vu fonctionner lui-même: quelques gouttes de jus de citron dans le nez guérissent le COVID-19.

«Si vous pratiquez ce que je vais dire avec foi, vous serez libéré de la couronne en cinq secondes», dit l’homme, vêtu de vêtements religieux traditionnels. «Ce citron vous protégera du virus comme un vaccin.»

Faux remèdes. Des histoires terrifiantes sur les effets secondaires des vaccins. Des affirmations sans fondement selon lesquelles les musulmans propagent le virus. Alimentés par l’angoisse, le désespoir et la méfiance à l’égard du gouvernement, les rumeurs et les canulars se répandent de bouche à oreille et sur les réseaux sociaux en Inde, aggravant la crise humanitaire du pays. (La méfiance à l’égard du gouvernement, ils ne digèrent pas. Elle serait plutôt salutaire ou une question de vie ou de mort parfois. - LVOG)

«La panique généralisée a conduit à une pléthore de désinformation», a déclaré Rahul Namboori, co-fondateur de Fact Crescendo, une organisation indépendante de vérification des faits en Inde. (Qu'il nous soit permis d'en douter fortement ! - LVOG)

Bien que des traitements tels que le jus de citron puissent sembler inoffensifs, de telles allégations peuvent avoir des conséquences mortelles si elles amènent les gens à ne pas se faire vacciner ou à ignorer d’autres directives. (Tout ce qui amène "les gens à ne pas se faire vacciner", cela les emmerde vraiment, dont on n'hurlera pas avec les loups ou plutôt les vautours. - LVOG)

En janvier, le Premier ministre Narendra Modi a déclaré que l’Inde avait «sauvé l’humanité d’un grand désastre en maîtrisant efficacement la couronne». La vie a commencé à reprendre, tout comme la participation aux matchs de cricket, pèlerinages religieux et rassemblements politiques pour le parti nationaliste hindou de Modi.

Quatre mois plus tard, les cas et les décès ont explosé, le déploiement du vaccin dans le pays a faibli et la colère et la méfiance du public ont augmenté. (En voilà un crime, ils vaccinent et les décès explosent, mais qui sont les criminels, sinon ceux qui ont poussé la population à se vacciner au lieu de traiter avec les médicaments qui sont efficaces. - LVOG)

«Toutes les théories de propagande, de désinformation et de complot que j’ai vues ces dernières semaines ont été très, très politiques», a déclaré Sumitra Badrinathan, politologue à l’Université de Pennsylvanie qui étudie la désinformation en Inde. «Certaines personnes l’utilisent pour critiquer le gouvernement, tandis que d’autres l’utilisent pour le soutenir.» (Un truisme, un lieu commun, que dal, du vent, ils sont désarmés face au rejet massif dont les autorités politiques, médiatiques et sanitaires font l'objet. - LVOG)

La méfiance à l’égard des vaccins et des soins de santé occidentaux est également à l’origine de la désinformation sur les traitements factices ainsi que sur les allégations concernant les remèdes traditionnels. (Pas de salut en dehors de leur saloperie de vaccins ! - LVOG)

Satyanarayan Prasad a vu la vidéo sur le jus de citron et y a cru. Le résident de l’État d’Uttar Pradesh, âgé de 51 ans, se méfie de la médecine moderne et a une théorie sur les raisons pour lesquelles les experts de la santé de son pays demandent des vaccins.

«Si le gouvernement approuve les gouttes de citron comme remède, les … roupies qu’ils ont dépensées en vaccins seront gaspillées», a déclaré Prasad.

Vijay Sankeshwar, un homme d’affaires de premier plan et ancien politicien, a répété l’affirmation concernant le jus de citron, affirmant que deux gouttes dans les narines augmenteraient les niveaux d’oxygène dans le corps.

Bien que la vitamine C soit essentielle à la santé humaine et à l’immunité, il n’y a aucune preuve que la consommation de citrons combattra le coronavirus. (J'ai 8 citronniers dans mon jardin et ils se portent bien et nous aussi, merci ! - LVOG)

La revendication s’étend également à la diaspora indienne.

«Ils ont cette chose que si vous buvez de l’eau citronnée tous les jours, vous n’allez pas être affecté par le virus», a déclaré Emma Sachdev, une résidente de Clinton, dans le New Jersey, dont la famille élargie vit en Inde.

Sachdev a déclaré que plusieurs proches ont été infectés, mais continuent de bafouer les règles de distanciation sociale, pensant qu’une visite au temple les protégera.

L’Inde a également connu les mêmes types de désinformation sur les vaccins et les effets secondaires des vaccins que dans le monde. (Décidément, cela leur reste bloqué au fond de la gorge, s'ils pouvaient en crever étouffés ! - LVOG)

Le mois dernier, le populaire acteur tamoul Vivek est décédé deux jours après avoir reçu sa vaccination contre le COVID-19. L’hôpital où il est décédé a déclaré que Vivek avait une maladie cardiaque avancée, mais sa mort a été saisie par les opposants au vaccin comme preuve que le gouvernement cache des effets secondaires.

Une grande partie de la désinformation circule sur WhatsApp, qui compte plus de 400 millions d’utilisateurs en Inde. Contrairement à des sites plus ouverts comme Facebook ou Twitter, WhatsApp – qui appartient à Facebook – est une plate-forme cryptée qui permet aux utilisateurs d’échanger des messages en privé. (Cela les emmerde cette liberté, il faut la supprimer d'urgence. - LVOG)

Les mauvaises informations en ligne «peuvent provenir d’un voisin sans méfiance qui n’essaie pas de causer du tort», a déclaré Badrinathan, chercheur à l’Université de Pennsylvanie. «Les nouveaux utilisateurs d’Internet peuvent même ne pas se rendre compte que l’information est fausse. Tout le concept de désinformation est nouveau pour eux. (Pas vraiment, ils savent parfaitement que la corruption est omniprésente à tous les étages de la société, et que les médias ne sont pas épargnés par cette pandémie criminelle. - LVOG)

Les canulars diffusés en ligne ont eu des résultats mortels en 2018, lorsqu’au moins 20 personnes ont été tuées par des foules enflammées par des articles sur de supposés gangs de kidnappeurs d’enfants. (Pas besoin d'aller chercher si loin, les films indiens sont plein d'histoires de lynchages réalisés par des villageois déchaînés. - LVOG)

WhatsApp a déclaré dans un communiqué qu’il s’efforçait de limiter les contenus trompeurs ou dangereux en travaillant avec des organismes de santé publique tels que l’Organisation mondiale de la santé et des organisations de vérification des faits. La plate-forme a également ajouté des garanties limitant la diffusion des messages en chaîne et dirigeant les utilisateurs vers des informations en ligne précises. (C'est-à-dire dont la ligne éditoriale est conforme à celle de l'OMS sous influence de l'oligarchie. - LVOG)

Le service permet également aux utilisateurs en Inde et dans d’autres pays d’utiliser plus facilement son service pour trouver des informations sur les vaccinations.

«De fausses déclarations peuvent décourager les gens de se faire vacciner, de demander l’aide d’un médecin ou de prendre le virus au sérieux», a déclaré Namboori de Fact Crescendo. «Les enjeux n’ont jamais été aussi élevés.» (Tout ce qui peut "décourager les gens de se faire vacciner" doit être combattu sans relâche par n'importe quel moyen, tel était le message. Vaccinez-vous et mourez en paix ! - LVOG)

Klepper a rapporté de Providence, l’écrivain de RI Associated Press Mallika Sen a contribué à ce rapport depuis Los Angeles. fr24news.com 14 mai 2021

https://www.fr24news.com/fr/a/2021/05/la-desinformation-surgit-au-milieu-de-la-calamite-du-covid-19-en-inde.html

Sans rire, voilà les publicités frauduleuses qui figuraient en dessous de cet article, comment devenir riche :

- Chennai Man Found Rs 58,60000.00 In His Bank Account & You Can Too

- A Girl From Chennai Has Become Rich Using This Method

- Born Between 1965-1990? Get 1 Cr Term Plan @ ?490/Month*

- Earn Money Simply! Trading Strategy For Housewives In India


- Il est vraiment intéressant de regarder les chiffres d’évolution de la covid 19 en Inde. (covid19india.org)

On peut noter la différence saisissante d’évolution entre 2 états:

– Uttar Pradesh, 200 millions d’habitants, Ivermectine officiellement reconnue comme traitement précoce de la covid.

Courbe de cas confirmés en baisse constante: 37944 cas le 25 avril, 3894 cas le 24 mai

Courbe des décès 222 le 25 avril, 153 le 24 mai

– Tamil Nadu, 78 millions d’habitants, pas de reconnaissance de l’intérêt de l’ivermectine comme traitement précoce

Courbe des cas confirmés: 14842 le 25 avril, 34867 le 24 mai.

Courbe des décès: 208 le 25 avril, 404 le 24 mai.

Va t’on encore longtemps pouvoir fermer les yeux à propos des traitements précoces ?


- La grande majorité des médecins ne vous a pas écouté Dr Maudrux ; ils n’ont pas écouté davantage les Pr Raoult, Perronne, Montagnier et autres. Tant pis pour eux et pour leurs patients. Ce sont les stats officielles au 24/05/2021 :

95% des professionnels de santé ont reçu au moins 1 dose.

66% sont entièrement vaccinés.

https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/article/le-tableau-de-bord-de-la-vaccination


- “…4000 signalements pour les quatre premiers mois de l’année 2021… C’est du jamais vu au Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) de Toulouse, qui recueille les déclarations d’effets indésirables des médicaments, avant de faire remonter ses observations à l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM).

“La hausse est considérable, c’est cinq fois plus que l’an passé à la même période. Nous sommes déjà submergés en temps normal. Là, autant dire que nous le sommes encore plus et à moyens constants”, ironise le professeur Jean-Louis Montastruc, directeur du CRPV et membre de l’Académie nationale de médecine.”

“Hémophilie, hypertension, paralysie faciale…et bien sûr thromboses

Parmi les signalements graves, le CRPV a ainsi dû mener des investigations sur des cas d’hémophilie, d’attaques cardiaques, d’hypertension artérielle ou encore de paralysie faciale. “La grande nouveauté spécifique à la campagne de vaccination, ce sont bien sûr les cas de thromboses veineuses qui ont beaucoup fait parler”, ajoute l’expert en pharmacologie.

Hormis ces cas précis imputés au vaccin AstraZeneca, les déclarations traitées par le centre régional de pharmacovigilance de Toulouse ne font pas état d’un vaccin plus propice à générer des effets secondaires qu’un autre. Étant le plus prescrit, le vaccin Pfizer est à l’origine d’une grande majorité des signalements enregistrés, loin devant l’AstraZeneca, puis le Moderna et enfin le Janssen, dernier des vaccins autorisés en France.” le journal toulousain


- Au sujet de la Fluvoxamine, Article du 3 Mai dernier :

https://secure.medicalletter.org/w1623d

Cet article précise qu’on attend pour la Fluvoxamine la publication des résultats d’un essai clinique de grande ampleur qui se terminerait en septembre. Cependant les essais et les constations déjà faites au sujet de ce médicament indiquent qu’il devrait, lui aussi, faire l’objet d’une recommandation d’urgence si on avait, par exemple, le souci de réduire le nombre de gens qui ont besoin d’être hospitalisés pour cause de Covid-19.

Par exemple une étude de cohorte prospective a été menée lors d’une épidémie massive de COVID-19 chez 113 employés qui partageaient un espace de vie sur une piste de courses de chevaux en Californie en novembre et décembre 2020. Les personnes atteintes d’une maladie documentée se sont vu proposer de la fluvoxamine (dose de charge de 50 à 100 mg, Puis 50 mg deux fois par jour pendant 14 jours). À 14 jours, des symptômes résiduels n’étaient présents chez aucun des 65 patients qui ont accepté le traitement avec ce médicament, mais étaient présents chez 29 des 48 patients qui ont refusé le traitement; Parmi ceux qui ont refusé le traitement par fluvoxamine, 6 ont été hospitalisés, 2 ont été intubés et un est décédé.

Je note que dans le cas d’une absence de traitement du Covid on a ici 6 sur 48 patients (12,5%) qui doivent être hospitalisés contre 0 sur sur 65 dans le cas d’un traitement avec la fluvoxamine.


- Covid : l’effet miracle de l’Ivermectine au Mexique

https://infodujour.fr/societe/49268-covid-leffet-miracle-de-livermectine-au-mexique


- A ce propos, je vous conseille le visionnage et pourquoi pas l’enregistrement de la prochaine émission de “Cash Investigation” en avant première (dispo depuis jeudi dernier) qui sera diffusée le 20/05/2021. Les quelques 30 dernières minutes sont édifiantes. Intéressez-vous à la Sté IQVIA, US d’origine et sa filiale France. Vous y apprendrez les liens avec 10 000 pharmacies en France, souvent malgré eux et la finalité de ces remontées avec la collusion bien volontaire de notre cher Président!

La boucle est bouclée! Et on comprend mieux, de fait pourquoi certains pharmaciens et et quelques regroupements professionnels du secteur ont voulu s’ériger en censeurs, refusant de délivrer des prescriptions, ce qui leur est interdit!

https://www.france.tv/france-2/cash-investigation/2450927-nos-donnees-personnelles-valent-de-l-or.html


- L’indignation s’étend contre les empêcheurs de soigner.

Un long réquisitoire du Dr Pierre Kory contre les agissements de l’OMS pour éliminer l’IVM des recommandations :

‘Literally criminal…’ dit un article qui résume sa dernière intervention:

https://www.worldtribune.com/literally-criminal-suppressing-data-on-ivermectin-cost-half-a-million-lives-doctor-charges/

La vidéo est ici :

https://www.bitchute.com/video/NzFgo7zN2CA6/ [à la minute 41 il parle de la France et de… devinez]

et dans une méta-étude un chercheur de l’EHESS montre que les pays ayant utilisé l’HCQ s’en tirent mieux :

“We find major differences in death rates, with countries using antimalarial drugs faring better than those which do not.”

https://www.longdom.org/open-access/national-consumption-of-antimalarial-drugs-and-covid19-deaths-dynamics-an-econometric-study-58486.html?fbclid=IwAR0ZyWOJwv23p_jLCTKRme6CfAlcbgfZ4nCdA39tXzrwfcr8duvSRvH4MM8

L’imposture va s’effondrer. La vérité vaincra.


- Quand l’ancien directeur de la propriété intellectuelle chez Gilead défend l’Ivermectine, c’est savoureux. Évidemment, Brian Rémy n’est plus en poste à ce jour.

https://twitter.com/MaxDelvallee/status/1397915983059193861

https://www.thedesertreview.com/opinion/letters_to_editor/is-ivermectin-the-new-penicillin/article_b6b7afd8-bd77-11eb-8259-af11e3c83aea.html


- En INDE traduction partie du 2ème lien ci dessus.

Alors que les États indiens qui utilisent l’Ivermectine continuent de s’écarter, en termes de cas et de décès, des États qui l’interdisent, l’expérience naturelle illustre de manière décisive le pouvoir de l’Ivermectine.

Les cas à Delhi, où l’utilisation de l’Ivermectin a commencé le 20 avril, sont passés de 28 395 à seulement 2 260 le 22 mai. Cela représente une baisse stupéfiante de 92 %. De même, les cas en Uttar Pradesh sont passés de 37 944 le 24 avril à 5 964 le 22 mai, soit une baisse de 84 %.

Delhi et l’Uttar Pradesh ont suivi les recommandations de l’All India Institute of Medical Sciences (AIIMS) publiées le 20 avril 2021, qui préconisaient l’administration de 0,2 mg d’Ivermectin par kg de poids corporel pendant trois jours. Cela revient à 15 mg par jour pour une personne de 150 livres ou 18 mg par jour pour un individu de 200 livres.

Les trois autres États indiens qui l’ont adopté sont également en baisse. Goa est passé de 4 195 à 1 647, l’Uttarakhand de 9 624 à 2 903 et le Karnataka de 50 112 à 31 183. Goa a adopté une politique préventive de prévention massive à l’Ivermectine pour l’ensemble de la population adulte de plus de 18 ans à une dose de 12 mg par jour pendant cinq jours.

Entre-temps, le Tamil Nadu a annoncé le 14 mai qu’il interdisait l’ivermectine en faveur du Remdesivir, un produit politiquement correct. En conséquence, les cas du Tamil Nadu ont augmenté au cours de la même période, du 20 avril au 22 mai, de 10 986 à 35 873, soit plus qu’un triplement.

Bien que Big Pharma et Big Media se soient démenés pour essayer, ils ne peuvent pas expliquer cette expérience naturelle. Comme je l’avais prédit le 12 mai, ils vont d’abord affirmer que “les mesures de confinement ont fonctionné”. Le problème, c’est que le Tamil Nadu est en lockdown strict depuis des semaines, car les cas n’ont fait qu’augmenter. Le verrouillage n’a donc pas fonctionné.

L’argument suivant est qu'”il y a eu un déplacement des zones urbaines très peuplées comme Delhi et Mumbai” vers l’arrière-pays, comme le Tamil Nadu. Le gros problème est que l’État voisin, le Karnataka, est tout aussi rural et que ses cas diminuent sous Ivermectine.

L’Uttar Pradesh est situé près de l’Himalaya et dans le nord non urbanisé où les cas ont diminué de 84 % avec l’Ivermectin. L’Uttarakhand est encore plus rural et situé dans l’Himalaya, à côté du Népal. Ses infections ont diminué de 70% avec l’Ivermectine.

Leur argument final manque de preuves. Il s’agissait essentiellement d’une tentative de dénigrer l’Ivermectin en l’associant à un autre médicament. Ils ont tenté d’associer injustement l’hydroxychloroquine (HCQ) à l’Ivermectine. Alors que l’HCQ est devenue une cible des médias, des scientifiques comme le Dr George Fareed savent qu’elle est efficace contre le COVID-19, surtout dans les premiers stades.


- DE DÉCOUVERTE EN DÉCOUVERTE ! Merci la crise, elle nous permet d’apprendre.

https://www.1jour1actu.com/?s=covid Deux vidéos à voir absolument !

France TV continue sa désinformation et le bourrage ce crâne, maintenant envers les gamins, sur Youtube qui veille au grain. Ils devraient leur offrir des sucettes s’ils répondent bien.

https://www.youtube.com/watch?v=kWa_t6nqcsg

ICI la perle…. HEC, EDHEC, ESSEC: le livre noir des grandes écoles, une enquête de Mediapart…. Vous avez des question à propos de la crise covid, vous avez les réponses: à force de se reproduire entre eux depuis des générations, ils sont devenus des dégénérés…. qui nous commandent, même pas capables de s’en rendre compte et de rectifier les dérives, On en a maintenant un copié collé de cela tous les jours, dans toutes les administrations. (rares doivent être ceux qui n’en n’ont pas gardé des séquelles.

Vous pourriez presque y apprendre que Mme Untel, ex Mademoiselle X, pardon, je n’ai pas fait exprès pour le x..mais finalement c’est ce qui convient, a été tel jour au plus haut de la cotation des meilleures baiseuses, dommage, les photos sont floutées dans la vidéo, mais en réalité ce n’était pas le cas, et leur noms étaient publiés, (je ne plaisante pas, visionnez!) vous avez encore mieux, le nombre de ceux qui sont “passés dessus”…euh… vous comprenez? eh bien ce sont eux qui font les lois maintenant. …. Ici, c’est un forum d’adultes, heureusement !

Ceci ce n’est qu’un bout des découvertes que vous ferez .


- Je regardais le conférence de Mexico. le traducteur est maintenant actif sur la vidéo. https://aristeguinoticias.com/1405/mexico/continua-en-semaforo-amarillo-la-cdmx-aumentan-horario-en-restaurantes-y-aforo-en-gimnasios/

A 15:56 et 34:40 celui qui a conduit l’étude ivermectine avec groupe placebo parle de 220.000 sujets. Mais certains ont été éliminés pour situations ambigues (j’imagine des placebos, par exemple, qui prenaient déjà de l’ivermectine chez eux).

Je ne mets pas la main sur l’étude d’origine et vais être occupé.


- « Le 22 janvier 2021, la maire de Mexico, Claudia Scheinbaum, a tenu une conférence de presse télévisée en direct au cours de laquelle elle a évoqué les résultats positifs de la distribution d’ivermectine effectuée en décembre (diminution de 75% des hospitalisations). Après le communiqué de presse, les kits ont été mis à la disposition de tous dans tout le Mexique et les résultats de l’utilisation de l’ivermectine à l’échelle nationale ont été suivis. Étonnamment, après la distribution massive d’ivermectine, tous les indicateurs du COVID au Mexique se sont améliorés. Pendant 18 semaines, les cas de COVID, les hospitalisations et les décès n’ont cessé de diminuer et, le 14 mai, le maire a tenu une autre conférence de presse télévisée pour faire part des résultats positifs de cette campagne de plusieurs mois.

Ce qui est étonnant, cependant, c’est que les médias mexicains n’ont pas fait état de ce résultat stupéfiant. Ils ont continué à faire état du nombre de décès excessifs survenus avant l’intervention à l’ivermectine – et aucun n’a couvert la situation actuelle de diminution des cas et des décès grâce à l’intervention à grande échelle à l’ivermectine. «

https://trialsitenews.com/widespread-distribution-of-ivermectin-proves-effective-in-mexico-against-covid-19/?utm_source=Contextly&utm_medium=ChannelEmail&utm_campaign=Ivermectin&utm_content=Notification


- A partager avant que ça ne disparaisse : Xavier Azalbert, compte personnel @xazalbert

Un haut responsable du ministère israélien de la Santé a déclaré que le lien hautement plausible entre le vaccin et la myocardite chez les jeunes adultes.

Intérêt du vaccin pour les enfants? La vaccination des enfants doit être interrompue immédiatement partout dans le monde.

https://twitter.com/ohanasteve/status/1397280902556835840


- Me Joseph explique sa plainte contre le président du Conseil de l’Ordre des Médecins

Le président du Conseil national de l’Ordre, a délibérément et volontairement, conduit des milliers de patients à la mort.

Il s’est donc rendu complice d’un assassinat collectif par fournitures d’instructions, de directives et de menaces. (art. 221-3 du Code Pénal). Lorsque l’on regarde quelqu’un se noyer sans rien faire, l’on est coupable d’omission de porter secours. Mais si l’on empêche les secours d’intervenir, l’on devient un meurtrier.

https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/me-joseph-explique-sa-plainte-contre-president-du-conseil-de-lordre-medecins?fbclid=IwAR3qQelXv9h2dY6-xgJ0_GxfueCE7oFSCCGVOCpbYkso_sEaFIoDHM6unVU


- Belle petite expérience personnelle.

Je m’étais mis sous Ivermectine protocole préventif J1 J7 J30 à 18 mg et ce depuis le 29 Octobre 2020. J’ai stoppé ma prophylaxie le 28 02 2021 car je voyais peu de patients qui avaient des symptômes évocateurs.et pratiquement aucun tests positifs

Je ne me suis pas fait vacciner, j’ai le COVID guéri en 24 heures de traitement par Ivermectine + Zinc + Azithromycine.( c’est vraiment scandaleux que nos autorités dénigrent ce traitement, alors qu’il y a des preuves mondiales) https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/05/12/ivermectine-recours-gracieux-aupres-du-ministre/

Autotesté positif Dimanche matin suite contact patient mercredi 12 05 gestes barrières, port de masque et gants pour l’examen , dans la nuit de Dimanche à lundi T° 39 céphalées importantes, courbatures importantes toux Test PCR positif , Ce matin T° 36°3 plus de céphalées plus de mal de tète, plus de fatigue (j’ai tondu ma Grande Pelouse). Saturation au plus bas lundi matin 89%

Ce matin 98%

Je suis à l’isolement jusqu’au 26 si mes symptômes ne sont plus présents d’ici là..

Je ne suis pas contre la diffusion de ce témoignage par le Dr Maudrux à l’intention de Mme Costagliola.

Qui répondra circulez il n’y a rien à voir tellement ces gens sont de mauvaise foi.

J’aimerais aussi qu’en tant que grande épidémiologiste et statisticienne elle nous dise combien de morts aura fait la Evidence Based NON Médecine prônée par les autorités de santé OMS NHS, EMA (la plus corrompue) l’ANSM.

Combien de morts auront évité les utilisateurs des produits bon marché repositionnés. Hydroxy chloroquine, Ivermectine etc…Non EVIDENCE BASED MEDECINE déniées par les autorités de santé OMS NHS, EMA (la plus corrompue) l’ANSM.


- Un médicament israélien garantit l’efficacité dans les cas graves de covid-19. 10.02.2021 – par Henrique Cymerman, correspondant du SIC au Moyen-Orient.

Le médicament, qui est inhalé, a été testé chez 30 patients gravement malades. 29 ont été libérés en moins de cinq jours. Israël a annoncé un médicament qui montre une efficacité contre la covid-19 chez les patients considérés comme sévères. Le médecin israélien Nadir Arber a terminé avec succès un essai clinique de phase 1 avec un traitement pour le covid-19, un médicament, Exo-CD24, appliqué en inhalant quelques minutes pendant cinq jours. Le nouveau produit à base d’exosomes enrichis en CD24 est administré directement dans les poumons. L’objectif est de mettre fin à la tempête de cytokines causée par une infection à coronavirus. Il a été appliqué à 30 patients covid, le plus grand sans pouvoir de parole et avec des difficultés respiratoires.

De tous les patients, il y en a un qui a mis plus de temps à se rétablir. Cependant, 29 ont récupéré leurs forces et dans les trois à cinq jours ils sont rentrés chez eux. L’hôpital Ichilov a préparé un rapport sur les patients étudiés.

Il a été renvoyé au ministère de la Santé pour être réglementé.

https://sicnoticias.pt/especiais/coronavirus/2021-02-10-Medicamento-israelita-garante-eficacia-em-casos-graves-de-covid-19

Que signifie EXO-CD24 ? – 8 février 2021 – Erica Davies

EXO-CD24 signifie exosomes, qui sont de minuscules matériaux de support nécessaires aux fonctions intercellulaires, et délivre une protéine nommée CD24 aux poumons. Le médicament expérimental inhalé a fait le tour ces derniers temps en raison des promesses qu’il montre, car un essai de phase I a montré qu’il guérissait la plupart des patients COVID en seulement 3 à 5 jours.

Comment fonctionne l’EXO-CD24

Le médicament révolutionnaire développé au centre médical Ichilov de Tel Aviv a guéri un certain nombre de 30 cas de COVID-19 allant de modérés à graves au cours d’un essai clinique de phase I. Le médicament qui a été développé pendant six mois à l’hôpital est administré directement dans les poumons – la zone où il combat la « tempête de cytokines » – une réaction excessive du système immunitaire au virus COVID-19 dans lequel il attaque les cellules saines – qui peut éventuellement entraîner la mort.

«Le nouveau composé est inhalé une fois par jour pendant quelques minutes, pendant cinq jours», a déclaré le professeur Nadir Arber, le chercheur principal. Un chercheur de l’équipe d’Arber, le Dr Shirap Shapira, a ajouté que le médicament est basé sur des exosomes et est enrichi en protéine CD24, qui est une protéine qui joue un rôle important dans la régulation du système immunitaire.

https://www.drugwatcher.org/what-does-exo-cd24-stand-for/


- En Inde, à Mexico, dans certains états brésiliens notamment et au Texas (personne ne l’a rappelé) quand une vive augmentation des contaminations est constatée l’ivermectine est utilisée et l’épidémie chute drastiquement dans les 10 jours qui suivent . ..

Résumons la politique de Macron et de Véran en ce qui concerne la gestion du Covid :

1. On ne soigne pas et ils sanctionnent les médecins qui traitent (serment d”Hypocrate)

2. Ils préfèrent vacciner toute la population avec 1 vaccin expérimental dont personne ne peut certifier les résultats (puisqu’il faut généralement 7 à 10 ans d’études pour confirmer l’efficacité d’un vaccin) en nous le contraignant (pass sanitaire)

3. Malgré toutes les études qui confirment l’inefficacité de protection des masques en extérieur (contamination estimée à 0.10 % pour éviter le 0 % !)

Macron et Véran nous l’oblige à le porter en extérieur jusqu’à fin juin !

Juste criminel, non ?


- Kit Covid-19, distribués gratuitement par le Ministère de la santé publique aux personnes possiblement positives au Guatemala, contenant : « Ivermectine + Azithromycine + Ibuprofène + Zinc + vitamoine D + micro-aspirine + paracétamol »

https://twitter.com/UnCitoy33442019/status/1395399723025117188


- 18-05-2021 – Kit Knightly (traduction)

— Le Center for Disease Control (CDC) des États-Unis modifie ses pratiques d’enregistrement des données et de test du « Covid19 » afin de donner l’impression que les « vaccins » expérimentaux de thérapie génique sont efficaces pour prévenir la maladie présumée.

– L’astuce consiste à signaler ce qu’ils appellent des « infections par rupture » – c’est-à-dire des personnes qui sont entièrement « vaccinées » contre l’infection par Sars-Cov-2, mais qui sont quand même infectées.

– Tests faussement positifs : Le test PCR non fiable peut être manipulé pour obtenir un nombre élevé de faux positifs en modifiant le seuil de cycle (Ct).

Nombre de cas gonflé : La définition incroyablement large des « cas Covid », utilisée partout dans le monde, répertorie toute personne qui reçoit un test positif comme « cas Covid19 », même si elle n’a jamais éprouvé de symptômes.

– Sans ces deux politiques, il n’y aurait jamais eu de pandémie appréciable du tout, et maintenant le CDC a adopté deux changements de politique qui signifient qu’ils ne s’appliquent plus aux personnes vaccinées.

– Premièrement, ils abaissent leur valeur Ct lorsqu’ils testent des échantillons provenant d’« infections par rupture » suspectées. Extrait des instructions du CDC destinées aux autorités sanitaires de l’État sur la gestion des « infections de rupture possibles » (téléchargées sur leur site Web fin avril) : Pour les cas avec une valeur de seuil (Ct) de cycle de RT-PCR connue, ne soumettre que des échantillons avec une valeur de Ct = 28 au CDC pour séquençage. (Le séquençage n’est pas possible avec des valeurs Ct plus élevées.) Tout au long de la pandémie, les valeurs Ct supérieures à 35 ont été la norme. Les laboratoires exécutaient autant de cycles que nécessaire pour obtenir un résultat positif, bien que les experts aient averti que cela était inutile (même Fauci lui-même a dit que tout ce qui dépassait 35 cycles n’avait aucun sens).

– Mais MAINTENANT, et uniquement pour les personnes entièrement vaccinées, le CDC n’acceptera que les échantillons obtenus à partir de 28 cycles ou moins. Cela ne peut être qu’une décision délibérée afin de réduire le nombre d’« infections par rupture » officiellement enregistrées.

– Deuxièmement, les infections asymptomatiques ou légères ne seront plus enregistrées comme « cas de covid ». Depuis leur site Web : « À compter du 1er mai 2021, les CDC sont passés de la surveillance de tous les cas de rupture vaccinale signalés à se concentrer sur l’identification et l’enquête uniquement sur les cas hospitalisés ou mortels, quelle qu’en soit la cause. Ce changement contribuera à maximiser la qualité des données recueillies sur les cas de la plus grande importance clinique et de santé publique. Les décomptes de cas précédents, qui ont été mis à jour pour la dernière fois le 26 avril 2021, sont disponibles à titre indicatif uniquement et ne seront pas mis à jour à l’avenir. Juste comme ça, être asymptomatique – ou n’avoir que des symptômes mineurs – ne comptera plus comme un « cas de Covid » mais uniquement si vous avez été vacciné !

– Pour être clair : si ces nouvelles politiques avaient été l’approche globale de « Covid » depuis décembre 2019, il n’y aurait jamais eu de pandémie du tout.

– Si vous les appliquez uniquement aux vaccinés, mais que vous gardez les anciennes règles pour les non vaccinés, le seul résultat possible peut être que les registres officiels montrent que « Covid » est beaucoup plus répandu chez ces derniers que chez les premiers. Il s’agit d’une politique conçue pour gonfler continuellement un chiffre et minimiser systématiquement l’autre.

https://off-guardian.org/2021/05/18/how-the-cdc-is-manipulating-data-to-prop-up-vaccine-effectiveness/


- Article du 21 Mai 2021 : “Comment l’Uttar Pradesh a inversé la tendance dans la lutte contre Covid-19”

https://www.hindustantimes.com/india-news/how-uttar-pradesh-turned-the-tide-in-fight-against-covid19-101621590095721.html

“L’État le plus peuplé d’Inde, l’Uttar Pradesh, était l’un des États gravement touchés par la deuxième vague de la maladie à coronavirus (Covid-19). Lorsque l’infection a commencé à faire des ravages dans tout le pays, l’État a également vu son volume augmenter rapidement.

Mais le gouvernement de Yogi Adityanath a adopté des mesures agressives pour freiner la propagation du Covid-19 dans l’État. Sa stratégie de «Traçage, test, suivi et traitement» a conduit à une réduction de 68% du nombre de cas de Covid-19 par rapport au pic de 2,10 lakh le 23 avril. Selon les données du gouvernement de l’État, le taux de positivité est descendu à 2,67 pour cent contre 22 pour cent en avril, qui est l’un des plus bas du pays. Les données du gouvernement ont également montré que le taux de recouvrement dans l’État est de 92,5 pour cent.

Le gouvernement a également lancé un dépistage porte-à-porte dans environ 97 000 villages afin de surveiller la propagation de l’infection dans les zones rurales. Plus d’un test de lakh Covid-19 est effectué quotidiennement dans les villages.” (tout nouveau testé positif se voyant remettre un kit médical incluant l’ivermectine).

L’efficacité de cette stratégie commence aussi à se voir dans les statistiques de mortalité liée au Covid de l’Uttar Pradesh qui sont en baisse significative alors que pour l’Inde prise globalement elle demeure sur des plus hauts. Il n’y a, en effet, pas encore de réduction significative de la mortalité liée à une nouvelle variante du Covid pour l’Inde dans son ensemble comme on peut le constater avec cette courbe :

https://i.imgur.com/Kkiy4Zr.png

En Uttar Pradesh j’ai noté un pic de 372 décès le 7 Mai (à peu près date à laquelle le porte à porte a été commencé). 14 jours plus tard le 21 Mai on enregistre 172 décès. La baisse commence à être significative quoique la mortalité se situe encore encore très au dessus de qu’elle était avant la crise. Mais on est sur le bon chemin. Dans quelques semaines la crise pourrait être à peu près complètement résolue en Uttar Pradesh.

https://i.imgur.com/PMGL8hm.png


- Nux vomica 5ch

Sulfur5ch

5granules de tube matin midi et soir 2jours avant,le jour et 2 jours après la vaccination +

Chèvrefeuille TM 40 gouttes matin et soir

Préconise par Nadia Volf


- témoignage d’un père ayant perdu son fils de 41 ans après vaccination

https://youtu.be/Sx5tHe08AXA


- https://twitter.com/L_oranaise_/status/1396404035293523971

27 ans, décédée d’hémorragie cérébrale après Astra.

https://profidecatholica.com/2021/05/24/stephanie-dubois-27-ans-decede-apres-la-vaccination-astra-zeneca/


- Pass sanitaire : les vaccins russe et chinois non reconnus en Europe - 24 mai 2021 Par Karyl Ait Kaci Ali :

– Le Pass sanitaire européen pour les voyages ne fonctionnera pas avec le vaccin russe Spoutnik V, utilisé en Hongrie, ou le vaccin chinois Sinovac, a déclaré le secrétaire d’Etat en charge des Affaires européennes Clément Beaune.

– Les ressortissants des pays européens qui utilisent ou utiliseront les vaccins russes Spoutnik V ou chinois Sinovac ne pourront pas intégrer leurs preuves de vaccination dans le Pass sanitaire pour entrer en France cet été. C’est ce qu’a assuré – Clément Beaune, secrétaire d’Etat en charge des Affaires européennes, sur BFM et RMC ce lundi 24 mai, expliquant que seuls “les vaccins autorisés par l’Agence européenne des médicaments” seraient reconnus par le Pass sanitaire.

– La Hongrie notamment utilise le vaccin russe. Pour pénétrer en France ou dans un autre pays de l’Union européenne (UE), les ressortissants hongrois vaccinés au Spoutnik V devront logiquement produire le résultat d’un test PCR négatif.

– À l’inverse, le secrétaire d’Etat a précisé qu’à partir du 1er juillet, date d’entrée en vigueur du Pass sanitaire dans les 27 pays de l’UE, les personnes vaccinées avec Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen pourront circuler sur le continent sans avoir à effectuer de tests PCR.

Actuellement, la plupart des pays européens demandent des résultats négatifs de tests PCR aux personnes souhaitant entrer sur leur territoire, même si elles sont vaccinées. Une situation qui prendra fin en juillet donc.

https://www.cnetfrance.fr/news/pass-sanitaire-les-vaccins-russe-et-chinois-non-reconnus-en-europe-39923197.htm

– Au-delà de la mise en valeur des vaccins provisoirement autorisés par l’Agence européenne des médicaments (EMA), le Secrétaire d’État français en charge des Affaires européennes reconnaît ce jour que les vaccins tiers seront écartés dans le cadre du Pass sanitaire : « Il n’est pas question pour nous d’accepter qu’on arrive en France avec un vaccin dont on n’est pas sûr de la protection », a indiqué le Secrétaire d’État, ajoutant même : « le vaccin, dans ce cas précis, ne suffira pas, que l’on vienne de Chine, du Chili, de Hongrie même, au sein de l’Europe ».

– Que l’on soit pour ou contre la vaccination Covid-19, la question se pose de savoir pourquoi un Pass sanitaire permettrait de privilégier tels ou tels vaccins : la revendication d’une meilleure protection pour les vaccins autorisés par l’EMA se heurte au fait que leurs études cliniques ne seront achevées, au mieux, qu’en 2022.


- Une vidéo qui s’impose : Jean-Domninique Michel à l’IHU de Marseille.

https://www.youtube.com/watch?v=WUkcsSnVzl0

Trop sérieux et précis pour être toléré par la Doxa ?


Au Tamil Nadu, mauvaise surprise en sortant à 11h, tout est fermé (hormis les pharmacies), y compris les magasins d'alimentation, des barrages et des flics partout.

J'ai contourné (en scooter) le barrage situé sur l'axe principal menant à Pondichéry en empruntant une petite route, et bonne surprise, personne au checkpoint situé à l'entrée du Territoire de Pondichéry. Tous les petits magasins (fermeture à 12 heures) situés en face de l'hôpital Jipmer étaient ouverts et j'ai rempli mes deux gros sacs à provision. A peu près personne, le calme plat, il n'y avait même pas un seul client à la principale pharmacie.

En revanche, dans la commune située près de chez moi, c'est la foule, les salles d'attente des médecins sont si bondées qu'elles empiètent sur la chaussée, j'ignore ce qu'ils fabriquent et je n'ai pas eu la curiosité de leur demander. Quel monde de dingues !




CINQUIEME PARTIE. NOTES POLITIQUES

Totalitarisme. Tous les prétextes sont bons pour adopter de nouvelles mesures ou lois liberticides ou répressives.

L'Assemblée vote la loi "justice" dans un contexte sécuritaire tendu - Reuters 25 mai 2021

Un rassemblement parisien très politique, en présence du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, lié aux récentes attaques mortelles du brigadier Eric Masson à Avignon et de Stéphanie Monfermé à Rambouillet.

Dans ce contexte, ont été ajoutés au projet de loi une peine de sûreté de 30 ans à destination des condamnés à perpétuité pour un crime contre un policier ou un gendarme, la fin des rappels à la loi jugés inefficaces et la limitation des réductions de peine pour les agresseurs de membres des forces de l'ordre.

Affaire Halimi : le Sénat adopte une proposition de loi pour réformer l’irresponsabilité pénale - publicsenat.fr 26 mai 2021

« Dans le cas Halimi, si notre loi avait été votée, il y aurait eu un procès où l’auteur aurait reconnu les faits et présenté ses excuses aux victimes comme il l’a fait devant la chambre d’instruction. Mais il aurait probablement été déclaré irresponsable de la même façon. Les victimes, elles, auraient été reconnues publiquement et la Cour aurait pu rappeler publiquement que l’antisémitisme est pénalement répréhensible », a exposé la sénatrice centriste, Dominique Vérien.

Pour le groupe PS, le « statut quo » n’est pas possible.

« Les prises d’alcool et de drogues ne sont pas nécessairement fautives », fait valoir Éliane Assassi, la présidente du groupe communiste.

Le sénateur écologiste, Guy Benarroche a fait adopter un amendement permettant au juge du fond de prononcer, en complément de cette hospitalisation, une mesure de sûreté d’obligation de soins pouvant aller jusqu’à 20 ans. publicsenat.fr 26 mai 2021

Trafic de drogue: Darmanin annonce une amende de 135 euros pour les squatteurs de halls d'immeubles - BFMTV 24 mai 2021

Gérald Darmanin a annoncé la création d'une nouvelle amende pour les guetteurs ou les squatteurs de halls d'immeuble. Interrogé par France Bleu Provence, le ministre de l'Intérieur a précisé que ce nouveau dispositif juridique entrera en vigueur au mois d'octobre.

"Les policiers auront la possibilité de mettre une amende de 135 euros pour une personne qui occupe un hall d'immeuble. Aujourd'hui, il est très difficile de constituer ce délit. C'est une pierre supplémentaire dans le jardin des trafiquants", a estimé le ministre.

Face aux difficultés pour caractériser ce délit, Gérald Darmanin a expliqué que les forces de l'ordre pourraient s'appuyer sur les caméras de vidéosurveillance, les caméras-piétons que vont recevoir à partir de juillet tous les gendarmes et policiers mais aussi sur les constats et témoignages, évoquant par exemple les "gens qui crient parce que la police arrive".

"Il faut continuer et cela mettra beaucoup de temps, on ne résout pas cette question en quelques semaines et en quelques mois", a-t-il souligné. BFMTV 24 mai 2021

- Le Parlement adopte définitivement le «pass sanitaire» et la sortie progressive de l'état d'urgence - RT 27 mai 2021

Le «pass sanitaire» subordonnera l'accès aux grands événements, plus de 1 000 personnes selon la promesse du gouvernement, à la présentation d'un résultat négatif de dépistage du virus, d'un justificatif de vaccination, ou encore d'une attestation de rétablissement après une contamination. RT 27 mai 2021

- Bars, restaurants, salles de sport : les clients devront obligatoirement signaler leur présence - RT 26 mai 2021

A compter du 9 juin, les clients des bars et restaurants devront signaler leur présence afin d'être prévenus d'une éventuelle contamination. Ces signalements seront faits sur papier ou avec la fonctionnalité «Signal» de l'application TousAntiCovid.

Le gouvernement français s'apprête à publier un décret pour rendre obligatoire le signalement de sa présence dans un restaurant, un bar ou une salle de sport dont les services en intérieur vont rouvrir à compter du 9 juin. Dans un documentpublié sur le site du ministère de l’Economie et des Finances, l’Etat cible notamment «les établissements présentant un risque potentiel de contamination à la Covid-19 où le port du masque n’est pas possible en permanence».

Pour signaler leur présence, les utilisateurs auront deux possibilités : l'utilisation de l'application TousAntiCovid (disponible sur iOS et Android) qui intégrera une nouvelle fonctionnalité (la fonctionnalité «Signal») permettant de scanner le QR Code affiché à l'entrée de l'établissement ou l'usage d’un cahier de rappel qui sera mis à la disposition des clients. S'ils optent pour le format papier, ils devront laisser leurs coordonnées afin d’être prévenus en cas d'éventuelle contamination dans le lieu qu'ils auront fréquenté.

En plus du «carnet de rappel», l'application TousAntiCovid servira de «pass sanitaire» en attestant que son détenteur a été vacciné contre le Covid-19, qu'il a été récemment testé négatif ou encore qu’il est rétabli après avoir contracté la maladie. RT 26 mai 2021


Le Great reset. A qui profite le crime ? Une mystification en nourrit une autre.

Parc éolien au large de la Bretagne : "C'est vital", défend Barbara Pompili - Europe1 25 mai 2021

Le gouvernement a récemment donné son feu vert à la construction d’un vaste parc éolien flottant de 130 km2 au large de Belle-Île, au sud de la Bretagne. Cette décision a provoqué la colère des habitants et des pêcheurs locaux, qui dénoncent la laideur du projet et ses conséquences environnementales, notamment sur la biodiversité. Mais Barbara Pompili ne veut rien lâcher. "Le développement de l’éolien, c’est vital. Nous avons besoin de développer les énergies renouvelables dans notre pays", a martelé la ministre de la Transition écologique mardi sur Europe 1.

Barbara Pompili a aussi répondu aux critiques selon lesquels les habitants n'auraient pas été consultés. "On tient compte de l'avis des gens, notamment par des débats publics, par des consultations où on rencontre les différents acteurs", a assuré la ministre. "A la fin, c'est l'Etat qui décide. "Il y a une décision qui est prise par des responsables politiques, mais après de nombreuses consultations", a-t-elle insisté. Europe1 25 mai 2021


Le Great reset. A qui profite le crime ? Suivez la piste de l'argent.

Résultats en baisse, dividendes en hausse : le bug du CAC 40 - franceinter.fr 27 avril 2021

L’Observatoire des multinationales - qui fait un travail de veille assez critique sur le CAC 40 - publie une étude sur les dividendes qui devraient être versés aux actionnaires cette année. Ils repartent à la hausse alors même que les bénéfices baissent fortement.

Le capitalisme défie les lois de la gravité et du bon sens ! La croissance a été en chute libre l’an dernier. L’Etat a dû dépenser des centaines de milliards d’euros pour soutenir l’économie. Et la Banque centrale européenne a tout fait pour que les taux d’intérêt soient le plus bas possible.

Toutes les entreprises ont profité de ces dispositifs, mais leurs résultats ont plongé quand même. Et de beaucoup : -55% pour le CAC 40. On s’attendait donc à ce que les dividendes suivent le même chemin.

Eh bien c’est exactement l’inverse qui se produit : ils sont en hausse. Et très nettement. L’Observatoire des Multinationales parle de 51 milliards d’euros sur le point d’être distribués aux actionnaires.

C’est beaucoup plus que l’an dernier ?

22% de plus. Il faut reconnaître que l’an dernier à la même période, on était tellement dans le brouillard et dans le chômage partiel que beaucoup de grands groupes avaient réduit voire supprimé leurs dividendes. Cette année, c’est encore ce que font les banques, à qui les autorités n’ont pas laissé le choix, ou quelques sociétés comme Accor, Renault ou Air France, en forte perte.

Mais la plupart des autres vont rémunérer leurs actionnaires comme en 2019, une année record.

Certaines ont même décidé de racheter des actions, ce qui fait monter le cours de Bourse. C’est comme si elles versaient un super dividende.

Le plus étonnant, c’est que les entreprises du CAC versent plus de dividendes qu’elles ne font de profit : 51 milliards d’euros de dividendes contre 37 milliards de bénéfice.

Comment c’est possible ? Une entreprise peut distribuer plus que ce qu’elle gagne ?

Une PME, non, mais une entreprise du CAC 40, oui. Prenez l’exemple de Total: l’an dernier, il a affiché une perte de 7,6 milliards, mais il verse un dividende de 7,2 milliards. Engie fait pareil.

Ces sociétés puisent dans leur trésorerie ou empruntent à 0% pour payer leurs actionnaires. C’est là qu’on voit combien le système est déréglé. La BCE maintient les taux à zéro pour encourager les entreprises à investir et muscler le tissu industriel européen. Mais elles n’en font rien.

Car elles n’ont pas assez de projets d’investissement. Et c’est triste. Prenez Sanofi. Si le groupe avait trouvé un vaccin contre le Covid il aurait peut-être construit une nouvelle usine. Au lieu de cela, il rend 4,8 milliards à ces actionnaires. Pareil pour PSA-Fiat… On peut en citer d’autres. Ce choix du dividende plutôt que de l’investissement est donc plus qu’inquiétant pour notre économie. franceinter.fr 27 avril 2021

LVOG - Votre économie, celle du CAC40, pas la nôtre, ces soi-disant "opposants au système" sont à sa solde en réalité. Lire plus loin.

Allô Bercy ? Abreuvé d’aides publiques, le CAC40 continue à gâter ses actionnaires et détruire des emplois - multinationales.org 26 mai 2021

Après avoir montré que 100% du CAC40 bénéficie d’aides publiques et qu’il verse de manière agrégée 51 milliards d’euros à ses actionnaires (+22%), soit l’équivalent de 140% de ses profits en 2020, l’Observatoire des multinationales révèle dans un nouveau rapport comment les grands groupes français profitent de l’absence de vraies conditions au soutien apporté par les pouvoirs publics pour supprimer des emplois et sacrifier les besoins du "monde d’après" aux intérêts court-termistes des marchés financiers.

Le gouvernement a débloqué des aides publiques massives pour soutenir le secteur privé face à la crise sanitaire, dont les grandes entreprises du CAC40 ont largement bénéficié. Malgré les demandes qui émanaient de toute part, il s’est obstinément refusé à assujettir ces aides à des véritables conditions sociales, environnementales et fiscales, notamment en matière de versement de dividendes, de protection de l’emploi et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le rapport Allô Bercy ? Pas d’aides publiques aux grandes entreprises sans conditions, que nous publions dans le cadre de notre campagne de financement participatif #AlloBercy, dresse le tableau - malheureusement peu réjouissant - des conséquences de ce refus.

En voici les principaux enseignements :

Des aides publiques massives qui profitent aux très grandes entreprises

100% du CAC40 a bénéficié d’aides publiques massives à l’occasion de la crise du Covid-19 - y compris certains groupes qui persistent à prétendre le contraire.

La France a consacré 155 milliards d’euros supplémentaires, s’ajoutant aux aides déjà existantes de l’ordre de 150 milliards, à soutenir les entreprises en 2020. C’est le record en Europe.

La transparence sur ces aides publiques est très limitée, de sorte qu’il est impossible de dire combien exactement chaque groupe a reçu.

Seulement six groupes du CAC40 affichent une perte pour 2020. Dix groupes affichent des profits supérieurs à 2 milliards d’euros, dont certains ont été largement soutenus par les pouvoirs publics.

Le CAC40 a déclaré 20 millions d’euros de dépenses de lobbying pour 2020, dont plus d’un tiers pour obtenir des aides publiques ou des dérégulations.

Le CAC40 priorise plus que jamais les dividendes

Avant la crise sanitaire, le CAC40 s’apprêtait à verser la somme record de 64,7 milliards d’euros à ses actionnaires. Malgré les appels à la modération, les deux tiers du CAC40 avaient maintenu le versement de leurs dividendes. Ce sont finalement 42 milliards qui avaient été versés aux actionnaires.

Un an plus tard, quand bien même l’épidémie n’est pas finie, les dividendes du CAC40 repartent à la hausse, avec près de 51 milliards de versements aux actionnaires.

Cela représente presque 140% des bénéfices cumulés du CAC40 en 2020. Autrement dit, le CAC40 a consacré tous ses profits et puisé dans sa trésorerie pour rémunérer ses actionnaires.

Le premier bénéficiaire de ces dividendes est BlackRock avec 1,7 milliard d’euros, devant l’État français et le groupe Arnault.

La plupart des aides publiques n’ont été assorties d’aucune condition relative au versement de dividendes. 80% des groupes du CAC40 ayant recours au chômage partiel ont versé un dividende en 2020 et/ou 2021.

Les aides publiques ne protègent pas l’emploi

Le CAC40 a annoncé 62500 suppressions d’emplois dans le monde depuis le début de la crise sanitaire, dont près de la moitié en France. Une partie de ces suppressions est encore à venir.

Si certaines entreprises du secteur numérique ont connu une forte augmentation de leurs effectifs en 2020, la plupart ont supprimé des emplois. 7 groupes du CAC40 ont supprimé plus de 5000 emplois l’année dernière.

Certaines des entreprises les plus soutenues (Renault, Air France, Safran) sont aussi celles qui suppriment le plus d’emplois. 7 des 10 des plus gros bénéficiaires de prêts garantis par l’Etat, dont Renault et Air France, ont supprimé des emplois.

Climat, rémunérations patronales, fiscalité : les aides publiques n’ont pas encouragé des pratiques plus vertueuses

Le gouvernement a systématiquement opposé son veto à toute forme de condition climatique aux aides aux entreprises, même si certains secteurs particulièrement problématiques (automobile, aérien) ont été au centre de l’attention. Parallèlement, le CAC40 s’est opposé aux changements concrets proposés par la Convention citoyenne pour le climat.

Aucune véritable condition n’a été posée en matière d’optimisation fiscale. Certains groupes du CAC40 les plus abreuvés d’argent public sont aussi les plus présents dans les paradis fiscaux.

7 dirigeants du CAC40 ont vu leur rémunération augmenter en 2020 malgré la crise sanitaire. Carlos Tavares (PSA) refuse encore de révéler sa rémunération en 2020. François-Henri Pinault (Kering) cache l’essentiel de sa rémunération (12 millions d’euros) sous prétexte que cette somme est versée en 2021.

Au-delà des effets d’annonce du printemps 2020 sur la réduction de leur rémunération par solidarité, les dirigeants du CAC40 n’ont en réalité diminué leur rémunération que de 8% en moyenne. Dix patrons du CAC40 n’ont pris aucune initiative de réduction de leur rémunération. multinationales.org 26 mai 2021


C'est quoi l'association Alter-médias (aussi éditrice de Basta! et du Portail des médias libre), l'Observatoire des multinationales ?

Des "experts" autoproclamés, en quoi au juste ? Corporatisme.

- Un pôle d'expertise reconnue dans la lutte contre les abus des multinationales

L'ADN de l'Observatoire des multinationales, c'est : l'investigation, l'analyse et la veille citoyenne sur les grands groupes et les enjeux de démocratie économique. Il est porté par l'association Alter-médias (aussi éditrice de Basta! et du Portail des médias libres).

Suivez la piste de leur financement

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/allo-bercy

- KissKissBankBank est une plateforme de financement participatif régulée par les autorités françaises. Immatriculation : 14007218

Financement identique aux filiales liées à l'oligarchie financière.

L'Observatoire des multinationales est financé à hauteur de 46,3% par des fondations d'intérêt général (sic!) et 50,8 % par des dons (re-sic!), 1,5% par des fonds publics à la presse, soit au total 98,6%.

- KissKissBankBank & Co est agent de l’institution financière MANGOPAY SA.

Domicilié dans un paradis fiscal !

Mangopay, une start-up destinée aux entrepreneurs.

- Développez votre business grâce à Mangopay.

https://www.mangopay.com/fr/

Adresse : 2 Avenue Amélie, L-1125 Luxembourg

Et que trouve-t-on parmi leurs partenaires ?

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/allo-bercy

- Cet effort, nous le menons aussi au niveau européen avec nos partenaires du réseau ENCO.

On va s'apercevoir que ENCO est le pilier de cette organisation aux multiples ramifications.

Qu'est-ce que le réseau ENCO (European Network of Corporate Observatories) ?

https://corpwatchers.eu/fr/a-propos-d-enco

- ENCO (European Network of Corporate Observatories) est un réseau de médias et d’organisations de la société civile de différents pays d’Europe qui se consacrent à enquêter et informer sur les entreprises multinationales et leur pouvoir.

- L’objectif du réseau ENCO est d’apporter aux citoyens, à la société civile, aux médias et aux décideurs les informations dont ils ont besoin sur les impacts et les stratégies des grandes entreprises, ainsi que des outils pour aller plus loin, afin de renforcer le débat démocratique et de servir le plaidoyer de la société civile et les mobilisations citoyennes, à travers la publication et la diffusion d’articles et de rapports.

Qui y figure-t-il ?

https://corpwatchers.eu/?lang=en

Corporate Europe Observatory (CEO)

https://corporateeurope.org/en/who-we-are

Et qui finance notamment ce partenaire de l'Observatoire des multinationales ? La crême de l'oligarchie financière : Soros et Rockefeller.

- The Open Society Foundations were set up in 1979 by George Soros. “The Open Society Initiative for Europe aims to contribute to more vibrant and legitimate democracies in the European Union by supporting the activists and civil society organizations confronting Europe’s many challenges.”

- The Rockefeller Brothers Fund "advances social change that contributes to a more just, sustainable, and peaceful world."

Leur slogan : Help us stay independent : Aidez-nous à rester indépendant ! Bref, ce sont des manipulateurs.

Maintenant vous aurez compris pourquoi la ligne éditorialiste de l'Observatoire des multinationales est corporatiste, réactionnaire. Ne jamais se fier aux apparences trompeuses, aux bonnes ou généreuses intentions. Contentez-vous des données qu'ils fournissent, de préférence en les vérifiant.


Leur humanisme est la politesse... des néonazis.

- Avion détourné au Bélarus: l'ONU demande la libération immédiate de l'opposant - BFMTV 25 mai 2021

- Avion détourné : l'UE va fermer son espace aérien aux avions biélorusses - Europe1 25 mai 2021

Réunis en sommet, les 27 Etats membres de l'Union européenne ont décidé lundi de fermer l'espace aérien de l'UE aux avions biélorusses, pour sanctionner le régime d'Alexandre Loukachenko après le détournement d'un avion de ligne. Europe1 25 mai 2021

- Air France suspend ses vols au-dessus de la Biélorussie - Reuters 25 mai 2021

Les deux poids, deux mesures de l’affaire Pratassevitch - Réseau Voltaire 25 mai 2021

Le président états-unien Joe Biden et les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne ont vivement condamné l’arrestation du journaliste Raman Pratassevitch en Biélorussie.

L’avion de Ryanair qui, traversant l’espace aérien biélorusse, le transportait de Grèce en Lituanie le 23 mai 2021, a été contraint de se poser à Minsk après une fausse alerte à la bombe. Le jeune homme a alors été arrêté pour avoir incité aux manifestations de l’an dernier.

Dans son communiqué, l’Union européenne « demande à l’Organisation de l’aviation civile internationale d’enquêter d’urgence sur cet incident sans précédent et inadmissible » et annonce de nouvelles sanctions contre des responsables biélorusses et pour isoler ce pays.

Or, le 3 juillet 2013, l’Union européenne contraignait l’avion présidentiel de Bolivie, transportant le président en exercice Evo Morales, à atterrir à Vienne (Autriche) sous peine d’être abattu. L’UE entendait le perquisitionner et arrêter Edward Snowden que les États-Unis croyaient être à bord. Ce type d’incident n’est donc pas « sans précédent et inadmissible » d’un point de vue de l’UE.

À l’époque le vice-président des États-Unis était Joe Biden, aujourd’hui président. Il avait personnellement menacé divers États qui se proposaient d’héberger le « lanceur d’alerte » Edward Snowden. La porte-parole du secrétariat d’État US était Jen Psaki, aujourd’hui porte-parole de la Maison-Blanche. Elle avait défendu le droit des États-Unis à arrêter ce « traître » et à le condamner. Interrogée sur les deux incidents, elle n’en a plus souvenir.

- « Le Conseil européen sur l’affaire Pratassevitch », Union européenne (Conseil européen), Réseau Voltaire, 24 mai 2021.

https://www.voltairenet.org/article213185.html

- « Joe Biden sur le détournement du vol Ryanair et l’arrestation d’un journaliste au Bélarus », par Joseph R. Biden Jr., Réseau Voltaire, 24 mai 2021.

https://www.voltairenet.org/article213183.html

Le Times évoque le passé de l'opposant biélorusse Protassevitch au bataillon Azov... et se ravise - RT 27 mai 2021

Le quotidien a effacé de l'un de ses articles la mention des liens pourtant documentés entre Roman Protassevitch, interpellé à Minsk le 23 mai, et le bataillon Azov, milice ultranationaliste ukrainienne qu'il a intégrée en 2014 comme reporter.

Une part d'ombre dans le parcours de l'opposant biélorusse Roman Protassevitch ? Au lendemain de son interpellation à Minsk – dénoncée à l'international – le journal britannique The Times a publié le 24 mai un article dans lequel étaient, entre autres, mentionnés les liens du jeune homme avec le bataillon Azov, milice d'extrême droite opérant en Ukraine contre les rebelles de l'est du pays.

Les deux paragraphes sur le sujet ont depuis été supprimés du portrait de l'ancien rédacteur en chef de la chaîne Telegram biélorusse d'opposition Nexta. «En 2014, Protassevitch se serait rendu dans l'est de l'Ukraine, où il a rejoint le bataillon Azov, un groupe d'extrême droite qui a combattu les séparatistes soutenus par la Russie», pouvait-on y lire...

Le bataillon Azov, créé en mai 2014, est rapidement devenu un régiment en septembre de la même année. A l'époque, dans un rapport de l’ONU, le groupe avait été accusé de violation des droits de l’homme ainsi que de pillage et de détention arbitraire en Ukraine. Début juin 2015, le Congrès américain avait même brièvement bloqué toute fourniture d’aide à ce bataillon, le qualifiant de «groupuscule néonazi».

Les liens entre Roman Protassevitch et le bataillon Azov ont été explicités dans une publication sur Telegram d'Andriy Biletsky, le fondateur de la milice, qui a précisé qu'à l'époque, le Biélorusse avait participé comme reporter, et non comme soldat. Et selon Andriy Biletsky, l'opposant biélorusse n'aurait pas fait mystère de ses sympathies pour la cause : «Roman, avec Azov et d'autres unités militaires, s'est battu contre l'occupation de l'Ukraine. Il était avec nous près de Shyrokyne [village dans l'oblast de Donetsk], où il a été blessé. Son arme en tant que journaliste n'était pas une arme à feu, mais les mots.»

Les services de renseignement biélorusses (KGB), commentant l'arrestation de cet opposant, ont d'ailleurs évoqué son passé en tant que membre de ce bataillon. «Il est incontestable que cette personne se conforme pleinement à la définition d'un terroriste, d'un mercenaire, participant aux événements sanglants du tristement célèbre bataillon Azov, associé aux atrocités et aux décès de civils dans le sud-est de l'Ukraine. Et ce ne sont pas seulement nos données et les données de l'enquête, mais aussi des faits présentés dans les médias avec les aveux personnels de Protassevitch», a expliqué le 26 mai Ivan Tertel, le chef du KGB, cité par l'agence de presse Belta. RT 27 mai 2021

LVOG - Pour prendre des photos des crimes abominables commis par cette milice néonazi, il faut une certaine dose de sadisme.


En France, instaurer un régime totalitaire ou néofasciste, ils appellent cela un processus démocratique

Bachar el-Assad vote sous les récriminations des Occidentaux - Réseau Voltaire 26 mai 2021

La Syrie organise, ce 26 mai 2021, une élection présidentielle sur son territoire et dans toutes ses ambassades.

Les États-Unis et leurs alliés ont qualifié cette élection, comme la précédente, de « ni libre, ni juste ». Ils étaient persuadés que les Syriens réfugiés à l’extérieur (principalement au Liban et en Jordanie) étaient opposés à la République (dite « régime de Bachar »). Ils avaient donc exigé que des bureaux de vote soient ouverts à l’étranger. Ceux-ci ont pu voter dès vendredi, sauf en Jordanie où les Syriens sont parqués dans des camps et ne peuvent se déplacer. On a par contre assisté à une vaste migration des Syriens au Liban pour aller voter dans leur ambassade.

Des nervis des Forces libanaises ont attaqué des autobus de Syriens en route pour l’ambassade et ont blessé certains d’entre eux. Leur chef, Samir Geagea a déclaré que les Syriens qui votent pour el-Assad doivent être expulsés du Liban. Le PSNS, célébrant le 20ème anniversaire de la libération de l’occupation israélienne, a alors organisé un défilé para-militaire à Hamra (Beyrouth). Ses militants ont scandé des menaces de mort contre le pro-Israéliens Geagea, qui a porté plainte.

Le Canada a dénoncé le « régime » qui « continue de terroriser son électorat au moyen d’armes chimiques » (sic).

Interrogé dans son bureau de vote, le président sortant, Bachar el-Assad, blasé, s’est amusé des récriminations occidentales. Il a fait remarquer que tous les observateurs présents la dernière fois, comme cette fois-ci, s’accordent au contraire à dire que le scrutin est parfaitement régulier.

Changeant leur fusil d’épaule, les Occidentaux déclarent maintenant que le scrutin, quel qu’il soit, n’est pas acceptable tant qu’une nouvelle Constitution n’aura pas été négociée avec l’opposition qu’ils avaient armé. C’était leur position pendant la guerre, mais l’opposition armée n’existe plus. Réseau Voltaire 26 mai 2021

- Syrie : Bachar el-Assad réélu président avec 95,1% des voix - RT 27 mai 2021

Le président syrien Bachar el-Assad a été réélu pour un mandat de sept ans avec 95,1% des voix, selon des résultats annoncés le soir du 27 mai par le président du Parlement.

Les deux autres candidats qui se présentaient face à lui, Abdallah Salloum Abdallah et Mahmoud Mareï, ont obtenu respectivement 1,5% et 3,3% de voix. Toujours selon Hammoud Sabbagha, 14,2 millions de personnes ont participé au scrutin présidentiel sur les 18,1 millions Syriens qui étaient appelés à voter – soit un taux de participation de 76,64%. RT 27 mai 2021

LVOG - Sans prendre de risque, au regard de ces données on peut affirmer que Bachar el-Assad est le président le mieux élu de la planète...


Le 21 mai 2021

J'ai mis en ligne dans les différentes rubriques les articles d'avril et mai que je n'avais pas eu le temps de publier, ainsi le portail est à jour.

La prochaine causerie plus tard. En attendant vous pouvez suivre mes interventions dans le blog du Dr. Maudrux. Un lecteur a posté le commentaire suivant :

- Vous êtes un des rares sur ce blog à être lucide sur ce qui se passe.

Un autre lecteur :

- Merci pour votre critique argumentée, elle nous force à relativiser et à tenter d’interpréter le plus objectivement possible.

D'autres me descendent, parce qu'ils estiment mon discours trop orienté idéologiquement, normal ou inévitable, c'est rassurant, la démagogie, ce n'est pas vraiment mon truc, vous l'aviez constaté, bravo !

Si vous connaissez un blog ou un forum du mouvement ouvrier aussi sérieux où on peut s'exprimer aussi librement, sans invectives ou insultes, faites-moi signe, mais je crois que c'est peine perdue ! C'est bien triste et très préoccupant de constater un tel néant politique.

Allez, faisons un peu de politique pour changer.

- Appel à manifester "pour les libertés et contre les idées d'extrême droite" le 12 juin - BFMTV/AFP 22 mai 2021

Plusieurs syndicats, partis, associations et médias dont la CGT, Solidaires, Attac, SOS Racisme, le Mrap, L'Humanité, La France Insoumise et le NPA appellent à une "journée nationale de manifestation" le 12 juin "pour les libertés et contre l'extrême droite".

Parmi les partis signataires, Générations, Place Publique, auxquels se sont ajouté par la suite le PCF et EELV. Le PS, qui a publié son propre communiqué exprimant son soutien, participera aux manifestations, a également informé un de ses porte-parole, Pierre Jouvet. BFMTV/AFP 22 mai 2021

Lediapart.fr - Les premiers signataires :

Syndicats : CGT, FSU, Union syndicale Solidaires, Syndicat des Avocats De France, Syndicat de la Magistrature, UNEF (Union nationale des Étudiants de France), UNL (Union nationale des Lycéens), Fidl, MNL (Mouvement national Lycéen), FSE (Fédération Syndicale Etudiante, l’Alternative, Confédération Paysanne, USP (Union Syndicale de la Psychiatrie).

Associations et collectifs : Attac, LDH, FCPE, Fondation Copernic, Oxfam, Alternatiba, Amis de la terre, Résilience commune, DAL, CNL (Confédération nationale du Logement), Emancipation collective, Rencontre des justices, Coexister, MRAP, CRAN, SOS Racisme, comité justice pour ibo QNQF (Quartiers nord, Quartiers forts Marseille) , observatoire contre l’extrême droite, Mrap, association ViSA, Femmes égalité, Collectif National pour les Droits des Femmes, Collectif féministe Les Rosies, Les effronté.e.s, JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) , AFPS, Conseil démocratique Kurde France, FTCR, CRLDHT, UTAC, France Amérique Latine,

Médias : Regards, L’Humanité, Politis, Contretemps, Le Media ;

Organisations politiques : ENSEMBLE !, Génération.s, La France Insoumise, GDS, Nouveaux Démocrates, NPA, Place Publique, les jeunes écologistes, MJCF (Mouvement des Jeunes Communistes), UEC, PEPS, Jeunes Génération.s, Rassemblement Communiste, UCL (Union Communiste Libertaire)

(https://www.appelpourleslibertes.com)

On ne peut pas à la fois porter la muselière et être Charlie, et défendre la liberté d'expression, encore moins la pratiquer, c'est aussi simple que cela.

Alors qu'ils ont soutenu avec zèle pendant plus d'un an l'ensemble des mesures liberticides adoptées par Macron au nom d'une crise sanitaire qui a été fabriquée et entretenue méticuleusement, les voilà qui appellent à manifester "pour les libertés et contre les idées d'extrême droite", tout en continuant de nier l'existence de traitements efficaces en prophylaxie ou pour lutter contre la covid-19 et ses variants, qui dès lors qu'on les prendrait en compte, porterait un coup fatal à l'argumentation en faveur de ces mesures liberticides, et qui plus est, à la nécessité de recourir à la vaccination de la population qui n'a pas non plus la moindre justification scientifique...

Dit autrement, en refusant de dénoncer cette machination ourdie par l'oligarchie financière, ils devaient fatalement en arriver à soutenir ou justifier les mesures liberticides qui en allaient en découler dans la foulée, et c'est ce qui s'est passé dès le mois mars 2020. Une fois pris dans cet engrenage, ils devaient aussi en arriver à justifier la vaccination et le pass sanitaire qui en découlerait également. Autrement dit, le mouvement ouvrier toutes tendances ou tous courants confondus collabore ouvertement quotidiennement avec le régime néofasciste en place, qu'il nous soit permis de nous abstenir.

Il faut bien comprendre qu'en temps normal l'offensive de Macron sur l'ensemble de nos droits et libertés n'aurait pas été possible ou il aurait été compliqué de la mener à bien, mais une fois créé artificiellement un climat de psychose collective ou de terreur parmi la population, tout devenait soudain possible, puisque sous le coup de l'émotion, sous l'emprise de la peur (irrationnelle) ou en présence d'une terrible menace de mort (inexistante) la population serait prête en échange de sa sécurité à adhèrer majoritairement à toutes les mesures liberticides qui lui seraient proposées ou imposées ultérieurement, qu'elle finirait pas réclamer elle-même, dès lors, les conditions étaient réunies pour que Macron pousse son avantage plus loin encore et s'en prenne aux droits sociaux et politiques qui nous restaient, sans rencontrer véritablement de résistance puisqu'il bénéficiait d'un consensus national de l'extrême droite à l'extrême gauche incluse.

Quand on reprend ce processus depuis le départ étape par étape ou qu'on remet chaque élément à sa place, on s'aperçoit qu'il n'a pu se réaliser, uniquement parce que tous les acteurs politiques se sont rangés derrière Macron en entonnant sa rhétorique sur la covid-19 sous couvert de l'absence de traitement. Autrement dit, tout ce qu'ils dénoncent aujoud'hui, ils en partagent la responsabilité avec Macron, ils en ont été les agents, ils en sont les complices.

Alors quelle est la signification politique de cet appel à manifester ?

Si leur motivation n'est pas l'abolition immédiate de toutes les mesures liberticides prises par Macron depuis 14 mois, c'est que forcément elle se situe sur le même terrain, au point d'y retrouver tous les ingrédients de la guerre idéologique et psychologique que mène l'oligarchie contre les masses qu'exprime "l’alliance des libertés, du travail et d’un avenir durable", difficile de faire plus démagogique, c'est la version modernisée de Travail, Famille, Patrie du régime de Vichy. "L’alliance des libertés" consistant à mettre sur le même pied ou plutôt à favoriser les libertés individuelles au détriment des libertés collectives de telle sorte que toutes disparaîtront, on est déjà en plein dedans ; "Le travail", cela ne veut rien dire, sauf peut-être qu'on devrait accepter de travailler sous n'importe quelle condition ; "Un avenir durable", dont le capitalisme serait le garant, puisque de près comme de loin il n'est nulle part question de le remettre en cause, mot d'ordre partagé d'ailleurs par le GIEC et l'OMS tous deux pilotés par l'oligarchie financière et la boucle de l'opportunisme est bouclée.

Rien que la liste des signataires ou des participants à cette manifestation permettait d'en cerner précisément l'orientation réactionnaire sans l'ombre d'un doute, puisqu'il y figure le PS, Générations, Place Publique, EELV, le PCF, Attac, SOS Racisme, le Mrap, la LDH, etc., tous partageant la même idéologie, tous totalement subordonnés au régime, tous antisocialistes, tous ces acteurs sont également responsables de la situation actuelle répétons-le, alors comment voudriez-vous qu'ils la combattent, franchement, un peu de sérieux.

Pour tous ces acteurs politiques de droite qui servent le régime, la question est autant comment se faire passer pour des gens de gauche quand on ne l'est pas, qu'interdire à tous ceux qui ne supportent plus la politique ultra réactionnaire de Macron toute issue politique. A cette fin, ils instrumentalisent l'extrême droite pour le compte de Macron ou l'extrême-centre qui est au pouvoir.

Que signifie dans leur appel : "les propos et actes racistes et sexistes au travail et dans la vie se propagent", sinon qu'ils reprennent les thèmes qui tournent en boucle sur BFMTV, dans Le Monde ou Libération, Le HuffPost, etc. ou que l'on trouve sur la page d'accueil du blog du Forum économique mondial, pour détourner les travailleurs de la lutte des classes, leur véritable objectif. Une preuve supplémentaire.

Quand ils écrivent : "Face à ce climat de haine, raciste et attentatoire aux libertés individuelles et collectives, on est en droit de se demander pourquoi ils se focalisent sur la haine et une nouvelle fois sur le racisme, sinon pour les attiser, car la haine comme le racisme peuvent correspondre à des comportements aussi bien individuels que collectifs. S'il s'agissait de dénoncer des discriminations, pourquoi ne pas commencer par celle qui concernent l'ensemble des masses exploitées et opprimées par une minorité ? Ne serait-elle pas la plus monstrueuse, la plus répandue dans la société, qui consiste à maintenir dans le pauvrété et la précarité des milllions de travailleurs et leurs familles sans que rien ne puisse le justifier, hormis évidemment quand on cautionne le régime en place, et c'est justement parce qu'ils ne tiennnent pas à aller sur ce terrain-là qu'ils agitent la serpillère du racisme qui leur sert de bonne conscience.

Je vous parie que la plupart des militants vont tomber dans le panneau. Ils sont mûrs pour cela, leur niveau théorique est proche de zéro, et cela fait belle lurette qu'eux aussi ils se sont détournés du combat politique sur le terrain du socialisme, j'espère me tromper, mais je ne me fais guère d'illusion, car dans le cas contraire on le saurait où ils auraient eu à coeur de se manifester ici.

Il y en aura pour tout le monde !

Dans son dernier éditorial (La tribune des travailleurs), Daniel Gluckstein nous apprend que nous vivons dans ce "pays qui fut naguère la patrie des droits de l’homme", concession ou concept que Marx brocarda autrefois à juste titre (lire plus bas dans cette page). Gageons qu'il le réhabilitera dans le dos des marxistes dans une des "conférences marxistes de la Tendance communiste internationaliste du POID", ces ges-là osent tout !

Bon week-end.

Défense du marxisme

Le socialisme.

Les deux bases capitalistes sur lesquelles repose le socialisme scientifique. - ( F. Engels -1877)

(Karl Marx par Friedrich Engels - Ecrit en juin 1877, paru dans le Volks-Kalender, Brunswick, 1878. Numérisé par l'encyclopédie de l'Agora.)

Extrait. Marx a inscrit son nom dans l'histoire de la science par de nombreuses et importantes découvertes, dont nous ne citerons ici que les principales.

La première est la révolution accomplie par lui dans la conception de l'histoire mondiale. On considérait auparavant que les raisons dernières de tous les changements historiques doivent être cherchées dans les idées changeantes des hommes et que, de tous les changements historiques, les plus importants, ceux qui dominent toute l'histoire, sont les changements politiques. Mais on ne se demandait pas d'où viennent les idées aux hommes et quelles sont les causes qui déterminent les changements politiques. Seule, la nouvelle école des historiens français et, en partie aussi des historiens anglais en était venue à la conviction que, depuis le Moyen âge au moins, la force motrice, dans l'histoire européenne, était la lutte qui se développait entre la bourgeoisie et la féodalité pour la domination sociale et politique. Mais c'est Marx qui démontra que, jusqu'à nos jours, toute l'histoire est une histoire de luttes de classe, qu'il ne s'agit dans toutes les luttes politiques, multiples et complexes, que de la domination sociale et politique de telle ou telle classe, que pour la classe ancienne il s'agit de maintenir cette domination et pour les classes qui s'élèvent de conquérir le pouvoir.

Mais comment naissent et se maintiennent ces classes. Elles naissent et se maintiennent toujours en vertu des conditions matérielles, tangibles, dans lesquelles une société donnée produit et échange ce qui est nécessaire à la vie. La domination féodale du moyen âge reposait sur l'économie de petites communautés paysannes qui produisaient ellesmêmes presque tous les produits de leur consommation, ignoraient à peu près l'échange et étaient protégées contre l'étranger par la noblesse belliqueuse qui leur conférait une cohésion nationale, ou du moins politique. Lorsque les villes grandirent et qu'il se forma une industrie artisane distincte, qui donna lieu à un commerce d'abord purement national, puis international, la bourgeoisie urbaine se développa et, dans sa lutte contre la noblesse, conquit sa place dans le régime féodal en tant que classe sociale jouissant de droits spéciaux. Mais la découverte de nouveaux pays, à partir du milieu du XVe siècle, fournit à la bourgeoisie un champ d'affaires plus vaste et, par suite, un nouveau stimulant à son industrie. Le métier fut supplanté dans les branches les plus importantes par la manufacture qui, elle-même, après l'invention de la machine à vapeur, au siècle dernier, fut refoulée par la grande industrie. Cette dernière, à son tour, réagit sur le commerce en supplantant dans les pays arriérés l'ancien travail à la main, en créant dans les pays plus développés les moyens actuels de communication, les machines à vapeur, les chemins de fer et le télégraphe électrique.

Ainsi la bourgeoisie concentrait de plus en plus entre ses mains les richesses et la puissance sociales, alors qu'elle resta longtemps encore écartée du pouvoir politique, qui se trouvait entre les mains de la noblesse et de la royauté appuyée sur la noblesse. Mais à un certain degré de développement — en France, par exemple, après la grande Révolution — la bourgeoisie conquit aussi le pouvoir et devint à son tour la classe gouvernante en face du prolétariat et des petits paysans.

De ce point de vue s'expliquent tous les phénomènes historiques — si l'on a une connaissance suffisante de la situation économique de la société, situation que négligent nos spécialistes de l'histoire. Les idées et les croyances de chaque époque s'expliquent également de la façon la plus simple par les conditions de vie économique de cette époque et par les rapportss sociaux et politiques qui en découlent. Ce n'est que grâce à cette conception que l'histoire a été posée pour la première fois sur son véritable terrain. Le fait évident que les hommes, avant tout, mangent, boivent, s'abritent et s'habillent et qu'ils doivent travailler avant de pouvoir lutter pour le pouvoir, s'occuper de politique, de religion et de philosophie, ce fait manifeste, jusqu'à présent complètement négligé, a enfin obtenu droit de cité dans l'histoire.

Pour l'idée socialiste, cette nouvelle conception de l'histoire était extrêmement importante. Il est maintenant démontré que toute l'histoire de l'humanité se meut dans les antagonismes et les luttes de classe, qu'il y a toujours eu des classes dominantes et dominées, exploiteuses et exploitées, et que la grande majorité des hommes a toujours été condamnée à un dur labeur et à une misérable existence. Pourquoi cela? Tout simplement parce qu'à toutes les étapes précédentes du développement de l'humanité la production était encore si faible que l'histoire ne pouvait avancer qu'avec l'existence de ces antagonismes; que seule une petite minorité privilégiée contribuait à la progression historique, tandis que la masse était condamnée à gagner par son travail ses maigres moyens de subsistance et à accroître sans cesse la richesse de la minorité privilégiée.

Mais cette conception de l'histoire, conception qui explique si naturellement et si simplement la domination de classe, expliquée jusque-là par la méchanceté des hommes, conduit aussi à la conviction que, vu le développement formidable atteint actuellement par les forces de production, il ne reste plus aucune raison, tout au moins dans les pays avancés, de diviser les hommes en dominateurs et en dominés, en exploiteurs et en exploités.

La grande bourgeoisie dominante a rempli sa mission historique; non seulement elle n'est plus capable de diriger la société, mais elle est devenue un obstacle au développement de la production, comme le démontrent les crises commerciales, principalement la dernière, et la dépression de l'industrie dans tous les pays. La direction historique est passée au prolétariat, classe qui peut s'affranchir uniquement parce que, en vertu de sa situation sociale, elle anéantit toute domination de classe, toute subordination et toute exploitation. Les forces productrices sociales, qui ont dépassé les capacités de la bourgeoisie, n'attendent que le moment de passer en la possession du prolétariat uni, qui établira un régime permettant à tous les membres de la société de participer non seulement à la production, mais aussi à la répartition et à la gestion des richesses sociales. Grâce à la régularisation rationnelle de toute la production, ce régime pourra élever les forces de production sociales et les produits créés par elles de façon à satisfaire de plus en plus les besoins raisonnables de chacun.

La deuxième découverte importante de Karl Marx est l'explication des rapports du capital et du travail, autrement dit, la démonstration de la façon dont s'accomplit l'exploitation des ouvriers par les capitalistes dans la société actuelle, avec le mode de production capitaliste existant. Depuis que l'économie politique avait établi que seul le travail est la source de toute richesse et de toute valeur, on devait fatalement se demander comment il se fait que le salarié ne reçoive pas toute la valeur produite par son travail et doive en abandonner une partie au capitaliste. C'est en vain que les économistes bourgeois et socialistes s'efforcèrent de donner une réponse strictement scientifique à cette question jusqu'au moment où Marx en apporta la solution. Le mode de production capitaliste actuel implique l'existence de deux classes sociales: d'un côté, les capitalistes, qui possèdent les instruments nécessaires à la production et à l'existence; de l'autre, les prolétaires, qui ne possèdent rien et sont obligés, pour vivre, de vendre leur seule marchandise: leur force de travail. Mais la valeur d'une marchandise quelconque est déterminée par la quantité de travail socialement nécessaire pour la production et le renouvellement de cette marchandise; par suite, la valeur de la force de travail d'un homme moyen pendant un jour, un mois, une année, est déterminée par la quantité de produits nécessaires à l'entretien de l'ouvrier pendant un jour, un mois, une année. Admettons que les produits nécessaires à un ouvrier pour un jour exigent six heures de travail, ou, ce qui revient au même, que le travail qui y est incorporé représente une durée de six heures. Dans ce cas, la valeur de la force de travail pour un jour s'exprimera par la somme d'argent nécessitant également six heures pour être produite. Admettons maintenant que le capitaliste qui occupe notre ouvrier lui paie cette somme, c'està- dire la valeur totale de sa force de travail. Si l'ouvrier travaillait actuellement six heures par jour pour le capitaliste, il rembourserait complètement au capitaliste la dépense effectuée par ce dernier: six heures de travail pour une somme valant six heures de travail. Mais alors il ne resterait rien dans la poche du capitaliste. Celui-ci, évidemment, raisonne tout autrement: j'ai acheté, dit-il, la force de travail de cet ouvrier non pas pour six heures, mais pour toute une journée. Par suite, il oblige l'ouvrier à travailler, suivant les circonstances, 8, 10, 12, 14 heures, et même davantage, de sorte que le produit des heures qui suivent la sixième heure de travail est le produit d'un travail impayé et s'en va dans la poche du capitaliste. Ainsi l'ouvrier au service du capitaliste non seulement rend à ce dernier la valeur qu'il en a reçue pour sa force de travail, mais produit encore une plus-value que le capitaliste commence par s'approprier et qui ensuite, en vertu de lois économiques déterminées, se répartit dans toute la classe capitaliste et forme la principale source d'où découlera la rente foncière, l'intérêt, l'accumulation capitaliste, en un mot toutes les richesses consommées et accumulées par les classes parasites.

Ainsi, il a été démontré que les richesses acquises par les capitalistes actuels proviennent de l'expropriation d'un travail d'autrui impayé, tout comme celles des propriétaires d'esclaves ou des seigneurs féodaux qui exploitaient le travail des serfs, et que toutes ces formes d'exploitation ne se distinguent que par la manière et les moyens employés pour s'approprier le travail d'autrui. Par suite, les classes possédantes ne peuvent plus arguer hypocritement que le Droit, la Justice, l'Egalité des droits et des devoirs, l'Harmonie générale des intérêts règnent dans l'ordre social actuel. La société bourgeoise d'aujourd'hui, comme les sociétés antérieures, est une forme gigantesque d'exploitation de l'immense majorité du peuple par une minorité infime, qui ne cesse en outre de diminuer.

C'est sur ces deux bases capitalistes que repose le socialisme scientifique contemporain.

Marx par Engels au format pdf

Défense du marxisme

L’attitude de la bourgeoisie à l’égard du prolétariat.

La situation de la classe ouvrière en Angleterre (F. Engels -1845)

Je n'ai jamais vu une classe si profondément immorale, si incurablement pourrie et intérieurement rongée d'égoïsme, si incapable du moindre progrès que la bourgeoisie anglaise, et j'entends par là surtout la bourgeoisie proprement dite, singulièrement la bourgeoisie libérale, qui veut abroger les lois sur les grains. Pour elle il n'existe rien au monde qui ne soit là pour l'argent, sans l'excepter elle-même, car elle ne vit que pour gagner de l'argent et pour rien d'autre, elle ne connaît pas d'autre félicité que de faire une rapide fortune, pas d'autre souffrance que de perdre de l'argent 477. Avec une telle rapacité et une telle cupidité il est impossible qu'il existe un sentiment, une idée humaine qui ne soient souillés. Certes, ces bourgeois anglais sont de bons époux et de bons pères de famille, ils ont aussi toutes sortes de « vertus privées » comme on dit, et, dans les rapports de la vie courante, ils semblent tout aussi respectables et corrects que tous les autres bourgeois; même dans les affaires, on peut mieux traiter avec eux qu'avec les Allemands; ils ne marchandent et n'ergotent pas tant que nos épiciers, mais qu'importe tout cela ? En dernier ressort, le seul facteur décisif reste l'intérêt particulier et spécialement la volonté de gagner de l'argent. Un jour je pénétrai dans Manchester avec un de ces bourgeois et discutai avec lui de la construction déplorable, malsaine, de l'état épouvantable des quartiers ouvriers et déclarai n'avoir jamais vu une ville aussi mal bâtie. L'homme m'écouta calmement et au coin de la rue où il me quitta, il déclara : « And yet, there is a great deal of money made here. » (Et malgré tout, on gagne ici énormément d'argent.) « Au revoir, Monsieur! » Le bourgeois se moque éperdument de savoir si ses ouvriers meurent de faim ou pas, pourvu que lui gagne de l'argent.

Toutes les conditions de vie sont évaluées au critère du bénéfice, et tout ce qui ne procure pas d'argent est idiot, irréalisable, utopique. C'est pourquoi l'économie politique, science qui étudie les moyens de gagner de l'argent, est la science préférée de ces juifs usuriers. Ils sont tous économistes. Le rapport de l'industriel à l'ouvrier n'est pas un rapport humain, mais une relation purement économique. L'industriel est le « capital », l'ouvrier est le « travail ». Si l'ouvrier ne veut pas se laisser enfermer dans cette abstraction, s'il affirme qu'il n'est pas le « travail » mais un homme qui, il est vrai, possède entre autres la faculté de travailler, s'il s'avise de croire qu'il ne devrait pas se laisser vendre et acheter en tant que « travail », en tant que marchandise, sur le marché, l'entendement du bourgeois est alors comme frappé de stupeur. Il ne peut comprendre qu'il puisse avoir avec les ouvriers d'autres rapports que ceux de l'achat et de la vente, et il ne voit pas en eux des hommes mais des « mains » (hands), puisque c'est ce nom qu'il leur jette constamment à la face; et, comme dit Carlyle, il ne reconnaît pas d'autre relation d'un homme à un autre homme, que celle du paiement comptant. Même les liens entre lui et sa femme ne sont - dans 99 % des cas - qu'un « paiement comptant ». L'esclavage misérable dans lequel l'argent tient le bourgeois marque même le langage, du fait de la domination de la bourgeoisie; l'argent fait la valeur de l'homme; cet homme vaut 10,000 livres (he is worth ten thousands pounds), c'est-à-dire il les a. Quiconque a de l'argent est « respectable », appartient à « la meilleure catégorie de gens » (the better sort of people), est « influent » (influential) et ce qu'il accomplit fait époque dans son milieu. Le sordide esprit mercantile imprègne la langue tout entière, tous les rapports humains sont traduits en formules commerciales expliquées sous forme de catégories économiques. Commande et fourniture, demande et offre, supply and demand, telles sont les formules à l'aide desquelles la logique de l'Anglais juge toute la vie humaine. Voilà qui explique la libre concurrence partout, voilà qui explique le régime du « laissezfaire » et du « laisser-aller » dans l'administration, dans la médecine, l'éducation et bientôt aussi dans la religion où la domination de l'Église d'État s'effondre de plus en plus. La libre concurrence ne veut pas de limites, pas de contrôle d'État; tout l'État lui pèse, son voeu le plus cher serait d'être dans un régime tout à fait dépourvu d'État, où chacun pourrait exploiter son prochain à coeur joie comme dans la « société » de notre ami Stirner, par exemple. Mais comme la bourgeoisie ne peut se passer de l'État, ne serait-ce que pour tenir en respect le prolétariat qui lui est tout aussi nécessaire, elle utilise le premier contre le second et cherche à tenir l'État le plus possible à distance en ce qui la concerne.

Il ne faudrait cependant pas croire que l'Anglais « cultivé » fait si ouvertement étalage de cet égoïsme. Au contraire il le dissimule avec la plus vile hypocrisie. - Comment ? Vous dites que les riches Anglais ne pensent pas aux pauvres, eux qui ont bâti des établissements de bienfaisance comme on n'en voit dans aucun autre pays ? Oui-da, des établissements de bienfaisance ! Comme si c'était rendre service au prolétaire que de commencer par l'exploiter jusqu'au sang pour pouvoir ensuite apaiser sur lui avec complaisance et pharisaïsme votre prurit de charité et pour vous présenter à la face du monde en grands bienfaiteurs de l'humanité, alors que vous rendez à ce malheureux que vous avez sucé jusqu'à la moelle, la centième partie de ce qui lui revient ! Bienfaisance qui dégrade plus encore celui qui la pratique que celui qui la reçoit; bienfaisance qui enfonce encore davantage dans la poussière le malheureux qu'on a foulé aux pieds, qui implique que le paria déshumanisé, exclu de la société, renonce d'abord à la dernière chose qui lui reste, à son aspiration à la qualité d'homme, et mendie d'abord sa grâce auprès de la bourgeoisie, avant qu'elle lui fasse la grâce de lui imprimer sur le front, en lui faisant l'aumône, le sceau de la déshumanisation ! Mais à quoi bon ces réflexions. Écoutons la bourgeoisie anglaise elle-même. Il n'y a pas même un an, j'ai lu dans le Manchester Guardian la lettre suivante, adressée au Rédacteur en chef, qui la publia sans autre commentaire, comme une chose toute naturelle et raisonnable :

Monsieur le Rédacteur en chef,

Depuis quelque temps on rencontre dans les grandes rues de notre ville une foule de mendiants qui, tantôt par leurs vêtements en haillons et leur aspect maladif, tantôt par l'étalage de blessures béantes et d'infirmités repoussantes, cherchent à éveiller la pitié des passants de façon souvent fort impudente et fort offensante.

J'incline à croire que lorsqu'on paye non seulement l'impôt pour les pauvres, mais qu'on apporte en outre une généreuse contribution à l'entretien d'établissements de bienfaisance, on en a fait assez pour avoir le droit d'être enfin à l'abri d'importunités aussi désagréables et cyniques; et à quoi donc sert l'impôt si lourd que nous payons pour l'entretien de la police municipale, si la protection qu'elle nous accorde ne nous permet même pas d'aller tranquillement en ville ou d'en revenir ? - J'espère que la publication de ces lignes dans votre journal qui jouit d'une grande diffusion, incitera les pouvoirs publics à faire disparaître cette calamité (nuisance) et je reste

Votre très dévouée,

Une Dame.

Et voilà! La bourgeoisie anglaise pratique la charité par intérêt, elle ne fait jamais cadeau de rien, elle considère ses dons comme un marché, elle traite avec les pauvres une affaire et dit :

« Si je consacre tant à des fins philanthropiques, j'achète ainsi le droit de ne pas être importuné davantage et vous vous engagez en échange à rester dans vos antres obscurs et à ne pas irriter mes nerfs sensibles par l'étalage public de votre misère ! Vous pouvez toujours désespérer, mais faites-le en silence, je le stipule dans le contrat, je m'achète ce droit en versant ma cotisation de 20 livres pour l'hôpital! » Oh! l'infâme philanthropie que voilà d'un bourgeois chrétien. Et c'est ce qu'écrit « une dame », oui, vous avez lu, une dame, elle fait bien de signer de ce nom, elle n'a heureusement plus le courage de prendre le nom de femme! Mais si les dames sont comme ça, que sera-ce des « Messieurs » ? On dira qu'il s'agit là d'un cas isolé. Mais pas du tout, la lettre ci-dessus exprime bien les sentiments de la grande majorité de la bourgeoisie anglaise, sinon le rédacteur ne l'aurait pas acceptée, sinon elle aurait été suivie d'une réponse quelconque que j'ai vainement cherchée dans les numéros suivants. Et quant à l'efficacité de cette bienfaisance, le chanoine Parkinson lui-même affirme que les pauvres sont aidés bien davantage par leurs semblables que par la bourgeoisie; et une aide de ce genre, émanant d'un brave prolétaire qui sait lui-même ce qu'est la faim, pour qui le partage de son maigre repas représente un sacrifice, mais qui le fait avec joie, une telle aide rend un tout autre son que l'aumône jetée au pauvre par le bourgeois gavé.

Mais même dans les autres domaines, la bourgeoisie simule un humanitarisme sans bornes - mais seulement lorsque l'exige son propre intérêt. Ainsi en va-t-il dans sa politique et dans son économie politique.

La situation de la classe ouvrière en Angleterre au format pdf

Défense du marxisme

Droit de l'homme contre droit du citoyen.

Extrait de « La Question juive » (K. Marx 1843)

On fait une distinction entre les « droits de l’homme » et les « droits du citoyen ». Quel est cet « homme » distinct du citoyen ? Personne d’autre que le membre de la société bourgeoise. Pourquoi le membre de la société bourgeoise est-il appelé « homme », homme tout court, et pourquoi ses droits sont-ils appelés droits de l’homme ? Qu’est-ce qui explique ce fait ? Par le rapport de l’État politique à la société bourgeoise, par l’essence de l’émancipation politique.

Constatons avant tout le fait que les « droits de l’homme », distincts des « droits du citoyen », ne sont rien d’autre que les droits du membre de la société bourgeoise, c’est-à-dire de l’homme égoïste, de l’homme séparé de l’homme et de la communauté. La Constitution la plus radicale, celle de 1793, a beau dire : Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. « Art. 2. Ces droits (les droits naturels et imprescriptibles) sont : l’égalité, la liberté, la sûreté, la propriété. » En quoi consiste la « liberté » ? « Art. 6. La liberté est le pouvoir qui appartient à l’homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d’autrui. » Ou encore, d’après la Déclaration des droits de l’homme de 1791 : « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. »

La liberté est donc le droit de faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. Les limites dans lesquelles chacun peut se mouvoir sans nuire à autrui sont marquées par la loi, de même que la limite de deux champs est déterminée par un piquet. Il s’agit de la liberté de l’homme considéré comme monade isolée, repliée sur elle-même. (…) Mais le droit de l’homme, la liberté, ne repose pas sur les relations de l’homme avec l’homme, mais plutôt sur la séparation de l’homme d’avec l’homme. C’est le droit de cette séparation, le droit de l’individu limité à lui-même.

L’application pratique du droit de liberté, c’est le droit de propriété privée. Mais en quoi consiste ce dernier droit ?

« Le droit de propriété est celui qui appartient à tout citoyen de jouir et de disposer à son gré de ses biens, de ses revenus, du fruit de son travail et de son industrie. » (Constitution de 1793, art. 16.)

Le droit de propriété est donc le droit de jouir de sa fortune et d’en disposer « à son gré », sans se soucier des autres hommes, indépendamment de la société ; c’est le droit de l’égoïsme. C’est cette liberté individuelle, avec son application, qui forme la base de la société bourgeoise. Elle fait voir à chaque homme, dans un autre homme, non pas la réalisation, mais plutôt la limitation de sa liberté. Elle proclame avant tout le droit « de jouir et de disposer à son gré de ses biens, de ses revenus, du fruit de son travail et de son industrie ».

Restent les autres droits de l’homme, l’égalité et la sûreté.

Le mot « égalité » n’a pas ici de signification politique ; ce n’est que l’égalité de la liberté définie ci-dessus : tout homme est également considéré comme une telle monade basée sur elle-même. La Constitution de 1795 détermine le sens de cette égalité : « Art. 5. L’égalité consiste en ce que la loi est la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. »

Et la sûreté ? La Constitution de 1793 dit : « Art. 8. La sûreté consiste dans la protection accordée par la société à chacun de ses membres pour la conservation de sa personne, de ses droits et de ses propriétés. » La sûreté est la notion sociale la plus haute de la société bourgeoise, la notion de la police : toute la société n’existe que pour garantir à chacun de ses membres la conservation de sa personne, de ses droits et de ses propriétés. C’est dans ce sens que Hegel appelle la société bourgeoise « l’État de la détresse et de l’entendement ».

La notion de sûreté ne suffit pas encore pour que la société bourgeoise s’élève au-dessus de son égoïsme. La sûreté est plutôt l’assurance de l’égoïsme. Aucun des prétendus droits de l’homme ne dépasse donc l’homme égoïste, l’homme en tant que membre de la société bourgeoise, c’est-à-dire un individu séparé de la communauté, replié sur lui-même, uniquement préoccupé de son intérêt personnel et obéissant à son arbitraire privé. L’homme est loin d’y être considéré comme un être générique ; tout au contraire, la vie générique elle-même, la société, apparaît comme un cadre extérieur à l’individu, comme une limitation de son indépendance originelle. Le seul lien qui les unisse, c’est la nécessité naturelle, le besoin et l’intérêt privé, la conservation de leurs propriétés et de leur personne égoïste.

La question juive au format pdf

En complément.

La proclamation universelle des droits de l'homme est tout juste bonne à justifier l'esclavagisme des temps modernes.

- "On a démontré comment la reconnaissance des droits de l'homme par l'État moderne ne signifie pas autre chose que la reconnaissance de l'esclavage par l'État antique. La base naturelle de l'État antique, c'était l'esclavage; celle de l'État moderne, c'est la société bourgeoise, l'homme de la société bourgeoise, c'est-à-dire l'homme indépendant, qui n'est rattaché à autrui que par le lien de l'intérêt privé et de la nécessité naturelle, dont il n'a pas conscience, l'esclavage du travail intéressé, de son propre besoin égoïste et du besoin égoïste d'autrui. L'État moderne, dont c'est là la base naturelle, l'a reconnue comme telle dans la proclamation universelle des droits de l'homme". (K. Marx – F. Engels : La sainte famille ou Critique de la critique critique)

Défense du marxisme

La dialectique ou la science des lois générales du mouvement et du développement de la nature, de la société humaine et de la pensée..

Chapitre XIII : Dialectique. Négation de la négation. Friedrich Engels : Anti-Duhring (1878).

Extraits.

C'est déjà un manque total d'intelligence de la nature de la dialectique, que de la tenir, comme fait M. Dühring, pour un instrument de pure démonstration, à la façon dont on peut se faire une idée bornée, disons de la logique formelle ou des mathématiques élémentaires. Même la logique formelle est avant tout une méthode pour trouver des résultats nouveaux, pour progresser du connu à l'inconnu, et cela est vrai, mais dans un sens bien plus élevé encore, de la dialectique qui, en outre, en brisant l'horizon étroit de la logique, contient le germe d'une vue plus vaste du monde.

(La négation de la négation) Une procédure très simple, qui s'accomplit en tous lieux et tous les jours, que tout enfant peut comprendre, dès qu'on élimine le fatras mystérieux sous lequel la vieille philosophie idéaliste la dissimulait et sous lequel des métaphysiciens incurables de la trempe de M. Dühring continuent à avoir intérêt à la cacher. Prenons un grain d'orge. Des milliards de grains d'orge semblables sont moulus, cuits et brassés, puis consommés. Mais si un grain d'orge de ce genre trouve les conditions qui lui sont normales, s'il tombe sur un terrain favorable, une transformation spécifique s'opère en lui sous l'influence de la chaleur et de l'humidité, il germe : le grain disparaît en tant que tel, il est nié, remplacé par la plante née de lui, négation du grain.

Mais quelle est la carrière normale de cette plante ? Elle croît, fleurit, se féconde et produit en fin de compte de nouveaux grains d'orge, et aussitôt que ceux-ci sont mûrs, la tige dépérit, elle est niée pour sa part. Comme résultat de cette négation de la négation, nous avons derechef le grain d'orge du début, non pas simple, mais en nombre dix, vingt, trente fois plus grand. (...)

Il n'en va pas autrement en histoire. Tous les peuples civilisés commencent par la propriété en commun du sol. Chez tous les peuples qui dépassent un certain stade primitif, cette propriété en commun devient, au cours de l'évolution de l'agriculture, une entrave pour la production. Elle est abolie, niée, transformée en propriété privée après des stades intermédiaires plus ou moins longs. Mais à un stade plus élevé du développement de l'agriculture atteint grâce à la propriété privée du sol elle-même, c'est inversement la propriété privée qui devient une entrave pour la production, - comme c'est aujourd'hui le cas aussi bien pour la petite que pour la grande propriété foncière. On voit surgir avec un caractère de nécessité la revendication qui tend à ce qu'elle soit niée également, à ce qu'elle soit retransformée en propriété commune. Mais cette revendication ne signifie pas la restauration de l'ancienne propriété en commun primitive, mais l'établissement d'une forme bien plus élevée et plus développée de propriété collective qui, bien loin de devenir une barrière pour la production sera, au contraire, la première à la libérer de ses entraves et à lui permettre la pleine utilisation des découvertes chimiques et des inventions mécaniques modernes.

Autre exemple encore. La philosophie antique était un matérialisme primitif naturel. En tant que tel, elle était inc apable de tirer au net le rapport de la pensée et de la matière. Mais la nécessité d'y voir clair conduisit à la doctrine d'une âme séparable du corps, puis à l'affirmation de l'immortalité de cette âme, enfin au monothéisme. Le matérialisme antique fut donc nié par l'idéalisme. Mais dans le développement ultérieur de la philosophie, l'idéalisme à son tour devint insoutenable et fut nié par le matérialisme moderne. Celui-ci, négation de la négation, n'est pas la simple réinstallation de l'ancien matérialisme, mais ajoute aux fondements persistants de celui-ci tout le contenu de pensée d'une évolution deux fois millénaire de la philosophie et des sciences de la nature, ainsi que de ces deux millénaires d'histoire eux-mêmes. Après tout ce n'est plus une philosophie, mais une simple vue du monde qui n'a pas à faire ses preuves et à se mettre en oeuvre dans une science des sciences à part, mais dans les sciences réelles. La philosophie est donc ici “ levée ”, c'est-à-dire à la fois “ surmontée et conservée”, surmontée dans sa forme, conservée dans son contenu réel.

Enfin, même la doctrine de l'égalité de Rousseau...

A l'état de nature et de sauvagerie, les hommes étaient égaux; et comme Rousseau tient déjà le langage pour une altération de l'état de nature, il a parfaitement raison d'appliquer l'égalité entre animaux d'une même espèce dans toute l'étendue de cette espèce à ces hommes -animaux récemment classifiés par hypothèse par Haeckel comme alales, privés de langage. Mais ces hommes -animaux égaux avaient sur le reste des animaux l'avantage d'une propriété : la perfectibilité, la possibilité d'évoluer ultérieurement 2; et ce fut la cause de l'inégalité.

Rousseau voit donc un progrès dans la naissance de l'inégalité. Mais ce progrès était antagoniste, c'était en même temps un recul.

“ Tous les progrès ultérieurs [au delà de l'état de nature] ont été en apparence autant de pas vers la perfection de l'individu, et en effet, vers la décrépitude de l'espèce ... La métallurgie et l'agriculture furent les deux arts dont l'invention produisit cette grande révolution. ” (La transformation de la forêt vierge en terre cultivée, mais aussi l'introduction de la misère et de la servitude au moyen de la propriété.)

“ Pour le poète, c'est l'or et l'argent, mais pour le philosophe ce sont le fer et le blé qui ont civilisé les hommes et perdu le genre humain. ”

Tout nouveau progrès de la civilisation est, en même temps, un nouveau progrès de l'inégalité. Toutes les institutions que se donne la société née avec la civilisation, tournent à l'encontre de leur but primitif.

“ Il est incontestable, et c'est la maxime fondamentale de tout le droit politique, que les peuples se sont donné des chefs pour défendre leur liberté et non les asservir.”

Et cependant, ces chefs deviennent nécessairement les oppresseurs des peuples et renforcent cette oppression Jusqu'au point où l'inégalité, poussée à son comble, se retransforme en son contraire, devient cause de l'égalité : devant le despote tous sont égaux, à savoir égaux à zéro.

“ C'est ici le dernier terme de l'inégalité et le point extrême qui ferme le cercle et touche au point d'où nous sommes partis : c'est ici que tous les particuliers redeviennent égaux, parce qu'ils ne sont rien et que les sujets n'ont plus d'autre loi que la volonté du maître.”

Mais le despote n'est maître que tant qu'il a la violence et c'est pourquoi “ sitôt qu'on peut l'expulser, il n'a point à réclamer contre la violence... La seule force le maintenait, la seule force le renverse. Toutes choses se passent ainsi selon l'ordre naturel. ”

Et ainsi, l'inégalité se change derechef en égalité, non toutefois en cette vieille égal ité naturelle de l'homme primitif privé de la parole, mais dans l'égalité supérieure du contrat social. Les oppresseurs subissent l'oppression. C'est la négation de la négation. (...)

Qu'est-ce donc que la négation de la négation ? Une loi de développement de la nature, de l'histoire et de la pensée extrêmement générale et, précisément pour cela, revêtue d'une portée et d'une signification extrêmes; loi qui, nous l'avons vu, est valable pour le règne animal et végétal, pour la géologie, les mathématiques, l'histoire, la philosophie, et à laquelle M. Dühring lui-même, bien qu'il se rebiffe et qu'il regimbe : est obligé à son insu d'obéir à sa manière. (...)

Si je dis de tous ces processus qu'ils sont négation de la négation, je les comprends tous ensemble sous cette unique loi du mouvement et, de ce fait, je ne tiens précisément pas compte des particularités de chaque processus spécial pris à part. En fait la dialectique n'est pas autre chose que la science des lois générales du mouvement et du développement de la nature, de la société humaine et de la pensée.

Eugen Dühring, un social-démocrate allemand tardif, universitaire vaniteux, ennemi de la dialectique et donc du socialisme scientifique développé par Marx et Engels, au profit de "vérités éternelles", un vulgaire fatras de "de stupidité(s) d'une part et de banalité(s) d'autre part, écrira le 28 mai 1876 Engels à Marx en lui communiquant son "plan" d'Anti-Dühring.

J'ai reproduit ces passages parce qu'ils sont à la portée de tous. Ne pas populariser la dialectique au sein de la population est inexcusable.

Anti-Dühring au format pdf

Défense du marxisme

Socialisme contre sentimentalisme.

Socialisme de juristes. - (F. Engels et K. Kautsky -1886)

Au moyen âge la conception du monde était essentiellement théologique. L’unité du monde européen qui n’existait pas en fait à l’intérieur, fut réalisée à l’extérieur, contre l’ennemi commun, les Sarrazins, par le christianisme. C’est le catholicisme qui fut le creuset de l’unité du monde européen, groupe de peuples en rapports mutuels constants au cours de leur évolution. Ce rassemblement théologique ne se limita pas au domaine des idées. Il avait une existence réelle, non seulement dans la personne du pape qui était son centre monarchique, mais avant tout dans l’Eglise organisée féodalement et hiérarchiquement, et qui, en sa qualité de propriétaire d’environ un tiers du sol, détenait dans chaque pays une puissance politique énorme dans l’organisation féodale. L’Eglise, avec sa propriété foncière de type féodal, était le lien réel entre les divers pays ; l’organisation féodale de l’Eglise donnait sa consécration religieuse au féodalisme temporel de l’organisation politique. Le clergé était en outre la seule classe cultivée. Il allait donc de soi que le dogme de l’Eglise devait être le point de départ et la base de toute pensée. Droit, science de la nature, philosophie, l’étalon appliqué à toute connaissance était le suivant : son contenu concorde-t-il avec les enseignements de l’Eglise ou non ?

Mais au sein de la féodalité se développait la puissance de la bourgeoisie. Une classe nouvelle entrait en scène contre les grands propriétaire fonciers. Les bourgeois des villes étaient avant tout et exclusivement des producteurs de marchandises et vivaient du commerce des marchandises, alors que le mode de production féodal reposait essentiellement sur l’auto-consommation des produits fabriqués à l’intérieur d’un cercle restreint — ces consommateurs étant en partie les producteurs, en partie les féodaux qui levaient tribut. La conception catholique du monde, taillée à la mesure du féodalisme, ne pouvait plus suffire à cette classe nouvelle et à ses conditions de production et d’échange. Cependant elle resta prisonnière elle aussi un temps assez long de la toute-puissante théologie. Toutes les Réformes et les luttes qui s’y rattachent et furent menées du XIIIe au XVIIe siècle sous une raison sociale religieuse, ne sont, sous leur aspect théorique, que des tentatives répétées de la bourgeoisie des plébéiens des villes et de leurs alliés les paysans en rébellion, pour ajuster la vieille conception théologique du monde aux conditions économiques nouvelles et à la situation de la classe nouvelle. Mais cela n’allait pas. L’étendard religieux flotta pour la dernière fois en Angleterre au XVIIe siècle, et, cinquante ans plus tard à peine, la nouvelle conception classique de la bourgeoisie, la conception juridique entra en scène en France sans déguisement.

C’était une sécularisation de la conception théologique. Au dogme, au droit divin se substituait le droit humain, à l’Eglise l’Etat. Les rapports économiques et sociaux, que l’on s’était autrefois représentés comme créés par l’Eglise et le dogme, parce que l’Eglise leur donnait sa sanction, on se les représentait maintenant comme fondés sur le droit et créés par l’Etat. Parce que l’échange des marchandises à l’échelle de la société et dans son plein épanouissement, favorisé notamment par l’octroi d’avances et de crédit, engendrait de complexes relations contractuelles réciproques et exigeait de ce fait des règles de portée générale qui ne pouvaient être édictées que par la collectivité — normes juridiques fixées par l’Etat —, on se figura que ces normes juridiques n’avaient pas pour origine les faits économiques, mais que c’était leur codification formelle par l’Etat qui leur donnait naissance. Et parce que la concurrence, qui est la forme fondamentale des relations entre libres producteurs de marchandises, est la plus grande niveleuse qui soit, l’égalité devant la loi devint le grand cri de guerre de la bourgeoisie. La lutte de cette classe ascendante contre les seigneurs féodaux et la monarchie absolue qui les protégeait alors, devait nécessairement, comme toute lutte de classes, être une lutte politique, une lutte pour la possession de l’Etat, et c’était nécessairement une lutte pour la satisfaction de revendications juridiques : ce fait contribua à consolider la conception juridique du monde.

Mais la bourgeoisie engendra son double négatif, le prolétariat, et avec lui une nouvelle lutte de classes, qui éclaté avant même que la bourgeoisie eût entièrement conquis le pouvoir politique. De même que, naguère, la bourgeoisie dans as lutte contre la noblesse avait, par tradition, traîné la conception théologie du monde pendant un certain temps encore, de même au début le prolétariat a repris de son adversaire les conceptions juridiques et à cherché à y puiser des armes contre la bourgeoisie. Les premières formations politiques prolétariennes comme leurs théoriciens, demeurent absolument sur le « terrain juridique » à la seule différence que leur terrain juridique n’était pas le même que celui de la bourgeoisie. D’une part la revendication de l’égalité était étendue : l’égalité juridique devait être complétée par l’égalité sociale ; d’autre part, des propositions d’Adam Smith — selon qui, le travail est la source de toute richesse, mais le produit du travail est la source de toute richesse, mais le produit du travail doit être partagé par le travailleur avec le propriétaire foncier et le capitaliste —, on tirait la conclusion que ce partage était injuste et devait être soit aboli, soit au moins modifié au profit des travailleurs. Mais le sentiment qu’en laissant cette question sur le seul terrain « du droit » on ne pourrait nullement éliminer les méfaits engendrés par le mode de production du capitalisme bourgeois et surtout par la grande industrie moderne, conduisit déjà les plus importants esprits, chez les premiers socialistes — Saint-Simon, Fourier et Owen — à délaisser complètement le terrain juridico-politique et à déclarer que toute lutte politique était stérile.

Ni l’une, ni l’autre de ces conceptions ne suffisait à exprimer de façon satisfaisante ni à résumer totalement les aspirations de la classe ouvrière à l’émancipation qu’avaient engendrées la situation économique. La revendication de l’égalité, tout comme la revendication du produit total du travail, se perdaient dans d’inextricables contradictions dès qu’on cherchait à les formuler en détail sur le terrain juridique et ne touchaient pas ou peu au nœud du problème, la transformation du mode de production. Refusant la lutte politique, les grands utopistes refusaient du même coup la lutte de classes et par là refusaient du même coup la lutte de classes et par là refusaient le seul mode d’action possible pour la classe dont ils défendaient les intérêts. Ces deux conceptions faisaient abstraction de l’arrière-plan historique à qui elles étaient redevables de leur existence ; elles faisaient appel toutes les deux au sentiment ; l’une faisait appel au sentiment du droit, l’autre au sentiment d’humanité. Elles donnaient toutes les deux à leurs exigences la forme de vœux pieux dont il était impossible de dire pourquoi ils se seraient réalisés juste à ce moment et non mille ans plus tôt ou plus tard.

Pour la classe ouvrière dépouillée, par la transformation du mode de production féodal en mode de production capitaliste, de toute propriété sur les moyens de production, et constamment reproduite par le mécanisme du système de production capitaliste dans cet état héréditaire de prolétarisation, l’illusion juridique de la bourgeoisie ne peut suffire à exprimer totalement la situation où elle se trouve. Elle ne peut prendre elle-même une connaissance complète de cette situation que si elle regarde les choses dans leur réalité, sans lunettes teintées de couleurs juridiques. C’est à cela que l’aida Marx avec sa conception matérialiste de l’histoire, en démontrant que toutes les représentations juridiques, politiques, philosophiques, religieuses, etc. des hommes dérivent en dernière instance de leurs conditions de vie économiques, de leur manière de produire et d’échanger les produits. Il fournissait là au prolétariat la conception du monde correspondant à ses conditions de vie et de lutte ; à l’absence de propriété des travailleurs ne pouvait correspondre que l’absence d’illusions dans leur tête. Et cette conception prolétarienne du monde fait maintenant le tour du monde…

Socialisme de juristes au format pdf

Défense du marxisme

Socialisme contre opportunisme liquidateur.

L'impérialisme et la scission du socialisme. (2) (V. Lénine -1916)

L'impérialisme et la scission du socialisme - V. Lénine - Rédigé en octobre 1916 et publié en décembre 1916 dans le n° 2 du « Recueil du Social-Démocrate ».

Extraits. Le prolétariat est un produit du capitalisme, du capitalisme mondial et pas seulement européen, pas seulement impérialiste. A l'échelle mondiale, que ce soit cinquante ans plus tôt ou cinquante ans plus tard,- à cette échelle, c'est une question de détail,- il est bien évident que le « prolétariat » « sera » uni, et qu'en son sein la social-démocratie révolutionnaire vaincra « inéluctablement ». Il ne s'agit pas de cela, messieurs les kautskistes, il s'agit du fait que maintenant, dans les pays impérialistes d'Europe, vous rampez à plat ventre devant les opportunistes, qui sont étrangers au prolétariat en tant que classe, qui sont les serviteurs, les agents de la bourgeoisie, les véhicules de son influence; et s'il ne s'affranchit pas d'eux, le mouvement ouvrier restera un mouvement ouvrier bourgeois. (Et c'est ce qu'il est resté en renforçant cette tendance. - LVOG) Votre propagande en faveur de I' « unité » avec les opportunistes, avec les Legien et les David, les Plékhanov ou les Tchkhenkéli, les Potressov, etc., revient objectivement à favoriser l'asservissement des ouvriers par la bourgeoisie impérialiste, à l'aide de ses meilleurs agents au sein du mouvement ouvrier. (Quand on voit comment ils ont traité la question syrienne, on en arrive à cette conclusion là concernant nos dirigeants. - LVOG)

(...)

Dans sa lettre à Marx du 7 octobre 1858, Engels écrivait :

« En réalité, le prolétariat anglais s'embourgeoise de plus en plus, et il semble bien que cette nation bourgeoise entre toutes veuille en arriver à avoir, à côté de sa bourgeoise, une aristocratie bourgeoise et un prolétariat bourgeois. Évidemment, de la part d'une nation qui exploite le monde entier, c'est jusqu'à un certain point logique. »

Dans sa lettre à Sorge du 21 septembre 1872, Engels fait savoir que Hales a provoqué au Conseil fédéral de l'Internationale un grand esclandre et a fait voter un blâme à Marx pour avoir dit que « les chefs ouvriers anglais s'étaient vendus ». Marx écrit à Sorge le 4 août 1874 :

« En ce qui concerne les ouvriers des villes (en Angleterre), il y a lieu de regretter que toute la bande des chefs ne soit pas entrée au Parlement. C'eût été le plus sûr moyen de se débarrasser de cette racaille. »

Dans sa lettre à Marx du 11 août 1881, Engels parle des « pires trade-unions anglaises, qui se laissent diriger par des hommes que la bourgeoisie a achetés ou tout au moins payés ». Dans sa lettre à Kautsky du 12 septembre 1882, Engels écrivait :

« Vous me demandez ce que les ouvriers anglais pensent de la politique coloniale. Exactement ce qu'ils pensent de la politique en général. Ici, point de parti ouvrier, il n'y a que des conservateurs et des radicaux libéraux; quant aux ouvriers, ils jouissent en toute tranquillité avec eux du monopole colonial de l'Angleterre et de son monopole sur le marché mondial. »

Le 7 décembre 1889, Engels écrit à Sorge :

« ... Ce qu'il y a de plus répugnant ici (en Angleterre), c'est la « respectabilité » (respectability) bourgeoise, qui pénètre jusque dans la chair des ouvriers ... même Tom Mann, que je considère comme le meilleur de tous, confie très volontiers qu'il déjeunera avec le lord-maire. Lorsqu'on fait la comparaison avec les Français, on voit ce que c'est que la révolution.»

Dans une lettre du 19 avril 1890 :

« le mouvement (de la classe ouvrière en Angleterre) progresse sous la surface, il gagne des couches de plus en plus larges, et surtout parmi la masse inférieure (souligné par Engels) jusque-là immobile. Le jour n'est pas loin où cette masse se retrouvera elle-même, où elle aura compris que c'est elle, précisément, qui est cette masse colossale en mouvement».

Le 4 mars 1891 :

« l'échec de l'union des dockers qui s'est désagrégée; les « vieilles » trade-unions conservatrices, riches et partant poltronnes, restent seules sur le champ de bataille »...

Le 14 septembre 1891 : au congrès des trade-unions à Newcastle, ont été vaincus les vieux unionistes, adversaires de la journée de huit heures, « et les journaux bourgeois avouent la défaite du parti ouvrier bourgeois » (souligné partout par Engels)...

Que ces pensées d'Engels, reprises pendant des dizaines d'années, aient aussi été formulées par lui publiquement, dans la presse, c'est ce que prouve sa préface à la deuxième édition (1892) de La situation des classes laborieuses en Angleterre. Il y traite de « l'aristocratie de la classe ouvrière », de la « minorité privilégiée des ouvriers », qu'il oppose à la « grande masse des ouvriers ». « La petite minorité privilégiée et protégée » de la classe ouvrière bénéficiait seule des « avantages durables » de la situation privilégiée de l'Angleterre en 1848-1868; « la grande masse, en mettant les choses au mieux, ne bénéficiait que d'améliorations de courte durée »... « Avec l'effondrement du monopole industriel de l'Angleterre, la classe ouvrière anglaise perdra sa situation privilégiée ... »

Les membres des « nouvelles » unions, des syndicats d'ouvriers non spécialisés, « ont un avantage inappréciable : leur mentalité est un terrain encore vierge, parfaitement libre du legs des « respectables » préjugés bourgeois, qui désorientent les esprits des « vieux unionistes » mieux placés » ... Les « prétendus représentants ouvriers », en Angleterre, sont des gens « à qui on pardonne leur appartenance à la classe ouvrière, parce qu'ils sont eux-mêmes prêts à noyer cette qualité dans l'océan de leur libéralisme »...

C'est à dessein que nous avons reproduit des extraits assez abondants des déclarations on ne peut plus explicites de Marx et d’Engels, afin que les lecteurs puissent les étudier dans leur ensemble. Et il est indispensable de les étudier, il vaut la peine d'y réfléchir attentivement. Car là est le noeud de la tactique imposée au mouvement ouvrier par les conditions objectives de l'époque impérialiste.

(...)

La. bourgeoisie d'une « grande » puissance impérialiste peut, économiquement, soudoyer les couches supérieures de « ses » ouvriers en sacrifiant à cette fin quelque cent ou deux cent millions de francs par an, car son surprofit s'élève probablement à près d'un milliard. Et la question de savoir comment cette petite aumône est partagée entre ouvriers-ministres, « ouvriers-députés » (rappelez-vous l'excellente analyse donnée de cette notion par Engels), ouvriers-membres des comités des industries de guerre, ouvriers-fonctionnaires, ouvriers organisés en associations étroitement corporatives, employés, etc., etc., c'est là une question secondaire. (Nos détracteurs n'ont plus qu'à en conclure que Marx, Engels et Lénine étaient de farouches ennemis de la classe ouvrière, des employés et particulièrement des fonctionnaires. - LVOG)

(...) Le monopole du capital financier actuel est furieusement disputé; l'époque des guerres impérialistes a commencé. Autrefois l'on pouvait soudoyer, corrompre pour des dizaines d'années la classe ouvrière de tout un pays. Aujourd'hui, ce serait invraisemblable, voire impossible ; par contre, chaque « grande » puissance impérialiste peut soudoyer et soudoie des couches moins nombreuses (que dans l'Angleterre des années 1848 à 1868) de l'« aristocratie ouvrière ». Autrefois, un « parti ouvrier bourgeois », selon l'expression remarquablement profonde d'Engels, ne pouvait se constituer que dans un seul pays, attendu qu'il était seul à détenir le monopole, mais en revanche pour longtemps. Aujourd'hui, « le parti ouvrier bourgeois» est inévitable et typique pour tous les pays impérialistes; mais, étant donné leur lutte acharnée pour le partage du butin, il est improbable qu'un tel parti puisse triompher pour longtemps dans plusieurs pays. (Et pourtant ! - LVOG) Car les trusts, l'oligarchie financière, la vie chère, etc., en permettant de corrompre de petits groupes de l'aristocratie ouvrière, écrasent, oppriment, étouffent et martyrisent de plus en plus la masse du prolétariat et du semi-prolétariat.

D'une part, la tendance de la bourgeoisie et des opportunistes à transformer une poignée de très riches nations privilégiées en parasites « à perpétuité » vivant sur le corps du reste de l'humanité, à « s'endormir sur les lauriers » de l'exploitation des Noirs, des Indiens, etc., en les maintenant dans la soumission à l'aide du militarisme moderne pourvu d'un excellent matériel d'extermination. (Il s'est perfectionné depuis et les dirigeants syndicaux en sont fiers, Mélenchon et Laurent aussi ! - LVOG)

D'autre part, la tendance des masses, opprimées plus que par le passé et subissant toutes les affres des guerres impérialistes, à secouer ce joug, à jeter bas la bourgeoisie. C'est dans la lutte entre ces deux tendances que se déroulera désormais inéluctablement l'histoire du mouvement ouvrier. Car la première tendance n'est pas fortuite : elle est économiquement « fondée ».

La bourgeoisie a déjà engendré et formé à son service des « partis ouvriers bourgeois » de social-chauvins dans tous les pays. (A ceci près de nos jours qu'aucune tendance du mouvement ouvrier n'organise les éléments les plus déterminés des masses dans la perspective de "jeter bas la bourgeoisie", ils ont tous capitulé ou sont tous idéologiquement corrompus. - LVOG)

(...)

Sur la base économique indiquée, les institutions politiques du capitalisme moderne - la presse, le Parlement, les syndicats, les congrès, etc. - ont créé à l'intention des ouvriers et des employés réformistes et patriotes, respectueux et bien sages, des privilèges et des aumônes politiques correspondant aux privilèges et aux aumônes économiques. Les sinécures lucratives et de tout repos dans un ministère ou au comité des industries de guerre, au Parlement et dans diverses commissions, dans les rédactions de « solides » journaux légaux ou dans les directions de syndicats ouvriers non moins solides et « d'obédience bourgeoise »,- voilà ce dont use la bourgeoisie impérialiste pour attirer et récompenser les représentants et les partisans des « partis ouvriers bourgeois ». (Notez bien les "représentants" et les "partisans des « partis ouvriers bourgeois »" ou ceux qui ne peuvent pas s'en passer ce qui revient au même. - LVOG)

Le mécanisme de la démocratie politique joue dans le même sens. Il n'est pas question, au siècle où nous sommes, de se passer d'élections; on ne saurait se passer des masses; or, à l'époque de l'imprimerie et du parlementarisme, on ne peut entraîner les masses derrière soi sans un système largement ramifié, méthodiquement organisé et solidement outillé de flatteries, de mensonges, d'escroqueries, de jongleries avec des mots populaires à la mode, sans promettre à droite et à gauche toutes sortes de réformes et de bienfaits aux ouvriers, pourvu qu'ils renoncent à la lutte révolutionnaire pour la subversion de la bourgeoisie. (Ici le "or" avait valeur d'objection, il signifiait que la participation aux élections ou au parlementarisme n'était pas une obligation, et que soutenir la gauche c'était plutôt se compromettre qu'autre chose. Lénine rejetait l'argument falacieux selon lequel il fallait absolument participer aux élections pour ne pas "se passer des masses" ou les appeler à voter pour tel ou tel parti ou candidat... A partir du moment où les trotskystes considéraient que l'avènement de la Ve République correspondait à un "coup d'Etat permanent", pour être cohérent avec ce constat à aucun moment ils n'auraient dû participer à une élection ou soutenir un parti ou un candidat y participant. - LVOG)

(...)

Et y a-t-il une grande différence entre Lloyd George et les Scheidemann, les Legien, les Henderson et les Hyndman, les Plékhanov, les Renaudel et consorts ? Parmi ces derniers, nous objectera-t-on, il en est qui reviendront au socialisme révolutionnaire de Marx. C'est possible, mais c'est là une différence de degré insignifiante si l'on considère la question sur le plan politique, c'est-à-dire à une échelle de masse. (Eh oui, c'est à l'échelle des masses que l'on évalue les rapports que l'on doit avoir avec les partis et les institutions ! Et c'est vers les masses qu'il faut se tourner résolument et non vers les élus du PS ou du PCF, les républicains, les démocrates, les intellectuels, les cadres syndicaux, l'aristocratie ouvrière, ne parlons des francs-maçons !. - LVOG) Certains personnages parmi les chefs social-chauvins actuels peuvent revenir au prolétariat. Mais le courant social-chauvin ou (ce qui est la même chose) opportuniste ne peut ni disparaître, ni « revenir » au prolétariat révolutionnaire. Là où le marxisme est populaire parmi les ouvriers, ce courant politique, ce « parti ouvrier bourgeois », invoquera avec véhémence le nom de Marx. On ne peut le leur interdire, comme on ne peut interdire à une firme commerciale de faire usage de n'importe quelle étiquette, de n'importe quelle enseigne ou publicité. On a toujours vu, au cours de l'histoire, qu'après la mort de chefs révolutionnaires populaires parmi les classes opprimées, les ennemis de ces chefs tentaient d'exploiter leur nom pour duper ces classes. (Ajoutons et leurs militants. - LVOG)

C'est un fait que les « partis ouvriers bourgeois », en tant que phénomène politique, se sont déjà constitués dans tous les pays capitalistes avancés, et que sans une lutte décisive et implacable, sur toute la ligne, contre ces partis ou, ce qui revient au même, contre ces groupes, ces tendances, etc., il ne saurait être question ni de lutte contre l'impérialisme, ni de marxisme, ni de mouvement ouvrier socialiste. (Avez-vous régulièrement un tel discours dans les journaux du POI, du NPA ou de LO ? Vous connaissez tous la réponse. - LVOG)

(...)

Nous n'avons pas la moindreissent disparaître avant la révolution sociale. Au contraire, plus cette révolution se rapprochera, plus puissamment elle s'embrasera, plus brusques et plus vigoureux seront les tournants et les bonds de son développement, et plus grand sera, dans le mouvement ouvrier, le rôle joué par la poussée du flot révolutionnaire de masse contre le flot opportuniste petit bourgeois. Le kautskisme ne représente aucun courant indépendant; il n'a de racines ni dans les masses, ni dans la couche privilégiée passée à la bourgeoisie. (On pourrait en dire de même du POI, du NPA et de LO, alors que leurs courants politiques existent depuis plus d'un demi-siècle. - LVOG) Mais le kautskisme est dangereux en ce sens qu'utilisànt l'idéologie du passé, il s'efforce de concilier le prolétariat avec le « parti ouvrier bourgeois », de sauvegarder l'unité du prolétariat avec ce parti et d'accroître ainsi le prestige de ce dernier. (C'est exactement ce à quoi se sont efforcés avec acharnement les trotskystes depuis 1940. - LVOG) Les masses ne suivent plus les social-chauvins déclarés; Lloyd George a été sifflé en Angleterre dans des réunions ouvrières; Hyndman a quitté le parti; les Renaudel et les Scheidemann, les Potressov et les Gvozdev sont protégés par la police. Rien n'est plus dangereux que la défense déguisée des social-chauvins par les kautskistes. (Sous le masque du trotskysme par exemple. - LVOG)

L'un des sophismes kautskistes les plus répandus consiste à se référer aux « masses ». Nous ne voulons pas, prétendent-ils, nous détacher des masses et des organisations de masse ! (Décidément, encore une troublante similitude avec les trotskystes. - LVOG) Mais réfléchissez à la façon dont Engels pose la question. Les « organisations de masse » des trade-unions anglaises étaient au XIX° siècle du côté du parti ouvrier bourgeois. Marx et Engels ne recherchaient pas pour autant une conciliation avec ce dernier, mais le dénonçaient. Ils n'oubliaient pas, premièrement, que les organisations des trade-unions englobent directement une minorité du prolétariat. Dans l'Angleterre d'alors comme dans l'Allemagne d'aujourd'hui, les organisations ne rassemblent pas plus de 1/5 du prolétariat. On ne saurait penser sérieusement qu'il soit possible, en régime capitaliste, de faire entrer dans les organisations la majorité des prolétaires.

Deuxièmement, et c'est là l'essentiel, il ne s'agit pas tellement du nombre des adhérents à l'organisation (Les trotskystes justifieront justement leurs rapports avec le PS et le PCF et le front unique en avançant cet argument rejeté par Marx, Engels et Lénine. - LVOG) que de la signification réelle, objective, de sa politique : cette politique représente-t-elle les masses, sert-elle les masses, c'est-à-dire vise-t-elle à les affranchir du capitalisme, ou bien représente-t-elle les intérêts de la minorité, sa conciliation avec le capitalisme ? C'est précisément cette dernière conclusion qui était vraie pour l'Angleterre du XIX° siècle, et qui est vraie maintenant pour l'Allemagne, etc.

Engels distingue entre le « parti ouvrier bourgeois » des vieilles trade-unions, la minorité privilégiée, et la « masse inférieure », la majorité véritable; il en appelle à cette majorité qui n'est pas contaminée par la « respectabilité bourgeoise ». Là est le fond de la tactique marxiste ! (Tactique à laquelle la totalité des trotskystes tourneront résolument le dos. - LVOG)

(...)

En montrant que les opportunistes et les social-chauvins trahissent en fait lés intérêts de la masse, défendant les privilèges momentanés d'une minorité d'ouvriers (Nos détracteurs en font partie, ceci explique sans doute cela. - LVOG), propagent les idées et l'influence bourgeoises et sont en fait les alliés et les agents de la bourgeoisie, nous apprenons aux masses à discerner leurs véritables intérêts politiques et à lutter pour le socialisme et la révolution à travers les longues et douloureuses péripéties des guerres impérialistes et des armistices impérialistes. (En tous temps on peut lutter pour le socialisme et la révolution, allez dire cela aux opportunistes qui parlent en notre nom. Non, tout compte fait c'est inutile et ce serait une perte de temps, ils sont incurables. - LVOG)

Expliquer aux masses que la scission avec l'opportunisme est inévitable et nécessaire, les éduquer pour la révolution par une lutte implacable contre ce dernier, mettre à profit l'expérience de la guerre pour dévoiler toutes les ignominies de la politique ouvrière nationale libérale au lieu de les camoufler : telle est la seule ligne marxiste dans le mouvement ouvrier mondial.

(Un siècle nous séparant de cet article, depuis l'opportunisme a emprunté une multitude de masques, aux partis politiques issus des IIe, IIIe et IVe Internationale, il faut ajouter les ONG et les associations en tous genres à but dit humanitaire ou social qui sont censées soulager la misère des masses et qui en réalité ne font qu'en prolonger les souffrances ou perpétuer l'agonie. Terminons sur une note optimiste, en espérant que la crise qui traverse tous les partis ouvriers et les scissions auxquelles elle donnera lieu, permettront de refonder l'avant-garde révolutionnaire sur la base du marxisme et du socialisme, espérons que de nouvelles générations de militants sauront se délivrer du poison mortel de l'opportunisme et renoueront avec la tradition révolutionnaire du prolétariat du début du XXe siècle. - LVOG)

L'intégralité de l'article de Lénine au format pdf

Défense du marxisme

Socialisme contre opportunisme liquidateur.

L'impérialisme et la scission du socialisme. (1) (V. Lénine -1916)

L'impérialisme et la scission du socialisme - V. Lénine - Rédigé en octobre 1916 et publié en décembre 1916 dans le n° 2 du « Recueil du Social-Démocrate ».

Existe-t-il un lien entre l'impérialisme et la victoire ignoble, monstrueuse, que l'opportunisme (sous les espèces du social-chauvinisme) a remportée sur le mouvement ouvrier européen ?

Telle est la question fondamentale du socialisme contemporain. Et maintenant que nous avons parfaitement établi dans notre littérature du parti :

1. le caractère impérialiste de notre époque et de la guerre actuelle ;

2. l'indissoluble liaison historique entre le social-chauvinisme et l'opportunisme, ainsi que l'identité de leur contenu politique et idéologique, nous pouvons et nous devons passer à l'examen de cette question fondamentale.

Il nous faut commencer par donner la définition la plus précise et la plus complète possible de l'impérialisme. L'impérialisme est un stade historique particulier du capitalisme. Cette particularité est de trois ordres : l’impérialisme est

(1) le capitalisme monopoliste ;

(2) le capitalisme parasitaire ou pourrissant ;

(3) le capitalisme agonisant.

La substitution du monopole à la libre concurrence est le trait économique capital, l'essence de l'impérialisme. Le monopolisme se manifeste sous cinq formes principales :

1. les cartels, les syndicats patronaux, et les trusts ; la concentration de la production a atteint un degré tel qu'elle a engendré ces groupements monopolistes de capitalistes ;

2. la situation de monopole des grosses banques : trois a cinq banques gigantesques régentent toute la vie économique de l'Amérique, de la France, de l'Allemagne ;

3. l'accaparement des sources de matières premières par les trusts et l'oligarchie financière (le capital financier est le capital industriel monopolisé, fusionné avec le capital bancaire) ;

4. le partage (économique) du monde par les cartels internationaux a commencé. Ces cartels internationaux, détenteurs du marché mondial tout entier qu'ils se partagent « à l'amiable » — tant que la guerre ne l'a pas repartagé — on en compte déjà plus de cent ! L'exportation des capitaux, phénomène particulièrement caractéristique, à la différence de l'exportation des marchandises à l'époque du capitalisme non monopoliste, est en relation étroite avec le partage économique et politico-territorial du monde ;

5. le partage territorial du monde (colonies) est terminé.

L'impérialisme, stade suprême du capitalisme d'Amérique et d'Europe, et ensuite d'Asie, a fini de se constituer vers 1898-1914.

Les guerres hispano-américaine (1898), anglo-boer (1899-1902), russo-japonaise (1904-1905) et la crise économique de 1900 en Europe, tels sont les principaux jalons historiques de la nouvelle époque de l'histoire mondiale.

Que l'impérialisme soit un capitalisme parasitaire ou pourrissant, c'est ce qui apparaît avant tout dans la tendance à la putréfaction qui distingue tout monopole sous le régime de la propriété privée des moyens de production. La différence entre la bourgeoisie impérialiste démocratique républicaine, d'une part, et réactionnaire monarchiste, d'autre part, s'efface précisément du fait que l'une et l'autre pourrissent sur pied (ce qui n'exclut pas du tout le développement étonnamment rapide du capitalisme dans différentes branches d'industrie, dans différents pays, en différentes périodes). En second lieu, la putréfaction du capitalisme se manifeste par la formation d'une vaste couche de rentiers, de capitalistes vivant de la « tonte des coupons ». Dans quatre pays impérialistes avancés : l'Angleterre, l'Amérique du Nord, la France et l'Allemagne, le capital en titres est de 100 à 150 milliards de francs, ce qui représente un revenu annuel d'au moins 5 à 8 milliards par pays. En troisième lieu, l'exportation des capitaux est du parasitisme au carré. En quatrième lieu, « le capital financier vise à l'hégémonie, et non à la liberté ». La réaction politique sur toute la ligne est le propre de l'impérialisme. Vénalité, corruption dans des proportions gigantesques, panamas de tous genres. En cinquième lieu, l'exploitation des nations opprimées, indissolublement liée aux annexions, et surtout l'exploitation des colonies par une poignée de « grandes » puissances, transforme de plus en plus le monde « civilisé » en un parasite sur le corps des peuples non civilisés, qui comptent des centaines de millions d'hommes. Le prolétaire de Rome vivait aux dépens de la société. La société actuelle vit aux dépens du prolétaire contemporain. Marx a particulièrement souligné cette profonde remarque de Sismondi.

L'impérialisme change un peu les choses. Une couche privilégiée du prolétariat des puissances impérialistes vit en partie aux dépens des centaines de millions d'hommes des peuples non civilisés.

(...)

Notons que dans sa « conception » de l'impérialisme, qui revient à farder ce dernier, Kautsky marque un recul non seulement par rapport au Capital financier de Hilferding (quel que soit le zèle que mette aujourd'hui Hilferding lui-même à défendre Kautsky et l' « unité » avec les social-chauvins !), mais aussi par rapport au social-libéral J. A. Hobson. Cet économiste anglais, qui n'a pas la moindre prétention au titre de marxiste, définit avec beaucoup plus de profondeur l'impérialisme et en dévoile les contradictions dans son ouvrage de 19023. Voici ce que disait cet auteur (chez qui l'on retrouve presque toutes les platitudes pacifistes et « conciliatrices » de Kautsky) sur la question particulièrement importante du caractère parasitaire de l'impérialisme :

Des circonstances de deux ordres affaiblissaient, selon Hobson, la puissance des anciens Empires :

1. le « parasitisme économique » et

2. le recrutement d'une armée parmi les peuples dépendants.

« La première circonstance est la coutume du parasitisme économique, en vertu de laquelle l'Etat dominant utilise ses provinces, ses colonies et les pays dépendants pour enrichir sa classe gouvernante et corrompre ses classes inférieures, afin qu'elles se tiennent tranquilles. » En ce qui concerne la seconde circonstance, Hobson écrit :

« L'un des symptômes les plus singuliers de la cécité de l'impérialisme »

(dans la bouche du social-libéral Hobson, ce refrain sur la « cécité » des impérialistes est moins déplacé que chez le « marxiste » Kautsky),

« c'est l'insouciance avec laquelle la Grande-Bretagne, la France et les autres nations impérialistes s'engagent dans cette voie. La Grande-Bretagne est allée plus loin que toutes les autres. La plupart des batailles par lesquelles nous avons conquis notre Empire des Indes ont été livrées par nos troupes indigènes : dans l'Inde, comme plus récemment aussi en Egypte, de grandes armées permanentes sont placées sous le commandement des Britanniques ; presque toutes nos guerres de conquête en Afrique, sa partie Sud exceptée, ont été faites pour notre compte par les indigènes.»

La perspective du partage de la Chine provoque chez Hobson l'appréciation économique que voici :

« Une grande partie de l'Europe occidentale pourrait alors prendre l'apparence et le caractère qu'ont maintenant certaines parties des pays qui la composent — le Sud de l'Angleterre, la Riviera, les régions d'Italie et de Suisse les plus fréquentées des touristes et peuplées de gens riches — à savoir : de petits groupes de riches aristocrates recevant des dividendes et des pensions du lointain Orient, avec un groupe un peu plus nombreux d'employés professionnels et de commerçants et un nombre plus important de domestiques et d'ouvriers occupés dans les transports et dans l'industrie travaillant à la finition des produits manufacturés. Quant aux principales branches d'industrie, elles disparaîtraient, et la grande masse des produits alimentaires et semi-ouvrés affluerait d'Asie et d'Afrique comme un tribut.»

« Telles sont les possibilités que nous offre une plus large alliance des Etats d'Occident, une fédération européenne des grandes puissances : loin de faire avancer la civilisation universelle, elle pourrait signifier un immense danger de parasitisme occidental aboutissant à constituer un groupe à part de nations industrielles avancées, dont les classes supérieures recevraient un énorme tribut de l'Asie et de l'Afrique et entretiendraient, à l'aide de ce tribut, de grandes masses domestiquées d'employés et de serviteurs, non plus occupés à produire en grandes quantités des produits agricoles et industriels, mais rendant des services privés ou accomplissant, sous le contrôle de la nouvelle aristocratie financière, des travaux industriels de second ordre. Que ceux qui sont prêts à tourner le dos à cette théorie »

(il aurait fallu dire : à cette perspective)

« comme ne méritant pas d'être examinée, méditent sur les conditions économiques et sociales des régions de l'Angleterre méridionale actuelle, qui en sont déjà arrivées à cette situation. Qu'ils réfléchissent à l'extension considérable que pourrait prendre ce système si la Chine était soumise au contrôle économique de semblables groupes de financiers, de « placeurs de capitaux » (les rentiers), de leurs fonctionnaires politiques et de leurs employés de commerce et d'industrie, qui drainent les profits du plus grand réservoir potentiel que le monde ait jamais connu afin de les consommer en Europe. Certes, la situation est trop complexe et le jeu des forces mondiales trop difficile à escompter pour qu'une prévision — celle-ci ou toute autre — de l'avenir dans une seule direction puisse être considérée comme la plus probable. Mais les influences qui régissent à l'heure actuelle l'impérialisme de l'Europe occidentale s'orientent dans cette direction, et si elles ne rencontrent pas de résistance, si elles ne sont pas détournées d'un autre côté, c'est dans ce sens qu'elles orienteront l'achèvement de ce processus. »

Le social-libéral Hobson ne voit pas que cette « résistance » ne peut être opposée que par le prolétariat révolutionnaire, et seulement sous la forme d'une révolution sociale. Il n'est pas social-libéral pour rien ! Mais il a fort bien abordé, dès 1902, la question du rôle et de la portée des « Etats-Unis d'Europe » (avis au kautskiste Trotski !), comme aussi de tout ce que cherchent à voiler les kautskistes hypocrites des différents pays, à savoir le fait que les opportunistes (les social-chauvins) font cause commune avec la bourgeoisie impérialiste justement dans le sens de la création d'une Europe impérialiste sur le dos de l'Asie et de l'Afrique ; le fait que les opportunistes apparaissent objectivement comme une partie de la petite bourgeoisie et de certaines couches de la classe ouvrière, soudoyée avec les fonds du surprofit des impérialistes et convertie en chiens de garde du capitalisme, en corrupteurs du mouvement ouvrier.

Nous avons maintes fois signalé, non seulement dans des articles, mais aussi dans des résolutions de notre Parti, cette liaison économique extrêmement profonde de la bourgeoisie impérialiste, très précisément, avec l'opportunisme qui a triomphé aujourd'hui (est-ce pour longtemps ?) du mouvement ouvrier.

L'intégralité de l'article de Lénine au format pdf

Défense du marxisme

Les guerres nationales bourgeoises renferme des leçons extraordinairement instructives.

Extraits de Défense du marxisme. (Léon Trotsky - Coyoacan - Le 24 janvier 1940)

- Rappelons une fois de plus l'alphabet. Dans la sociologie marxiste le point de départ initial de l'analyse est la définition de classe d'un phénomène donné: Etat, parti, tendance philosophique, école littéraire... etc. Dans la plupart des cas cependant la pure et simple définition de classes est insuffisante car une classe est composée de différentes couches, elle passe par différents stades de développement, elle est soumise à l'influence d'autres classes. Il est nécessaire pour une analyse complète de tenir compte de ces facteurs de deuxième ou de troisième ordre soit en partie soit en totalité, en fonction du but recherché. Mais pour un marxiste l'analyse est impossible sans une caractérisation de classe du phénomène considéré.

- Le petit-bourgeois tend inévitablement à détacher les événements politiques de leur fondement social car toute approche de classe à l'égard des faits est organiquement étrangère à la position et à l'éducation du petit-bourgeois.

- L'exemple des guerres nationales bourgeoises renferme, effectivement, des leçons extraordinairement instructives, mais Shachtman est passé à côté sans y réfléchir. Marx et Engels aspiraient à une Allemagne républicaine unifiée. Pendant la guerre de 1870-71 ils se rangèrent du côté des Allemands, bien que les parasites dynastiques exploitassent et déformassent ce combat. Shachtman insiste sur le fait que Marx et Engels se tournèrent sans délai contre la Prusse dès qu'elle annexa l'Alsace et la Lorraine. Mais ce changement d'attitude ne fait qu'illustrer notre pensée avec encore plus de clarté. Il est impossible d'oublier une seule minute qu'il s'agissait d'une guerre entre deux Etats bourgeois. Ainsi le dénominateur de classe était commun aux deux camps. On ne pouvait donc décider de quel côté se trouvait le "moindre mal" -dans la mesure où l'histoire laissait le choix- qu'en fonction de facteurs complémentaires. Du côté des Allemands il s'agissait de créer un Etat bourgeois national, comme arène de l'économie et de la culture. L'Etat national constituait alors un facteur historique progressiste. Dans cette mesure Marx et Engels se tenaient du côté des Allemands, malgré le Hohenzollern et ses junkers. L'annexion de l'Alsace et de la Lorraine brisait le principe de l'Etat national, tant vis-à-vis de la France que vis-à-vis de l'Allemagne et préparait la guerre de revanche. Il est naturel que Marx et Engels se soient alors brutalement retournés contre la Prusse. Ils ne risquaient pas en cela de rendre service à un système économique inférieur face à un système supérieur, les rapports bourgeois, je le rappelle, dominant dans les deux camps. Si la France, en 1870, avait été un Etat ouvrier, Marx et Engels se seraient trouvés de son côté dès le début du conflit puisque -on éprouve quelque malaise à le rappeler- le critère de classe dirigeait toute leur activité.

(...) Il est superflu d'ajouter que le rôle du Hohenzollern dans la guerre de 1870-71 ne justifiait nullement le rôle historique général de la dynastie, ni son existence même. Fin de l'extrait.

En 2011, 140 ans plus tard il ne restera plus rien de ces "leçons extraordinairement instructives" au sein du mouvement ouvrier français (notamment).

Que Kadhafi ait incarné l'unité et la souveraineté de la Lybie, le pays le plus développé du continent africain, qu'Assad ait incarné une république laïque et un des pays les plus développés du Proche-Orient, face à des régimes monarchiques, féodaux, archaïques, de terribles dictatures pratiquant la charia, alors que ces deux Etats indépendants et souverains résisteront à l'impérialisme américain prêt à les détruire, à les disloquer si nécessaire en recourant à une horde de barbares sanguinaires pour parvenir à ses fins, les dirigeants du mouvement ouvrier de tous les partis sans exception reproduiront le discours des représentants de la réaction en présentant leurs chefs d'Etat comme de terribles dictateurs à la tête de régimes tyranniques.

Les dirigeants de tous les partis sans exception du mouvement ouvrier ne tiendront pas compte non plus que Kadhafi et Assad bénéficiaient du soutien de l'immense majorité de leurs peuples. A aucun moment ils ne produiront une analyse sur la situation en Libye et en Syrie sur la base des rapports existant entre les classes dans ces pays en les reliant au développement du capitalisme mondial.

Pire, à l'instar des représentants des puissances occidentales et des médias ils pratiqueront l'autocensure en refusant d'utiliser les arguments ou les faits en leur possession qui leur auraient permis de démonter la propagande de guerre de Washington, Bruxelles et de l'OTAN.

Un grand nombre de commentateurs bourgeois se sont demandés pourquoi contrairement à autrefois quand des pays dominés étaient agressés par des pays dominants le mouvement ouvrier international se mobilisait au côté des pays dominés agressés par des impérialistes, ou lorsque que des pays luttaient pour conquérir leur indépendance ou leur souveraineté, de nos jours il les abandonnait à leur triste sort, sans pouvoir répondre à cette question, puisqu'il leur aurait fallu mettre en lumière que le mouvement ouvrier international était totalement corrompu à quelques exceptions près marginales, et qu'il était complice des impérialistes intervenant militairement en Libye et en Syrie.

En résumé, les dirigeants de tous les tous les partis sans exception du mouvement ouvrier se livreront au double langage habituel, consistant à dénoncer une agression impérialiste tout en reprenant à leur compte les arguments des représentants de l'impérialisme qui la justifiaient ainsi, de sorte que l'ensemble de ces arguments se neutralisaient réciproquement et laissait le champs libre au camp du plus puissant, au camp de la guerre, ce qui explique pourquoi ils se mirent dans une situation qui ne leur permettait pas de mobiliser les masses au côté des peuples libyen et syriens contre ces guerres néocolonialistes, pour peu qu'ils en aient eu l'intention un jour, ce dont on est en droit de douter fortement au regard de cette expérience.

Cette méthode du double langage et jeu était fort pratique ou présentait l'avantage de laisser à chaque militant ou travailleur l'opportunité d'interpréter la situation en fonction de ses intérêts individuels et non en se situant sur le terrain de la lutte des classes, ce qu'ils ignoreront évidemment. Comment, en s'appuyant sur l'un de ces arguments contradictoires de manière à diviser le mouvement ouvrier, à le paralyser, mieux, de sorte qu'aucune tendance ne s'en dégage, ce qui offrirait pas la suite l'opportunité à ses dirigeants de manoeuvrer ou d'instrumentaliser les conclusions de ces guerres à leur profit sans scrupule et pratiquement sans risque, puisque militants et travailleurs n'y ayant rien compris continueront de se faire manipuler. Il suffira d'invoquer la situation en France ou de reporter sur les travailleurs leur propre impuissance ou trahison et le tour sera joué.

Les dirigeants de tous les partis sans exception du mouvement ouvrier ont ainsi trahi le principe de l'internationalisme prolétarien, du droit des peuples à l'autodétermination, et démontré si nécessaire qu'ils avaient bien rompu avec le marxisme et le socialisme dont ils continuent de se réclamer.

Défense du marxisme

Tendance historique de l’accumulation capitaliste.

Extrait du Capital. (K. Marx - F. Engels 1867)

Chapitre XXXII : Tendance historique de l’accumulation capitaliste

Ainsi donc ce qui gît au fond de l'accumulation primitive du capital, au fond de sa genèse historique, c'est l'expropriation du producteur immédiat, c'est la dissolution de la propriété fondée sur le travail personnel de son possesseur.

La propriété privée, comme antithèse de la propriété collective, n’existe que là où les instruments et les autres conditions extérieures du travail appartiennent à des particuliers. Mais selon que ceux-ci sont les travailleurs ou les non-travailleurs, la propriété privée change de face. Les formes infiniment nuancées qu'elle affecte à première vue ne font que réfléchir les états intermédiaires entre ces deux extrêmes.

La propriété privée du travailleur sur les moyens de son activité productive est le corollaire de la petite industrie, agricole ou manufacturière, et celle-ci constitue la pépinière de la production sociale, l'école où s'élaborent l'habileté manuelle, l'adresse ingénieuse et la libre individualité du travailleur. Certes, ce mode de production se rencontre au milieu de l'esclavage, du servage et d'autres états de dépendance. Mais il ne prospère, il ne déploie toute son énergie, il ne revêt sa forme intégrale et classique que là où le travailleur est le propriétaire libre des conditions de travail qu'il met lui-même en oeuvre, le paysan, du sol qu'il cultive, l'artisan, de l'outillage qu'il manie, comme le virtuose, de son instrument.

Ce régime industriel de petits producteurs indépendants, travaillant à leur compte, présuppose le morcellement du sol et l'éparpillement des autres moyens de production. Comme il en exclut la concentration, il exclut aussi la coopération sur une grande échelle, la subdivision de la besogne dans l'atelier et aux champs, le machinisme, la domination savante de l'homme sur la nature, le libre développement des puissances sociales du travail, le concert et l'unité dans les fins, les moyens et les efforts de l'activité collective. Il n'est compatible qu'avec un état de la production et de la société étroitement borné. L'éterniser, ce serait, comme le dit pertinemment Pecqueur, « décréter la médiocrité en tout ». Mais, arrivé à un certain degré, il engendre de lui-même les agents matériels de sa dissolution. A partir de ce moment, des forces et des passions qu'il comprime, commencent à s'agiter au sein de la société. Il doit être, il est anéanti. Son mouvement d'élimination transformant les moyens de production individuels et épars en moyens de production socialement concentrés, faisant de la propriété naine du grand nombre la propriété colossale de quelquesuns, cette douloureuse, cette épouvantable expropriation du peuple travailleur, voilà les origines, voilà la genèse du capital. Elle embrasse toute une série de procédés violents, dont nous n'avons passé en revue que les plus marquants sous le titre de méthodes d'accumulation primitive.

L'expropriation des producteurs immédiats s'exécute avec un vandalisme impitoyable qu'aiguillonnent les mobiles les plus infâmes, les passions les plus sordides et les plus haïssables dans leur petitesse. La propriété privée, fondée sur le travail personnel, cette propriété qui soude pour ainsi dire le travailleur isolé et autonome aux conditions extérieures du travail, va être supplantée par la propriété privée capitaliste, fondée sur l'exploitation du travail d'autrui, sur le salariat (81).

Dès que ce procès de transformation a décomposé suffisamment et de fond en comble la vieille société, que les producteurs sont changés en prolétaires, et leurs conditions de travail, en capital, qu'enfin le régime capitaliste se soutient par la seule force économique des choses, alors la socialisation ultérieure du travail, ainsi que la métamorphose progressive du sol et des autres moyens de production en instruments socialement exploités, communs, en un mot, l'élimination ultérieure des propriétés privées, va revêtir une nouvelle forme. Ce qui est maintenant à exproprier, ce n'est plus le travailleur indépendant, mais le capitaliste, le chef d'une armée ou d'une escouade de salariés.

Cette expropriation s'accomplit par le jeu des lois immanentes de la production capitaliste, lesquelles aboutissent à la concentration des capitaux. Corrélativement à cette centralisation, à l'expropriation du grand nombre des capitalistes par le petit, se développent sur une échelle toujours croissante l'application de la science à la technique, l'exploitation de la terre avec méthode et ensemble, la transformation de l'outil en instruments puissants seulement par l'usage commun, partant l'économie des moyens de production, l'entrelacement de tous les peuples dans le réseau du marché universel, d'où le caractère international imprimé au régime capitaliste. A mesure que diminue le nombre des potentats du capital qui usurpent et monopolisent tous les avantages de cette période d'évolution sociale, s'accroissent la misère, l'oppression, l'esclavage, la dégradation, l'exploitation, mais aussi la résistance de la classe ouvrière sans cesse grossissante et de plus en plus disciplinée, unie et organisée par le mécanisme même de la production capitaliste. Le monopole du capital devient une entrave pour le mode de production qui a grandi et prospéré avec lui et sous ses auspices. La socialisation du travail et la centralisation de ses ressorts matériels arrivent à un point où elles ne peuvent plus tenir dans leur enveloppe capitaliste. Cette enveloppe se brise en éclats. L'heure de la propriété capitaliste a sonné. Les expropriateurs sont à leur tour expropriés (82).

L'appropriation capitaliste, conforme au mode de production capitaliste, constitue la première négation de cette propriété privée qui n'est que le corollaire du travail indépendant et individuel. Mais la production capitaliste engendre elle-même sa propre négation avec la fatalité qui préside aux métamorphoses de la nature. C'est la négation de la négation. Elle rétablit non la propriété privée du travailleur, mais sa propriété individuelle, fondée sur les acquêts de, l'ère capitaliste, sur la coopération et la possession commune de tous les moyens de production, y compris le sol.

Pour transformer la propriété privée et morcelée, objet du travail individuel, en propriété capitaliste, il a naturellement fallu plus de temps, d'efforts et de peines que n'en exigera la métamorphose en propriété sociale de la propriété capitaliste, qui de fait repose déjà sur un mode de production collectif. Là, il s'agissait de l'expropriation de la masse par quelques usurpateurs; ici, il s'agit de l'expropriation de quelques, usurpateurs par la masse. (K . Marx : Le Capital - Livre I – Section VIII)

(81) « Nous sommes... dans une condition tout à fait nouvelle de la société... nous tendons à séparer complètement toute espèce de propriété d'avec toute espèce de travail. » (Sismondi : Nouveaux principes de l’Econ. polit., t. Il, p. 434.)

(82) « Le progrès de l'industrie, dont la bourgeoisie est l'agent sans volonté propre et sans résistance, substitue à l'isolement des ouvriers, résultant de leur concurrence, leur union révolutionnaire par l'association. Ainsi, le développement de la grande industrie sape, sous les pieds de la bourgeoisie, le terrain même sur lequel elle a établi son système de production et d'appropriation. Avant tout, la bourgeoisie produit ses propres fossoyeurs. Sa chute et la victoire du prolétariat sont également inévitables. De toutes les classes qui, à l'heure présente, s'opposent à la bourgeoisie, le prolétariat seul est une classe vraiment révolutionnaire. Les autres classes périclitent et périssent avec la grande industrie; le prolétariat, au contraire, en est le produit le plus authentique. Les classes moyennes, petits fabricants, détaillants, artisans, paysans, tous combattent la bourgeoisie parce qu'elle est une menace pour leur existence en tant que classes moyennes. Elles ne sont donc pas révolutionnaires, mais conservatrices; bien plus elles sont réactionnaires. elles cherchent à faire tourner à l'envers la roue de l'histoire. » (Karl Marx et Friedrich Engels : Manifeste du Parti communiste, Lond., 1847 p. 9, 11.)

L'article au format pdf

Défense du marxisme

Leur morale de classe et la nôtre.

Friedrich Engels (1878) : Anti-Duhring

Chapitre IX :: La morale et le droit.. Vérités éternelles. Extrait.

... le bien et le mal. Cette opposition se meut exclusivement sur le terrain moral, donc dans un domaine qui appartient à l'histoire des hommes, et c'est ici que les vérités définitives en dernière analyse sont le plus clairsemées. De peuple à peuple, de période à période, les idées de bien et de mal ont tant changé que souvent elles se sont carrément contredites. - Mais, objectera-t-on, le bien n'est pourtant pas le mal, le mal pas le bien; si le bien et le mal sont mis dans le même sac, c'est la fin de toute moralité et chacun peut agir à sa guise. - Telle est aussi, dépouillée de toute solennité sibylline, l'opinion de M. Dühring. Mais la chose ne se règle tout de même pas si simplement. Si c'était aussi simple, on ne disputerait pas du bien et du mal, chacun saurait ce qui est bien et ce qui est mal. Mais qu'en est-il à présent ? Quelle morale nous prêche-t-on aujourd'hui ? C'est d'abord la morale féodale chrétienne, héritage de la foi des siècles passés, qui se divise essentiellement à son tour en une morale catholique et une morale protestante, ce qui n'empêche pas derechef des subdivisions allant de la morale catholico-jésuite et de la morale protestante orthodoxe jusqu'à la morale latitudinaire. A côté de cela figure la morale bourgeoise moderne, puis derechef à côté de celle-ci la morale de l'avenir, celle du prolétariat, de sorte que rien que dans les pays les plus avancés d'Europe, le passé, le présent et l'avenir fournissent trois grands groupes de théories morales qui sont valables simultanément et à côté l'une de l'autre. Quelle est donc la vraie ? Aucune, au sens d'un absolu définitif; mais la morale qui possède le plus d'éléments prometteurs de durée est sûrement celle qui, dans le présent, représente le bouleversement du présent, l'avenir, c'est donc la morale prolétarienne.

Dès lors que nous voyons les trois classes de la société moderne, l'aristocratie féodale, la bourgeoisie et le prolétariat, avoir chacune sa morale particulière, nous ne pouvons qu'en tirer la conclusion que, consciemment ou inconsciemment, les hommes puisent en dernière analyse leurs conceptions morales dans les rapports pratiques sur lesquels se fonde leur situation de classe, - dans les rapports économiques dans lesquels ils produisent et échangent.

Cependant, dans les trois théories morales citées ci-dessus, il y a maintes choses communes à toutes les trois : ne serait-ce pas là un fragment de la morale fixée une fois pour toutes ? Ces théories morales représentent trois stades différents de la même évolution historique, elles ont donc un arrière-plan historique commun et par suite, nécessairement, beaucoup d'éléments communs . Plus encore. A des stades de développement économique semblables, ou à peu près semblables, les théories morales doivent nécessairement concorder plus ou moins. Dès l'instant où la propriété privée des objets mobiliers s'était développée, il fallait bien que toutes les sociétés où cette propriété privée prévalait eussent en commun le commandement moral : tu ne voleras point. Est-ce que par là ce commandement devient un commandement moral éternel ? Nullement. Dans une société où les motifs de vol sont éliminés, où par conséquent, à la longue, les vols ne peuvent être commis que par des aliénés, comme on rirait du prédicateur de morale qui voudrait proclamer solennellement la vérité éternelle : Tu ne voleras point !

C'est pourquoi nous repoussons toute prétention de nous imposer quelque dogmatisme moral que ce soit comme loi éthique éternelle, définitive, désormais immuable, sous le prétexte que le monde moral a lui aussi ses principes permanents qui sont au-dessus de l'histoire et des différences nationales. Nous affirmons, au contraire, que toute théorie morale du passé est, en dernière analyse, le produit de la situation économique de la société de son temps. Et de même que la société a évolué jusqu'ici dans des oppositions de classes, la morale a été constamment une morale de classe; ou bien elle justifiait la domination et les intérêts de la classe dominante, ou bien elle représentait, dès que la classe opprimée devenait assez puissante, la révolte contre cette domination et les intérêts d'avenir des opprimés. Qu'avec cela, il se soit en gros effectué un progrès, pour la morale comme pour toutes les autres branches de la connaissance humaine, on n'en doute pas. Mais nous n'avons pas encore dépassé la morale de classe. Une morale réellement humaine, placée au-dessus des oppositions de classe et de leur souvenir, ne devient possible qu'à un niveau de la société où on a non seulement vaincu, mais oublié pour la pratique de la vie, l'opposition des classes. Que l'on mesure maintenant la présomption de M. Dühring qui, du sein de la vieille société de classes, prétend, à la veille d'une révolution sociale, imposer à la société sans classes de l'avenir une morale éternelle, indépendante du temps et des transformations du réel ! A supposer même, - ce que nous ignorons jusqu'à présent, - qu'il comprenne tout au moins dans ses lignes fondamentales la structure de cette société future.

Au format pdf

Défense du marxisme

Syndicalisme et communisme. (L. Trotsky - Oeuvres 1929)

La question syndicale est une des plus importantes pour le mouvement ouvrier, et donc pour l'Opposition aussi. Sans position claire sur cette question, l'Opposition sera incapable de gagner une influence véritable dans la classe ouvrière. C'est pourquoi je crois nécessaire de soumettre ici à la discussion quelques considérations sur la question syndicale.

1- Le Parti communiste est l'arme fondamentale de l'action révolutionnaire du prolétariat, l'organisation de combat de son avant-garde qui doit s’élever au rôle de guide de la classe ouvrière dans toutes les sphères de sa lutte, sans exception, par conséquent mouvement syndical inclus.

2- Ceux qui, par principe, opposent l’autonomie syndicale au leadership du parti communiste, opposent ainsi — qu’ils le veuillent ou non — la partie la plus rétrograde du prolétariat à l'avant-garde de la classe ouvrière, la lutte pour des revendications immédiates à la lutte pour la libération totale des travailleurs, le réformisme au communisme, l’opportunisme au marxisme révolutionnaire.

3- Le syndicalisme français d'avant-guerre, à ses débuts et pendant sa croissance, en combattant pour l'autonomie syndicale, combattit réellement pour son indépendance vis-à-vis du gouvernement bourgeois et de ses partis, parmi lesquels celui du socialisme réformiste et parlementaire. C'était une lutte contre l'opportunisme, par une voie révolutionnaire.
Le syndicalisme révolutionnaire n’a pas à cet égard fétichisé l'autonomie des organisations de masse. Bien au contraire, il a compris et a affirmé le rôle dirigeant de la minorité révolutionnaire dans les organisations de masse, organisations qui reflètent la classe ouvrière avec toutes ses contradictions, ses retards et ses faiblesses.

4- La théorie de la minorité active était essentiellement une théorie inachevée du parti prolétarien. Dans sa pratique, le syndicalisme révolutionnaire était l’embryon d'un parti révolutionnaire contre l'opportunisme, c'était une remarquable esquisse du communisme révolutionnaire.

5- La faiblesse de l'anarcho-syndicalisme, même dans sa période classique, était l'absence d'une base théorique correcte, et donc une mauvaise compréhension de la nature de l'Etat et de son rôle dans la lutte de classe ; une conception inachevée, incomplète et par conséquent erronée du rôle de la minorité révolutionnaire, c’est-à-dire du parti. De là les erreurs de tactique, comme le fétichisme de la grève générale, ignorant le lien entre le soulèvement et la prise du pouvoir, etc.

6- Après la guerre, le syndicalisme français a trouvé à la fois sa réfutation, son développement et son achèvement dans le communisme. Les tentatives pour rétablir le syndicalisme révolutionnaire tournent maintenant le dos à l'histoire. Pour le mouvement ouvrier, de telles tentatives ne peuvent avoir qu’une signification réactionnaire.

7- Les épigones du syndicalisme transforment (en paroles) l'indépendance de l'organisation syndicale vis-à-vis de la bourgeoisie et des socialistes réformistes en indépendance en général, en indépendance absolue vis-à-vis de tous les partis, parti communiste inclus.
Si, dans sa période d’expansion, le syndicalisme se considérait comme une avant-garde et combattait pour le rôle dirigeant de la minorité d’avant-garde au sein des masses, les épigones du syndicalisme luttent maintenant contre les mêmes souhaits de l’avant-garde communiste, essayant, quoique sans succès, de se baser sur le manque de développement et les préjugés des parties les plus rétrogrades de la classe ouvrière.

8- L'indépendance face à l’influence de la bourgeoisie ne peut pas être un état passif. Elle ne peut que s'exprimer par des actes politiques, c’est-à-dire par la lutte contre la bourgeoisie. Cette lutte doit être inspirée par un programme spécifique qui exige organisation et tactique pour son application. C'est l'union du programme, de l'organisation et de la tactique qui constitue le parti. C’est pourquoi la véritable indépendance du prolétariat vis-à-vis du gouvernement bourgeois ne peut être réalisée sans que le prolétariat mène sa lutte sous la conduite d'un parti révolutionnaire et non d’un parti opportuniste.

9- Les épigones du syndicalisme voudraient nous faire croire que les syndicats se suffisent à eux-mêmes. Théoriquement, ça ne veut rien dire, mais en pratique ça signifie la dissolution de l’avant-garde révolutionnaire dans les masses, dans les syndicats.
Plus la masse encadrée par les syndicats est grande, mieux ils peuvent accomplir leur mission. Un parti prolétarien, au contraire, ne mérite son nom que s’il est idéologiquement homogène, dans les limites de l'unité d’action et de l’organisation. Présenter les syndicats comme autosuffisants sous prétexte que le prolétariat aurait déjà atteint sa “majorité”, c’est flatter le prolétariat en le décrivant comme il ne peut pas être en régime capitaliste, qui maintient les masses ouvrières dans l'ignorance, laissant seulement à l’avant-garde prolétarienne la possibilité de traverser toutes les difficultés et d'arriver à une compréhension claire des tâches de sa classe dans leur ensemble. <10>La véritable autonomie, pratique et non métaphysique, de l'organisation syndicale n’est ni perturbée ni diminuée par la lutte d’influence du parti communiste. Chaque syndiqué a le droit de voter comme il le juge utile et d’élire celui qui lui semble le plus digne. Les communistes possèdent ce droit comme les autres.
La conquête de la majorité par les communistes dans les organes directeurs se fait dans le respect des principes de l'autonomie, à savoir la libre autogestion des syndicats. D'autre part, aucun statut de syndicat ne peut empêcher ou interdire le parti d'élire le secrétaire général de la Confédération du travail à son comité central, puisque ici nous sommes entièrement dans le registre de l'autonomie du parti.

11-Dans les syndicats, les communistes sont naturellement soumis à la discipline du parti, quelques soient les postes qu’ils occupent. Ceci n'exclut pas mais présuppose leur soumission à la discipline du syndicat. En d'autres termes, le parti ne leur impose aucune ligne de conduite qui contredirait l'état d'esprit ou les avis de la majorité des membres des syndicats. Dans des cas tout à fait exceptionnels, quand le parti considère impossible la soumission de ses membres à une décision réactionnaire du syndicat, il montre ouvertement à ses membres les conséquences qui en découlent, comme des retraits de responsabilités syndicales, des expulsions, et ainsi de suite.
Avec des formules juridiques sur ces questions — et l'autonomie est une formule purement juridique — on n’arrive à rien. La question doit être posée dans son contenu, c’est-à-dire sur le plan de la politique syndicale. Une politique correcte doit être opposée à une politique erronée.

12- Les caractéristiques du leadership du parti, ses formes et ses méthodes, peuvent différer profondément selon les conditions générales d'un pays donné ou selon sa période de développement.
Dans les pays capitalistes, où le Parti communiste ne possède aucun moyen coercitif, il est évident qu'il ne peut avoir le leadership qu’avec des communistes syndiqués, que ce soit à la base ou aux postes bureaucratiques. Le nombre de communistes aux principaux postes de direction des syndicats n’est qu’un des moyens de mesurer le rôle du parti dans les syndicats. La mesure la plus importante est le pourcentage de communistes syndiqués par rapport à l’ensemble de la masse syndiquée. Mais le critère principal est l'influence générale du parti sur la classe ouvrière, elle-même mesurable par la diffusion de la presse communiste, l’assistance lors des meetings du parti, le nombre de voix aux élections et, ce qui est tout particulièrement important, le nombre d'ouvriers et d’ouvrières qui répondent activement aux appels à la lutte du parti.

13- Il est clair que l'influence du Parti communiste de manière générale, y compris dans les syndicats, se développera au fur et à mesure que la situation deviendra plus révolutionnaire.

Ces conditions permettent une appréciation du degré et de la forme de la véritable autonomie des syndicats, l’autonomie réelle et non métaphysique. En période de “paix”, quand les formes les plus militantes d'action syndicale sont des grèves économiques isolées, le rôle direct du parti dans les syndicats reste au second plan. En règle générale, le parti n’intervient pas dans chaque grève isolée. Il aide le syndicat à décider si la grève est opportune, par son information politique et économique et par son conseil. Il sert la grève par son agitation, etc. Le premier rôle dans la grève revient naturellement au syndicat.
La situation change radicalement quand le mouvement s’élève au niveau de la grève générale et de la lutte directe pour le pouvoir. Dans ces conditions, le rôle dirigeant du parti devient immédiatement direct et ouvert. Les syndicats — naturellement pas ceux qui passent de l'autre côté des barricades — deviennent les appareils de l’organisation du parti qui prend le devant comme dirigeant la révolution, en portant la pleine responsabilité devant la classe ouvrière toute entière.
Dans ce domaine, pour tout ce qui se situe entre la grève économique locale et l'insurrection révolutionnaire de classe, on trouve toutes les formes possibles de relations réciproques entre le parti et les syndicats, les degrés variables de leadership direct et immédiat, etc. Mais en toutes circonstances, le parti cherche à gagner le leadership général en comptant sur la vraie autonomie des syndicats qui, en tant qu’organisations — cela va sans dire — ne sont pas “soumises” à lui.

14- Les faits démontrent que des syndicats politiquement “indépendants” n’existent nulle part. Il n'y en a jamais eu. L'expérience et la théorie indiquent qu'il n'y en aura jamais. Aux Etats-Unis, les syndicats sont directement liés par leur appareil au patronat industriel et aux partis bourgeois. En Angleterre, les syndicats, qui dans le passé ont principalement soutenu les libéraux, constituent maintenant la base du parti travailliste. En Allemagne, les syndicats marchent sous la bannière de la social-démocratie. En république soviétique, leur conduite appartient aux bolcheviques. En France, une des organisations syndicales suit les socialistes, l’autre les communistes. En Finlande, les syndicats ont été divisés il y a un peu de temps, l’un allant vers la social-démocratie, l'autre vers le communisme. C'est comme ça partout.
Les théoriciens de l’ »Indépendance » du mouvement syndical n'ont pas pris la peine jusqu'ici de penser à cela : pourquoi leur slogan non seulement est loin de se réaliser où que ce soit, mais, au contraire, pourquoi la dépendance des syndicats vis-à-vis du leadership d'un parti devient partout la règle, sans exception, et ce ouvertement ? Ceci correspond en fait aux caractéristiques de l'époque impérialiste, qui dévoile toutes les relations de classe et qui, même chez le prolétariat accentue les contradictions entre son aristocratie et ses couches les plus exploitées.

15- L'expression courante du syndicalisme d’autrefois est la prétendue Ligue syndicaliste. Par tous ses traits, elle apparaît comme une organisation politique qui cherche à subordonner le mouvement syndical à son influence. En fait la Ligue recrute ses membres non pas selon les principes syndicaux, mais selon ceux des groupements politiques ; elle a sa plateforme, faute de programme, et la défend dans ses publications ; elle a sa propre discipline interne dans le mouvement syndical. Dans les congrès des confédérations, ses partisans agissent en tant que fraction politique tout comme la fraction communiste. Pour faire court, la tendance de la Ligue syndicaliste se ramène à une lutte pour libérer les deux confédérations du leadership des socialistes et des communistes et pour les unir sous la direction du groupe de Monatte.
La Ligue n'agit pas ouvertement au nom du droit et de la nécessité pour la minorité avancée de combatte pour étendre son influence sur les masses ; elle se présente masquée par ce qu'elle appelle l’“Indépendance” syndicale. De ce point de vue, la Ligue s’approche du Parti socialiste qui réalise aussi son leadership sous couvert de l'expression “indépendance du mouvement syndical”. Le parti communiste, au contraire, dit ouvertement à la classe ouvrière : voici mon programme, ma tactique et ma politique, que je propose aux syndicats.
Le prolétariat ne doit jamais croire n'importe quoi aveuglément. Il doit juger par son travail. Mais les ouvriers devraient avoir une double et une triple méfiance vers ces prétendants au leadership qui agissent incognito, sous un masque qui ferait croire au prolétariat qu'il n'a besoin d’aucun leadership .

16- Le droit d'un parti politique d’agir pour gagner les syndicats à son influence ne doit pas être nié, mais cette question doit être posée : Au nom de quel programme et de quelle tactique cette organisation agit-elle ? De ce point de vue, la Ligue syndicaliste ne donne pas les garanties nécessaires. Son programme est extrêmement amorphe, de même que sa tactique. Dans ses positions politiques elle agit seulement au fil des événements. Reconnaissant la révolution prolétarienne et même la dictature du prolétariat elle ignore le parti et ses droits, est contre le leadership communiste, sans lequel la révolution prolétarienne risquerait de rester à jamais une expression vide.

17- L'idéologie de l'indépendance syndicale n'a rien de commun avec les idées et les sentiments du prolétariat en tant que classe. Si le parti, par sa direction, est capable d'assurer une politique correcte et clairvoyante dans les syndicats, pas un seul ouvrier n’aura l'idée de se rebeller contre le leadership du parti. L'expérience historique des bolcheviques l’a prouvé.
C’est aussi valable la France, où les communistes ont obtenu 1.200.000 voix aux élections tandis que la Confédération Générale du Travail Unitaire (la centrale syndicale rouge) a seulement un quart ou un tiers de ce nombre. Il est clair que le slogan abstrait de l'indépendance ne peut venir en aucun cas des masses. La bureaucratie syndicale est une tout autre chose. Elle voit non seulement une concurrence professionnelle dans la bureaucratie de parti, mais elle tend à se rendre indépendante du contrôle par l’avant-garde prolétarienne. Le slogan de l'indépendance est, par sa base même, un slogan bureaucratique et non un slogan de classe.

18- Après le fétichisme de l’“indépendance”, la Ligue syndicaliste transforme également la question de l'unité syndicale en fétiche.
Il va de soi que le maintien de l'unité des organisations syndicales a d'énormes avantages, tant du point de vue des tâches quotidiennes du prolétariat que de celui de la lutte du Parti communiste pour étendre son influence sur les masses. Mais les faits montrent que dès que l’aile révolutionnaire dans les syndicats remporte ses premiers succès, les opportunistes prennent la voie de la scission. Les relations paisibles avec la bourgeoisie leur sont plus chères que l'unité du prolétariat. C'est le constat incontestable des expériences de l'après-guerre.
Nous, communistes, avons toujours intérêt à démontrer aux ouvriers que la responsabilité du dédoublement des organisations syndicales incombe complètement à la social-démocratie. Mais il ne s’en suit pas que la formule creuse de l'unité nous serait plus importante que les tâches révolutionnaires de la classe ouvrière.

19- Huit ans se sont écoulés depuis la scission syndicale en France. Pendant ce temps, les deux organisations se sont certainement liées avec les deux partis politiques mortellement ennemis. Dans ces conditions, penser pouvoir unifier le mouvement syndical par la simple bonne parole de l'unité serait se bercer d’illusions. Déclarer que sans unification préalable des deux centrales syndicales non seulement la révolution prolétarienne mais même une lutte de classe sérieuse seraient impossible, revient à faire dépendre l’avenir de la révolution de la clique corrompue des réformistes syndicaux.
En fait l’avenir de la révolution dépend non pas de la fusion des deux appareils syndicaux, mais de l'unification de la majorité de la classe ouvrière derrière des slogans révolutionnaires et des méthodes révolutionnaires de lutte. Aujourd’hui l'unification de la classe ouvrière est seulement possible par la lutte contre les collaborateurs de classe qui se trouvent non seulement dans les partis politiques mais aussi dans les syndicats.

20- Le véritable chemin de l'unité révolutionnaire du prolétariat se situe dans le redressement, l’expansion et la consolidation de la C.G.T.U. révolutionnaire et dans l'affaiblissement de la C.G.T. réformiste.
Il n'est pas exclu, mais, bien au contraire très probable, qu'à l'heure de sa révolution, le prolétariat français écrira la lutte avec deux confédérations : derrière l’une se trouveront les masses et derrière l'autre l'aristocratie du travail et la bureaucratie.

21- La nouvelle opposition syndicale ne veut évidemment pas aller sur le chemin du syndicalisme. En même temps, elle se sépare du parti — non avec l’idée d’un certain leadership , mais avec le parti en général. Ce qui signifie tout simplement se désarmer idéologiquement et retomber dans le corporatisme.

22- L'opposition syndicale dans l'ensemble est très variée. Mais elle est caractérisée par quelques traits communs qui ne la rapprochent pas de l'opposition communiste de gauche mais, au contraire, s'opposent à elle.
L'opposition syndicale ne lutte pas contre les actes désinvoltes et les méthodes erronées du leadership communiste, mais contre l'influence du communisme sur la classe ouvrière.
L'opposition syndicale ne lutte pas contre une vision gauchiste de la situation et de ses perspectives mais agit, en fait, à l'opposé de toute perspective révolutionnaire.
L'opposition syndicale ne combat pas contre des méthodes caricaturales d'antimilitarisme mais propose une orientation pacifiste. En d'autres termes, l'opposition syndicale se développe manifestement dans un état d’esprit réformiste.

23- Il est complètement faux d’affirmer que ces dernières années — contrairement à ce qui s'est produit en Allemagne, en Tchécoslovaquie et dans d'autres pays — on n'a pas constitué en France une aile droite au sein du camp révolutionnaire. Le point principal est que, abandonnant la politique révolutionnaire du communisme, l’opposition de droite en France, conformément aux traditions du mouvement ouvrier français a pris un caractère syndical, cachant de cette façon sa physionomie politique. Au fond, la majorité de l'opposition syndicale représente l'aile droite, comme le groupe de Brandler en Allemagne, les syndicalistes tchèques qui après la scission ont pris une position clairement réformiste, etc.

24- On peut chercher à objecter que toutes les considérations précédentes ne seraient valables qu’à la condition que le parti communiste ait une politique correcte. Mais cette objection n’est pas fondée. La question des rapports entre le parti, qui représente le prolétariat comme il devrait être, et les syndicats, qui représentent le prolétariat tel qu’il est, est la question la plus fondamentale du marxisme révolutionnaire. Ce serait une erreur de rejeter la seule réponse possible à cette question seulement parce que le parti communiste, sous l'influence de raisons objectives et subjectives à propos desquelles nous avons parlé plus d’une fois, conduit maintenant une politique erronée envers les syndicats, comme dans d'autres domaines. Une politique correcte doit être opposée à une politique erronée. C’est dans ce but que l'opposition de gauche s’est constituée en fraction. Si l’on considère que le Parti communiste français dans sa totalité est dans un état complètement irrécupérable — ce que nous ne pensons pas — un autre parti doit lui être opposé. Mais la question de la relation du parti à la classe ne change pas d’un iota par ce fait.
L'opposition de gauche considère qu’il est impossible d’influencer le mouvement syndical, de l'aider à trouver une orientation correcte, de l'imprégner avec des slogans corrects, sans passer par le parti communiste (ou une fraction pour le moment) qui, à côté de ses autres attributs, est le laboratoire idéologique central de la classe ouvrière.

25- La tâche bien comprise du Parti communiste ne consiste pas seulement à gagner en influence sur les syndicats, tels qu'ils sont, mais à gagner, par le biais des syndicats, une influence sur la majorité de la classe ouvrière. Ce n'est possible que si les méthodes utilisées par le parti dans les syndicats correspondent à la nature et aux tâches de ces derniers. La lutte d’influence du parti dans les syndicats se vérifie objectivement dans le fait qu'ils prospèrent ou pas, qu’ils augmentent le nombre de leurs syndiqués et au-delà leurs relations avec les masses les plus larges. Si le parti paie le prix de son influence dans les syndicats par leur amoindrissement et par le dernier des fractionnismes — convertissant les syndicats en auxiliaires du parti pour des objectifs ponctuels et les empêchant de devenir des organisations de masse — les relations entre le parti et la classe sont erronées. Il n'est pas nécessaire d’épiloguer sur les causes d’une telle situation. Nous l'avons fait plus d'une fois et nous le faisons chaque jour. La nature changeante de la politique communiste officielle reflète sa tendance aventuriste à se vouloir maître de la classe ouvrière dans les plus brefs délais, par tous les moyens (mises en scène, inventions, agitation superficielle, etc).
On ne s’en sortira pourtant pas en opposant les syndicats au parti (ou à la fraction) mais dans la lutte sans compromis pour changer complètement la politique du parti comme celle des syndicats.

26- L'Opposition de gauche doit indissolublement lier les questions du mouvement syndical aux questions de la lutte politique du prolétariat. Elle doit donner une analyse concrète du stade actuel de développement du mouvement ouvrier français. Elle doit donner une évaluation, tant quantitative que qualitative, du mouvement actuel des grèves et de ses perspectives par rapport aux perspectives du développement économique de la France. Il est inutile de dire qu'elle rejette complètement la perspective de la stabilisation du capitalisme et de la paix pour les prochaines décennies. Elle procède à partir d'une évaluation de notre époque en tant que révolutionnaire. Elle émerge de la nécessité d'une préparation adéquate de l’avant-garde prolétarienne devant des retournements non seulement probables mais inévitables. Son action la plus ferme et la plus implacable est dirigée contre les rodomontades soi-disant révolutionnaires de la bureaucratie centriste, contre l'hystérie politique qui ne tient pas compte des conditions et qui confond aujourd'hui avec hier ou avec demain ; plus fermement et résolument encore doit-elle se positionner contre les éléments de la droite qui reprennent sa critique et s’y dissimulent afin d’introduire leurs tendances dans le marxisme révolutionnaire.

27- Une nouvelle délimitation ? De nouvelles polémiques ? De nouvelles scissions ? Ce seront les lamentations des âmes pures mais fatiguées, qui voudraient transformer l'Opposition en une retraite calme où l’on pourrait tranquillement prendre congé des grandes tâches, tout en préservant intact le nom de révolutionnaire « de gauche ». Non ! Nous leur disons, à ces âmes fatiguées : nous ne voyageons certainement pas sur la même route. La vérité n'a pourtant jamais été la somme de petites erreurs. Une organisation révolutionnaire n'a pourtant jamais été composée de petits groupes conservateurs, cherchant avant tout à se démarquer les uns des autres. Il y a des époques où la tendance révolutionnaire est réduite à une petite minorité dans le mouvement ouvrier. Mais ces époques n’exigent pas des arrangements entre les petits groupes pour se cacher mutuellement leurs péchés mais exigent au contraire une lutte doublement implacable pour une perspective correcte et une formation des cadres dans l'esprit du marxisme authentique. Ce n’est qu’ainsi que la victoire est possible.

28- Pour autant l’auteur de ces lignes est personnellement concerné et doit admettre que la notion qu'il a eue du groupe de Monatte quand il a été expulsé d’Union Soviétique s’est avérée être trop optimiste, donc fausse. Pendant plusieurs années, l'auteur n'a pas eu la possibilité de suivre l'activité de ce groupe. Il l'a jugée de par ses souvenirs. Les divergences se sont avérées plus profondes et plus aiguës qu’on pouvait le supposer. Les derniers événements ont montré au-delà du doute que sans démarcation idéologique claire et précise de la ligne du syndicalisme, l'Opposition communiste en France n'ira pas de l’avant. Les thèses ici proposées ne sont qu’une première étape dans l’élaboration de cette démarcation, prélude à la lutte réussie contre le baragouin révolutionnaire et la nature opportuniste de Cachin, Monmousseau et compagnie.

Télécharger au format pdf

DOCUMENT

Pourquoi le socialisme ? par Albert Einstein (1949)

Est-il convenable qu’un homme qui n’est pas versé dans les questions économiques et sociales exprime des opinions au sujet du socialisme ? Pour de multiples raisons je crois que oui.

Considérons d’abord la question au point de vue de la connaissance scientifique. Il pourrait paraître qu’il n’y ait pas de différences méthodologiques essentielles entre l’astronomie, par exemple, et l’économie : les savants dans les deux domaines essaient de découvrir les lois généralement acceptables d’un groupe déterminé de phénomènes, afin de rendre intelligibles, d’une manière aussi claire que possible, les relations réciproques existant entre eux. Mais en réalité de telles différences existent. La découverte de lois générales en économie est rendue difficile par la circonstance que les phénomènes économiques observés sont souvent influencés par beaucoup de facteurs qu’il est très difficile d’évaluer séparément. En outre, l’expérience accumulée depuis le commencement de la période de l’histoire humaine soi-disant civilisée a été — comme on le sait bien — largement influencée et délimitée par des causes qui n’ont nullement un caractère exclusivement économique. Par exemple, la plupart des grands États dans l’histoire doivent leur existence aux conquêtes. Les peuples conquérants se sont établis, légalement et économiquement, comme classe privilégiée du pays conquis. Ils se sont attribués le monopole de la terre et ont créé un corps de prêtres choisis dans leur propre rang. Les prêtres, qui contrôlèrent l’éducation, érigèrent la division de la société en classes en une institution permanente et créèrent un système de valeurs par lequel le peuple fut dès lors, en grande partie inconsciemment, guidé dans son comportement social.

Mais la tradition historique date pour ainsi dire d’hier ; nulle part nous n’avons dépassé ce que Thorstein Veblen appelait « la phase de rapine » du développement humain. Les faits économiques qu’on peut observer appartiennent à cette phase et les lois que nous pouvons en déduire ne sont pas applicables à d’autres phases. Puisque le but réel du socialisme est de dépasser la phase de rapine du développement humain et d’aller en avant, la science économique dans son état actuel peut projeter peu de lumière sur la société socialiste de l’avenir.

En second lieu, le socialisme est orienté vers un but éthico-social. Mais la science ne peut pas créer des buts, encore moins peut-elle les faire pénétrer dans les êtres humains ; la science peut tout au plus fournir les moyens par lesquels certains buts peuvent être atteints. Mais les buts mêmes sont conçus par des personnalités animées d’un idéal moral élevé et — si ces buts ne sont pas mort-nés, mais vivants et vigoureux — sont adoptés et portés en avant par ces innombrables êtres humains qui, à demi inconscients, déterminent la lente évolution de la société.

Pour ces raisons nous devrions prendre garde de ne pas surestimer la science et les méthodes scientifiques quand il s’agit de problèmes humains ; et nous ne devrions pas admettre que les spécialistes soient les seuls qui aient le droit de s’exprimer sur des questions qui touchent à l’organisation de la société.

D’innombrables voix ont affirmé, il n’y a pas longtemps, que la société humaine traverse une crise, que sa stabilité a été gravement troublée. Il est caractéristique d’une telle situation que des individus manifestent de l’indifférence ou, même, prennent une attitude hostile à l’égard du groupe, petit ou grand, auquel ils appartiennent. Pour illustrer mon opinion je veux évoquer ici une expérience personnelle. J’ai récemment discuté avec un homme intelligent et d’un bon naturel sur la menace d’une autre guerre, qui, à mon avis, mettrait sérieusement en danger l’existence de l’humanité, et je faisais remarquer que seule une organisation supranationale offrirait une protection contre ce danger. Là-dessus mon visiteur me dit tranquillement et froidement : « Pourquoi êtes-vous si sérieusement opposé à la disparition de la race humaine ? »

Je suis sûr que, il y a un siècle, personne n’aurait si légèrement fait une affirmation de ce genre. C’est l’affirmation d’un homme qui a vainement fait des efforts pour établir un équilibre dans son intérieur et qui a plus ou moins perdu l’espoir de réussir. C’est l’expression d’une solitude et d’un isolement pénibles dont tant de gens souffrent de nos jours. Quelle en est la cause ? Y a-t-il un moyen d’en sortir ?

Il est facile de soulever des questions pareilles, mais il est difficile d’y répondre avec tant soit peu de certitude. Je vais néanmoins essayer de le faire dans la mesure de mes forces, bien que je me rende parfaitement compte que nos sentiments et nos tendances sont souvent contradictoires et obscurs et qu’ils ne peuvent pas être exprimés dans des formules aisées et simples.

L’homme est en même temps un être solitaire et un être social. Comme être solitaire il s’efforce de protéger sa propre existence et celle des êtres qui lui sont le plus proches, de satisfaire ses désirs personnels et de développer ses facultés innées. Comme être social il cherche à gagner l’approbation et l’affection de ses semblables, de partager leurs plaisirs, de les consoler dans leurs tristesses et d’améliorer leurs conditions de vie. C’est seulement l’existence de ces tendances variées, souvent contradictoires, qui explique le caractère particulier d’un homme, et leur combinaison spécifique détermine dans quelle mesure un individu peut établir son équilibre intérieur et contribuer au bien-être de la société. Il est fort possible que la force relative de ces deux tendances soit, dans son fond, fixée par l’hérédité. Mais la personnalité qui finalement apparaît est largement formée par le milieu où elle se trouve par hasard pendant son développement, par la structure de la société dans laquelle elle grandit, par la tradition de cette société et son appréciation de certains genres de comportement. Le concept abstrait de « société » signifie pour l’individu humain la somme totale de ses relations, directes et indirectes, avec ses contemporains et les générations passées. Il est capable de penser, de sentir, de lutter et de travailler par lui-même, mais il dépend tellement de la société — dans son existence physique, intellectuelle et émotionnelle — qu’il est impossible de penser à lui ou de le comprendre en dehors du cadre de la société. C’est la « société » qui fournit à l’homme la nourriture, les vêtements, l’habitation, les instruments de travail, le langage, les formes de la pensée et la plus grande partie du contenu de la pensée ; sa vie est rendue possible par le labeur et les talents de millions d’individus du passé et du présent, qui se cachent sous ce petit mot de « société ».

Il est, par conséquent, évident que la dépendance de l’individu à la société est un fait naturel qui ne peut pas être supprimé — exactement comme dans le cas des fourmis et des abeilles. Cependant, tandis que tout le processus de la vie des fourmis et des abeilles est fixé, jusque dans ses infimes détails, par des instincts héréditaires rigides, le modèle social et les relations réciproques entre les êtres humains sont très variables et susceptibles de changement. La mémoire, la capacité de faire de nouvelles combinaisons, le don de communication orale ont rendu possibles des développements parmi les êtres humains qui ne sont pas dictés par des nécessités biologiques. De tels développements se manifestent dans les traditions, dans les institutions, dans les organisations, dans la littérature, dans la science, dans les réalisations de l’ingénieur et dans les œuvres d’art. Ceci explique comment il arrive que l’homme peut, dans un certain sens, influencer sa vie par sa propre conduite et comment, dans ce processus, la pensée et le désir conscients peuvent jouer un rôle.

L’homme possède à sa naissance, par hérédité, une constitution biologique que nous devons considérer comme fixe et immuable, y compris les impulsions naturelles qui caractérisent l’espèce humaine. De plus, pendant sa vie il acquiert une constitution culturelle qu’il reçoit de la société par la communication et par beaucoup d’autres moyens d’influence. C’est cette constitution culturelle qui, dans le cours du temps, est sujette au changement et qui détermine, à un très haut degré, les rapports entre l’individu et la société. L’anthropologie moderne nous a appris, par l’investigation des soi-disant cultures primitives, que le comportement social des êtres humains peut présenter de grandes différences, étant donné qu’il dépend des modèles de culture dominants et des types d’organisation qui prédominent dans la société. C’est là-dessus que doivent fonder leurs espérances tous ceux qui s’efforcent d’améliorer le sort de l’homme : les êtres humains ne sont pas, par suite de leur constitution biologique, condamnés à se détruire mutuellement ou à être à la merci d’un sort cruel qu’ils s’infligent eux-mêmes.

Si nous nous demandons comment la structure de la société et l’attitude culturelle de l’homme devraient être changées pour rendre la vie humaine aussi satisfaisante que possible, nous devons constamment tenir compte du fait qu’il y a certaines conditions que nous ne sommes pas capables de modifier. Comme nous l’avons déjà mentionné plus haut, la nature biologique de l’homme n’est point, pour tous les buts pratiques, sujette au changement. De plus, les développements technologiques et démographiques de ces derniers siècles ont créé des conditions qui doivent continuer. Chez des populations relativement denses, qui possèdent les biens indispensables à leur existence, une extrême division du travail et une organisation de production très centralisée sont absolument nécessaires. Le temps, qui, vu de loin, paraît si idyllique, a pour toujours disparu où des individus ou des groupes relativement petits pouvaient se suffire complètement à eux-mêmes. On n’exagère pas beaucoup en disant que l’humanité constitue à présent une communauté planétaire de production et de consommation.

Je suis maintenant arrivé au point où je peux indiquer brièvement ce qui constitue pour moi l’essence de la crise de notre temps. Il s’agit du rapport entre l’individu et la société. L’individu est devenu plus conscient que jamais de sa dépendance à la société. Mais il n’éprouve pas cette dépendance comme un bien positif, comme une attache organique, comme une force protectrice, mais plutôt comme une menace pour ses droits naturels, ou même pour son existence économique. En outre, sa position sociale est telle que les tendances égoïstes de son être sont constamment mises en avant, tandis que ses tendances sociales qui, par nature, sont plus faibles, se dégradent progressivement. Tous les êtres humains, quelle que soit leur position sociale, souffrent de ce processus de dégradation. Prisonniers sans le savoir de leur propre égoïsme, ils se sentent en état d’insécurité, isolés et privés de la naïve, simple et pure joie de vivre. L’homme ne peut trouver de sens à la vie, qui est brève et périlleuse, qu’en se dévouant à la société.

L’anarchie économique de la société capitaliste, telle qu’elle existe aujourd’hui, est, à mon avis, la source réelle du mal. Nous voyons devant nous une immense société de producteurs dont les membres cherchent sans cesse à se priver mutuellement du fruit de leur travail collectif — non pas par la force, mais, en somme, conformément aux règles légalement établies. Sous ce rapport, il est important de se rendre compte que les moyens de la production — c’est-à-dire toute la capacité productive nécessaire pour produire les biens de consommation ainsi que, par surcroît, les biens en capital — pourraient légalement être, et sont même pour la plus grande part, la propriété privée de certains individus.

Pour des raisons de simplicité je veux, dans la discussion qui va suivre, appeler « ouvriers » tous ceux qui n’ont point part à la possession des moyens de production, bien que cela ne corresponde pas tout à fait à l’emploi ordinaire du terme. Le possesseur des moyens de production est en état d’acheter la capacité de travail de l’ouvrier. En se servant des moyens de production, l’ouvrier produit de nouveaux biens qui deviennent la propriété du capitaliste. Le point essentiel dans ce processus est le rapport entre ce que l’ouvrier produit et ce qu’il reçoit comme salaire, les deux choses étant évaluées en termes de valeur réelle. Dans la mesure où le contrat de travail est « libre », ce que l’ouvrier reçoit est déterminé, non pas par la valeur réelle des biens qu’il produit, mais par le minimum de ses besoins et par le rapport entre le nombre d’ouvriers dont le capitaliste a besoin et le nombre d’ouvriers qui sont à la recherche d’un emploi. Il faut comprendre que même en théorie le salaire de l’ouvrier n’est pas déterminé par la valeur de son produit.

Le capital privé tend à se concentrer en peu de mains, en partie à cause de la compétition entre les capitalistes, en partie parce que le développement technologique et la division croissante du travail encouragent la formation de plus grandes unités de production aux dépens des plus petites. Le résultat de ces développements est une oligarchie de capitalistes dont la formidable puissance ne peut effectivement être refrénée, pas même par une société qui a une organisation politique démocratique. Ceci est vrai, puisque les membres du corps législatif sont choisis par des partis politiques largement financés ou autrement influencés par les capitalistes privés qui, pour tous les buts pratiques, séparent le corps électoral de la législature. La conséquence en est que, dans le fait, les représentants du peuple ne protègent pas suffisamment les intérêts des moins privilégiés. De plus, dans les conditions actuelles, les capitalistes contrôlent inévitablement, d’une manière directe ou indirecte, les principales sources d’information (presse, radio, éducation). Il est ainsi extrêmement difficile pour le citoyen, et dans la plupart des cas tout à fait impossible, d’arriver à des conclusions objectives et de faire un usage intelligent de ses droits politiques.

La situation dominante dans une économie basée sur la propriété privée du capital est ainsi caractérisée par deux principes importants : premièrement, les moyens de production (le capital) sont en possession privée et les possesseurs en disposent comme ils le jugent convenable ; secondement, le contrat de travail est libre. Bien entendu, une société capitaliste pure dans ce sens n’existe pas. Il convient de noter en particulier que les ouvriers, après de longues et âpres luttes politiques, ont réussi à obtenir pour certaines catégories d’entre eux une meilleure forme de « contrat de travail libre ». Mais, prise dans son ensemble, l’économie d’aujourd’hui ne diffère pas beaucoup du capitalisme « pur ».

La production est faite en vue du profit et non pour l’utilité. Il n’y a pas moyen de prévoir que tous ceux qui sont capables et désireux de travailler pourront toujours trouver un emploi ; une « armée » de chômeurs existe déjà. L’ouvrier est constamment dans la crainte de perdre son emploi. Et puisque les chômeurs et les ouvriers mal payés sont de faibles consommateurs, la production des biens de consommation est restreinte et a pour conséquence de grands inconvénients. Le progrès technologique a souvent pour résultat un accroissement du nombre des chômeurs plutôt qu’un allégement du travail pénible pour tous. L’aiguillon du profit en conjonction avec la compétition entre les capitalistes est responsable de l’instabilité dans l’accumulation et l’utilisation du capital, qui amène des dépressions économiques de plus en plus graves. La compétition illimitée conduit à un gaspillage considérable de travail et à la mutilation de la conscience sociale des individus dont j’ai fait mention plus haut.

Je considère cette mutilation des individus comme le pire mal du capitalisme. Tout notre système d’éducation souffre de ce mal. Une attitude de compétition exagérée est inculquée à l’étudiant, qui est dressé à idolâtrer le succès de l’acquisition comme une préparation à sa carrière future.

Je suis convaincu qu’il n’y a qu’un seul moyen d’éliminer ces maux graves, à savoir, l’établissement d’une économie socialiste, accompagnée d’un système d’éducation orienté vers des buts sociaux. Dans une telle économie, les moyens de production appartiendraient à la société elle-même et seraient utilisés d’une façon planifiée. Une économie planifiée, qui adapte la production aux besoins de la société, distribuerait le travail à faire entre tous ceux qui sont capables de travailler et garantirait les moyens d’existence à chaque homme, à chaque femme, à chaque enfant. L’éducation de l’individu devrait favoriser le développement de ses facultés innées et lui inculquer le sens de la responsabilité envers ses semblables, au lieu de la glorification du pouvoir et du succès, comme cela se fait dans la société actuelle.

Il est cependant nécessaire de rappeler qu’une économie planifiée n’est pas encore le socialisme. Une telle économie pourrait être accompagnée d’un complet asservissement de l’individu. La réalisation du socialisme exige la solution de quelques problèmes socio-politiques extrêmement difficiles : comment serait-il possible, en face d’une centralisation extrême du pouvoir politique et économique, d’empêcher la bureaucratie de devenir toute-puissante et présomptueuse ? Comment pourrait-on protéger les droits de l’individu et assurer un contrepoids démocratique au pouvoir de la bureaucratie ?

La clarté au sujet des buts et des problèmes du socialisme est de la plus grande importance à notre époque de transition. Puisque, dans les circonstances actuelles, la discussion libre et sans entrave de ces problèmes a été soumise à un puissant tabou, je considère que la fondation de cette revue est un important service rendu au public. (http://www.monthlyreview.org/2009/05/01/why-socialism - LVOG)

Au format pdf

Réflexion.

Quand on lit ce document exceptionnel, on est agréablement surpris de constater que son auteur ait recouru à un type de discours, des mots, des figures de style ou des tournures d'esprit d'une telle simplicité, au point de le rendre accessible à la totalité de la population, sans pour autant atténuer sa pensée ou dénaturer, nuire à son objet.

A sa manière il a démontré qu'il était parfaitement possible de s'exprimer ou de défendre le socialisme, de s'adresser aux travailleurs autrement qu'en recourant à cette épouvantable terminologie politique dont font usage nos dirigeants. On doit préciser qu'en recourant exclusivement à la propagande - qui par ailleurs est indispensable, nos dirigeants et les militants passent pour des doctrinaires, des fanatiques auprès des travailleurs, ce qui a le don de les faire douter de leurs réelles intentions autant que leurs capacités à les réaliser. Les militants ne comprennent pas pourquoi très souvent les travailleurs manifestent leur accord avec eux, mais ne souhaitent pas s'engager à leur côté, un peu comme s'ils ne voulaient pas leur ressembler, sans d'ailleurs savoir précisément pourquoi, disons que leur inconscience leur dicte cette attitude de méfiance face à une menace qu'ils ne parviennent pas à discerner. On est en droit d'en conclure qu'ils recourent à la propagande parce qu'ils ne maîtrisent pas le matérialisme dialectique qui est finalement quelque chose de très simple, qui comme toutes les choses simples devrait s'énoncer simplement. La réalite ou la logique est bien cruelle, n'est-ce pas ? Et je n'y suis pour rien.

Einstein était tout simplement parti de constats ou de faits, en faisant ressortir la logique dont ils étaient le produit ou dans laquelle ils s'inscrivaient, pour en faire ressortir les contradictions et la manière dont elles pourraient être résolues, en somme une formidable démonstration du matérialisme dialectique.

Chacun aura apprécié l'idéal humaniste qui guida sa pensée ou sa vie. Enfin, ce n'est pas un hasard si Einstein a conclu ce texte en posant la question des problèmes que le socialisme aurait à résoudre, effleurant la dérive stalinienne qui allait s'avérer être pire qu'un "puissant tabou", la négation du socialisme.

On retiendra qu'un intellectuel, un scientifique était parvenu au milieu du XXe siècle à la compréhension du processus matérialiste dialectique, qui est à l'origine de l'évolution ou de la transformation de la matière, de la nature, des hommes, de la société que les marxistes avaient découvert et théorisé, et qu'il partagea leurs conclusions en prenant la défense du socialisme, à l'heure où ses pires fossoyeurs étaient tout puissants au sein du mouvement ouvrier international.